Inscrivez-vous sur PVTistes.net !

Le site des 18-35 ans qui souhaitent partir en PVT, voyager, travailler à l'étranger et s'expatrier. Au programme : échanges et rencontres avec d'autres voyageurs, dossiers thématiques et interviews !

Je m’inscris Utilisez votre compte facebook
  1. Njiva / 32 ans
    Lyon Road-Trip -> Vancouver
    29 73
    #1

    [Voiture] Comment bien acheter une voiture au Québec

    Je vous propose sur notre blog une liste de conseils à suivre pour acheter une voiture d'occasion au Québec avec le minimum de risques. Ostie que ce n'est pas facile ici!

    J'y ai compilé les recommandations de l'Association de Protection des Automobilistes, celles de la CAA et notre expérience personnelle. Je pense que ces informations seront très utiles à tous ceux qui veulent s'acheter un char ici.

    Si vous, admins, trouvez mon post utile, un stick serait le bienvenu


    Acheter un char usagé au Québec

    Ca y est, vous vous êtes enfin décidé à acheter un char pour être libre de voyager comme bon vous semble. Malheureusement vos finances ne vous permettront pas de rouler dans un Honda Odyssey flambant neuf, et il va donc falloir vous rabattre sur une voiture usagée.
    Voici donc nos conseils, fruits de l’expérience de nos 3 semaines de magasinages.
    Conseil n°1:
    Achetez votre véhicule aux US! Ca vous coûtera 20% moins cher.
    Vous ne pouvez pas appliquer le conseil n°1? Alors voici le Conseil n°2 :
    Achetez votre véhicule ailleurs qu’au Québec! Sa règlementation laxiste, l’absence de contrôle obligatoire et la possibilité de modifier le compteur kilométrique quand le véhicule est importé en font la poubelle automobile des US et du Canada.
    Si vous êtes encore là, c’est que, comme nous, vous n’avez d’autre choix que d’affronter la jungle du marché de l’automobile d’occasion québécois. Avec les conseils suivants, vous minimiserez la probabilité de tomber sur un “citron”:
    1. Évitez les car-dealers. Outre la surtaxe de 7,5% qu’ils vont vous coûter, ce sont des voleurs rarement des gens honnêtes.
    2. Fuyez les annonces de professionnels classées dans les annonces de particuliers. C’est:
      1. - soit un pro qui vient d’arnaquer un particulier et qui veut juste vous arnaquer en se faisant une marge de dingue (cf. l’exemple de V. et A.)
      1. - soit le copain d’un garagiste qui vend le véhicule pour lui (et “qui a arnaqué un particulier…”)
    3. Évitez les voitures provenant d’un encan (ie des enchères) : vous ne saurez jamais pourquoi la voiture est là et ce qui lui est arrivé.
    4. Préférez les vendeurs vous fournissant un historique des factures d’entretien du véhicule. C’est un gage de sérieux et du bon entretien du véhicule.
    5. Privilégiez les marques japonaises, puis coréennes puis américaines. Le reste, mieux vaut ne pas y songer.
    6. Une fois que le modèle d’une certaine année vous intéresse, informez-vous sur les sites de l’APA et deTransport Canada de sa fiabilité et des rappels le concernant.
      1. On y apprend par exemple que les Mazda MPV antérieurs à 2002 sont déconseillés, idem des Dodge Caravan avant 2003, etc.
    7. Outre les coups d’œils plus ou moins expérimentés que vous allez jeter au véhicule, cherchez les différences de teintes et les soudures repeintes. Ce sont peut-être les traces muettes d’un accident. (d’ailleurs, un car-dealer restera toujours muet à ce sujet)
    8. Cherchez la rouille. Partout! Elle fait des trous sous la voiture et peut affaiblir n’importe quelle pièce mécanique. Même repeinte, elle continue à ronger la voiture, alors prudence.
    9. Vérifiez que le véhicule n’est pas volé, au Centre d’information de la police canadienne.
    10. Essayez le véhicule et faites remarquer toutes sensations ou bruits suspects.
    11. Vérifiez toutes les réponses du vendeur sur internet ou auprès d’un garagiste. Vous saurez alors si votre vendeur est digne de confiance ou tente de vous berner.
      1. “- Pourquoi vendez-vous le véhicule?
