Tout savoir sur le PVT à Séoul

Chapitre 14 : Parce qu’il n’y a pas que Séoul : Busan et Jeju Island

Date de publication : 02-06-2022

Auteur

Mylène

Parce qu’il n’y a pas que Séoul…

Les principales destinations de Corée du Sud

Malgré tous vos efforts, vous ne trouvez pas de jobs à Séoul ? C’est peut-être, entre autres, parce que la plupart des étrangers y vont, il y a donc une forte concurrence.

Pourquoi ne pas essayer une ville plus petite où vous serez l’un des rares étrangers et donc gagnerez en valeur ajoutée ? Vous pourrez en même temps conjuguer le V et le T de PVT en partant pour de nouveaux horizons dans ce pays inconnu. Busan, qui est pourtant la deuxième ville de Corée du Sud, accueille déjà bien moins d’étrangers que la mégalopole, alors quid des autres ?

La Corée du Sud étant un pays relativement petit, vous pouvez le traverser facilement et rapidement de part en part en quelques heures. Vous pouvez par exemple commencer les entretiens d’embauches depuis une ville sur une autre, en moins de 3 heures de train, vous êtes déjà à Busan depuis Séoul !

En dehors de Séoul, deux pôles majeurs d’attractions sont Busan et Jeju. Jeju n’est pas ce que l’on pourrait considérer comme une grande ville, mais nous allons voir plus loin pourquoi nous nous intéressons toutefois à elle.

Busan se situe à l’opposé de Séoul, dans la partie Sud Est du pays. Deuxième ville de Corée, avec un patrimoine riche, elle abrite un gigantesque port, l’un des plus gros du monde d’où vous pouvez relier le Japon.

Ville résolument tournée vers la mer avec ses marchés au poisson et ses spécialités culinaires, c’est également une destination de vacances appréciée des Coréens, grâce à ses grandes et belles plages. À noter que l’un des plus grands spa du monde se trouve à Busan, le SPA LAND.

Busan pourrait être un choix tout aussi intéressant que Séoul en termes de PVT. Disons, pour faire dans les raccourcis, que cela serait comme vivre à Marseille au lieu de Paris.

Moins de perspectives d’emploi certes, mais moins de concurrence aussi, des gens plus ruraux qui donneront une chance plus facilement que dans la mégalopole où des tas d’étrangers passent.

Il y aussi l’incontournable Jeju Island, l’île volcanique qui attire des visiteurs de toute l’Asie. Destination touristique principale du pays, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle fait la fierté de toute la Corée.

On trouve beaucoup d’hôtels et de restaurants sur l’île, il semble donc possible d’y décrocher des jobs de guide-interprète, serveur, femme de chambre, etc. Voici donc l’intérêt de Jeju pour un pvtiste, un côté international (n’oubliez pas que c’est ce qui fera votre force si vous ne parlez pas correctement coréen) et un grand marché hôtelier qui aura toujours besoin de main d’œuvre.

Au-delà de ces deux célèbres villes, il y a également Incheon et sa province (rappelez-vous, l’aéroport international) qui soit est comptée dans la mégalopole Séoulite, soit considérée comme la 3e ville du pays. Là encore, l’économie florissante de la ville attire moins les étrangers et pourrait vous être favorable, tout en restant à proximité de la capitale.

On est vite tenté de se poser à Séoul, d’y prendre ses habitudes et d’y rester, mais la Corée a beaucoup d’autres choses à offrir et il serait dommage de ne pas en profiter entièrement pendant cette année de PVT.

La Corée est riche de parcs nationaux incroyables et d’une immense côte qui l’entoure, sans compter sa campagne, qui est restée beaucoup plus traditionnelle. N’hésitez pas à aller vous perdre dans des coins improbables où vous trouverez des gens chaleureux toujours prêts à vous faire découvrir une autre partie de la Corée.

Les autres pays à proximité

La Corée est proche de nombreux pays d’Asie, elle est un excellent point central pour visiter le reste du continent. Il existe de nombreux vols à destination du Japon, pays que vous pouvez aussi rejoindre par la mer (il existe un service de ferry reliant Busan à Osaka).

Vous pouvez également aller en Chine, aux Philippines, Hong Kong ou Singapour le tout en à peine quelques heures. En ce qui concerne la Corée du Nord, elle n’est malheureusement plus accessible par le Sud depuis quelques années. Si vous voulez entrer en République Populaire de Corée, il faudra le faire par la Chine.

Chapitre 14 sur 16

Évaluation de l'article

5/5 (2)

6 Commentaires

Nida
0 5

Waw quel travail détaillé,Après un PVT au Canada j’hésite pour la suite et j’avoue que celui-ci me tente, Sans parler Coréen… serait il judicieux d’y aller. Pourrais-je apprendre la langue facilement… trouver un boulot… un logement… tout plein de questions que je ne me pose pas forcément si je choississais l’Australie par exemple. a voir… a reflechir…

Emeric
30 39

Merci pour ce très bon dossier qui donne très envie ! C’était pas du tout dans mes plans au début d’aller en Corée mais finalement c’est plus que tentant ! Par contre, je trouve pas que se loger est si cher que ça, du moins si l’on compte vivre en auberge (backpackers/hostels/guest houses… Appelez ça comme vous voulez) : Quelques coups d’œils sur internet et j’ai trouvé des accomodations cheap pour 9$ USD la nuit ! Comparé au 27$ AUD par nuit que je paye actuellement pour un des hostels les plus cheap de Perth (et très loin du « tout confort »), je trouve ça plus que correct !

Willy
106 172

J’adore ton commentaire sur les DVD Bang, tellement entendu d’histoire sur cet endroit qui n’a pas vraiment de lien avec les « DVD » mais plus avec le « Bang »… lol

Mylène
2.1K 3.3K

Oui, j’ai entendu des trucs parfois franchement glauques!
C’est le genre de tuyau qui vous évite de vous trouvez dans des situations bien fâcheuses… 😉

Willy
106 172

En effet, excellent guide ! 😀

Mathieu
10.4K 20.8K

Un super dossier qui va ravir les pvtistes sud coréens 🙂
Merci Mylène !

Articles recommandés