Inscrivez-vous sur PVTistes.net !

Le site des 18-35 ans qui souhaitent partir en PVT, voyager, travailler à l'étranger et s'expatrier. Au programme : échanges et rencontres avec d'autres voyageurs, dossiers thématiques et interviews !

Je m’inscris Utilisez votre compte facebook
Page 1 sur 2 12 Dernière  
  1. / 28 ans
    Strasbourg Christchurch
    5 71
    #1

    Ne pas travailler au bonjour café à arrowtown

    Bonjour à tous,
    Voici un rapide post pour vous faire part d’une mauvaise expérience boulot. Oui parce que ce forum sert aussi à ça !!!

    Ne travailler jamais pour le café français bonjour à arrowtown , près de queenstown.
    Les patrons sont malhonnêtes et prennent les backpackers pour des idiots en leur promettant des choses qui bien évidemment n’arrivent pas.

    D’une part il exploite le filon bistrot à la française et surf sur le savoir-faire à la française, alors que les produits sont de piètres qualités. Du coup en tant que française j’avais un peu honte de l’image qu’il proposé de notre gastronomie.

    D’autre part la patronne, vous assure que vous allez faire au minimum 35 heures, mais selon l’affluence elle vous renvoi chez vous et quelques fois en une semaine estimez-vous heureux de faire 25h.

    Ce n’est pas tous, beaucoup d’employés quittent ce resto du jour au lendemain puisque très souvent il ne supporte pas la patronne. Par conséquent même si le nombre d’employés est suffisant elle continue de recruter afin d’être sûr d’avoir assez de main d’œuvre ! Elle vous assure de vous embaucher pour plusieurs mois, mais quand arrivent les mois plus calmes, tout simplement elle vous explique qu’elle n’as plus besoin de vous.

    J’ai de longues années de restauration derrière mois et connait bien ce milieu, je n’ai jamais vu ça de ma vie. La patronne savait que je venais de louer une maison afin de pouvoir rester toute la saison d’hiver et que par conséquent je comptais sur cet emploi. Lorsque je lui ai fait remarquer qu’elle était malhonnête et incorrect, bien évidemment vous vous en doutez elle s’en fichait.

    Cette personne n’as que faire de votre petite personne, la seule chose qui l’intéresse c’est de remplir sont tiroir-caisse et elle se vante d’avoir eu plus de 100 employés en quelques années. Elle devrait plutôt se demander pourquoi il y a un turnover aussi important dans son restaurant !!!!
    Enfin je lui aie aussi fait remarquer que j’avais refusé des postes bien mieux payés afin de travailler pour elle car je m’y étais tout simplement engagé. Mais une fois de plus elle n’as quoi su répondre…

  2. Les 5 membres suivants aiment le message de muzo :


  3. Natacha / 26 ans
    Paris Autre
    114 506
    #2
    Merci beaucoup pour ce témoignage, comme tu le dis le forum est aussi là pour ça !
    Au moins les Pvtistes du forum ne se feront pas avoir

  4. françois / 24 ans
    Auckland
    79 226
    #3
    haha c'est assez interessant de lire ce post puisque j'y ai travaille de mi decembre a mi janvier... j'etais sense y rester 4 mois, mais la patronne a eu raison de moi, je ne pouvais plus la supporter, j'ai donc demissionne. Je pense que tu as bien resume l'ambiance qu'elle cree dans son propre restau... J'etais sense etre commis de cuisine je me suis finalement retrouve a la plonge, me faisant traverser plus de 1300kms pour finalement occuper un poste auquel je ne m'attendais pas...
    Cependant, le staff etait vraiment cool, et je venais au boulot avec le sourire quand je savais que la patronne n'etais pas la, c'est a dire assez rarement.
    Autre chose, elle m'a demande d'arriver a Arrowtown 2 jours apres l'avoir eu au telephone, me promettant du 50h semaine des mon arrivee. Je me suis donc demene pour arriver au plus vite parce qu'ils avaient besoin de quelqu'un en urgence et me suis retrouve a attendre pendant une semaine, avant de commencer a bosser pour totaliser 25 h la premiere semaine, a peine de quoi rentabiliser mes frais de transport et de logement. Encore une fois, c'est completement malhonnete de sa part.
    Dernière modification par MrPaco ; 17/03/13 à 00:37.

  5. Catherine / 28 ans
    Épinal Darwin
    2 424 10148
    #4
    Et en plus tout le monde est d'accord ! merci pour le tuyau !
    Je suis contente de lire ça avant de partir. Je ne sais plus trop comment j'étais tombée sur leur site web, et je m'étais dit : "tiens, un café français, ça doit être bien sympa pour manger et/ou y travailler !". Si finalement c'est de "piètre qualité" et que l'ambiance est pas top avec les patrons, je vais éviter !

  6. Marie / 28 ans
    Paris Hong-Kong
    17 983 37848
    #5
    Désolée pour vos expériences malheureuses à tous les deux.

