Inscrivez-vous sur PVTistes.net !

Le site des 18-35 ans qui souhaitent partir en PVT, voyager, travailler à l'étranger et s'expatrier. Au programme : échanges et rencontres avec d'autres voyageurs, dossiers thématiques et interviews !

Je m’inscris Utilisez votre compte facebook
  1. Guillaume / 34 ans
    Montpellier Montréal
    3 252 6257
    #1

    Les Normes du Travail au Québec + liens utiles

    Créée après l’adoption de la Loi sur les normes du travail en 1980, la Commission des normes du travail est une personne morale de droit public au sens du Code civil du Québec. Elle fait rapport au ministre du Travail.

    C’est un organisme qui surveille à l’application de la loi sur les normes du travail.

    La Commission des normes du Travail :
    informe les employeurs et les salariés sur les normes du travail et mène des activités de prévention,
    tente d’amener les employeurs et les salariés à s’entendre (médiation) lors de mésententes relatives à l’application de la loi et des règlements. Afin d’éviter les tribunaux, la commission s’efforce de trouver une solution au litige entre les deux parties. Cette médiation est un succès au près des employeurs comme pour les salariés,
    surveille l’application des normes du travail : Des enquêteurs sont envoyés dans les entreprises afin de voir si ces derniers appliquent la loi,
    reçoit et traite les plaintes des salariés,
    suit l’évolution du marché du travail et transmet ses recommandations au ministre du travail. La commission assure un rôle de suivie.

    Salaire

    Les taux du salaire minimum (sont sujets à changement) :
    Date : Le 1er mai 2010
    Taux général : 9,50 $ l’heure
    Taux pour les salariés au pourboire : 8,25 $ l’heure
    Taux pour les salariés de l’industrie du vêtement : 9,50 $ l’heure

    ͽ Qui a droit au salaire minimum ?
    Les salariés qui sont assujettis à la loi sur les normes du travail ont droit au salaire minimum fixé par le gouvernement québécois. Certains salariés sont néanmoins exclus de l'application du salaire minimum : les Exceptions

    ͽ Le temps partiel et son salaire
    Un employeur ne peut accorder à un salarié un taux de salaire inférieur à celui consenti aux autres salariés qui effectuent les mêmes tâches dans le même établissement, pour le seul motif que ce salarié travaille habituellement moins d'heures par semaine.

    ͽ Les disparités de traitement
    Un employeur ne peut accorder au salarié assujetti à la Loi sur les normes du travail des conditions de travail moins avantageuses que celles accordées à d'autres salariés qui effectuent les mêmes tâches dans le même établissement pour l'unique raison de sa date d'embauche. Ces conditions portent sur le salaire, la durée de travail, les jours fériés, les congés annuels, les repos, les absences et congés pour rasions familiales, l'avis de cessation d'emploi.

    ͽ La chambre et la pension
    Lorsque les conditions de travail obligent le salarié à prendre ses repas ou à loger à l'établissement ou à la résidence de l'employeur, le montant maximum (taux en vigueur depuis le 1er Novembre 1996) qui peut être exigé est de :
    1,50 $ par repas, jusqu'à concurrence de 20 $ par semaine
    20 $ par semaine pour la chambre
    40 $ par semaine pour la chambre et la pension

    ͽ Le vêtement particulier
    L'employeur doit fournir gratuitement à tous les salariés le vêtement particulier qui les identifie comme salariés de son établissement (exemple : vêtement avec logo).

    ͽ L'utilisation de matériel, d'équipements ou de marchandises
    Lorsque l'employeur oblige le salarié à utiliser du matériel, de l'équipement, des matières premières ou des marchandises pour l'exécution d'un contrat, il doit les fournir gratuitement au salarié payé au salaire minimum.

    ͽ
    F.A.Q sur le salaire

    Salarié au pourboire

    Un salarié au pourboire est un salarié qui reçoit habituellement des pourboires dans des établissements ou le client paye après avoir reçu le service (manger, boire,...). Donc, des établissements comme Tim Hortons, McDonald's,... n'engagent pas des salariés au pourboire car le client paye avant le service.

    ͽ Les salariés au pourboire
    Un salarié au pourboire reçoit habituellement des pourboires et travaille :

    • dans un restaurant, sauf les établissements de restauration rapide
    • pour une entreprise qui vend, livre ou sert des repas pour consommation à l’extérieur
    • dans un local où des boissons alcooliques sont vendues pour consommation sur place
    • dans un établissement qui offre contre rémunération de l’hébergement à des touristes, y compris un établissement de camping.

