La durée de validité du permis Jeunes Professionnels à l’arrivée au Canada

Date de publication : 23-01-2020

Auteur

Marie

Vous êtes nombreux à avoir déjà obtenu une Lettre t’introduction suite à votre demande de permis Jeunes Professionnels, félicitations !

Toutefois, certains d’entre vous semblent rencontrer des difficultés lors de leur passage à l’immigration avec la durée de leur permis.

Les raisons (parfaitement compréhensibles et normales) qui peuvent conduire un agent d’immigration à ne pas vous fournir un JP de 24 mois

  • Vous avez une offre d’emploi pour moins de 24 mois (par exemple 6 mois, 8 mois, 12 mois ou 18 mois) : dans ce cas, il est logique que votre permis soit valable jusqu’à la date de fin de votre contrat de travail puisque la durée de votre permis est liée à celle de votre offre d’emploi.
  • Votre passeport expire avant la fin de votre contrat : votre passeport devait être valide jusqu’au lendemain de la date supposée de votre départ du Canada.
  • Vous n’avez pas été en mesure de prouver que vous bénéficiez d’une assurance maladie / hospitalisation / rapatriement pour les 24 mois : là aussi, c’est parfaitement logique puisque vous vous engagez lors de votre demande de permis, à respecter la condition suivante :

Avant d’arriver au Canada, je vais souscrire une assurance-maladie complète, y compris pour une hospitalisation éventuelle et pour mon rapatriement, pour la durée complète de mon séjour autorisé au Canada. Je reconnais que, lorsqu’un agent des Services frontaliers du Canada me délivrera un permis de travail, ce permis de travail sera valide pour la même période que celle de la protection conférée par la police d’assurance et que je ne suis pas admissible à en demander la prolongation à une date ultérieure.

Les consignes sont similaires sur la page l’Arrivée au Canada du site Internet de l’ambassade :

L’agent des services frontaliers pourrait vous demander de fournir une preuve d’assurance maladie.

L’entrée au Canada peut vous être refusée si vous ne possédez pas d’assurance.

Votre assurance doit couvrir :

  • les soins de santé
  • l’hospitalisation
  • le rapatriement (le retour dans votre pays en cas de maladie grave, de blessure ou de décès)

Lorsque vous arrivez au point d’entrée, vous devez avoir une assurance maladie valide pendant toute la durée de votre séjour au Canada. Il ne suffit pas de détenir une carte d’assurance maladie provinciale valide, puisque le rapatriement n’est pas couvert par l’assurance maladie provinciale.

Si votre contrat d’assurance ne couvre pas toute la durée de votre séjour, on vous délivrera un permis de travail qui expirera au même moment que votre assurance.

Dans ce cas, vous ne pourrez pas demander une modification des conditions associées à votre permis de travail à une date ultérieure.

Pour en savoir plus sur la façon de souscrire à une assurance de 24 mois, consultez notre dossier sur le Permis Jeunes Professionnels au Canada (chapitre 11).

Si vous avez un contrat de travail de 24 mois et une assurance pour la même durée

Dans ce cas, l’agent d’immigration à votre arrivée au Canada devrait vous remettre un permis de travail valable 24 mois, pas moins, si vous êtes français.

La durée maximum possible pour le permis Jeunes Professionnels varie d’une nationalité à une autre. Il est possible que ce soit de là que provienne la confusion de certains agents d’immigration à votre arrivée au Canada.

Pour vérifier que vous vous conformez aux exigences d’EIC, l’agent d’immigration peut vous demander la preuve d’assurance maladie / hospitalisation / rapatriement et une preuve de fonds (2 500 $CA au minimum, en dollars ou dans une autre devise, comme l’euro).

Vous vous apprêtez à entrer sur le territoire canadien ou à faire le tour du poteau pour valider votre permis Jeunes Professionnels

Si vous vous apprêtez à partir, nous vous recommandons très fortement de vous présenter aux bureaux de l’immigration avec des documents qui permettront de prouver que vous avez un contrat de travail de 24 mois.