    Pour les heures insuffisantes, il faut savoir que c'est très commun dans la restauration en Nouvelle-Zélande.
    Les contrats que vous signez (si vous en signez un) sont le plus souvent sous un titre Casual, c'est à dire que vous travaillez quand ils ont besoin de vous. Ils n'ont alors pas à s'engager à vous filer des heures de boulot et peuvent vous promettre un peu n'importe quoi.
    Ca n'est pas Part-time ou Full-time (où là, les heures faites sont normalement indiquées), mais bien Casual.
    Alors, ensuite, Casual, ça veut un peu tout dire, ça peut être en effet 20 heures comme ça peut aussi être 50-60 heures pour une semaine selon votre façon de travailler.

    J'ai eu la même expérience avec 2 de mes trois restau en Nouvelle-Zélande.
    Le premier me promettait un job en full time, mais très vite, il m'a indiqué que finalement, il n'aurait pas tant d'heures à me donner, peut-être 20 heures, mais pas beaucoup plus. Je fesais runner là-bas
    Il m'a tout de même donner le contact d'un des autres managers des restau de la boîte en me disant qu'il pourrait sûrement me filer lui aussi quelques heures pour compléter le truc. Mais celui-ci m'a annoncé d'entrée que je pourrais travailler avec lui mettons pendant 25 heures par semaine. Et là j'étais serveuse et mieux payée.
    Plusieurs mois se sont passés. Les horaires étaient variables mais je bossais chaque semaine entre 35 et 50 heures. Jusqu'à ce que le premier finalement veuille me récupérer à plein temps en tant que serveuse. J'étais contente, mais le chef au dessus des deux managers aimait mon taf dans le second boulot et n'a pas voulu que je ne passe qu'à plein temps sur l'un des deux resto.

    C'est là où le premier manager a fortement loosé : il a embauché d'autres filles en casual à qui il a aussi promis bien évidemment des heures. Sauf qu'il avait finalement embauché trop de mondre, avait promis des heures à trop de monde et je me suis donc retrouvée virée par ce job du jour au lendemain (youpi) avec en plus des excuses bidon (genre l'autre manager te veut à plein temps, donc je vais te laisser partir d'ici...). C'est vrai que c'était peut-être mieux de virer quelqu'un (moi) dont il savait que j'avais un autre job que de virer quelqu'un qui allait se retrouver sans boulot, mais j'avais quand même bien les boules à ce moment là.

    Finalement, après avoir menacé le second manager du resto de démissionner parce que je ne faisais plus assez d'heure avec lui seul et que j'allais donc chercher un boulot à plein temps, celui-ci a accepté de me donner un peu plus d'heures. J'étais genre à 35 heures (heureusement qu'il y avait des évènements comme des fiançailles, des mariages et des trucs comme ça, car le grand chef aimait mon taf à ces occasions et ils me faisaient bosser à chaque fois). Puis, pour me filer un peu plus d'heures, ils m'ont proposé d'autres extra dans un de leurs autres resto : à la fin, je faisais autour de 50 heures par semaine. Mais ça a vraiment été variable pendant les 7 mois où j'ai travaillé finalement.

    Ah quel bonheur ces jobs en extra.... c'est pas forcément cool la précarité en Nouvelle-Zélande, mais ça paye un peu en s'accrochant pas mal et en ayant il faut bien avouer, un peu de chance.

  7. Les 2 membres suivants aiment le message de Lamarie :


  8. simon / 25 ans
    2 1
    #6
    bonjour, je voudrais faire part de mes experiences a bonjour café qui pour moi on ete excelente. Voila, je suis un jeune belge de 24 ans et je viens de passer 5 ans dans tous les coins et recoins de la nouvelle zelande dont 2x 5 mois a bonjour café. Je suis tres surpris et etone des commentaires precedents car pour moi ces 10 mois ont ete probablement mes meilleurs . Je ne peusque douter des propos de francois car la patrone ne promet jamais des 50h semaine des l'embauche. Etant dans l'hotellerie depuis toujours, dont notament des 2 etoiles Michelin ou hotels de luxe, j'ai eu un enorme plaisir a servir dans un petit café. Certes tous n'est pas parfait mais l'ambiance est excellente, et les patrons super sympa si on montre de la bonne volonte et de l'anthousiasme. Les patrons nous on invite au resto plusieurs fois, offerts des lifts pour l'aeroport ou encore des cadeaux de departs. certe Il y'a eu des personnes avec qui ca n'a pas accroche mais ceux-ci ne represente meme pas 5% du staff total.Mais bon, vu qu'un arbre qui tombe fait plus de bruit que la foret qui pousse on retrouve leurs commentaires ici. Voila donc en gros, si vous etes ouvert d'esprit, souriant et sympa, allez bosser a arrowtown, le village est super, les locaux geniaux et les paysages magnifiques et les patrons super sympa. Si maintenant, vous avez du mal a vous defaire de votre esprit de francais citadin aigris et raleur passez votre chemin. Si vous voulez vraiment des resto ou ne pas aller travailler,j'en connais mais bonjour café n'est vraiment pas de ceux-la. Bon voyage a tous et le mieu est encore de faire confiance qu'a votre instinct et vivre vos propes experiences sans trop faire attention aux on-dit.

