Le bénévolat au Canada : la clé d’une intégration réussie

Date de publication : 16-12-2019

Auteur

Julie

Danielle Staraci propose une offre d'accompagnement aux PVTistes et aux autres travailleurs temporaires ou permanents. Les retours de celles et ceux qu'elle a aidés sont extrêmement positifs.
En plus de l'article sur le bénévolat que vous vous apprêtez à lire, voici ses autres articles, très intéressants :

Selon le Code Canadien du Bénévolat (CCB), le bénévolat est l’expression la plus fondamentale de philanthropie et de civisme au sein de notre société. Il s’agit de mettre, au service des autres, son temps, ses ressources, son énergie et ses compétences, de son plein gré, sans en attendre de compensation monétaire.

Plus de 2 millions de personnes pratiquent une activité bénévole au Québec (8,485 millions d’habitants en 2019) et près de 13 millions de Canadiens accumulent plus de 150 heures de bénévolat chaque année.

Pourquoi faire du bénévolat ?

Au-delà de l’expression d’un intérêt personnel ou engagement envers une cause particulière, le bénévolat peut aussi permettre à tout nouvel arrivant de faciliter son intégration sociale et de se familiariser avec le marché du travail canadien et la société du pays d’accueil. Par ce biais, le bénévole peut obtenir des références, étendre son réseau professionnel, ajouter de nouvelles expériences à son CV, développer de nouvelles compétences et habiletés dans un nouvel environnement, acquérir de l’expérience de travail au Canada…

Le bénévolat présente ainsi de nombreux avantages aux pvtistes, qui vont apprendre à mieux se connaître, à utiliser ou développer des compétences, tout en faisant partie de nouveaux réseaux sociaux qui faciliteront une bonne intégration professionnelle.

Il s’agit d’une excellente méthode pour acquérir de l’expérience et de l’assurance et contribuer aussi au développement de la communauté. Faire du bénévolat permet de se démarquer des autres candidats. En effet, vous montrez aux employeurs que vous êtes une personne généreuse prête à vous investir. Cela permet par ailleurs d’acquérir des qualités telles que la fiabilité, le sens des responsabilités, la capacité à travailler sous pression et montrer votre créativité surtout lorsque l’on travaille dans des organismes disposant la plupart du temps d’un budget limité.

Le sens de l’initiative que suppose l’acceptation d’un travail de bénévole correspond exactement à ce que recherchent les employeurs. Il permet aussi de bâtir un réseau de contacts. Toute personne rencontrée peut représenter une possibilité de carrière car le bénévolat leur a permis de découvrir vos habiletés, vos compétences, et surtout vos aptitudes sociales et gestion des difficultés.

Mais avant de commencer il faut définir ce que vous souhaitez en faire et vous poser les bonnes questions :

  • Quel est votre degré d’implication personnelle et le temps que vous pourrez consacrer au bénévolat ?
  • Recherchez-vous un engagement fixe et sur la durée ou une activité ponctuelle et à court terme ?
  • Préférez-vous faire du bénévolat dans un organisme, à la maison, proche de votre lieu de travail ?
  • Quelles sont les compétences que vous aimeriez proposer à un organisme ?
  • Souhaitez-vous rencontrer de nouvelles personnes, intégrer ou réintégrer le marché du travail ? 

Faire du bénévolat, c’est s’engager !

Si vos motivations sont strictement personnelles, votre travail de bénévole s’en ressentira ! Il est important de respecter l’engagement que l’on prend et qu’il soit le reflet d’une volonté sincère de supporter une cause.

Mais ce n’est pas à sens unique, l’organisme qui vous accueille vous doit le même respect en vous expliquant le fonctionnement, en vous présentant à l’équipe, en répondant à vos interrogations de façon à ce que vous vous sentiez à l’aise. Vous allez créer des liens et apprécier de plus en plus votre implication !

« Les bénévoles ont des droits. Les organismes sans but lucratif reconnaissent que les bénévoles constituent des ressources humaines essentielles et s’engagent à prendre des mesures pour appuyer leurs efforts. Les bénévoles ont des responsabilités. Les bénévoles prennent des engagements et sont responsables envers l’organisme. » - (extrait du Code Canadien du Bénévolat)

Où faire du bénévolat ?

  • Les centres communautaires, centres de réadaptation
  • Les hôpitaux et les maisons de retraite
  • Les organismes de bienfaisance
  • Les écoles, les garderies
  • Les activités culturelles et de loisirs
  • Les musées, radios…

Quelques adresses utiles

Et pour bien connaître le milieu de l’action bénévole au Québec, consultez le site du ministère Travail, Emploi et Solidarité sociale.

Pour plus d’informations sur Danielle Staraci et pour la contacter : Emploi et Intégration au Québec : Danielle Staraci vous accompagne.

Évaluation de l'article

5/5 (1)

3 Commentaires

Julie
4.8K 14.1K
Bonjour Giula, tout dépend du travail, je t’invite à lire cette page, qui donne des exemples de bénévolats non considérés comme du travail (donc OK) et ceux qui sont considérés comme du travail (dans ce cas, ils sont interdits en tant que visiteur) : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/organisation/publications-guides/bulletins-guides-operationnels/residents-temporaires/travailleurs-etrangers/definition-terme-travail.html
Giulia
1 12
Merci de cet article intéressant! J’ai pourtant une question: est-ce possible de faire du bénévolat lorsqu’on a un visa de touriste?
Julie
4.8K 14.1K
Bonjour Karim Peux-tu poster ton message sur notre forum de discussions Canada, dans la section études : https://pvtistes.net/forum/f338.html, car ici nous sommes dans un article sur le bénévolat.

Articles recommandés