Préparer son départ à Hong Kong (billet d’avion, assurance, logement…)

Chapitre 9 : Vos obligations (assurance maladie et chômage)

Date de publication : 10-02-2017

Auteur

Marie

Vos obligations (assurance maladie et chômage)

Pour les Français

Vos obligations auprès de la Sécurité Sociale

Quand vous partez vivre à l’étranger et y chercher un emploi pendant 5 mois ou plus, vous n’êtes plus affilié à la Sécurité Sociale. Vous êtes normalement tenu de prévenir la sécurité sociale de votre départ.

Toutefois, nombre de PVTistes ont choisi de ne pas prévenir la sécurité sociale pour pouvoir garder leur couverture pendant 12 mois. Le statut des PVTistes reste un cas assez particulier puisque vous n’êtes ni expatrié, ni dans une démarche d’immigration permanente. Pour en savoir plus, nous vous recommandons de lire cette discussion : Ne pas vous radier de la CPAM. Notez que vous ne pourrez bénéficier d’aucun remboursement de la sécurité sociale française sur les soins que vous pourriez recevoir à Hong Kong.
Que vous préveniez ou non la sécurité sociale de votre départ, il est fort possible qu’au bout de 12 mois de voyage, vous ne soyez plus affilié à votre retour.
Pour retrouver votre affiliation, il y a plusieurs possibilités :

    • vous trouvez un emploi et travaillez : vous retrouvez vos droits. Depuis le 1er janvier 2016, il n’est plus nécessaire de prouver un nombre minimal d’heures travailler (anciennement 60 heures) pour bénéficier de la Protection Universelle Maladie (PUMa).
    • vous bénéficiez de droit aux allocations chômage : vous retrouvez vos droits dès votre réinscription à Pôle Emploi,
    • vous n’avez ni emploi, ni droit au chômage : vous pouvez alors bénéficier de Protection Universelle Maladie 3 mois après votre retour sur critère de résidence. Depuis le 1er janvier 2016, la CMU a été supprimée avec la mise en place de la Protection Universelle Maladie qui garantie une prise en charge par la sécurité sociale à toute personne légalement en France qui travaille ou qui réside de façon stable et régulière sur le territoire français depuis au moins 3 mois. Il existe toutefois des exceptions qui vous exonère des délais de carence (si vous reprenez des études à votre retour en France par exemple).

Pour en savoir plus, consultez le chapitre consacré à la Sécurité Sociale de notre dossier sur le retour en France.

Vos obligations auprès du Pôle Emploi

Vous ne pouvez pas bénéficier de l’allocation chômage pendant que vous êtes à Hong Kong, même si vous cherchez un emploi sur place.

Voici les différents cas de figure :

  • Si vous partez en PVT après avoir été licencié ou après une rupture conventionnelle : inscrivez-vous au Pôle Emploi dès la fin de votre contrat. Au moment de partir à Hong Kong, vous avez la possibilité de suspendre (en déclarant que vous ne cherchez plus d’emploi) vos droits.Ils peuvent être suspendus pendant 3 ans (auxquels s’ajoute la durée de vos droits à l’allocation chômage) à partir du jour de votre dernière inscription à Pôle Emploi. À votre retour en France, il vous suffira d’informer le Pôle Emploi de votre retour et vous bénéficierez à nouveau des allocations chômage (et de la sécurité sociale, par conséquent).
  • Si vous avez démissionné, vous n’aurez aucun droit à l’allocation chômage : à votre retour en France, vos droits réapparaitrons sous 2 conditions possibles :
    – Si avant votre démission, vous aviez travaillée pendant au moins 1300 jours sur les 60 derniers mois précédant votre dernier jour de travail pour l’entreprise, vos droit n’apparaîtront qu’après 65 jours ou 455 heures de travail.
    – Si avant votre démission, vous n’aviez pas travaillé au moins 1 300 jours sur les 60 derniers mois, vos droits aux chômage n’apparaîtront qu’après 130 jours (910 heures d’emploi) de travail au cours des 24 mois précédant la fin du contrat de travail.
  • Si vous partez à Hong Kong pendant 12 mois ou plus sans vous être inscrit au Pôle Emploi avant votre départ : vous perdrez l’intégralité de vos droits au chômage à l’issu de ces 12 mois. En effet, vous avez 12 mois après la fin de votre contrat pour vous inscrire à Pôle Emploi. Passée cette date, vos droits sont perdus. Privilégiez donc la première option, même si vous ne prévoyez de partir que 6 mois. Et si finalement vous décidiez de rester plus longtemps que prévu à Hong Kong ? Et si vous prévoyez de voyager plus longtemps dans des pays d’Asie du Sud-Est, par exemple ? Vous rentrerez serein et vos droits seront rouverts immédiatement si vous avez pris le temps de vous inscrire à Pôle Emploi avant votre départ.