  9. Jop est connecté maintenant
    Jop
    Johanna / 25 ans
    Reims Montréal
    2 356 15323
    #7
    Merci pour ton retour Simon. Tu dois bien être le seul car sur tous les francophones que j'ai croisé en Nouvelle-Zélande, plusieurs avaient travaillé (ou, du moins, fait un essai) au Bonjour Café d'Arrowtown. Et j'ai toujours le même retour : patrons insupportables et mauvaises conditions de travail. J'ai dû rencontrer une bonne demi-douzaine de personnes qui en ont fait l'expérience. Je n'ai jamais entendu quelque chose de positif.

    Personnellement, je ne connais ni ce café et assez peu le milieu de la restauration donc je ne m'avance pas plus.

    Envoyé par simonz
    je viens de passer 5 ans dans tous les coins et recoins de la nouvelle zelande
    Par contre, voici quelque chose qui intéressera sans doute d'autres PVTistes ! Tu es resté avec un visa de travail ? Ce serait quelque chose à partager sur le forum Les autres visas.

  10. / 28 ans
    Strasbourg Christchurch
    5 71
    #8
    Après je pense que chaque expérience est différente, je faisais juste part de la mienne. Et je veux juste ajouter qu'après avoir quitter bonjour, je suis allée travailler à saffron, un autre restaurant dans arrowtown. Et je rejoins volontiers simonz sur un point, arrowtown est un endroit génial pour se poser quelques mois en Nouvelle-Zélande. La ville est magnifique et les habitant exceptionnels.

  11. Jop est connecté maintenant
    Jop
    Johanna / 25 ans
    Reims Montréal
    2 356 15323
    #9
    Envoyé par muzo
    arrowtown est un endroit génial pour se poser quelques mois en Nouvelle-Zélande. La ville est magnifique et les habitant exceptionnels.
    Ça, c'est vrai ! Très jolie ville et située dans une belle région.

  12. / 29 ans
    4 1
    #10
    "Bonjour à tous. J'ai été très surpris en lisant ces quelques postes lesquels, j'en conviens, ne reflète pas les 100 employés qui sont passés au Bonjour. En effet 100 c'est beaucoup, si vous regardez uniquement le chiffre, mais comprenez bien que derrière, ce ne sont que des backpackers en voyage et pour nombreux d'entre eux, en transit dans la région. Pour mon expérience personnelle, ell est toute différente. J'y ai travaillé pendant près de 10 mois, j'y ai fait un été et un hiver complet. J'étais serveur, la gérante ne m'a jamais vendu du rêve, elle a tjs été réglo avec moi. j'ai même été augmenté au milieu de mon contrat. Alors oui on peut éventuellement croire que la propriétaire est prêt de ses sous, mais qui n'a jamais créé son entreprise et eu une affaire à faire tourner aura je pense quelques difficultés à concevoir cette notion. A mon départ, tout le monde m'a offert des cadeaux, je mangeais tous les midis à l’œil au restaurant. Alors oui n'allez pas là bas pour manger de véritables viennoiseries françaises, car vous n'êtes pas en France. Mais les copies de bonne qualités, et en tout les kiwis se régalent. D'ailleurs, il y a très peu de clients de passage, nombreux sont les habitués qui reviennent d'une semaine sur l'autre. Alors conclusion pour les futurs lecteurs de ce post, chaque expérience est unique, mai si vous allez au Bonjour, faîtes votre propre expérience. Dans tous les cas, vous ne perdrez pas votre temps à aller dans Central Otago! Bon voyage à tous"

    Choose an emoticon

  13. MICHAEL / 28 ans
    Lyon
    3 26
    #11
    Salut tout le monde, je viens de voir cet article et pour avoir travaillé dans ce restaurant, je me sens obligé de répondre.
    J'ai eu mes premières expériences en restauration en Nouvelle Zélande et Bonjour café a été ma seconde.
    J'ai du mal à comprendre comment des personnes prétendant être expérimentés en restauration ne comprennent pas que les horaires fluctuent en fonction du flux clientèle.
    Tout bon gestionnaire se doit de gérer son nombre de serveurs en fonction du flux de clients. Dans une ville comme Arrowtown c'est vite vu, c'est tout ou rien !
    Concernant les patrons, ils ont été arrangeant avec moi et m'ont permis de bosser certains weekends alors que je les avaient laissés tombés pour travailler la semaine à faire les vendanges (car en effet, je n'aurais pas effectué assez d'heures en vue de la saison calme).
    J'ai même été hébergé par une manager du resto avec un ami pendant plusieurs jours et ceux gracieusement...
    En gros, Accueil Chaleureux, Bonne Ambiance au sein de l'équipe et avec les patrons, rien à dire.
    Après comme déjà dis dans les commentaires précédents, il est dur de trouver des pâtisseries de qualités française pour nous, mais à savoir que les Kiwis sont déjà plus que satisfaits par la qualité des produits proposés par le restaurant.
    Donc pour les personnes qui n'arrivent pas gérer un planning qui varie en fonction du passage clientèle et qui cherchent des boulots stables avec un salaire fixe, évitez la restauration tout simplement.

