Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande

Article publié le 17-05-2017.

Qu'a-t-on le droit d'emporter en Nouvelle-Zélande ?

La Nouvelle-Zélande est très pointilleuse sur l’importation de produits qui pourraient contaminer le territoire néo-zélandais. La « biosécurité » est très importante à leurs yeux.

Il est possible d’importer quantité de choses mais elles doivent répondre à un certain nombre de caractéristiques et doivent être déclarées à l’arrivée sur le territoire.

Partir avec son animal ?

Certains animaux ne sont pas autorisés en Nouvelle-Zélande : vous ne pouvez pas apporter d’oiseaux, de reptiles, de serpents, de furets, de lapins, de souris ou de rats. C’est formellement interdit et il n’y a pas d’exception, même si c’est votre animal de compagnie !

Il est possible de se rendre en Nouvelle-Zélande avec son chien (certaines races comme les Pitt Bull américains sont exclues) ou avec son chat mais la tâche s’avère un peu compliquée.

La France (à l’exception de la Polynésie française), le Canada et la Belgique font partie de la catégorie des pays où la rage n’est pas trop développée voire inexistante (catégorie 3 de leur classification). En conséquence, vous pouvez emporter votre animal avec vous mais votre chien ou votre chat devra disposer :

  • d’un permis d’importation,
  • d’une mise en quarantaine avant l’arrivée de 10 jours minimum,
  • d’une pré-inspection avant l’arrivée.

Votre animal devra être équipé d’une micro-puce, être vacciné contre la rage (et le vétérinaire devra vérifier qu’il n’a pas la rage) au maximum 6 mois avant l’arrivée en Nouvelle-Zélande.

Le document suivant vous aidera à vous mettre en conformité avec la législation néo-zélandaise en matière d’animaux : Guide en matière d’importation des chiens et des chats. Vous devrez remettre ce document à votre vétérinaire dans votre pays d’origine afin qu’il le complète.

Pour plus d'informations, consultez ce document de la douane néo-zélandaise, qui résume toutes les exigences du gouvernement néo-zélandais en matière d’importation de chien ou de chat.

Vérifiez également que votre compagnie aérienne peut prendre en charge le transport de votre animal et renseignez-vous sur les frais associés.

Apporter des cigarettes et/ou du tabac

L’importation de cigarettes ou de tabac est autorisée en Nouvelle-Zélande, mais elle est limitée si vous ne voulez pas avoir à payer de taxes. La limite est fixée à :

  • 50 cigarettes (deux paquets et demi). Il y a encore quelques mois, 1 cartouche de 200 cigarettes était autorisée.
  • OU 50 grammes de tabac,
  • OU 50 grammes de cigares.

Quelle que soit la quantité de cigarettes que vous avez sur vous, vous devez la déclarer.

Notez que le cannabis est interdit en Nouvelle-Zélande. Si les autorités néo-zélandaises vous trouve en possession de drogue ou de produits relatifs aux drogues (bong, grinder etc.), elle pourrait vous renvoyer directement en France. C’est arrivé il y a quelques mois à un Français qui avait emporté avec lui un petit outil sans équivoque. Les douanes l’ont renvoyé directement en France.

Apporter de l’alcool

L’importation d’alcool est autorisée en Nouvelle-Zélande. Mais, comme pour les cigarettes, elle est limitée si vous ne voulez pas avoir à payer de taxes. La limite est fixée à :

  • 4,5 litres de vin OU 4,5 litres de bière
  • ET 3 bouteilles d’un maximum d’1,25 litres de spiritueux ou de liqueur.

Apporter de l’argent liquide

Il n’y a pas vraiment de limite légale pour apporter de l'argent en Nouvelle-Zélande. Cependant, si vous avez avec sur vous plus de 10 000 $ néo-zélandais (ou leur équivalent) en liquide ou en mandat postal, vous devrez les déclarer. Si vous avez une somme inférieure, c'est, en revanche, inutile.

Apporter de la nourriture

Certains produits sont formellement interdits. Vous n’avez ainsi pas le droit d’apporter avec vous de l'eau, du miel, des produits aviaires (oeuf, poulet…), des fruits, des légumes, des coquillages ou des champignons frais.

La Nouvelle-Zélande annonce que l’importation personnelle de produits périssables est la plupart du temps interdite. Évitez, donc, d’emporter avec vous ces produits dans la mesure où ils risquent fortement de vous être retirés.

Les autres aliments devront la plupart du temps passer une inspection. S’ils sont considérés comme « safe » par les autorités, vous pourrez les récupérer. Si ça n’est pas le cas, ils seront détruits. S’il est nécessaire que vos produits soient nettoyés d’une façon ou d’une autre, cela se fera à vos frais.

Apporter du matériel d’outdoor, de randonnée, de camping ou des équipements de sport

Vous pouvez en apporter mais vous devez également les déclarer à votre arrivée en Nouvelle-Zélande. Assurez-vous simplement qu'ils soient très propres. Si les services de biosécurité néo-zélandais ne sont pas convaincus de leur propreté, vous risquez de devoir payer pour leur nettoyage.

Petite astuce : mettez ces objets à portée de main dans votre sac de voyage ou dans votre valise. Les agents demanderont dans tous les cas à les voir donc autant qu'ils soient facilement accessibles.

AUTEUR : Marie alias Lamarie

31 ans
Hong Kong Island, Hong Kong

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Un GROS merci encore une fois à toi Marie ! Je pense que ça me sera très utile dans un an tout ça 😉

Merci beaucoup pour toutes ces infos !! Je ne connaissais pas le système de poste restante c’est super pratique :)

Un super dossier complet ! Merci petite Marie 😉

Merci beaucoup pour toutes ces informations ! Je monte mon projet de départ en PVT et c’est une aide très précieuse.

Depuis 4 jours en NZ, ChCh et ce dossier ne me quitte pas. Celui sur l’achat d’un van et sur les jobs par région non plus d’ailleurs. MERCI beaucoup !
Et en plus, vous avez rassuré ma mère lors de votre réunion d’informations à Brest. Que demander de plus!

C’est chouette Yohan, ravie que tout ceci te serve. J’espère que ton expérience en Nouvelle-Zélande se passera bien :)

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App