        - Mes deux grands enfants sont partis, c’est rendu trop gros pour nous, invente le vendeur.”
        Deux jours plus tard, l’annonce internet indique qu’il déménage “- Il y a comme de l’air quand on appuie sur la pédale de frein.
        - C’est normal! C’est comme ça sur tous les Toyota Sienna, affirme le vendeur super confiant pour sa vente.
        -
        “- Le moteur broute un peu sur l’autoroute car les bougies sont vieilles, mais on va les changer, me confie le jeune vendeur trop honnête.” Là, on pouvait avoir confiance en lui (mais moins dans son véhicule )
    12. Méfiez-vous des garanties proposées sur les véhicules. Seules les garanties constructeurs sont légalement et automatiquement transférables.
      1. Si vous achetez le véhicule auprès d’un particulier et que, suite à une réparation, un garage protège tout ou partie du véhicule, celui-ci n’est pas tenu de vous transférer sa garantie. vous sera pas transférée sauf si vous vous arrangez avec le garagiste.
    Maintenant que vous avez appliqué ces conseils à pas cher, et qu’un char vous plait, il est temps de l’analyser :
    1. A 3$ : vérifiez que le bien n’est pas hypothéqué au RDPRM.
      1. Les anciens propriétaires de notre Mazda ne savaient pas que le prêt que leur avait accordé leur banque était une hypothèque. Si on avait acheté sans vérifier et que les anciens proprio décidaient de ne plus assurer le remboursement de leur prêt, la banque pouvait saisir ou faire vendre le véhicule. (cf.la loi québécoise qui, moins pourrie, obligerait les vendeurs à prouver qu’il n’y a pas de gage sur le bien vendu)
    2. A 34$ : demandez un CarProof du véhicule afin de connaître son passé.
      1. Moins cher que l’inspection technique, cette étape vous permettra de savoir si le véhicule a déjà été accidenté et à quel point. Ou, comme pour le seul véhicule qu’on ait CarProofé, de voir que celui-ci avait totalement disparu de la circulation pendant 6 ans pour réapparaître aux enchères avec 110000km de plus au compteur . Certains concessionnaires sérieux vous fournissent un CarProof du véhicule. C’est bien, mais il faut rester prudent : falsifier un pdf est à la portée de tous.
    3. Entre 90 et 200$ : Si le véhicule passe le CarProof avec succès et qu’il vous plait encore, faites leinspecter par le technicien de votre choix.
      1. Ses remarques sur les éventuelles réparations vont serviront afin de négocier le prix du véhicule à la baisse. Si un vendeur vous refuse votre propre inspection, souriez, dites “Merci” et partez. Et si vous ne connaissez pas de lieu d’inspection correct, vous pouvez vous rendre sur les sites de l’APA et deCAA Québec pour en dégoter un.
    Ces conseils peuvent vous paraître exagérément sévères et onéreux, surtout si vous hésitez entre plusieurs véhicules. Et il est naturellement aberrant que l’acheteur soit si peu protégé des possibles arnaques et que ce soit à lui de débourser et d’être très attentif lors de l’achat (Dans notre cas, on a du apprendre au conseiller financier TD Canadian Trust de notre vendeur qu’il leur avait bien vendu une hypothèque). A vous donc de répartir vos dépenses avec sagesse, mais sachez que ces conseils vous éviteront sans doute d’acheter un “citron”.
    PS : les sites que je recommande pour la recherche d’un véhicule sont bien sûr kijiji et autoaubaine. Ce dernier, bien que très lent dans ses mises à jour, vous permettra d’avoir rapidement une vue d’ensemble du marché car il agrège les annonces des garagistes et de plusieurs sites d’annonces (dont kijiji). Les autres sites d’annonces, comme Lespac ou Craiglist, je laisse ça à ceux qui ont du temps à perdre, car ils sont trop mal fichus.
    PPS : je serai ingrat si je ne remerciais pas Hary (ma tante) et toute sa famille pour les conseils et toute l’aide qu’ils nous ont apporté. Sans eux, et face aux nombreuses difficultés harassantes, nous nous serions certainement précipité sur un citron. Merci beaucoup à vous.