    Michaël

  14. Le membre suivant aime le message de MIKEML :


  15. / 30 ans
    2 11
    #12
    Bonjour !

    J'ai passé un an en NZ, octobre 2009 à octobre 2010, une expérience vraiment inoubliable !
    Sur place nous avons fait plusieurs boulots et du wwoofing. Taille de vignes, cueillettes de pommes, abricots, cerises... La cueillette fut de loin notre meilleure expérience, pas pour le boulot, très fatigant et pas forcement intéressant, mais pour l'ambiance, la vie en communauté et les amis qu'on s'y ai fait.
    Mais pour passer l'hiver, on cherchait quelque chose d'un peu plus au chaud. Après avoir frappé aux portes de tous les resto et bar de Queenstown et revenir dépitée, j'ai joué ma dernière carte à Arrowtown, au Bonjour Café. Je n'avais pas vraiment d'expérience, à part un mois dans un resto en Australie en 2002 (autant dire rien). J'ai discuté quelque minutes avec Olivia, la patronne, je n'étais dispo qu'un mois plus tard, mais le feeling est bien passé puisqu'en quelques minutes elle a décidé de me donner ma chance. Je suis retournée finir la cueillette des pommes avant de revenir sur Arrowtown. J'avais un peu peur qu'ils m'aient oublié, qu'ils aient engagé quelqu'un d'autre, après tout je n'avais rien signé.

    Le poste était toujours là pour moi, je ne me souviens plus combien d'heure je faisais, ni si on m'avait promis quoi que se soit, mais je sais que tout s'est bien passé. Nous avions loué un appart dans la journée et j'ai attaqué le taf direct. Si mes souvenirs sont bons j'y suis restée un peu plus de 3 mois.

    Alors oui Olivia à un sacré caractère (en même temps pour gérer un resto je pense qu'il faut du tempérament) mais à partir du moment ou l'on bossait bien et qu'on était motivés, l'ambiance était bonne, le boulot sympa et la paye normale. Je n'ai pas eu le sentiment de me faire "avoir", ou d'être prise juste pour de la main d’œuvre.
    C'est une expérience que je suis heureuse d'avoir vécue. Je n'ai pas vraiment de point de comparaison avec d'autres resto, mais je sais reconnaitre un patron tyrannique et là ce n'est pas le cas.
    Disons qu'Olivia aime les bosseurs et qu'on fassent ce qu'elle demande... un patron en somme !

    J'ai débuté sans expérience, j'ai même fait des grosses gaffes, mais on m'a toujours laissé ma chance et laissé le temps de progresser. Je sais aussi que si j'avais voulu rester plus longtemps et même tenter le visa de travail, Olivia et Wolfgang m'auraient soutenu. Il faut un certain temps pour s’intégrer dans une équipe, surtout une qui change souvent, parfois on n'a pas de feelings avec certaines personnes et c'est normal, mais en aucun cas cela veut dire que l'expérience sera mauvaise pour tous. Le mieux est encore de vous faire votre propre opinion !


    Bref, pour ma part je n'hésiterais pas à y retourner !

    Bon voyage à tous !

  16. Le membre suivant aime le message de audeLyon :


  17. Hélène / 35 ans
    Saint-Brieuc Tauranga
    7 838 38384
    #13
    Merci pour vos retours, nuançant les 1ers commentaires sur ce café.
    il est clair que tout le monde ne vit pas une expérience de travail de la même manière, le feeling peut passer avec certaines personnes et pas d'autres.

    je dois dire que je suis cependant curieuse, de voir que vos inscriptions sur le forum, à tous les 3, sont très rapprochées et que vous n'êtes intervenus que dans ce topic...
    ça laisse imaginer que vous avez été sollicités par quelqu'un (les gérants du café?) pour venir faire une meilleure pub à l'établissement.
    Cela ne pose pas forcément souci, tant que votre expérience au sein de cet établissement est réelle et votre retour sincère.

  18. Les 2 membres suivants aiment le message de MissLN22 :


  19. ajt est déconnecté
    ajt
    anais / 28 ans
    Rennes Perth
    417 2061
    #14
    Envoyé par MissLN22

    je dois dire que je suis cependant curieuse, de voir que vos inscriptions sur le forum, à tous les 3, sont très rapprochées et que vous n'êtes intervenus que dans ce topic...
    ça laisse imaginer que vous avez été sollicités par quelqu'un (les gérants du café?) pour venir faire une meilleure pub à l'établissement.
    Cela ne pose pas forcément souci, tant que votre expérience au sein de cet établissement est réelle et votre retour sincère.
    Je me suis faite la meme réflexion en lisant les réponses

  20. Virginie
    Les Sables-d'Olonne Sydney
    42 186
    #15
    Envoyé par MissLN22
    je dois dire que je suis cependant curieuse, de voir que vos inscriptions sur le forum, à tous les 3, sont très rapprochées et que vous n'êtes intervenus que dans ce topic...
    ça laisse imaginer que vous avez été sollicités par quelqu'un (les gérants du café?) pour venir faire une meilleure pub à l'établissement.
    Cela ne pose pas forcément souci, tant que votre expérience au sein de cet établissement est réelle et votre retour sincère.
    Pareil que vous! Surtout que ce matin il y avait un autre témoignage d'un "nouveau" sur le forum qui venait aussi améliorer la réputation du café. Les idées/mots étaient bizarrement très ressemblants! Depuis le message a... Disparu!

