On a testé l’achat (raté !) d’un van en Australie

Article publié le 04-03-2018.

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Je souhaite partager notre (mauvaise) expérience lors de l'achat d'un van en Australie, histoire que notre mésaventure soit utile au plus grand nombre.

Mon copain et moi avons décidé d'acheter un van sur Brisbane. Jusque là rien de bien original. Après avoir vu un certain nombre de vieux machins de backpackers, datant des années 1990 au mieux, frôlant les 300 000 km généralement, et coûtant entre 4 500 et 6 000 $, on s'est dit qu'on allait viser un prix un peu plus haut pour avoir un campervan un peu plus cher certes, mais en meilleur état.

On tombe sur un Mazda de 1998 qui roule au LPG et à l'essence, super bien équipé à l'intérieur...

avec roues, freins, gaz cooker et évier neufs, RWC (contrôle technique) et Rego valides pendant encore 5 mois, le tout vendu à 7 200 $ par un charpentier vivant dans notre quartier. Ah oui et surtout, il avait 120 000 km au compteur car il était doté d'un moteur reconditionné...

Aveuglés par la verve commerçante de notre vendeur, avec un niveau d'anglais correct mais sans plus, nuls aussi bien en mécanique qu'en négociation et profondément honnêtes nous-mêmes, nous avons (beaucoup trop) naïvement cru à ce que disait l'annonce et notre vendeur... Nous avons essayé deux fois le van et hop, sans trop réfléchir, nous l'avons acheté au prix fort.

C'est en rentrant tout contents chez nous, en voyant le compteur à plus de 540 000 kms que l'on a commencé à flipper. On avait aucun papier attestant que le van avait un nouveau moteur à soi-disant 140 000 km (oui, le chiffre a aussi changé en court de route). En réalité on avait même très peu de papiers à notre disposition.

En stress, on retourne chez le vendeur qui se marre et nous fait une sorte d'attestation manuscrite et signée, datée de juin alors que nous sommes en juillet (???) pour certifier que le moteur est bien reconditionné. Un papier tout simplement frauduleux n'ayant aucune valeur juridique et qu'il niera plus tard avoir signé... nice !

Ensuite, on commence à douter de tout, de A à Z, et pour en avoir le coeur net, on amène le van chez un gentil mécanicien. Le verdict est sans appel, le van est une "bad joke" (je cite) et ne devrait en aucun cas avoir un RWC. Pour l'avoir, il faudrait faire pour 5 000 $ de réparations.

On retourne voir le vendeur, cette fois accompagné de notre colocataire australienne, histoire qu'il ne nous retourne pas le cerveau une nouvelle fois, ce qu'il n'a pas trop apprécié puisqu'il s'est apparemment senti "intimidé"... eh oui, elle comprend bien l'anglais elle ! Je précise qu'avant cela, elle a appelé le mécanicien  dodgy (louche)qui a délivré le dodgy RWC : il a avoué faire des dodgy RWC.
Du coup, on explique au vendeur qu'on n'a pas encore procédé au changement de Rego et qu'on veut qu'il nous rende notre argent.

Après de courtes négociations par e-mails interposés, celui-ci accepte de reprendre le van en gardant 1000 $ (on a fait 20 kms avec le van...) pour la perte de temps occasionnée. Ben oui, nous pendant tout ce temps, on s'est bien amusés par contre ! Usés par cette histoire, on accepte le "deal" et on se débarrasse du van tout en perdant au passage plus de 1 000 $.

En résumé voici en vrac les infos utiles que nous avons récoltées et qui peuvent vous servir.

Avant l'achat du van 

  • Faites vérifier votre van par un mécanicien AVANT d'acheter le van (ça paraît évident et pourtant...).
  • Négociez toujours le prix (idem).
  • Demandez toutes les factures attestant de l'entretien du véhicule.
  • Même si le moteur est reconditionné, le compteur kilométrique n'est pas pour autant remis à jour.
  • Garez le van en pente de face ET de biais pour voir s'il y a des fuites.
  • Manipulez VOUS-MEME le van : ouvrez les portes, testez les serrures, les fenêtres, regardez s'il y a de la rouille... bref tout car les démonstrations, c'est cool mais ça ne suffit pas !
  • Voyez le van de jour.
  • Testez-le sur voie rapide.
  • Sentez et écoutez, si ça pue l'essence et que ça fait beaucoup de bruit, c'est louche.
  • Laissez tourner le van à l'arrêt quelques minutes et checkez ensuite quand il part s'il y a des traces de fuite sur le sol.
  • Essayez de trouver un moyen de passer le van sous l'eau pour voir si elle ne s'y infiltre pas.
  • Vérifiez si le véhicule n'est pas volé ou n'a pas d'amendes impayées sur le site Personal Property Securities Register. C'est 4 $, je crois, mais ça vaut le coup.