  2. Les 11 membres suivants aiment le message de pooyou :


  3. Nordine / 35 ans
    Bourg-en-Bresse Montréal
    12 46
    #2

    Acheter / Vendre / Administrations

    Bonjour à tous,

    Je souhaiterais connaître les étapes administratives à suivre lors de l'acquisition d'une voiture d'occasion (usagée) acheté à un particulier, style : carte-grise, contrôle technique, certificat de non-gage, formulaire de vente, nouvelle immatriculation (n° de plaques) ???

    Et aussi dans le sens inverse, dans le cas où je souhaiterais revendre cette voiture, quelles seraient mes obligations administratives à accomplir si la transaction se fait aussi entre particuliers ???

    J'ai trouvé quelques réponses sur certains posts mais qui ne répondent pas totalement à ma question, merci de me compléter les sources dont vous disposez.

  4. Marie / 28 ans
    Paris Hong-Kong
    18 119 38488
    #3
    Salut Nordine, je viens de déplacer ton message ici pour éviter les redondances.

    Je te conseille également la lecture des discussions suivantes :
    http://forum.pvtistes.net/pvtistes-s...au-canada.html => Sur l'achat de voiture en général
    http://forum.pvtistes.net/divers/192...-aventure.html => Le récit de l'achat d'une voiture d'occasion à Montréal
    L'article du Wiki sur les voitures.

  5. Nordine / 35 ans
    Bourg-en-Bresse Montréal
    12 46
    #4
    Salut marie,

    c'est pas grave si tu déplace mon message mais ça ne répond toujours pas à mon problème sachant que j'ai déjà lu ces 2 posts. Nathalie et michael relatent du fait de leurs propres expériences différentes l'une de l'autre et il n'y a personne d'autre qui vient confirmer leurs dires donc pour moi ça reste flou.

    Je préfère dans tous les cas me baser sur du sûr, pas des approximations comme relatait michael sur l'agent de la saaq qu'il avait eu en face de lui lors de son entretien à savoir qu'il entendait changer son permis par un du québec, chose qui n'a pas réalisé par la suite en le trompant.

    Quand tu va en préfecture ici en france, tout tes papiers sont en règles, c'est pas du "on verra" ! C'est pourquoi je souhaiterais savoir de quels papiers a-t-on besoin lors de l'ACHAT d'un véhicule et aussi lors de la VENTE de celui-ci à produire aux administrations concernées au québec et plus particulièrement à montréal (saaq, etc .....) ???

    Si personne n'a réalisé ces 2 expériences, je comprendrais.

    Merci encore.

  6. Marie / 28 ans
    Paris Hong-Kong
    18 119 38488
    #5
    Quand tu va en préfecture ici en france, tout tes papiers sont en règles, c'est pas du "on verra"
    :laughing1:laughing1:laughing1:laughing1Je suis sceptique face à cette affirmation, mais là n'est pas le sujet...
    Ouai, je dirais que ça dépend pas mal de la personne que tu as en face de toi...

    Bref, quoiqu'il en soit, dés qu'un agent se retrouve face à quelque chose dont il n'a pas l'habitude (ex: filer un permis québecois à un français ayant un permis français / Immatriculer un véhicule pour un français...), bah parfois ça pêchera un peu...

    Sur cette discussion encore un récit très similaire de celui de Mickael (les 6 pages de discussions à la suite de son message semblaient pas mal confirmer ses dires...) : http://forum.pvtistes.net/divers/630...-voitures.html