  • Votre lettre d’introduction au point d’entrée.
  • Votre passeport.
  • Votre attestation d’assurance maladie / hospitalisation / rapatriement prouvant que vous êtes assuré pour toute la durée de votre séjour.
  • Votre preuve de fonds de 2 500 $CA (ou son équivalent en euros). Nous vous recommandons d’avoir une capture d’écran de votre compte en banque, un relevé de compte ou une attestation de fonds datant de moins d’une semaine.
  • Une copie de votre offre d’emploi (sur laquelle l’agent trouvera les dates de votre contrat de travail).

Dans tous les cas, dès que l’agent vous remet votre passeport avec votre permis de travail, l’ambassade vous recommande fermement de vérifier toutes les informations qui se trouvent dessus : le nom de l’employeur, les différentes interdictions qui pourraient vous toucher, le lieu de l’emploi ET la date de validité du permis. Comme ils l’indiquent eux-mêmes :

Si vous croyez déceler une erreur sur le permis de travail émis par l’agent des services frontaliers, avisez-le immédiatement avant de quitter la zone internationale.

Faites preuve de politesse et de diplomatie. Ne soyez en aucun cas agressif, vindicatif ou impatient. Cela n’encouragera en aucun cas l’agent à vérifier votre cas (et pourrait même vous créer quelques ennuis). Restez diplomate tout le temps de la discussion ! Expliquez très simplement la chose à l’agent d’immigration en lui disant (sans vous montrer arrogant) que vous croyez qu’il s’agit d’une erreur.

  • Si l’agent d’immigration corrige son erreur, excellente nouvelle pour vous !
  • Si l’agent d’immigration refuse de corriger ce qui apparaît comme étant une erreur de sa part, n’insistez pas plus, il ne changera probablement pas d’avis. Dans ce cas précis, suivez nos conseils plus bas dans cet article.

Si vous êtes sorti de la zone internationale avec un permis d’une durée inférieure à votre contrat de travail (d’une durée maximale de 24 mois)

Si vous aviez une assurance qui ne vous couvrait pas pour toute la durée de votre séjour, c’est normal que vous ayez obtenu un permis JP trop court et il n’y aura rien à faire pour changer la durée de validité de votre permis.

Si vous aviez un passeport valide trop peu de temps ou si vous avez eu un JP trop court malgré le fait que vous respectiez les conditions d’entrée (assurance, preuve de fonds…), vous devriez être en mesure de renouveler votre permis Jeunes Professionnels sans frais supplémentaires. Pour ce faire, rendez-vous sur cette page du site du gouvernement canadien.

Évaluation de l'article

5/5 (1)

271 Commentaires

Virginie
6 84
Message de Marie
JE t'encourage à lire la news liée à cette discussion : La durée du permis Jeunes Professionnels à l’arrivée au Canada

On donne quelques arguments et papiers à avoir à la douane pour bien négocier la chose avec les agents d'immigration

Merci !!!
Marie
10.1K 32.9K
Message de viviredsonja
Oups, Merci !!!!
JE t'encourage à lire la news liée à cette discussion : La durée du permis Jeunes Professionnels à l’arrivée au Canada

On donne quelques arguments et papiers à avoir à la douane pour bien négocier la chose avec les agents d'immigration
Virginie
6 84
Message de lucieb31
Bonjour,

J'ai déplacé ton message ici, où tu pourra trouver des témoignages et quelques conseils

Oups, Merci !!!!
Lucie
1.7K 3.9K
Message de viviredsonja
Bonjour ! Je suis actuellement en PVT Canada et je suis retournée en France en vacances pour voir ma famille. J'ai eu mon permis JP pour renouveler l'expérience , JP que je vais activer aux frontières d'ici une semaine. Je suis un peu stressée car j'ai lu sur le forum pvtistes.net que les agents ne délivraient pas forcément pour 18 mois même si notre offre d'emploi l'était et qu'ils mettaient aussi parfois la fin de visa a la même date écrire sur notre LI (qui est la date de fin de validité d'entrée au Canada et non la date de fin de permis!) avez vous des expériences ou des conseils a partager la dessus ? Savez vous si beaucoup de personnes ont eu ce problème ? Merci d'avance !!!!
Bonjour,

