Comprendre les moeurs argentines

Chapitre 10 : Les spécialités culinaires

Date de publication : 19-07-2018

Auteur

Johanna

Les spécialités culinaires

Impossible de mourir de faim en Argentine, sauf pour les végétariens peut-être. On est effectivement au pays de la viande, du steak et des asados (barbecues)... et ils sont fameux.

Pour varier un peu (c'est possible), il y a tout de même un grand nombre de spécialités aux influences italiennes et espagnoles principalement. Les pâtes et pizzas sont donc très populaires (à partager dans un bar à l'apéro pour les secondes) et les empañadas (chaussons à la viande ou autres) sont le repas rapide par excellence.

Le tout peut être accompagné d'un bon vin argentin, d'une bière Quilmes ou d'une gaseosa (soda).

Parmi les alcools forts, le Fernet Branca est très populaire en cocktail... avec du Coca-Cola.

Au petit déjeuner, quelques medialunas (croissants) accompagnent un cafe con leche. A toute heure de la journée, les glaces sont à goûter absolument et le maté est la star nationale. C'est une infusion forte bue dans une sorte de calebasse avec une paille filtrante (la bombilla). Après avoir rempli la gourde de yierba mate, on verse de l'eau chaude, voire bouillante suivant les régions, et on le passe aux convives dans le sens des aiguilles d'une montre. On trouve aussi dans les kiosques des confiseries les alfajores (gâteaux fourrés) et tout ce qui peut être fait avec du dulce de leche (confiture de lait).

Les vins argentins (Bodega Salentein, Valle de Uco, Mendoza, Argentina) © Johanna Pellus

Le maté : une infusion forte bue dans une sorte de calebasse avec une paille filtrante (la bombilla). Après avoir rempli la gourde de yierba mate, on verse de l'eau chaude, voire bouillante suivant les régions, et on le passe aux convives dans le sens des aiguilles d'une montre. Et un gracias signifie que l'on n'en veut pas !

Chapitre 10 sur 14

Évaluation de l'article

5/5 (1)

4 Commentaires

Fanny
4 6
Les rapports homme/femme en Argentine… tout un programme ! Sur mon blog j’en parle ici http://destinobuenosaires.blogspot.com.ar/2011/02/el-no-ya-lo-tenes-ou-hommes-femmes-mode.html
Amandine
27 165
Dans la partie Danse et Musique, un petit mot sur les milongas s’impose. C’est le meilleur endroit pour découvrir ce que signifient danse et musique en Argentine yo creo que!
Cacho
166 146
« Et l’infidélité – des hommes essentiellement – est grandement tolérée. » J’aime pas énormément cette phrase. Je sais pas si c’est une femme ou un homme qui a écrit cet article mais ici en Argentine, quand on est un homme étranger, c’est tout le temps qu’on se fait draguer. Et si vous croyez y échapper en disant « Non j’ai déjà une copine » c’est franchement assez régulier que la femme/jeune femme vous réponde « Moi aussi mais c’est pas grave ». Donc ce ne sont pas juste les hommes qui sont infidèles. C’est toute la société.
Johanna
1.8K 2.8K
C’est tout à fait vrai ! Il y a de l’infidélité de tous les côtés. Néanmoins, j’ai rencontré beaucoup de familles où le mari avec maîtresses est considéré comme un dieu, un beau gosse, etc. La fille, même si c’est « toléré », aura plutôt tendance à le cacher au risque de se faire taper sur les doigts. C’est donc plus la façon dont l’infidélité est mise en avance par chaque sexe dont je parlais. Par ailleurs, la société argentine reste machiste et, ça, je peux le dire qu’on le ressent en tant que femme !

Articles recommandés