  21. Hélène / 35 ans
    Saint-Brieuc Tauranga
    7 838 38384
    #16
    Envoyé par virginie0410
    Pareil que vous! Surtout que ce matin il y avait un autre témoignage d'un "nouveau" sur le forum qui venait aussi améliorer la réputation du café. Les idées/mots étaient bizarrement très ressemblants! Depuis le message a... Disparu!
    Oui, la disparition est du à l'intervention d'un modérateur, car comme tu le soulignes, il était identique au 1er message...

  22. Virginie
    Les Sables-d'Olonne Sydney
    42 186
    #17
    Haha, je me disais bien que c'était louche!

  23. Jean-Baptiste / 29 ans
    Tours Autre
    2 1
    #18

    Mon experience a Bonjour, Arrowtown

    Bonjoura tous les PVTistes,

    C'estplus vraiment ma tasse de the de repondre aux forums, vu que la pluspart du temps. On assiste a des commentaires completements subjectifs, et pouvant vite deraper a des abus de type commentairesdes videos youtube, en traitant de tous les noms les differentsinterlocuteurs. Je vois que Bonjour Arrowtown suscite toujours autantd'interet du public, et cette fois ci non point pour ces qualites deresto mais sur ces conditions de travail... Enfin bref, de l'encrecoule autour de Bonjour, et je m'en rejouis. Mais je pense que je medois de repondre a cet article pour avoir travaille pendant deux ansde ma vie. 4 Saisons (2etes 2 hivers pour mettre tout le monde a egalite )

    Ma prem iere experience Bonjour fut lors de mon PVT 08/09, j'y suis passe 4mois (duree necessaire que j'avais determine pour renflouer les fonds, et continuer mon voyage plus loin dans l'Ile Nord). Des tres bons souvenirs, des rencontres inoubliables, une saison chargee en emotions! Je me souviens avoir ete present lors du premier anniversaire de Bonjour (22 Decembre 2008 pour etre precis), et je suis toujours reste en contact avec mes employeurs, grace aux reseauxsociaux et autres moyens technologiques. Les photos en lignes, et autres messages personelles avec l'ensemble de l'equipe, m'ont permis de voir le bebe grandir.

    Les aleas de la vie ont fait que je revienne 2ans apres, pour cette fois-ci m'y installer sur du plus long terme... Fevrier 2011 a Octobre 2012. Croyez-vous que si les conditions de travail sont si insupportables que je sois reste aussi longtemps? Pensez-vous que je sois masochiste? Or qu'il soit jouissif de recevoir des coups de fouet, ou bien de marcher a la baguette? Non, je ne pense pas, et je ne pense pas non plus, etre un surhomme capable d'endurer une exploitation de la part d'une patronne tyrannique, a la limite du despotisme. Notre cher ami belge a certainement marque un tres bon point. Il faut peut etre sortir du stereotype francais du clivage entre le pauvre salarie opprime par l'infame employeur, avare et denue de toutes valeurs humaines quelquonques.

    La restauration, pour connaissance de cause, est une industrie degueulasse. Et je ne mache pas mon mot. J'y ai donne maintenant pas loin de 6ans de ma vie. Je parlais dernierement a un jeune lyceen kiwi de 17ans qui veut faire son apprentissage pour devenir chef de cuisine. Il a une experience de plongeur et fait un peu de mise en place type salade, le weekend dans un cafe sur Hamilton. Il adore l'ambiance dans la cuisine. Je peux bien le comprendre, mais je lui ai bien fait comprendre, ce que ca implique. La restauration, c'est des horaires a la con. On oublie les weekends, les soirs de libres,les vacances en meme temps que tout le monde. Non on ne connait pas une grace matinee un dimanche matin avec sa/son partenaire. Meme une soiree banale genre plateau/tv on ne connait plus. Mais les horaires decalles du reste du monde, les coupures de 2heures l'aprem pour repartir ensuite sur un autre horaire du soir. Quel joie de rentrer ala maison pour passer uniquement 1/2h comfortable, et commencer a se preparer a retourner au boulot! Il faut aussi considerer des taux horaires assez maigres.

    Etre payer au lance de pierre, et pis en NZ les pourboires bin... C'est pour la gloriolle! Autant les kiwis sont des gens genereux de facon general, la main sur le coeur, tres serviable. Autant il est pas dans leur coutume de laisser un pourboire! Si vous avez reussi a recolter $1 a la fin d'un repas, estimez-vous fier de votre professionalisme! Vous avez certainement etez un excellent serveur!