    ͽ Versement du pourboire
    Le pourboire peut être versé directement (de main à main) ou indirectement (carte de débit ou crédit, ajoutés à la note) au salarié.

    ͽ Répartition des pourboires
    L'employeur ne peut intervenir dans le partage des pourboires entre salariés. Seuls les salariés à pourboire peuvent convenir de répartir entre eux (d'autres salariés de l'établissement) les pourboires qui leur appartiennent.

    ͽ Déclaration des pourboires
    Pour les salariés au pourboire, les pourboires font partie du salaire pour le calcul des indemnités. Comment calculer l'indemnité ?

    ͽ F.A.Q sur le salaire au pourboire

    La Paye

    ͽ Quand doit-on verser le salaire
    L’employeur a un mois pour remettre une première paie. Par la suite, le salaire doit être versé à intervalles réguliers ne pouvant pas dépasser 16 jours. Le salaire peut être versé en main propre (chèque ou espèce) ou par virement bancaire.

    ͽ Le bulletin de paye
    À chaque paie, l’employeur doit remettre au salarié un bulletin de paie lui permettant de vérifier le calcul de son salaire et des déductions. Ce bulletin doit contenir toutes les mentions pertinentes, telles que le nom de l’employeur, le nom du salarié, le titre de l’emploi, la période de travail qui correspond au paiement, la date du paiement,...

    ͽ Les retenues
    L'employeur peut effectuer des retenues sur le salaire seulement s'il y est contraint par une loi, un règlement, une ordonnance d'un tribunal, une convention collective, un décret ou un régime complémentaire de retraite à adhésion obligatoire. Toute autre retenue sur le salaire doit être acceptée par écrit par le salarié.

    ͽ F.A.Q sur la paye

    Durée du travail

    La semaine normale de travail, telle qu'elle est fixé par la loi, permet de déterminer à quel moment un salarié commence à effectuer des heures supplémentaires et doit être payé en conséquence.

    ͽ Durée de la semaine normale
    La semaine normale de travail est de 40 heures. Cependant, certains salariés font exception (industrie du vêtement (39h), gardien d'une propriété (44h), exploitation forestière (47h), la Baie James (55h), gardien (60h)).

    ͽ A qui cette norme s'applique-t-elle ?
    A tous les salariés du Québec assujettis à la Loi sur les normes du travail à l'exception de l'étudiant travaillant dans une colonie ou organisme à but non lucratif, le cadre d'une entreprise, le salarié travaillant à l'extérieur avec des heures aléatoires, le salarié travaillant durant les récoltes, le salarié dans un établissement de pêche, le travailleur agricole, le salarié avec pour fonction première la garde d'enfants, personne handicapé ou personne âgée.

    ͽ Comment calculer les heures supplémentaires ?
    Les heures travaillés en plus des heures de la semaine normale de travail doivent être payées avec une majoration de 50% (taux et demi) du salaire horaire habituel du salarié. A la demande du salarié, l'employeur peut remplacer le paiement des heures supplémentaires par un congé d'une durée équivalente.

    ͽ Les heures de travail
    - Présence au travail : Le salarié doit être payé quand il est à la disposition de son employeur sur les lieux du travail et qu’il est obligé d’attendre qu’on lui donne du travail, pendant les pauses accordées par l’employeur, durant le temps d’un déplacement exigé par l’employeur, pendant toute période d’essai ou de formation exigée par l’employeur.

    - La pause café : La pause café n’est pas obligatoire, mais quand elle est accordée par l’employeur elle doit être payée et incluse dans le calcul des heures travaillées.

    - Les repas : Après une période de travail de 5 heures consécutives, le salarié a droit à une période de 30 minutes, sans salaire, pour son repas. Cette période doit lui être payée s’il ne peut pas quitter son poste de travail.

    - Le repos hebdomadaire : Le salarié a droit chaque semaine à un repos d’au moins 32 heures consécutives. Dans le cas du travailleur agricole, son jour de repos peut être reporté à la semaine suivante s’il est d’accord.

    - Indemnité de présence : Le salarié qui se présente au travail à la demande expresse de son employeur ou dans le cours normal de son emploi et qui, finalement, ne travaille pas ou travaille moins que 3 heures consécutives, a droit à une indemnité égale à 3 heures de son salaire horaire habituel. Cette disposition ne s'applique pas dans les cas de force majeure (exemple : incendie).

