La retraite lorsqu’on a vécu au Canada

Article publié le 08-08-2012.

Le rachat de cotisations et l'adhésion à une caisse d’assurance vieillesse

Le rachat de cotisations

Il s’agit d’une possibilité qui existe également dans d’autres cas de figure que l’expatriation (notamment possibilité pour certains étudiants de racheter leurs années d’études pour que celles-ci comptent comme des années cotisées). Dans le cas des PVTistes, il s’agirait donc de racheter des cotisations françaises pour la durée où vous avez travaillé au Canada. La CNAV explique (sommairement) les conditions de rachat.

Adhésion à une caisse d’assurance vieillesse

Vous pouvez souscrire à une assurance vieillesse complémentaire à ce que vous allez déjà cotiser en tant que salarié au Canada. La Caisse des Français de l’Etranger propose ce service. Mais attention : «L'adhésion aux assurances volontaires de la CFE ne dispense pas de cotiser au régime obligatoire du pays d'expatriation». Cela signifie en clair que ce n’est pas parce que vous avez décidé de prendre une assurance vieillesse à la CFE pour assurer la continuité de vos cotisations en France, que vous serez dispensés de cotiser de façon obligatoire au Canada.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
Évaluation de l'article
5/5 (3)

Articles recommandés

[Dossier]

Le tour du poteau (flag pole) au Canada

[Interview]

Céline, un PVT en famille à Québec !

[Récit de voyageur]

Récit de PVTistes : partir en PVT Canada en famille

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Il est trop bien ton dossier Muriel :)

{{likesData.comment_442.likesCount}}

merci !!! je cherchais des infos sur les retraites je les ai trouvées :)

{{likesData.comment_8998.likesCount}}

un grand MERCI Muriel
je me posais juste la question pour les cotisations.
merci merci

{{likesData.comment_11869.likesCount}}

et pour les petits belges? merci

{{likesData.comment_20648.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K
{{likesData.comment_23168.likesCount}}
Lucie
4.1K 1.7K

Juste pour info, il manque un « e » dans le 2ème titre du sommaire :)

{{likesData.comment_27455.likesCount}}
isa
9.2K 6K

Le « e » a mystérieusement réapparu 😀 (merci !!)

{{likesData.comment_27458.likesCount}}

Merci pour cet article ! Je me posais justement la question ! :)

{{likesData.comment_32478.likesCount}}

A priori il y a un nouvel accord signé en avril 2013, mais pas encore en vigueur. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce nouvel accord ? D’avance merci http://www.cleiss.fr/docs/textes/

{{likesData.comment_36372.likesCount}}
OGMH
350 91

Merci pour ces infos :) et…si on reste au Canada, la France nous versera ce qu’on a cotisé en France..? I guess..

{{likesData.comment_50709.likesCount}}

Merci pour cet article qui répond à mes questions.

{{likesData.comment_52226.likesCount}}

Je viens de lire cet article qui étrangement dit que lorsque l’on travaille au canada nos trimestres ne comptent pas pour la France : http://www.consulfrance-vancouver.org/Comment-obtenir-la-retraite

je suis un peu perdue du coup et je me demande si j’ai bien compris…

{{likesData.comment_57096.likesCount}}

Bonjour,

as-tu eu des réponses complémentaires ?

{{likesData.comment_59649.likesCount}}

Ok j’ai ma réponse trouvé ici :
http://cjecdn.qc.ca/sites/default/files/pdf/TRAVAIL%20EN%20FRANCE%20ET%20AU%20QUEBEC%20VOS%20DROITS%20POUR%20LA%20RETRAITE.pdf

 »
Ce type d’accord a pour but de reconnaître en matière d’assurance vieillesse, le travail
d’un expatrié entre les deux pays. Cela signifie donc que si un français effectue une
période de travail au Québec, la France tiendra compte pour le calcul de sa retraite, de
son activité au Québec, comme si tout avait été effectué sur son territoire. Ainsi, une
personne qui a travaillé en France et au Québec, aura cotisé suffisamment de trimestres
(166) en France pour ouvrir ses droits à une retraite à taux plein. Toutefois, la France ne
versera une pension de retraite que pour sa partie du travail effectué sur son territoire,
et le Québec en fera de même, chacun paye sa part.
 »

ça confirme bien le tuto de murielj

{{likesData.comment_59650.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre