Australie : attention aux arnaques à l’emploi en WHV !

Date de publication : 02-08-2013

Auteur

Marie

Un article paru dans le journal The West Australian met en garde les backpackers sur certaines annonces d’emploi pour du fruit picking.

Deux PVTistes irlandais souhaitaient justifier de 3 mois d’emploi dans les fermes pour obtenir le droit d’effectuer un second WHV en Australie. Ils ont donc répondu à une offre d’emploi très alléchante sur le site Gumtree.
L’entreprise Oranges Hill citrus farm à Manjimup proposait des photos idylliques pour un emploi bien payé dans une ambiance conviviale. Photo à l’appui, Oranges Hill citrus farm apparaissait comme un petit havre de paix.

Hélas, cette entreprise n’existe pas. Quand les deux PVTistes ont contacté l’employeur, celui-ci leur a demandé de payer une avance sur les frais de logement. Un peu étonnés par cette pratique, les PVTistes ont appelé la police de Manjimup pour en savoir plus. Celle-ci leur a répondu qu’ils n’avaient jamais entendu parler de cette ferme.

Entre temps, l’employeur leur avait demandé de fournir un certain nombre d’informations personnelles (notamment leurs noms et les informations relatives à leurs visas). Quand les Irlandais l’ont accusé de monter une arnaque, la personne les a menacés de nuire à leur réputation sur Internet.

D’autres backpackers, qui avaient commencé à planifier leur voyage vers cette ferme, se sont eux aussi rendu compte de la supercherie et ont été contraints d’abandonner leurs plans.

Des photos volées et un compte en banque australien

Les photos qui figuraient sur l’annonce n’étaient bien évidemment pas celles du propriétaire d’Orange Hill. Elles avaient été volées sur le site Internet d’un autre entrepreneur. De nombreuses arnaques utilisent des photos volées pour attirer leurs victimes.
Que ce soit pour un job ou un logement, n’hésitez pas à utiliser Google Image pour retracer l’histoire d’une photographie et vérifier si elle apparaît sur d’autres sites Internet. Pour le faire, rien de plus simple : glissez la photo dans la barre de recherche de Google image et voyez les résultats qui se présentent. La technique n’est pas sûre à 100 % bien sûr, mais les arnaques les plus grossières peuvent être découvertes de cette façon.

Les données récoltées par _Countryman_ (le pseudo utilisé par l’organisateur de l’arnaque) ont ensuite été chargées sur une carte anonyme proposée par la Poste australienne : la Load and Go Card. Ce sont des cartes VISA que l’on peut recharger et qui s’avèrent en général très pratiques pour payer dans tous les magasins et même sur Internet.

Alertez les autorités sur ces pratiques frauduleuses

Dans l’article, une responsable de la protection des consommateurs, Anne Driscoll, recommande aux personnes en recherche d’emploi de se méfier des employeurs qui demanderaient directement de l’argent pour obtenir un job ou un logement. Elle ajoute que « si les chercheurs d’emploi se voient demander des frais pour sécuriser un emploi, ils devraient le refuser et signaler le recruteur sur le site de la Commission de protection des consommateurs directement « . Vous pouvez aussi les joindre par téléphone au 1300 30 40 54.

Il est à noter qu’en Western Australia, les agents chargés de recrutement pour des tiers n’ont pas le droit de demander de frais aux candidats. Seuls les employeurs sont tenus de les payer.

Les arnaques aux backpackers se développent en Australie

De plus en plus d’arnaqueurs visent les voyageurs en Australie. En juin dernier, l’immigration australienne publiait une alerte sur des arnaques par SMS qui touchaient les PVTistes. Un certain nombre de détenteurs de WHV ont reçu des SMS les invitant à payer les derniers paiements pour leur demande de visa. Le message les envoyait vers un faux site de l’immigration australienne où ils devaient entrer leurs informations bancaires.

Certaines arnaques portent aussi sur des offres de logement trop alléchantes pour lesquelles on vous demande de payer des frais en avance pour réserver le logement via Western Union ou un mandat cash. D’autres concernent également la revente de votre véhicule : l’arnaqueur vous contacte en vous expliquant qu’il n’est pas en Australie mais qu’il souhaite absolument acheter votre van sans poser la moindre question ou discuter le prix. Au final, votre véhicule n’est pas vendu et vous perdez de l’argent.

N’hésitez pas à lire notre dossier Éviter les arnaques en PVT.

Source : Farm Hustle targets backpackers – The West Australian

3 Commentaires

nicolas
23 37

Aux rang des arnaques iI faut aussi rajouter, les centaines d’agences de placements qui mettent des offres d’emploi sur gumtree et qui vous demande de payé plusieurs milliers de dollars pour passer un entretien avec 1 ou 2 employeurs.

J’en ai fait l’experience,lorsque la « pseudo recrutrice » m’as demandé de signer un contrat m’engageant à payé une certaine sommes, je me suis levé et lui ai dit très poliment  » I will never pay for an interview, keep your job,fuck off  »

Heureusement que mon anglais etait correct,car il est facile de se faire avoir si on ne comprend pas tout.

Depuis que le système des agences de placement à été déregulés des centaines de pseudo agences de placement ont vu le jour.

Rien qu’a melbourne il y en a au moins 150

Ne faite confiance que au grosse structure comme addeco,manpower,hays et NE PAYEZ JAMAIS POUR AVOIR UN ENTRETIEN D EMBAUCHE. NE SIGNEZ JAMAIS QUELQUE CHOSE QUE VOUS NE COMPRENEZ PAS ENTIEREMENT. ce sont 2 conseils indispensable, dans un pays qui est autant procedurier que les etats unis et ou une personne peut vous trainer en justice pour trois fois rien pour vous soutirer des dommages et interêts.

Hormis les grosses boites d’interim ayant pignon sur rue,vous devez toujours traiter en direct avec l’employeur.

anais
196 414

Merci pour l’info. Je trouve cela honteux de profiter des gens qui recherchent un emploi. Malheureusement ce genre d’arnaque arrive partout.

Catherine
765 1.4K

Merci beaucoup pour ce rappel ! 🙂

Articles recommandés