Si vous pensez vous être fait avoir

  • Faites vérifier le van chez un mécanicien.
  • Vous pouvez balancer le dodgy mécanicien au Département des Transports. Il risque de perdre sa licence et de devoir payer une amende de 10 000 $. Par contre ça ne vous ramènera malheureusement pas votre argent.
  • Fair Trading (genre d'association de consommateurs apparemment très efficace) ne peut rien pour vous si vous avez acheté un van à un particulier mais peut vous aider si vous l'avez acheter à un professionnel.
  • Vous pouvez appeler des services légaux gratuits. Un avocat étudiera votre dossier et vous conseillera sur votre dossier.
  • Restez calme et courtois tant que possible pour que rien ne vous soit reproché plus tard et pour ne pas envenimer les choses (c'est dur, mais c'est important).

Autres conseils

Il n'y a aucun moyen de connaître le kilométrage d'un moteur à part peut-être le prélèvement de l'huile et son analyse mais on n'a pas tenté le coup.

Voilà j'espère que cela aidera certains à éviter des pièges. Les dossiers sur le sujet sur pvtistes.net sont très bien aussi :

Dans cette histoire, on est plus déçus par le manque d'honnêteté du mec qui a clairement abusé des gentils petits Frenchies que par la perte d'argent, même si ça ne fait jamais plaisir de perdre un telle somme.

Enfin, c'est du passé et on profite à nouveau de notre aventure australienne de manière sereine 

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
Évaluation de l'article
5/5 (2)

Articles recommandés

[Dossier]

Acheter son billet d’avion pour l’Australie au meilleur prix

[Interview]

Thomas, PVTiste puis en sponsorship à Sydney

[Récit de voyageur]

Récit croisé de deux PVTistes jeunes filles au pair Corée du Sud

[News]

CONCOURS CANADA : 2 billets aller-retour à gagner avec Air Transat !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
#1006084

Article synthétique et efficace!

J'aime bcp votre Cheklist, je m'en servirai certainement

Merci!!

{{likesData.comment_1006084.likesCount}}
Julie
14.2K 4.8K
#1007196

Message de deunsdele
Salut à tous,

j'ai acheté un véhicule en janvier qui apparement était en règle (safety certificate a l'appui). Seulement, aujourd'hui en récupérant mon véhicule du garage où je comptais récupérer le fameux safety certificate, le garagiste m'annonce 1400$ de dollars de réparation avant d'obtenir le safety certifcate, soit environ le prix de la voiture. Il m'a paru évident que le safety certificate qu'on m'a présenté au moment de l'achat n'aura pas du être donné.

Donc je voudrais savoir ce que je peux faire ?

Vendre la voiture sans rwc et du coup la laisser a mon nom jusqu'a la fin de la régo ?
Prouver que c'était un dodgy certificate? comment ?

Merci
Tu as fait quoi finalement ? Je t'avoue que comme je n'ai pas acheté de voiture en Australie, je ne suis pas super calée sur le sujet.

Malheureusement je crois que quand le certificate était faux, on ne peut rien faire.

{{likesData.comment_1007196.likesCount}}
Delphine
877 533
#1013080

En ma connaissance, une fois le certificat delivré il n'y a rien a faire pour prouver que la voiture n'etait pas conforme, surtout plusieurs mois après, comment prouver que les problemes mecaniques / degradations ne se sont faites ces 3 derniers mois... Quoi qu'il en soit, je te déconseille fortement de vendre ta voiture a quelqu'une sans effectuer le changement de proprietaire, auquel cas tu seras légalement responsable!!!!! As tu confiance en ce garage? Parfois tu peux essayer un autre garage, certains ne sont pas tres reglos, d'autres profitent de ton statut de backpacker qui n'y connait rien etc etc C'est pas mal de demander aux locaux un garage honnete a bonne reputation. Tiens nous au courant!

{{likesData.comment_1013080.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre