2nd WHV en Australie : le WWOOFing et le HelpX inéligibles depuis le 01/12/15

Date de publication : 11-02-2016

Auteur

Julie

Depuis le 1er décembre 2015, le travail en tant que volontaire (= non rémunéré) ne permet plus de prétendre à un second Working Holiday Visa en Australie. Tous les candidats au 2nd WHV doivent maintenant être en mesure de fournir des feuilles de paie (payslips) pour prouver qu’ils ont bien travaillé suffisamment de temps dans les domaines et dans les régions éligibles à ce second visa.

Voici ce qui est indiqué sur le site des autorités australiennes :

All specified work performed on or after 1 December 2015 must be paid in accordance with the relevant Australian legislation and awards. Voluntary work performed after 1 December 2015 will not be accepted for the purpose of applying for a second Working Holiday visa. See Second Working Holiday visa applications – evidence of payment for specified work for more information.

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de PVTistes en Australie (francophones ou non) travaillent dans certaines régions et dans certains domaines spécifiques pendant au moins 88 jours afin d’avoir le droit d’obtenir ultérieurement un 2nd Working Holiday Visa australien (plus d’informations à ce sujet…).

Parmi les boulots concernés : le fruit picking, la construction et le travail dans les mines. Plus d’informations sur les domaines éligibles…

Pour joindre l’utile à l’agréable, être confrontés à moins de concurrence, s’immerger dans une famille australienne, progresser en anglais, ou acquérir de nouvelles compétences, de nombreux PVTistes optaient auparavant pour le travail volontaire (via les réseaux WWOOFing, HelpX et Workaway, notamment) et pouvaient ainsi rester une deuxième année en Australie en effectuant les 3 mois de travail exigés.

Le ministère de l’Immigration australien a annoncé en mai 2015 que le travail volontaire ne permettrait plus d’être éligible à un 2nd WHV. Ce changement a été annoncé pour le 31 août 2015 et est entré en vigueur le 1er décembre 2015.

Pourquoi un tel changement ?

Malheureusement, c’est le comportement de nombreux fermiers qui est a l’origine de ce changement lourd de conséquences pour beaucoup d’entre vous !

Ce n’est plus un secret depuis longtemps, en Australie, certains fermiers essaient de faire travailler les PVTistes venus du monde entier à moindre coût. Le travail volontaire est victime de ce phénomène (et ce, même en dehors de l’Australie) puisque certains hôtes des réseaux WWOOFing et HelpX ont déjà été accusés d’utiliser ces réseaux pour trouver de la main-d’oeuvre gratuite.

L’idée du gouvernement australien n’est bien sûr pas mauvaise puisqu’il s’agit avant tout de protéger les PVTistes de certaines pratiques malhonnêtes, mais en réalité, cela ne règle qu’une partie du problème.

Va-t-il falloir faire une croix sur le 2nd WHV ?

Avec le temps, la concurrence pour obtenir un boulot rémunéré est devenue de plus en plus forte en Australie, au point d’atteindre les réseaux de travail bénévole. Même pour être WWOOFer ou Helper, il faut parfois s’y prendre très à l’avance car les demandes affluent.

Si le travail volontaire ne permet plus d’être éligible à un 2nd WHV, la concurrence va être plus forte encore pour obtenir un travail rémunéré (et même mal rémunéré !) ou que moins de PVTistes essaieront de « faire leurs jours de travail » pour rester une année de plus en Australie. Les expériences en WWOOFing, HelpX et Workaway devraient mieux se passer, les hôtes n’ayant plus la possibilité de faire miroiter le 2nd Working Holiday Visa pour faire travailler les PVTistes de longues heures sans aucune contrepartie.

Quelles conséquences pour les PVTistes ?

Si vous avez fait un 1er WHV en Australie et que vous avez travaillé pendant au moins 88 jours (de façon rémunérée ou bénévole) dans les régions et les domaines requis, vous pouvez demander un 2nd WHV tant que vous n’avez pas 31 ans.

Si vous étiez en Australie avant le 30 novembre 2015 et que vous avez travaillé comme volontaires avant cette période : tous les jours travaillés avant le 1er décembre 2015 pourront être comptabilisés dans le calcul des 88 jours. Si avant le 1er décembre 2015,  par exemple, vous comptabilisez 88 jours de travail bénévole,vous pourrez prétendre à un second visa.