    - Droit de refus de travailler : Un salarié peut exercer son droit de refus de travailler.
    Quotidiennement après plus de 4 heures au-delà de ses heures habituelles ou plus de 14 heures par période de 24 heures, selon la période la plus courte et plus de 12 heures par période de 24 heures. Cette disposition s’applique seulement aux salariés dont les heures quotidiennes de travail sont variables ou non continues.
    Hebdomadairement
    après plus de 50 heures, sauf si ses heures de travail sont étalées et plus de 60 heures pour un salarié qui travaille dans un endroit isolé ou, plus spécifiquement, sur le territoire de la Baie-James.
    Un salarié ne peut pas refuser de travailler en cas de danger pour la vie, la santé ou la sécurité des travailleurs ou de la population et en cas de risque de destruction ou de détérioration grave de biens ou d’immeubles, ou dans tout autre cas de force majeure et si ce refus va à l’encontre de son code de déontologie.

    ͽ F.A.Q sur les horaires de travail

    Avis de cessation d'emploi

    Un employeur doit donner au salarié un avis écrit de cessation d'emploi avant de mettre fin à son contrat de travail.

    ͽ Qui a droit à cet avis
    Les salariés du Québec assujettis à la Loi sur les normes du travail ont droit à un avis écrit de cessation d'emploi ou de mise à pied pour six mois ou plus.

    - Durée du service continu : 3 mois à un an - Délai entre l’avis et le départ : Une semaine
    - Durée du service continu : 1 à 5 ans - Délai entre l’avis et le départ : 2 semaines
    - Durée du service continu : 5 à 10 ans - Délai entre l’avis et le départ : 4 semaines
    - Durée du service continu : 10 ans ou plus - Délai entre l’avis et le départ : 8 semaines

    ͽ Les exceptions
    - les salariés qui ont moins de 3 mois de service continu,
    - les salariés qui ont commis une faute grave,
    - les salariés licenciés ou mis à pied en raison d’un cas de force majeure (ex. : incendie),
    - les salariés dont le contrat à durée déterminée se termine,
    - les salariés qui ont terminé la tâche précise pour laquelle ils avaient été engagés.

    ͽ F.A.Q sur l'avis de cessation d'emploi

    Les recours

    ͽ Plaintes pécuniaires
    C’est une plainte avec pour objectif de récupérer de l’argent (pour le paiement d’un salaire, des heures supplémentaires, indemnité de congés,…). C’est la partie qui demande qui doit apporter la preuve (témoins, notes,…) : le fardeau de la preuve. Le délai pour porter plainte est de 1 an à partir du moment où le salarié pense que son employeur ne respecte pas la Loi sur les normes du travail.

    ͽ Pratiques interdites
    C’est une plainte contre son employeur car celui-ci n’a pas respecté la loi sur les normes du travail. Par exemple, si mon employeur me paye 8 $ de l’heure, c’est une pratique interdite car le salaire minimum fixé par le gouvernement québécois est de 9,50 $ de l’heure. Le délai pour porter plainte est de 45 jours à partir de la date de congédiement ou de la mesure prise contre le salarié.

    ͽ Congédiement sans cause juste et suffisante
    Le salarié qui croit avoir été congédié sans une cause juste et suffisante peut porter plainte à la Commission des normes du travail dans les 45 jours de son congédiement s'il a travaillé dans une même entreprise pendant 2 ans et si aucune procédure de réparation, autre que le recours dommages-intérêts, n'est prévue par la Loi sur les normes du travail, par une autre loi ou dans une convention. Le salarié doit apporter la preuve (témoins, notes,…).

    ͽ Harcèlement psychologique
    Le harcèlement psychologique au travail est une conduite vexatoire qui se manifeste par des comportements, des paroles ou des gestes répétés qui sont hostiles ou non désirés, qui portent atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique du salarié qui rendent le milieu de travail néfaste. Le salarié assujetti à la Loi sur les normes du travail doit déposer une plainte dans les 90 jours de la dernière manifestation de la conduite de harcèlement psychologique

    Congés et absences

    ͽ vacances
    La durée des vacances est établie en fonction de la période de service continu du salarié :
    Moins d’un an = 1 jour par mois complet de service continu sans excéder 2 semaines = 4 %
    1 an à moins de 5 ans = 2 semaines continues = 4 %
    5 ans et plus = 3 semaines continues = 6 %

    ͽ Jours fériés
    La majorité des salariés au Québec a droit à un congé et à une indemnité pour chacun des jours fériés, chômés et payés (le 1er janvier, le Vendredi saint ou le lundi de Pâques, au choix de l’employeur, le lundi qui précède le 25 mai, le 24 juin, le 1er juillet, le 1er lundi de septembre, le 2e lundi d’octobre et le 25 décembre).

