Louer un appartement au Japon

Chapitre 9 : Les choses à vérifier avant de louer

Date de publication : 12-07-2017

Auteur

Mylène

Les choses à vérifier avant de louer

On va vous poser beaucoup de questions sur ce que vous cherchez dans votre appartement. La recherche dans la base de données peut être très détaillée, donc n’hésitez pas à mentionner tout point important dès le début des recherches à l’agent (ensoleillement, commerces à proximités, balcon...)
Voilà une liste de petites choses bien japonaises qui ne vous viendraient peut être pas à l’idée de vérifier au départ...

  • Les normes parasismiques. Les logements japonais répondent à des normes parasismiques, classées selon la date de construction. Retenez pour faire simple qu’il vaut mieux éviter les appartements construits avant 1981. Vérifiez toujours la date de construction de l’immeuble.
    Pour plus de détails à ce sujet, vous pouvez consulter ce site (en anglais) : Real Estate Tokyo
  • La climatisation. Ce n’est pas possible de vivre confortablement l’été sans la clim, vérifiez qu’il y en a une sinon cela vous coûtera assez cher à faire installer. L’installation de la clim est quelque chose qui peut se négocier lors de la signature du contrat.
  • Les toilettes. Certains vieux appartements ont des toilettes sur le palier ou encore des toilettes à la turque. Si cela est un problème pour vous, vérifiez avant de vous déplacer pour visiter.
  • L’emplacement de la machine à laver. En effet, dans les vieux “appato”, la machine à laver est parfois dehors, là encore, chacun voit midi à sa porte mais si vous n’en voulez pas, prévenez l’agent à l’avance.
  • Les pièces japonaises (washitsu) ou occidentales (youshitsu). Les pièces japonaises (avec tatamis) ont certes beaucoup de charme, mais sont délicates d’entretien, les meubles en général y sont interdits. Le remplacement des tatamis est très cher, donc si vous avez peur de ne pas pouvoir les entretenir correctement, renoncez aux appartements en ayant.
  • Le balcon ou veranda. Il n’y a pas beaucoup de place dans les appartements et peu de monde peut s’offrir un sèche linge en plus de la machine à laver (bien que certains fassent les deux options). La majorité des Japonais étendent leur linge sur leur balcon, cela peut être très utile d’en avoir un.
  • Animaux, instruments de musique. La grande majorité des appartements n’acceptent ni animaux ni instruments de musique. Même si vous n’en avez pas maintenant, pensez à l’avenir (un bail est généralement sur deux ans). Dans les animaux, le poisson rouge est compris, car en cas de tremblement de terre si l’aquarium tombe et se brise, cela risque de créer un dégât des eaux qui vous sera reproché (oui, on va loin...)
  • Parking à vélo. Il a moins de vols au Japon qu’en France mais il y en a tout de même. De plus, le parking à vélo sert avant tout à protéger votre vélo des intempéries et à éviter de le laisser traîner dans les couloirs en dérangeant tout le monde. Particulièrement appréciable dans le centre de Tokyo.
  • Fantômes. Nous allons détailler ce point dans le chapitre suivant...

En plus de tout ça, il vous sera sûrement mentionné d’autres interdictions lors de la signature du bail : interdit d’accrocher des cadres au murs, de faires des trous ou marques sur les murs en général, interdit d’utiliser des bougies ou de l’encens (risques d’incendies), interdit de sous-louer votre appartement, interdit d’avoir une autre personne qui emménage sans que le propriétaire ne soit mis au courant au préalable, obligation de prévenir l’agence en cas d’absence prolongée de l’appartement (si vous partez en vacances plusieurs mois, et dans le cas contraire on considérera que vous avez abandonné les lieux), et d’autres choses encore.
Dans les faits, beaucoup de personnes ne respectent pas tous ces interdits.

Chapitre 9 sur 12

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Articles recommandés