    Ila ete mentionne plus haut, la difference des contrats de travail en NZ. Et la plus part du temps, c'est casual surtout dans le cadre d'un jeune travailleur en PVT! Je ne reviens pas dessus puisqu'il assez claire, que casual signifie employer quelqu'un tant que l'activiteest haute, et ensuite reduire les couts de main d'oeuvre des que cabaisse. Je pense qu'il ne suffit pas d'etre un economiste pour comprendre ce point la! Et pour etre franc, je pense qu'un employeur se doit une responsabilte en vers ses employes les plus loyaux. Je m'explique, certaines personnes qui ont travaillees depuis une longue periode de temps, et qui adopte une attitude professionelle peuvent se voir proposer un full-time (min 30h/semaine garanti dans le contrat de travail) Malgres tout leur horaires reduisent comme tout monde a la saison basse. Mais l'employeur s'est engage de les faire travailler un minimum de 30h par semaine, peut importe l'activite. Et si les heures ne sont pas effectives, elles se doivent d'etre payes malgres tout! C'est un risque, c'est vrai mais c'est une facon de recompenser et de sedentariser les travailleurs qui ont merites leur places. Il devient logique, que les saisoniers ou employes temporaires (casual) deviennent moins prioritaires, et par consequent leurs horaires coupes plus. La Nouvelle-Zelande n'a que tres faible representation syndicale, et encore moins dans l'hotellerie-restauration. Ceci a change, voila 15/20ans de cela,lorsqu'il a ete favorise de negocier un contrat de travail individuellement avec l'employeur, plutot que de facon globale avec un syndicat! A tort ou a raison? Mais il est clair que cela cree des disparites entre les employes, et une attitude competitive au sein meme des entreprises!Voila ce qu'il en est de la situation aujourdhui!

    Je me souviens d'un jour, ou lorsque j'etais en pause cigarette au meme moment que le chef du restau d'a cote. Arrowtown a la mi-saison est un calvaire a prevoir. Il me disait, si seulement on pouvait savoir ce que la frequentation allait etre pour ce jour la. Tout serait beaucoup plus simple. Je lui ai simple repondu, on serait tous riches dans cette industrie.he oui facile de gerer la preparation, et de faire des plannings pour l'equipe. Mais je ne plains pas un employe qui a plus d'anciennete, et qui s'implique fortement dans la vie d'une entreprise, d'etre recompense un peu plus que quelqu'un qui fait son passage pour quelques mois lors de son PVT. Je ne plains pas non plus un employeur qui travaille jusqu'a 70h par semaine de se faire de l'argent?! A quoi bon dans ce cas la? Autant rester chez soi, et ne rien faire! Pourquoi prendre autant de responsabilites aupres de differents partenaires (fournisseurs, employes, banques, comptable,tresor public etc...) pour des clopinettes?! Mere Theresa, et l'abbePierre, malgres tout mon respect pour leurs vies dedies aux autres atravers la charite, sont des cas isoles sur une population globale de7milliard d'habitants. Veuillez-en convenir que c'est juste un fait!

    La responsabilte d' un employeur est aussi de maintenir la paix dans une equipe surtout lorsqu'on parle d'une structure telle que Bonjour, quasiment entreprise familiale. Il suffit de peu pour que des situations derapes, lors de gros rushs, que la communication se restreint juste a quelques mots qui fusent ici et la, on reagit tous de facon differente lorsque l'on travaille sous pression, et que l'on sait si on perds le fils du service. C'est fini, tu le subis, jusqu'a la fin, la panique, les embrouilles, les erreurs, et une organisation qui fait place a l'improvisation! L'horreur totale! C'est pas pour ca que je suis dans la restauration.

    Moi j'aime les gros rushs, quand tu tapes dedans. Que les commandes en veux- tu? en voila! On y en arrivera a bout par n'importe quel moyen! J'aime etre ce joyeux flibustier du brunch du dimanche matin! Mon coeur qui pompe l'adrenaline necessaire pour continuer a surfer sur la fine ligne de l'organisation. A la premiere erreur tu es perdu, et tu le sais! Et possible que ton collegue tu le fasses plonger avec toi! C'est pour ca, j'aime mon metier! On est une equipe! Je me reveille pas le matin pour faire okay. Non je me reveille pour donner le meilleur de mon etre en quete d'ameliorer la qualite, j'y vais et je m'y donne a 100%. C'est ca qui fait que je repars comme en'40 au premier acceuil du client. Le voir satisfait de decouvrir une autre culture a travers un cadre, une musique, des serveurs 100% Made in France, lorsqu'il passe ses vacances dans un pays qui est a l'antipode de l'autre. Voir ces petites blondes stupefaite de decouvrir comment on fait une galette sur une crepiere! Voir leurs frimousses barbouilles de nutella, exactement comme un petit francais le ferai! Tanpis si il faudrat changer la nappe ensuite! Ils se regalent, leurs sourires ne mentent pas! C'est le plus honnete des compliments que l'on puisse me faire! Pour obtenir cette qualite, il faut une equipe unie, et il suffit juste d'une seule personne pourque les problemes commencent, et que l'ambiance se ternisse. C'est triste a dire, mais c'est une realite! Un employeur ne peut se le permettre,et doit parfois trouver des solutions drastiques.