    ͽ Congé de maternité
    Au Québec, les salariées enceintes ont droit à un congé de maternité sans salaire d’une durée maximale de 18 semaines continues. Le congé de maternité débute au plus tôt la 16e semaine précédant la date prévue de l’accouchement et se termine au plus tard 18 semaines après.

    ͽ Congé parental
    Chaque parent d’un nouveau-né ou d’un enfant nouvellement adopté a droit à un congé parental sans salaire pouvant durer jusqu’à 52 semaines. Le congé parental s’ajoute au congé de maternité de 18 semaines, au congé de paternité de 5 semaines.

    ͽ Maladie, accident et obligations familiales
    Un salarié qui compte 3 mois de service continu chez le même employeur peut s’absenter du travail, sans salaire jusqu’à 26 semaines par période de 12 mois s’il est malade ou victime d’un accident, jusqu’à 104 semaines s’il subit de graves blessures à la suite d’un acte criminel.

    Pour joindre la Commission des Normes du Travail au Québec : ICI

    Sources :
    - Intervenant à la conférence sur les normes du travail à l'OFII,
    - Site Internet de la Commission des normes du travail au Québec
    - Fascicule sur les normes du travail au Québec "Mieux les comprendre pour mieux s'entendre"




    Dernière modification par yepaland ; 06/10/10 à 22:40.

  2. Les 7 membres suivants aiment le message de yepaland :


  3. Guillaume / 34 ans
    Montpellier Montréal
    3 252 6257
    #2
    Important ! Au Québec, le contrat de travail peut être écrit ou verbal. Le contrat de travail oral est légal au Québec. C’est même une pratique très courante qui n’a pas réellement de rapport avec l’importance du poste. Il est donc très important, avant d’accepter un poste, d’être sûr que les conditions dans lesquelles vous allez travailler sont claires (rémunérations, nombre d’heures, journée type de travail, responsabilités, etc…).

    Source : Consulat Général de France à Montréal

    PS : Chaque province du Canada possède leurs propres règles sur le droit du travail ! Certaines entreprises sont assujetties à la législation fédérale comme par exemples, les institutions financières ou Canada Postes.
    Dernière modification par yepaland ; 07/10/10 à 20:53.

  4. Les 4 membres suivants aiment le message de yepaland :


  5. Perrine
    Grenoble Montréal
    64 121
    #3
    NB: A noter que c'est l'employeur qui décide de la date des vacances! Il doit vous verser votre paye de vacances en une seule fois avant que vous partiez.

  6. Morgane / 31 ans
    Montréal Montréal
    683 735
    #4
    Salut tout le monde!

    Je ne sais pas si je suis au bon endroit mais je me lance car je suis un peu stressée!

    En fait depuis vendredi dernier j'ai commencé une job dans mon milieu c'est à dire technicienne de laboratoire dans une pharmacie! Donc vendredi et samedi en essai! Ça c'est très bien passé pour ma part!

    Mais jusqu'à Aujourd'hui (on va dire jeudi car 1h50 pour ma part) on m'à toujours pas demandé mon nas etc pour fiche de paye! Que dois je faire car la patronne est stressante et toute l'équipe à du mal à parler avec elle!

    Vais je la voir? Car je ne sais même pas combien je suis payée! Par contre je note chez moi mes heures effectuées!

    Qui dois je contacter au cas ou elle ne me garde pas pour avoir mon salaire!

    Hélp suis stressée et a bout!!

    Morgane

  7. Pauline / 28 ans
    Lyon Nouvelle-Zélande
    929 6378
    #5
    Envoyé par Miya83
    Je ne sais pas si je suis au bon endroit mais je me lance car je suis un peu stressée!

    En fait depuis vendredi dernier j'ai commencé une job dans mon milieu c'est à dire technicienne de laboratoire dans une pharmacie! Donc vendredi et samedi en essai! Ça c'est très bien passé pour ma part!

