Préparer son départ à Hong Kong (billet d’avion, assurance, logement…)

Chapitre 7 : Prévoir son budget et emporter son argent

Date de publication : 10-02-2017

Auteur

Marie

Prévoir son budget et emporter son argent

Le budget

Tout d’abord, notez que les autorités hongkongaises exigent que vous arriviez à Hong Kong avec au moins 25 000 HK$ (que ce soit en liquide, sur votre compte en banque ou autre). Ces économies sont primordiales pour vous permettre de mener à bien votre projet.

La vie à Hong Kong (en particulier les loyers) coûte cher et il est possible que vous ne trouviez pas de travail immédiatement après votre arrivée. De leur côté, les dépenses ne se font pas attendre (loyer, deposit, nourriture, téléphone…).

Si vous partez avec un aller simple, vous devez avoir sur votre compte, en plus de ces 25 000 $ d’économies, de quoi acheter un billet d’avion retour. Concrètement, nous vous recommandons d’arriver avec une somme plus importante.

Il faut tout d’abord avoir à l’esprit que les premières semaines, l’argent part vite ! Vous devez notamment prévoir :

  • Un  billet de l’Airport Express depuis l’aéroport (entre 100 et 110 $HK l’aller simple, si vous avez acheté la carte Octopus à votre arrivée).
  • Quelques nuits en auberge de jeunesse ou à l’hôtel (sauf si vous avez payé l’intégralité de votre réservation en ligne). Comptez entre 80 et 300 $HK la nuit.
  • Vos repas (environ 30 $ pour les petits restaurants très basiques – plutôt 150-200 $ pour les restaurants milieu de gamme).
  • Vos sorties.
  • Les transports (le tram coûte 2,60 $/trajet, le prix du bus varie selon sa destination, et le prix du métro varie en fonction de la distance parcourue (comptez environ 10 $HK pour rejoindre Kowloon depuis Hong Kong Island).
  • Eventuellement un deposit et votre premier mois de loyer si vous trouvez rapidement un appartement ou une colocation (potentiellement plusieurs milliers d’euros).

Pour en savoir sur ces frais engagés en début de séjour, consultez notre dossier Le coût de la vie à Hong Kong, particulièrement les chapitres sur les premiers jours à Hong Kong et sur le logement.

Emporter/transférer son argent

Argent liquide, virement, transfert de fonds ou retrait avec votre carte bancaire française/canadienne, tout est possible ! À vous de juger quel moyen est le plus intéressant financièrement et le plus pratique.

Argent liquide

Disposer d’argent liquide vous permet d’avoir immédiatement accès à vos fonds. Toutefois, si vous perdez cet argent, vous le perdez pour de bon. En cas de perte ou de vol, vous ne pourrez rien récupérer. Il peut être très utile d’emporter un peu d’argent liquide (des dollars hongkongais que vous échangez avant de partir ou des euros/dollars canadiens que vous échangerez à votre arrivée) pour faire face aux toutes premières dépenses ou aux situations d’urgence. Toutefois, emporter une somme trop importante constitue un risque indéniable.

Évitez de changer votre argent en dollars hongkongais à un guichet à l’aéroport (les taux de change de sont pas intéressants). Un des bons plans est de changer ses euros (ou ses dollars canadiens) une fois à Hong Kong, dans les bureaux de Berlin Exchange, qui propose des taux assez intéressants. Pour en savoir plus.

Retirer de l’argent sur place avec une carte bancaire

Si vous vous êtes assuré au préalable de pouvoir retirer de l’argent, vous pouvez effectuer des retraits dans tous les distributeurs de Hong Kong et même payer chez certains commerces avec votre carte bancaire française ou canadienne. Votre argent est ainsi immédiatement disponible (pensez toutefois aux limites de retrait par semaine).

Lors d’un retrait d’argent à Hong Kong avec votre carte française ou canadienne, quelques frais peuvent être appliqués par les banques hongkongaises. Votre banque française ou canadienne peut elle aussi ponctionner des frais fixes (généralement entre 3 et 4,50 euros ou 5 $CA par transaction) et une commission supplémentaire sur les retraits (un pourcentage de 2 à 3 % environ). Renseignez-vous au préalable sur le site Internet de votre banque qui met généralement une grille tarifaire à votre disposition. Si les frais fixes sont assez élevés, il vaut mieux privilégier les gros retraits que les petits retraits réguliers.

Certaines banques disposent d’offres spéciales à l’internationale comme l’option Jazz International de la Société générale (entre 5 et 25 euros par mois selon le niveau de l’offre et votre âge). Elle permet de ne pas payer certaines commissions lors des retraits aux distributeurs automatiques à Hong Kong. D’autres offres permettent d’effectuer des paiement par carte sans frais.

Pour les clients de la BNP Paribas, Hello Bank ou Scotiabank qui disposent généralement d’offres intéressantes avec un certain nombre de banques dans le monde, sachez qu’il n’y a aucune banque partenaire à Hong Kong. Vous ne pourrez pas effectuer de retrait sans frais.

Il vous reste aussi l’option de banques en ligne telles que N26 ou Revolut.

Le virement bancaire et le transfert de fonds

Pour apporter des sommes plus importantes à Hong Kong, le retrait d’argent n’est pas forcément intéressant et l’argent liquide, pas vraiment sécurisé. Il faut alors souvent passer par un virement international par le biais de votre banque ou passer par un organisme de transfert de fonds. Pour faire un maximum d’économies, le mieux est de comparer les différentes offres disponibles.