Notez bien que s’actualiser sur Internet ou par téléphone en demandant à une personne de le faire depuis la France est un délit, vous pourriez être amené, en plus de perdre vos droits, à rembourser l’intégralité des allocations que vous auriez reçues. Mieux vaut dans ce cas, partir un peu plus tard à Hong Kong pour avoir mis plus d’argent de côté car ce genre de mésaventure peuvent ruiner votre voyage.

Néanmoins, sachez que les bénéficiaires de l’allocation chômage bénéficient d’un droit à 35 jours de vacances par an (en France ou à l’étranger). Vous êtes donc parfaitement libre d’utiliser ces « vacances » au début de votre PVT Hong Kong et appeler Pôle Emploi à la fin de cette période pour leur signifier que vous ne cherchez plus d’emploi. Vous devez toutefois contacter Pôle Emploi au moins 72 heures avant votre départ de France pour leur signifier votre absence. Pour en savoir plus, consultez la discussion Protocole légal pour toucher des indemnités chômage en début de PVT.

Pour les Canadiens

L’organisme responsable du régime d’assurance maladie

Chaque province et chaque territoire canadien a ses règles. Il convient donc de consulter l’organisme de votre province ou territoire pour plus d’information et pour l’informer de votre départ à l’étranger :

L’assurance emploi

Vous devez impérativement prévenir l’assurance emploi de votre départ du Canada. Pour plus d’informations, consultez le site de Service Canada.

Chapitre 9 sur 12

7 Commentaires

Anthony
1 3

Ce que je comprends ici c’est que l’assurance est obligatoire dans le dossier pour obtenir son PVT, que se passe t-il son on obtient pas le PVT? …

isa
5.8K 8.2K

Généralement, les assurances te remboursent… Il faut te renseigner auprès de celle que tu choisis. Cependant, si tu réponds à toutes les conditions pour l’obtention du PVT, il n’y a pas de raison pour qu’il te soit refusé ! 🙂

Laurent
24 70

Je suis jalooouuuuxx, je suis Belge et non Français 🙁

Quoique, je suis resté 2 semaines et en se bougeant il’y a moyen de voir à peut prêt tout Hong Kong.

Maintenant, comme vient de me dire un ami Hong Kongais, pour le boulot ça va être tendu. Peut être dans les resto, hotel, bar « étrangers » de Central sur Hong Kong Island ou Stanley, à part ça sans parler le mandarin ça doit être chaud.

isa
5.8K 8.2K

En étant belge, et si cette région du monde te tente, tu peux toujours faire le PVT Taiwan ! 🙂

Laurent
24 70

Ouiii ah ah, justement je viens de me renseigner un peu.

En fait je suis en Australie la, dans une sharehouse asiatique, dont beaucoup de Taiwanais.

Je viens de voir qu’il y a la WHV pour Taiwan et qu’il y a moyen d’apprendre le chinois en était payé (même bien payé) !!! Enorme quoi. Je vais sûrement faire ça après avoir visité un bout de l’Asie et peut être avant ma deuxième année en Australie.

Johanna
1.7K 2.5K

Sans parler le mandarin ? À ce que j’ai entendu, c’est plutôt le cantonnais qui est parlé à Hong Kong.
(enfin, à ce qu’on m’a dit sur place, je ne maîtrise ni le mandarin ni le cantonnais pour gérer la distinction :D)

lolope
1 11

Comment ca apprendre le mandarin en etant paye ???

Articles recommandés