Être Digital Nomads et faire le tour du monde

Article publié le 28-06-2018.

Bonjour Elodie, bonjour Thomas ! Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour !
Nous sommes Elodie et Thomas du blog voyage Planete3w. Nous sommes tous les deux : trentenaires, originaires de Lille et surtout passionnés de voyage et de nouvelles technologies ! Mariés depuis presque 2 ans, nous partageons notre passion du voyage depuis près de 10 ans !
Elodie travaille dans la Communication et le Marketing. Thomas est Ingénieur Informaticien. Nous avons des caractères complémentaires : Elodie est plutôt énergique tandis que Thomas est assez calme. Une belle complicité que nous avons notamment mis à l’épreuve pendant un voyage d’1 an à travers l’Asie, l’Australie et l’Amérique du Sud en 2016/2017.
C’est en Février 2014, à la suite de notre voyage de 3 semaines en Thaïlande, que nous avons créé notre blog voyage. Afin de partager nos préparatifs, nos voyages mais aussi nos conseils, bons plans, astuces et galères de voyage avec d’autres voyageurs à la recherche d’informations.

tour du monde Elodie Thomas

Vous avez fait un tour du monde... Vous nous racontez ?

Cela fait maintenant près de 10 ans que nous voyageons à 2. Entre des "citytrips" de quelques jours en Europe, des road trips de plusieurs semaines, sans oublier nos voyages d’un mois au bout du monde (Brésil, Thaïlande...), nous avons allongé la durée de nos voyages petit à petit.
Puis finalement, c’est notre voyage de noce qui a créé cette opportunité : 1 an autour du monde. Un voyage en Asie, Australie et Amérique du Sud. L’occasion pour nous de réaliser un de nos rêves. 10 pays plus magiques les uns que les autres. En prendre plein les yeux tous les jours et s’émerveiller à chaque instant. Des centaines de rencontres et des milliers de sourires.

La création de l’itinéraire a été la phase la plus compliquée (mais aussi la plus intéressante) des préparatifs de notre Tour du Monde. Il a fallu nous mettre d’accord, choisir des pays, faire attention à la météo, au sens du voyage et surtout au budget. Finalement, après plusieurs jours de négociations, nous nous sommes mis d’accord sur 10 pays et un sens de voyage (d’Est en Ouest). Le tout sans mettre de côté nos destinations et lieux de rêve.
Nous avons passé 1 mois et demi en Chine, certainement le pays qui reflète le plus l’aventure pendant notre Tour du Monde. Une écriture inconnue, peu de personnes qui parlent anglais, une culture complètement opposée à la nôtre… De quoi se mettre dans le vif du voyage tout de suite ! Nous avons ensuite découvert le Vietnam du Nord au Sud en 1 mois, puis le Cambodge en 20 jours. La pluie nous a poussés ensuite vers la Birmanie pour 1 mois avant de rejoindre la Malaisie, l’un de nos pays coups de cœur. Enfin en Asie, l’Indonésie nous a occupés pendant près de 2 mois.
Tout comme l’Australie que nous avons découvert en road trip en van de Darwin à Cairns en passant par Uluru, Melbourne ou encore Sydney bien-sûr !
Changement de continent pour nos derniers mois de vadrouille : le Chili, la Bolivie et puis le Pérou pour terminer où nous passerons 1 mois et demi pour remonter toute la côte.

tour du monde Elodie Thomas

tour du monde Elodie Thomas

tour du monde Elodie Thomas

tour du monde Elodie Thomas

tour du monde Elodie Thomas

tour du monde Elodie Thomas

En un an de voyage, nous avons pris tous les moyens de transport possibles : avion, bus, métro, tramway, moto, scooter, ferry, bateau, taxi, van, auto-stop ... Nous nous sommes principalement déplacés en transports en commun. Le moyen de transport idéal pour rencontrer des locaux mais aussi faire des économies. Parmi les trajets en transport en commun mémorables, comment ne pas citer les 16h (horribles) de bus entre Tentena et Rantepao en Sulawesi, les 22h de bus (tout confort cette fois) entre Mancora et Lima (le dernier trajet de notre Tour du Monde) ou encore les trajets en bus de nuit en Birmanie avec la climatisation à 2 degrés. Mais le voyage c’est aussi ça, des trajets inoubliables ! Nous avons également profité de ce voyage, pour faire du stop et pour conduire pour la première fois de notre vie des scooters. Idéal pour se déplacer en toute liberté et à son rythme, surtout en Asie.