    Mon experience a Bonjour a ete tres enrichissante. Une organisation hybride entre le cafe typique Australasiatique (commande au comptoir,avec son petit numero que l'on prends a sa table) et la restauration en europe (service a table), qui au premier abord peut etre destabilisante; a la fois pour le client pertube de se faire inviter a une table, mais aussi pour le serveur europeen. L'adaptation est cle! On peut etre avoir enormement d'experience en France, mais trouver difficile de faire ses marques en NZ au tout debut. Ca prends son temps, de la volonte, et une ouverture d'esprit. Essayer de faire un agrandissement a l'ensemble de l'image pour voir pourquoi les choses sont ainsi, au lieu de se focaliser sur un seul point qu'un cerveau francais moyen puisse trouver ridicule au premier abord. La patronne est une tres bonne gestionnaire, il y en a aucun doute dessus. Le concept marche depuis plus de 5ans, et dont plus de 3 ans de recession economique globale. Malheureusement beaucoup d'entreprises n'ont pas tenu la barre, nombreuses sont celles qui ont coulees. Cette societe flotte toujours aussi gaiement a l'heure actuelle, et a de nombreux locaux qui viennent tres regulierement. Ca doit etre pour une raison, non?

    Je suis parti pour des raisons personelles, en quete d'une nouvelle aventure un peu plus au Nord sur la cote, ou les temperatures sont beaucoup plus clemente que sur l'Ile Sud. J'ai trouve une offre d'emploi en ligne, remplie tous les criteres et demenager 1500km au dessus de Queenstown. Quelle deception! 3 semaines apres etre arrive la bas, l'entreprise etait sur le marche. Les patrons n'avaient aucune idee comment un cafe marche. Aberration apres aberration! J'etais a deux doigts de repartir sur Queenstown. Mais bon je me suis motive a rester dans la petite ville, moitie plus petite qu'Arrowtown, et trouver un autre emploi similaire. J'ai eu de la chance! Deux mois apres, la premiere entreprise a fait faillite. Et avec le lot de drames qui va avec. Patrons qui refusent de payer les employes, bataille avec l'inspection du travail etc... Je suis parti avant tout ca (oui ok comme un rat qui fuit le navire), mais pendant le temps que j'ai passe sur le “titanic”. Tous les jours, je me souvenais de ce que la patronne de Bonjour repetait en permanence, dont a l'epoque je ne comprenais que tres peu les enjeux. Tout est devenu tres claire, en peu de temps. Et j'en suis ravi aujourdhui, maintenant que c'est fini. Ca etait le plus grand contre-exemple, que j'ai pu avoir dans ma carriere. Cependant cela a ete tres enrichissant. Je m'amusais de dire a mes collegues: “Si un jour tu veux devenir chef d'entreprise, tout ce que l'on fait ici, ne le reproduit surtout pas. Il y a de fortes chances, que tu fasses un succes!”. Et j'avoue que, je n'espere pas jamais revivre ca.

    Je suis accable de lire “pietre qualite”, et aussi pauvre representation de la gastronomie francaise. Je le pense pas. L'equipe est principalement francaise, les recettes sont purement authetntiques et francaises, les produit dans la mesure du possible importes de France. Juste une simple question pour tout ceux qui ont vecus, et cuisines eux-meme en NZ pour plus de 15jours? Comment voulez-vous faire une vinaigrette avec le vinaigre kiwi de base. Moi personellement, l'unique utilte trouve au vinAIGRE neo-zealandais, c'est le detartrage de mes toilettes, et le nettoyage de mes carreaux avec un vieux papier journal. Pwouah! Je vous met au defi, de l'utiliser dans un restaurant. Ah si pour polir les couverts, c'est encore mieux que du vinaigre francais! Bin on devient creatif, on coupe avec un peu plus d'eau, on cherche un vinaigre local plus doux. Enfin soyons realiste!on va pas non plus utilser du vinaigre de vin de methode d'Orleans, ou de cidre normand! Biensur, ca s'importe mais bon a faire monter a $20 le litre de vinaigrette difficile de rester competitif avec la concurrence! Car il faut aussi importer la moutarde originale de dijon. Car la moutarde dite “dijonaise made in NZ or OZ”, ne ressemble que de tres loin a la francaise. En gros, le point est qu'il faut savoir s'adapter avec les produits locaux pour s'efforcer de produire des plats a des couts raisonables. Je parle souvent avec les gens d'ici qui s'extasient devant la cuisine francaise. Oui je suis francais, et oui c'est mon alimentation de reference, maisj'adore la gastronomie kiwi. Il y a de tres tres bonnes choses. Jesuis chanceux de travailler dans un tres bon etablissement aujourdhui, ou j'ai decouvert des saveurs fabuleuses, que j'ai jamais eu auparavant. Mais une chose est sure, c'est que la cusine francaise n'est pas forcement complique en terme de technicite. C'est juste qu'en france, on a une chance incroyable d'avoir des matieres premieres de tres grande qualite. Et j'ai qu'un seul exemple en tete, que tout francais en NZ peut comprendre. Souvenez-vous de la deception a l'achat du premier camembert neo? Et la premiere “french stick” achete a New World? C'etait y a plus de 5ans de ca pour mon ca, mais je me souviens que j'etais tombe de tres haut. On ne se rends pas compte dela chance de la qualite de nos ingredients que l'on a en France tantque l'on pas quitte l'Europe. J'ai jamais reussi a retrouver lasaveur d'une baguette ou d'un croissant en NZ autre part qu'a Bonjour. Oui, c'est peut etre pas la qualite artisanale que l'on retrouve au pays. Mais la qualite est plus que raisonnable. Et pis apres tout, etre en PVT en NZ, c'est pas aussi la decouverte de la nourriture locale? Une fois de plus, l'ouverture d'esprit est essentiel. Et vous seriez surpris de constater que de la confiture defraise/rhubarbe avec du beurre de cacahuete sur un toast de painblanc. C'est super delicieux! Ca commence, comme ca et on finit paraimer la vegemite!