Si vous êtes arrivé en Austalie à partir de décembre 2015, le travail bénévole que vous décidez de faire vous sera utile pour l’anglais, votre connaissance de la culture australienne et votre épanouissement personnel et professionnel. Mais il ne vous servira à rien si vous souhaitez demander un jour un 2nd Working Holiday Visa pour Australie.

Enfin, pour les PVTistes qui n’aspirent pas à obtenir un 2nd WHV en Australie, il sera peut-être désormais plus facile de trouver une place chez un hôte en WWOOFing ou en HelpX.

35 Commentaires

Perrine
73 191
Message de isa
Donc je suis d'acc, le PVT OZ arrive à saturation, mais c'est aussi parce qu'il n'y a pas de travail de prévention de la part du gouvernement... Enfin ce n'est que mon avis perso, c'est un sujet tellement compliqué !
Je suis entièrement d'accord avec toi sur les choix de quotas. L'immigration est en effet liée aux besoins de main d’œuvre, le pays d'accueil décide et oriente en fonction ... Je m'interroge car ça fait longtemps que je pense peut-être y aller mais là je me dis attention, piège ... Je ne sais pas, il faudrait que j'essaie de nouvelles choses en termes de voyage / travail ...
isa
6.1K 9K
Message de proine
Oui c'est dommage, il me semble que le PVT en Oz arrive à saturation sur bien des points ... Non ? Le Canada a beau être pris d'assaut, et montré en exemple de saturation pour les candidatures, le nombre de gens partant étant limité on évite un certain nombre d'effets pervers non ?
Certes, mais disons que si le gouvernement aussie n'a pas de quotas sur les PVT, c'est parce qu'il y a une raison purement économique. Disons que ça les arrange grandement, malgré les dérives.
Au Canada, le quota est limité parce que le gouvernement recherche plutôt des travailleurs qualifiés sur le long terme (le PVT est de plus en plus une porte ouverte vers l'immigration permanente). Alors qu'en OZ c'est l'inverse, il est quasi impossible d'y immigrer mais il y a besoin de main d'oeuvre pour le fruit picking et autres travaux (les PVTistes sont parfaits pour ça). Et en plus, ils réinjectent généralement leur argent dans l'économie australienne en faisant du tourisme. C'est du 100% win pour le gouvernement, donc !
Ce qui a beaucoup changé en OZ, ce n'est pas seulement le nombre de PVTistes qui augmente, mais c'est aussi que de plus en plus d'employeurs se rendent compte qu'ils sont une manne incroyable, facile à arnaquer, parfois prêts à tout pour obtenir un 2e WHV.
Donc je suis d'acc, le PVT OZ arrive à saturation, mais c'est aussi parce qu'il n'y a pas de travail de prévention de la part du gouvernement... Enfin ce n'est que mon avis perso, c'est un sujet tellement compliqué !
Perrine
73 191
Message de Lilou
Si beaucoup de PVTistes souhaitent toujours rester une 2e année en Australie, ils vont toujours chercher à faire leurs jours de boulots et ça les fermiers le savent très bien !!
Oui c'est dommage, il me semble que le PVT en Oz arrive à saturation sur bien des points ... Non ? Le Canada a beau être pris d'assaut, et montré en exemple de saturation pour les candidatures, le nombre de gens partant étant limité on évite un certain nombre d'effets pervers non ?
Julie
4.9K 13.8K
Message de proine
Triste nouvelle qui met en lumière une triste réalité. Je ne savais pas que le bénévolat avait tourné à l'usine en Oz ... Je m'était dit en plus : si jamais l'Australie me plaisait ce serait une raison de plus de faire du Wwoofing là-bas ... Pas grave on verra ce qu'il se passera ...
Effectivement, le WWOOFing est parfois critiqué (en Argentine également : WWOOFing en Argentine : attention aux désillusions), mais je ne suis pas sûre que le problème de fond soit réglé avec ce changement.

Si beaucoup de PVTistes souhaitent toujours rester une 2e année en Australie, ils vont toujours chercher à faire leurs jours de boulots et ça les fermiers le savent très bien !! Du coup ils continueront à proposer des paies médiocres au rendement. Tu n'es pas content ? Ce n'est pas grave, un autre backpacker prendra ton job !
Perrine
73 191
Triste nouvelle qui met en lumière une triste réalité. Je ne savais pas que le bénévolat avait tourné à l'usine en Oz ... Je m'était dit en plus : si jamais l'Australie me plaisait ce serait une raison de plus de faire du Wwoofing là-bas ... Pas grave on verra ce qu'il se passera ...

Articles recommandés