    Pour le coup, je n'y connais rien, mais en lisant les différentes discussions, il me semble qu'il faut faire le cheminement suivant :
    - Récupérer un permis québecois (environ 80$, tu dois le présenter avec ton passeport et ton permis français + un certificat de domiciliation si j'ai bien compris). Apparemment, ça n'est pas forcément nécessaire, mais ça facilitera grandement les démarches pour la SAAQ et pour les assurances (sans doute moins chers avec un permis québecois)
    - Tu achètes la voiture auprès d'un particulier, l'essayer, peut-être obtenir une sorte de car proof pour avoir l'historique de la voiture (ils en parlent sur le blog en lien plus haut sur la discussion sur laquelle nous sommes)
    - Tu vérifies que l'ancien proprio n'a pas d'anciennes contraventions sur sa voiture (sinon, il ne peux pas la vendre) ou qu'elle ne soit pas hypothéquée
    - Vous allez tous les deux au SAAQ pour l'immatriculation de la voiture : Immatriculation d'un véhicule acheté chez un particulier | Immatriculation | SAAQ / Immatriculation des véhicules | Foire aux questions | SAAQ
    Il te faudra te présenter avec deux pièces d'identité : genre ton permis français, ton permis québecois, ton passeport (genre vu que t'es français, c'est plus sûr d'avoir tout ça...). Tu payes l'immatriculation (qui dépend de l'âge de ta voiture apparemment...). On te donnes une carte grise et une plaque d'immatriculation et hop, roulez jeunesse.

    Tu lis la foire aux questions de la SAAQ pour l'immatriculation (genre pour savoir notamment que tu devras l'annuler pour ne pas payer de frais supplémentaires quand tu l'auras revendu : Immatriculation des véhicules | Foire aux questions | SAAQ / Mise au rancart | Services en ligne SAAQclic | SAAQ)

    Pour la revendre, ça dépendra du lieu où tu la revendras (parce que les questions de voitures dépendent des provinces où tu effectues les divers actions)
    Dernière modification par Lamarie ; 06/07/10 à 17:22.

  7. Njiva / 32 ans
    Lyon Road-Trip -> Vancouver
    29 73
    #6
    Hello!

    Désolé de pas avoir suivi ma propre discussion, mais nous finissons notre tour de la Gaspésie et l'internet à pas cher, c'est pas facile depuis la voiture :

    Pour m'immiscer dans ce que j'ai pu lire, je te remercie tout d'abord Marie pour la liste de liens. D'ailleurs, comment tu fais pour répondre ainsi : tu passes ta vie à t'occuper du forum?

    @Nordine : lors de l'achat d'un véhicule usagé, il n'y a qu'une étape administrative : l'immatriculation dont Marie a donnée les détails. Le reste, que j'ai détaillé, c'est l'assurance et l'ensemble des précautions que tu voudras prendre avant l'achat. Et ta crainte est effectivement justifiée sur l'ensemble des papiers qu'on te dit nécessaires. Lors de ma prise de rdv à la saaq pour l'échange de permis, on ne m'a pas dit qu'un justificatif de domicile est nécessaire. Et j'ai du prendre un autre rdv une fois rendu sur place.

    @Marie : deux petites rectifications.
    La première est qu'avoir un permis québécois ne facilite pas l'étape de l'immatriculation. Par contre, il faut aussi à ce moment-là un justificatif de domicile (facture...), pour que la saaq puisse t'envoyer ton rappel d'immatriculation.

    La seconde est que l'immatriculation ne dépend aucunement de l'âge du véhicule (c'est globalement 261$/an pour tout le monde). Mais le montant du premier paiement de la plaque dépend de la première lettre de ton nom de famille et du mois en cours. Le système est assez bizzare, mais bon, ça se tient bien dans l'ensemble. En gros, il faut budgeter 261$.

  8. Kheira / 34 ans
    france CANADA
    14 48
    #7

    Reprise de bail auto ou conseils pour acheter une voiture fiable

    Salut à tous !!!
    Voilà j'envisage d'acheter une petite voiture, avec un budget assez serré ... 2000 $max
    Je voudrais me déplacer autant pour des choses du quotidien que pour faire des virées au Québec, Ontario ... et vu que je suis à Sherbrooke, suis pas trop loin du Maine et je compte bien aller y faire un tour aux beaux jours ... il parait que les plages sont sympa de ce côté Bref, franchement je regarde les annonces sur kijiji, WAOU ca fait peur, surtout quand on sait que les inspections sont pas obligatoires !! J'ai entendu parler de reprise de bail auto. Est-ce quelqu'un l'a déjà fait ? C'est possible avec un statut PVT ??
    Tous vos conseils seront bienvenus !!
    Merci

 

 

Inscrivez-vous sur PVTistes.net pour profiter de nos nombreux outils gratuits !