Une fois votre compte en banque hongkongais ouvert, vous avez la possibilité d’ordonner un virement depuis votre compte français ou canadien vers votre nouveau compte. Selon les banques, un tel transfert peut prendre entre trois jours et deux semaines (les délais sont très variables). Pour tout virement international entre deux banques, vous devez porter votre attention sur les frais suivants :

  • Les frais fixes de votre banque (les tarifs varient d’une banque à l’autre, renseignez-vous) : une banque français prend généralement entre 13 et 20 euros plus un pourcentage sur le montant total de votre virement. Pour une banque canadienne, le prix varie mais comptez au moins 20 $CA.
  • Le taux de change en vigueur (entre l’euro/le dollar canadien et le dollar hongkongais) : contactez votre banque le jour de votre virement pour savoir à quel taux vous échangerez vos euros/$CA pour des dollars HK.
  • les frais fixes de la banque hongkongaise : elle facture elle aussi des frais lors de l’arrivée d’un virement international.

Comme nous vous l’expliquions plus haut, il existe des organismes de transfert de fonds. Western Union est le plus connu, il permet d’obtenir du cash très rapidement, mais les frais de transfert sont extrêmement élevés et sont donc recommandés en cas d’urgence. D’autres organismes proposent des virements plutôt rapides et à des coûts relativement limités.

L’entreprise Transfermate vous propose de transférer votre argent en 2 à 5 jours à Hong Kong pour 15 euros, en bénéficiant d’un taux de change très intéressant. Ce type de transfert permet de limiter les frais qui ne dépendent pas de la somme d’argent transférée : vous ne payez que des frais de transfert (15 euros) et vous connaissez à l’avance la somme que vous recevrez sur votre compte hongkongais. Pour en savoir plus…

Grâce à notre partenariat avec Transfermate, vous bénéficiez d’une réduction de 50% des frais (7,5 euros au lieu de 15) et Annabelle et Sophie de Transfermate répondent à toutes vos questions sur notre forum.

Attention toutefois, vous devrez prévoir une autre solution pour rapporter vos économies gagnées à Hong Kong en rentrant en France. En effet, il est possible d’envoyer de l’argent à Hong Kong, mais en revanche, dans le sens inverse (Hong Kong => France), il n’est pas possible d’effectuer des transferts de fonds via Transfermate.

Pour les Canadiens, les banques canadiennes proposent également ce type de transfert de fonds, renseignez-vous et comparez !

Le principal inconvénient du virement ou du transfert de fonds est que vous ne disposez pas directement de l’argent. Vous devez d’abord ouvrir un compte en banque à Hong Kong et il faut ensuite compter de 2 à 15 jours pour effectuer le virement (pensez qu’un propriétaire peut vous demander de payer un deposit et votre loyer, par exemple).

Si vous pensez opter pour un virement ou un transfert, nous vous recommandons de comparer les différentes propositions qui vous sont faites au même moment (comparer des sommes à quelques jours d’intervalle n’est pas efficace, puisque les taux de change évoluent plusieurs dizaines de fois par jour). Les virements via les banques sont souvent assez chers, soit parce que des frais de transfert s’appliquent, soit parce que les taux de change ne sont pas du tout intéressants. Les PVTistes optent souvent pour le transfert d’argent qui leur fait faire par mal d’économies. Plus d’infos…

Chapitre 7 sur 12

7 Commentaires

Anthony
1 3

Ce que je comprends ici c’est que l’assurance est obligatoire dans le dossier pour obtenir son PVT, que se passe t-il son on obtient pas le PVT? …

isa
5.8K 8.2K

Généralement, les assurances te remboursent… Il faut te renseigner auprès de celle que tu choisis. Cependant, si tu réponds à toutes les conditions pour l’obtention du PVT, il n’y a pas de raison pour qu’il te soit refusé ! 🙂

Laurent
24 70

Je suis jalooouuuuxx, je suis Belge et non Français 🙁

Quoique, je suis resté 2 semaines et en se bougeant il’y a moyen de voir à peut prêt tout Hong Kong.

Maintenant, comme vient de me dire un ami Hong Kongais, pour le boulot ça va être tendu. Peut être dans les resto, hotel, bar « étrangers » de Central sur Hong Kong Island ou Stanley, à part ça sans parler le mandarin ça doit être chaud.

isa
5.8K 8.2K

En étant belge, et si cette région du monde te tente, tu peux toujours faire le PVT Taiwan ! 🙂

Laurent
24 70

Ouiii ah ah, justement je viens de me renseigner un peu.

En fait je suis en Australie la, dans une sharehouse asiatique, dont beaucoup de Taiwanais.

Je viens de voir qu’il y a la WHV pour Taiwan et qu’il y a moyen d’apprendre le chinois en était payé (même bien payé) !!! Enorme quoi. Je vais sûrement faire ça après avoir visité un bout de l’Asie et peut être avant ma deuxième année en Australie.

Johanna
1.7K 2.5K

Sans parler le mandarin ? À ce que j’ai entendu, c’est plutôt le cantonnais qui est parlé à Hong Kong.
(enfin, à ce qu’on m’a dit sur place, je ne maîtrise ni le mandarin ni le cantonnais pour gérer la distinction :D)

lolope
1 11

Comment ca apprendre le mandarin en etant paye ???

Articles recommandés