Pour les logements, c’est pareil. Nous avons dormi dans tous les logements possibles : hôtel, guest house, auberge de jeunesse, dortoir, camping, Airbnb, van, tente, villa… De manière générale, nous réservions sur internet nos hébergements dans les grandes villes et/ou pendant la haute saison. Le reste du temps, nous repérions sur Booking ou sur Agoda des hébergements et nous allions directement sur place pour réserver et surtout négocier. De cette façon, nous avions toujours des réductions d’au moins 30% par rapport au tarif sur internet. De quoi faire de belles économies sur un an de voyage mais cela permet aussi de voir l’hébergement en vrai avant de le réserver ou non. Histoire de faire quelques vérifications sur la propreté, le bruit ou l’eau chaude !

Contre toute attente, nous n’avons eu aucune vraie galère de voyage pendant notre Tour du Monde. Nous avons bien-sûr perdu quelques affaires dont une carte bancaire (mais nous en avions chacun 3), subit quelques arnaques (notamment au Vietnam) ou encore été malades quelques fois. Mais rien de vraiment important. Peut-être que cela est dû à la chance ou tout simplement à notre organisation. Nous sommes des voyageurs très organisés et vigilants. Il en va de même pour les difficultés rencontrées. Hormis la barrière de la langue et la “propreté” en Chine, nous n’avons pas rencontré de vraies difficultés pendant notre Tour du Monde. Finalement, nous en avons que de bons souvenirs !

Le temps passe tellement vite lorsqu’on voyage. Les découvertes s'enchaînent tout comme les nombreux souvenirs que nous gardons avec nous. Nous n'oublierons jamais nos 2 jours quasi seuls sur la Muraille de Chine, nos plongées sous-marines sur la Grande Barrière de Corail en Australie, notre découverte du mythique Machu Picchu au Pérou, nos pas dans le Salar d’Uyuni en Bolivie, notre séjour en famille sur l’Ile de Pâques au Chili ou encore les levers de soleil sur les temples de Bagan en Birmanie.
Notre Tour du Monde restera l’un de nos plus beaux voyages à travers la planète. Une aventure que l’on recommande à tous ceux qui aiment voyager...

Vous avez également vécu une expérience de Digital Nomads en Asie. Pouvez-vous nous en dire plus ?

En rentrant de notre voyage d’un an, nous étions ravis de revoir nos proches évidemment. Mais nous n’avions plus envie de la même vie. Nous n’avions pas envie de retrouver notre vie d’avant. Pendant notre Tour du Monde, nous nous sommes inscrits au PVT Canada. Thomas a été tiré au sort quelques semaines plus tard. Nous savions que nous partions au Canada fin Mai (après l’hiver). En rentrant fin Octobre, il nous restait quelques mois à occuper !
Après avoir tiré un trait définitif sur nos jobs, nous avons profité des fêtes de fin d’année en famille et entre amis, avant de mettre le cap sur l’Asie pour 3 mois. Histoire de passer l’hiver au soleil. Mais également de tester la vie d’un Digital Nomad, une envie qu’Elodie avait en tête depuis un moment.
Travailler à son compte, depuis le bout du monde, prendre le temps de découvrir un pays, d’y vivre plus longuement tout en travaillant, c’est une expérience très enrichissante !

Pour notre première expérience de Digital Nomads, nous voulions une ville avec des choses à faire, une culture très présente, du beau temps et surtout avec un coût de la vie bas. C’est à Kuala Lumpur que nous nous sommes installés pendant 1 mois. Ensuite, direction le Sri Lanka pour un voyage un peu fou : 1 mois de voyage au Sri Lanka en tuk tuk. Une aventure folle et inoubliable. Enfin, pour notre troisième mois de Digital Nomads nous sommes retournés en Malaisie. Un pays que l’on adore.

Une belle expérience qui nous a permis de mieux nous rendre compte des avantages et des difficultés du statut de Digital Nomad, mais aussi de travailler sur nos différents projets web. Nous avons lancé plusieurs sites internet dont Australie-Van.fr et ProchainVoyage.fr.
Le premier est dédié aux road trip en Australie. Notre road trip là-bas a été un moment fort de notre Tour du Monde mais aussi un des “voyages” qui nous a demandé le plus de préparation. De ce fait, nous avons décidé de créer un site dédié à 100% aux road trip en Australie.

Sur Australie-Van.fr, vous trouvez des conseils, des astuces, des bons plans, des récits de voyageurs et des itinéraires de road trip. Bref tout ce qu’il faut pour organiser au mieux son road trip en Australie.

Quant au second (ProchainVoyage.fr), il nous permet de conseiller les voyageurs dans l’organisation de leurs voyages. Alors que nous étions en Tour du Monde, nous recevions beaucoup de mails et de messages pour nous demander de l’aide pour “faire comme nous” ou pour découvrir tel ou tel pays. En plus de nos articles de blog, nous avons décidé d’aller encore plus loin en proposant un service de conseils personnalisés en organisation de voyage. Nous conseillons sur les itinéraires et timing dans les pays, nous proposons des suggestions d'hébergements et de transports. Tout cela pour accompagner et conseiller au mieux les voyageurs. La particularité de ce service, c’est que nous ne réservons rien à la place du client, nous fournissons des conseils, des suggestions d’adresses et de bons plans. Et nos clients sont complètements autonomes. Libres à eux de prendre en compte nos conseils, ou non ! Depuis la création de Prochain Voyage, nous avons conseillé des voyageurs pour des séjours en Australie, au Laos, au Brésil, au Cambodge, en Indonésie, à Venise ou encore en Thaïlande. Et même des franco-américains pour une escapade dans les châteaux de la Loire !