    Et pis pour les ragots, rumeurs et autres potins, je ne m'attarde meme pas dessus. J'ai entendu, le weekend dernier, a travers les oui-dire d' un chef Aucklandais , qu'un restaurateur ayant 3 etablissements a Arrowtown aurait l'annee derniere violemment roue de coups un de ces commis qui etait en pause cigarette sur le trottoir. Histoire soit disante veridique passe en justcice etc...Notre bon P. est deja bien renomme pour ses “adulteres” fondes ou infondes dans le village, et ses coups de pressions violent illegitimes sur ses employes. Mais j'ai aussi entendu dire qu'il aurait soi-disant payer le forfait ski a Treble Cone ($800 avant Mars $1300 apres) pour un de ses employes, et qu'il a egalement propose un apprentissage a un de ses plongeurs. Avoir le privilege d'avoir un chef-celebrite comme maitre d'appprentissage, qui a ecrit des livres sur la cuisine neo-zelandaise, et qui passe souvent sur des emissions culinaires sur la television nationale. Ca fait bien sur le CV! ;-) alors qui croire? Je sais pas, et a vrai dire je m'en moque. Ca me fait juste sourire, c'est la que l'on realise que le monde est petit surtout en NZ. Entendre des histoires pareilles a 7degres au Nord d'Arrowtown, moi je rigole!

    Je sais que pour mon cas a Bonjour. Aucun anniversaires des membres de l'equipe a ete oublies. Je me souviens a de nombreuses occasions, l'equipe a ete invite a des barbecues chez les employeurs ( “Noel d'entreprise”, ou lors de departs de plusieurs saisonniers a la fois). Que l'on etait remercie par une invitation dans d'autres restau (Hamill's, Flame) pour etre remercier du boulot fournis a la fin de la haute saison. Des bouquets de fleurs ont meme ete envoyes en France de la part de l'equipe pour le mariage d'une ancienne collegue, et ca sous l'initiative de Mme la patronne! Et c'est pas du pipot! Apres des vacances bien merites, au mois de Juin dernier. Je suis tout simplement redescendu a la “maison” dans le bassin du Wakapitu. J'ai eu une reelle joie de revoir mes anciens employeurs, qui sont a mes yeux des amis. Il n'y avait pas maoyen de nepasser a Bonjour si je suis dans les parages. Je l'ai entendu par d'autres personnes qui y ont travailles. Maintenant, c'est mon tour: "Bonjour devient une famille a l'etranger pour ceux qui vivent loin de la maison,et vice et versa". Et c'est pour dire, il ya meme un chat qui a ete adopte, et qui a le titre honorifique de Superviseur de terrace : Mr Minou lui-meme! Il est nourrit et heberger gratuitement par la maison, lorsqu'il ne fait pas des cabriolles avec le traffic locale! Non je suis pas sous l'emprise de quoique ce soit! C'est une realite, c'est vrai!


    Je ne saurai que dire de la gratitude que j'ai envers cette entreprise, car je n'aurai pas ce que j'ai aujourdhui sans elle. A resigner a Bonjour dans le futur? Si mon coeur me le dit de retourner dans la region de Queenstown. Ouais, pas de soucis!

  24. ajt est déconnecté
    ajt
    anais / 28 ans
    Rennes Perth
    417 2061
    #19
    Ça commence à faire beaucoup de nouveaux sur ce forum à trouver ce café genial.

  25. Hélène / 35 ans
    Saint-Brieuc Tauranga
    7 838 38384
    #20
    ça commence surtout à faire beaucoup de gens inscrits uniquement pour poster ici, donc on peut dire que il y a eu rameutage de troupe, par je ne sais qui afin de faire une meilleure pub.

    Un peu d'honnêteté à ce niveau là ne ferait de mal à personne, autant dire qui vous envoie poster sur le forum, au moins les choses seront claires.

    Quoi qu'il en soit, voilà: y a des pour, y a des contres, balle au centre, ce n'est pas la peine d'en faire plus de pavés, sinon ça ne jouera en la faveur de personne.

 

 
Page 1 sur 2 12 Dernière  

Inscrivez-vous sur PVTistes.net pour profiter de nos nombreux outils gratuits !