J'ai déplacé ton message ici, où tu pourra trouver des témoignages et quelques conseils
Virginie
6 84
Bonjour ! Je suis actuellement en PVT Canada et je suis retournée en France en vacances pour voir ma famille. J'ai eu mon permis JP pour renouveler l'expérience , JP que je vais activer aux frontières d'ici une semaine. Je suis un peu stressée car j'ai lu sur le forum pvtistes.net que les agents ne délivraient pas forcément pour 18 mois même si notre offre d'emploi l'était et qu'ils mettaient aussi parfois la fin de visa a la même date écrire sur notre LI (qui est la date de fin de validité d'entrée au Canada et non la date de fin de permis!) avez vous des expériences ou des conseils a partager la dessus ? Savez vous si beaucoup de personnes ont eu ce problème ? Merci d'avance !!!!
mims
9 51
Moi c'est fini tous ça je suis RP maintenant, bon chance a tous


Envoyé depuis l'app PVTistes.net
Matt
154 576
étrange tout cela ! je passe la douane dans 10 jours, j'ai tout pris, de A à Z, meme imprimé la description JP du site de l'AMB en France.
Zonzonzon
121 337
Ce qui m'embête c'est qu'on est tous consciencieux dans nos démarches d'immigration, on essaye de faire notre maximum pour donner les bons papiers, faire le moins d'erreurs possible, relire tout plusieurs fois. Et que finalement notre demande est traitée aléatoirement, et qu'on conclu par "ça dépendra du douanier". Un peu déçue car pour un sujet si sérieux, je m'attendais à ce qu'il y ai plus de rigueur dans le traitement de nos dossiers.
Cédric
226 348
content pour toi / on a eu un peu la mm choses nous pour avoir un permis de travail ouvert pour conjoint de fait c'est vraiment au bon vouloir du douanier
Johanna
373 1.1K
Message de Zonzonzon
Bon et bien c'était le jour J aujourd'hui !

Arrivée à Trudeau, je prends les devants et je précise que je viens pour un JP de 18 mois. Je demande l'air de rien quel sera la durée de mon permis avant que l'agent ne fasse quoique ce soit, il me dit : durée de la LI comme c'est indiqué à l'écran... Je me décompose, en arguant que non il ne faut pas confondre avec l'expiration de la LI etc. Il me répond qu'il est bien d'accord avec moi, qu'il sait que c'est bien expliqué sur le site de l'Ambassade, mais qu'il a reçu des ordres et qu'il s'est déjà fait tapé sur les doigts pour avoir délivré un 18 mois au lieu des 1 an de la LI. Je lui montre mon offre d'emploi de 18 mois, il regarde dans le système et confirme que c'est marqué 18 mois dans mon dossier, mais qu'il doit appliquer la date de la LI.

Il comprend bien mon désarroi, que c'est de la paperasse inutile de faire une demande de prolongation, surtout pour une situation si stupide, mais il ne dévie pas et continue à me dire : je vous délivre un permis jusqu'en janvier 2015. Il souligne que je suis avenante et que c'est pas de sa faute. Je le comprends bien mais d'un autre côté ça m'emmerde ! Bref, il imprime le permis, je vérifie les infos et là... je vois qu'il m'a délivré un permis de 18 mois !!!

En gros, il ferme les yeux...
Je l'ai beaucoup remercié et je suis ravie d'être tombée sur un agent compréhensif, mais bon, j'avoue que c'est de la chance... Ou alors il était sadique

J'aurais aimé lui poser plus de questions sur la gestion de ce binz' mais il y avait du monde derrière moi donc une fois mon permis en poche j'ai re-vérifié et n'ai pas trop insisté.

Sinon pour l'impression générale, on ne m'a rien demandé sauf la LI et passeport à la douane avant l'immigration. Deux trois questions sur ma profession et employeur, mais rien de plus...
Cooooool

Articles recommandés