    Mais jusqu'à Aujourd'hui (on va dire jeudi car 1h50 pour ma part) on m'à toujours pas demandé mon nas etc pour fiche de paye! Que dois je faire car la patronne est stressante et toute l'équipe à du mal à parler avec elle!

    Vais je la voir? Car je ne sais même pas combien je suis payée! Par contre je note chez moi mes heures effectuées!

    Qui dois je contacter au cas ou elle ne me garde pas pour avoir mon salaire!
    coucou Morgane!
    je pense que tu n'es pas dans la bonne section en effet!!

    bon après dans ton cas je dirai qu'il n'y a pas 10 000 solutions! va voir la patronne et demande si elle a besoin de ton NAS et /ou d'autres trucs pour ton embauche et tu verras bien!!

  8. Ferdinand / 35 ans
    Lutèce Montreal
    107 476
    #6
    Envoyé par Miya83
    Vais je la voir? Car je ne sais même pas combien je suis payée! Par contre je note chez moi mes heures effectuées!
    Comment peut-on commencer un job sans savoir combien on va être payé ?!

  9. Morgane / 31 ans
    Montréal Montréal
    683 735
    #7
    Envoyé par femur
    La vache...pourquoi l’inspection du travail et pas directement les prud'hommes ?



    Comment peut-on commencer un job sans savoir combien on va être payé ?!
    Ben tout simplement car elle m'a dit que je faisais un essai et qu'elle verrait dans ce cas la! Ben je poirotte! Mais demain entretien dans une autre pharmacie! On verra bien

  10. Pauline / 28 ans
    Lyon Nouvelle-Zélande
    929 6378
    #8
    Envoyé par Miya83
    Ben tout simplement car elle m'a dit que je faisais un essai et qu'elle verrait dans ce cas la! Ben je poirotte! Mais demain entretien dans une autre pharmacie! On verra bien
    donc en fait tu n'y travailles pas encore c'est ça? je pensais que c'était officiel!
    elle met peut être un peu de temps à se décider! ^^ en tout cas bonne chance pour ton entretien!!

  11. Morgane / 31 ans
    Montréal Montréal
    683 735
    #9
    Envoyé par paulinette69
    donc en fait tu n'y travailles pas encore c'est ça? je pensais que c'était officiel!
    elle met peut être un peu de temps à se décider! ^^ en tout cas bonne chance pour ton entretien!!
    Si j'ai fait un essai vendredi et samedi et depuis j'y suis encore! Mais la patronne n'est pas très expressive! J'ai donné mon nas et un spécimen de chèque mais je ne connais toujours pas mon salaire!

    Donc j'accepte les entretiens qu'on me propose! Si le salaire est pas mal j'y vais! Tant pis pour l'actuelle!

  12. Ferdinand / 35 ans
    Lutèce Montreal
    107 476
    #10
    Envoyé par Miya83
    Ben tout simplement car elle m'a dit que je faisais un essai et qu'elle verrait dans ce cas la! Ben je poirotte! Mais demain entretien dans une autre pharmacie! On verra bien
    Ben même faire un essai sans savoir combien tu seras payée si jamais tu es prise je trouve ça disons...heu.."aventureux"?

    Si ton essai devait durer 2 jours et que tu y es encore c'est qu'à priori...donc va la voir et demande lui.

  13. Morgane / 31 ans
    Montréal Montréal
    683 735
    #11
    Envoyé par femur
    Ben même faire un essai sans savoir combien tu seras payée si jamais tu es prise je trouve ça disons...heu.."aventureux"?

    Si ton essai devait durer 2 jours et que tu y es encore c'est qu'à priori...donc va la voir et demande lui.
    Ben la question ne va plus se poser car mon entretien à porté ces fruits, je suis prise dans un autre jean coutu! Je sais mon salaire à l'heure et tout les avantages! Et la pharmacie est super grande! Au milieu d'une grande avenue donc nikel! Et je fais mes papiers lundi!!

  14. Pauline / 28 ans
    Lyon Nouvelle-Zélande
    929 6378
    #12
    génial!!!! félicitations!!!
    tu l'as annoncé à ton ancienne patronne?