En parallèle de ces deux nouveaux sites, nous avons continué à “faire vivre” notre blog voyage. Ce qui nous a demandé de nous organiser différemment et de mieux nous répartir les tâches. Travailler sur plusieurs projets en même temps en étant Digital Nomad n’est pas évident. Cela demande de l’organisation si l’on ne veut pas y passer tout son temps. Finalement, nous avons rapidement trouvé notre rythme : visites le matin, travail l’après-midi, sport en fin d’après-midi et soirée tranquille. Le plus important est de trouver son rythme et de gérer le décalage horaire !

Concernant internet, qui est l’outil indispensable en tant que Digital Nomad, nous n’avons eu aucun problème à en trouver à Kuala Lumpur. En plus des wifi gratuits présents un peu partout dans la ville et dans les cafés, nous avions acheté une carte SIM avec 10Go d’internet (et des Go en bonus pendant la journée). Le tout pour moins de 10€. Au Sri Lanka, c’était plus compliqué. Non pas de trouver de l’internet mais de trouver du bon internet. Cependant une fois de plus avec une carte SIM locale et le wifi des hôtels, nous avons pu travailler tranquillement.

Depuis quelques jours, vous vous êtes lancés dans l’aventure du PVT au Canada. Quels sont vos projets là-bas ?

Nous sommes fraîchement arrivés au Canada (depuis le 31 mai 2018) en PVT, pour 2 ans. Nous avons décidé de tenter l’expatriation à Montréal, au Québec.

Après de nombreux mois passés dans les plus beaux pays du monde, nous avions envie de nous poser un peu tout en découvrant un nouveau pays et une nouvelle culture. Bref, d’avoir une nouvelle vie. Alors l’idée du PVT est vite arrivée. Mais ayant plus de 30 ans, notre choix se résumait à l’Argentine ou au Canada. Finalement, comme nous voulions travailler dans nos domaines respectifs, le Canada nous a paru être la meilleure solution. Et nous avions eu des échos très positifs de la qualité de vie à Montréal ! C’est une ville très animée et très appréciée. Depuis que nous sommes arrivés, il ne se passe pas un jour sans qu’il se passe quelque chose. Nous profitons de nos temps libres pour découvrir la ville et il y a beaucoup de choses à vivre ! Nous avons par exemple participé au festival de street-art MURAL, visité la Biosphère, monté au sommet du Mont-Royal, assisté aux festivités de la Saint-Jean ou encore assisté à match des Alouettes (l’équipe de football Américain de Montréal).
Dès que le soleil pointe son nez ou après le travail, tous les Montréalais sortent et envahissent les parcs. Ils jouent, font du sport, discutent autour d’un barbecue, bref ils profitent du beau temps. De quoi nous donner envie d’en découvrir plus sur leur style de vie !
L’objectif premier de notre PVT au Canada est d’accumuler de l’expérience professionnelle. Nous comptons profiter de nos semaines de congés pour découvrir le Québec. Après, nous n’excluons pas de prendre quelques mois pour faire un road trip au Canada.

Côté pratique, en moins de 10 jours, nous avons fait toutes les démarches administratives, ouvert un compte en banque, changé d’opérateur téléphonique et trouvé un logement. Ici, tout semble plus facile et rapide. Même sur le marché du travail. Thomas avait signé son contrat de travail quelques mois avant d’arriver et j’ai trouvé sur place un job dans mon domaine en moins de 2 jours. Au Canada, le bouche à oreille / le réseau est très important. C’est moins “strict” qu’en France. Il suffit de mettre à jour son profil Linkedin, de participer à des 5 à 7 ou encore de discuter pour trouver un job, un logement ou simplement de bonnes adresses.
Vous voyez, tout va bien pour nous. En espérant que ça continue ! :)

Retrouvez Elodie et Thomas sur les réseaux sociaux pour suivre leurs aventures : Facebook, Instagram, Twitter

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Yeliz, un PVT Corée du Sud aux accents multiculturels : Lire son récit

Évaluation de l'article

Afin de nous aider à améliorer les différents articles de PVTistes.net, votre avis est important pour notre équipe.

Articles recommandés

Lamarie

Un guide pour débuter son PVT à Buenos Aires !

Lilou

Nouvelle entente exclusive avec ACS (Globe PVT) et Desjardins !

Annelise

Stages de surf en Australie : notre bon plan !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App