  15. Morgane / 31 ans
    Montréal Montréal
    683 735
    #13
    Envoyé par paulinette69
    génial!!!! félicitations!!!
    tu l'as annoncé à ton ancienne patronne?
    ben je voulais la voir n'etant pas la je l'ai dit au gerant. elle devait passer le dernier jour de mon travail c a dire le samedi elle n'ai jamais venu!! donc bon tanpis je l'ai dit au gerant

  16. Laura / 25 ans
    Musson Québec
    34 121
    #14

    Contrat de travail

    Bonjour à tous,

    Je me pose la question du contrat de travail au Canada. Apparemment les démarches administratives sont beaucoup plus simples qu'en Europe, et il y a peu de paperasse. Ma question est : votre employeur et vous avez-vous signé un contrat de travail, comme chez nous, ou bien cela arrive-t-il que l'accord ne soit conclut que par des paroles (et donc basé sur une confiance mutuelle) ?
    Je pose la question car là où je vais aller travailler, mon employeur m'avait dit "c'est ok tu peux venir travailler chez nous" et puis 2 mois plus tard il s'est désisté à cause de problèmes personnels de son côté, mais étant donné que j'avais déjà effectué pas mal de démarches pour aller chez lui il a réussi à arranger les choses et au final il est de nouveau ok ... le problème est que je suis un peu plus méfiante du coup, et que j'hésite à lui demander un papier qui "prouverais" qu'il m'a donné son accord. Je ne sais pas si cela se fait... Merci d'avance pour votre aide

  17. Marie / 28 ans
    Paris Hong-Kong
    18 114 38468
    #15
    Envoyé par Cr0kette
    Bonjour à tous,

    Je me pose la question du contrat de travail au Canada. Apparemment les démarches administratives sont beaucoup plus simples qu'en Europe, et il y a peu de paperasse. Ma question est : votre employeur et vous avez-vous signé un contrat de travail, comme chez nous, ou bien cela arrive-t-il que l'accord ne soit conclut que par des paroles (et donc basé sur une confiance mutuelle) ?
    Je pose la question car là où je vais aller travailler, mon employeur m'avait dit "c'est ok tu peux venir travailler chez nous" et puis 2 mois plus tard il s'est désisté à cause de problèmes personnels de son côté, mais étant donné que j'avais déjà effectué pas mal de démarches pour aller chez lui il a réussi à arranger les choses et au final il est de nouveau ok ... le problème est que je suis un peu plus méfiante du coup, et que j'hésite à lui demander un papier qui "prouverais" qu'il m'a donné son accord. Je ne sais pas si cela se fait... Merci d'avance pour votre aide
    Salut Laura,

    Je viens de déplacer ton message pour éviter les redondances
    Donc en fait, au Canada, les réglementations en matières d'emploi varient d'une province à l'autre du Canada. Là, il est dit que tu pars pour Québec dans quelques mois donc ton intervention doit concerner le Québec.

    Par rapport à ton soucis, je crois qu'aucun employeur (même en France) n'a légalement l'obligation de te donner un contrat de travail alors que tu n'as pas commencé à travaillé et que tu arrives au Canada dans quelques mois maintenant.

    Ensuite, par rapport au contrat de travail (que tu signes, si tu le signes, quand tu commences effectivement à bosser), au Québec, le contrat peut être orale ou écrit, donc il n'y a pas d'obligation légale de fournir un contrat de travail.
    Tu peux aussi aller voir ce site Internet pour en savoir plus : Les lois relatives au travail | Éducaloi

  18. Le membre suivant aime le message de Lamarie :


  19. Laura / 25 ans
    Musson Québec
    34 121
    #16
    Super, merci Marie !
    J'ai cherché s'il y avait un post semblable mais je n'avais pas trouvé

  20. Nathalie / 24 ans
    Bretagne Montréal
    359 2216
    #17
    Bonjour,
    J'ai une petite question concernant les normes du travail au Québec.
    Je suis préposée à la billetterie dans une entreprise à Montréal.
    Les clients peuvent payer en espèce ou par carte bancaire (interac)
    Je me demandais si l'entreprise est en droit de me réclamer de l'argent si jamais à la fin de la
    journée il manque de l'argent?
    Nous on appelle ça des "shorts". On nous a dit, à mes collègues et à moi, que les shorts c'était à nous de les payer.
    Apparemment ça ne serait pas légal mais je n'arrive pas à trouver le texte de lois qui le stipule.
    L'autre jour il me manquait une certaine somme dans ma caisse...
    Je ne sais pas trop quoi faire.

    Merci d'avance pour vos renseignements

 

 

Inscrivez-vous sur PVTistes.net pour profiter de nos nombreux outils gratuits !