Discussion: La crise des migrants

  1. #1
    Avatar de Orca8
    Marlène 33 ans

    Messages
    459
    Likes reçus
    122
    Salut! je pensais trouver un sujet sur l'actualité lourde en ce moment: les réfugiés des pays en guerre (Syrie, Liban...), donc je crée le topic!
    Sujet sensible mais j'aimerais bien savoir votre opinion face à ce phénomène, car mine de rien, les PVTistes ça nous rappellent quelques trucs, même si l'enjeu n'est pas aussi dramatique que ce que vivent ces gens.
    Migrer ou immigrer dans un autre pays, ça nous parle à tous ici, avec le système des quotas récemment instauré en Europe et la joie de ceux qui sont arrivés par rapport à ceux qui n'ont pas pu. Ca vous rappel rien?
    En tout cas, pour ma part, je trouve ça assez difficile, que ce soit pour les réfugiés ou pour les pays en galère économique qui les accueillent.
    Selon les sondages, la plupart des français ne sont pas pour accueillir plus de migrants.
    Je trouve ça un peu hypocrite, qu'à cause d'une photo, l'Europe a changé d'avis face à l'arrivée en masse des réfugiés. Et pas que l'Europe, mais aussi le Canada, dont j'ai vu quelques articles ce matin. Je suppose qu'il n'y pas que ceux-là, mais je vous laisse lire ces articles...

    Harper veut filtrer les réfugiés pour assurer la sécurité | Lina Dib | Élections fédérales

    Boussole électorale : le Canada devrait-il accueillir davantage de réfugiés?

    Québec veut tripler le nombre de réfugiés syriens reçus en 2015 | La crise des migrants | ICI.Radio-Canada.ca

    Alors chers PVTistes, comment vivez-vous cette actualité? Quelles sont vos opinions?


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
  3. #2

    Location
    Växjö, Suède
    Messages
    58
    Likes reçus
    43
    Hello, ton message me donne envie de reagir. (je previens tout de suite j'ai pas d'accent sur mon PC... desole).
    Je vais surtout reagir a l'exposition mediatique de la situation. Pour moi ce qu'on nous presente releve de l'hypocrisie voir de la manipulation des opinions. Je m'explique en quelques phrases.

    Je le signale tout de suite, je ne suis pas un fan des theories conspirationniste, mais il faut quand même avoir un recul vis a vis de nos medias et du jeu politique qui y est lie. On a eu cette annee trois grosses crises (Charlie Hebdo, la Grêce et les Migrants pour ne citer que ces points chauds), et je pense que personne ne me contredira si je dis que ca a ete des evenements politiques majeurs.

    Mais revenons au sujet. Non l'Europe n'a pas change d'avis a cause d'une photo. Disons qu'il y a eu un bref reveil des consciences. Ces même consciences sont surement celles qui sont les plus sensibles a la detresse humaine sous toutes ses formes et qui "de base" sont prêtes a s'investir pour faire avancer les choses. Je trouve ca tres bien et ca fait plaisir de voir des gens qui se bougent.

    D'un autre côte, d'un point de vue mediatique, visibilite ne veut pas dire representativite. Les cameras ont un focus extrement precis, et il n'y a qu'a regarder la progression des partis extremistes (et ca concerne toute l'Europe) pour comprendre que la societe se divise de plus en plus sur cette question de base : être ouvert sur les problêmes de nos voisins (economiques, militaires, "sociaux") ou adopter un repli nationaliste. Je ne vais pas aller plus loin car on rentre apres dans un debat politique/economique et je ne suis pas assez cale sur le sujet pour m'exprimer clairement.

    Par contre, je peux partager une experience personelle : j'ai ete benevole a Calais sur une assez longue periode (3 ans, avec une association d'aide bouffe/vetement/soin aux migrants, et aussi avec Medecins du Monde). La situation est la même depuis des dizaines d'annees. Il y a des centaines de migrants qui vivotent dans la rue en attendant de prendre un camion. Ils sont harceles par les flics.

    Quand je dis harceles, c'est pas des paroles en l'air, je vous donne trois exemples parmis des dizaines.
    - Une migrante enceinte emmenee en camionette de CRS a plusieurs kilometres de la ville puis relachee de nuit en campagne. Elle est revenue seule et a pied, dans le froid en suivant la lumiere du phare.
    - Les flics qui entrent dans un hangar (ou se repose des migrants extenues) avec sur leur camionette des amplis qui crachent a fond "Le dimanche a Bamako" pour effrayer les mecs, contraints de se sauver.
    - Des mecs gazes sans raison, qui sont tellement flippes par la police qu'ils sautent dans un canal gele ou essayent de s'enfuir par les egouts... sans jamais en remonter.
    C'est revoltant non? Ca se passe ici, en France, a moins de 300 km de Paris. Il y a tout un tas d'activistes et de benevoles qui se demenent pour ameliorer la situation, mais c'est un pansement sur une jambe de bois. En outre, la maire sur place (donc indirectement une representante du peuple) se fait un plaisir de torpiller toute les initiatives qui pourrait amener ces gens a avoir des conditions de vie ou de transit decentes.

    Donc ca me laisse un peu perplexe quand notre president promet d'accueillir plus de migrants. C'est tres bien, mais il faut aussi travailler sur les conditions de l'accueil. Je suis actuellement en Suede, l'un des pays qui s'investit le plus dans l'accueil de refugies en Europe. Tout n'est pas tout rose et ils sont clairement demunis quand il s'agit d'integrer ces nouveaux arrivants... mais il n'y en a pas un seul a la rue !

    Je voulais juste montrer que la situation est loin d'être nouvelle, même si on atteint aujourd'hui un pic. Depuis le printemps on a cette crise qui se preparait tout doucement. D'abord avec les drames en mer, ensuite avec le blocage entre l'Italie et la France, maintenant avec la fermeture des frontieres hongroises...

    On a pour le moment que le retour emotionnel de la crise. Dans quelques semaines on va avoir les analyses et la replique des "anti" et ca risque tres franchement d'être houleux. Dans tous les cas on sait deja quels sujets vont être amenes sur la table pendant la campagne presidentielle. Je suis loin d'être rassure...

    Enfin, j'ai peur que le versant solidaire s'essoufle. Toute proportion gardee, a Calais, apres la sortie du film "Welcome" (que je vous invite a regarder, avec du recul certe, mais tout de même) en 2009, il y a eu une grosse vague de solidarite. Les assoc' ont vu des dons alimentaires ou monetaires afflue, de nouveaux benevoles sont arrives. Puis ca s'est completement tasse, avec seulement un petit noyau dur pour faire tourner la machine, et la situation n'est plus evoquee qu'a des fins politiques.

    Voila mon ressenti, a chaud, mais la situation va encore evoluer, et il va falloir être tres critique sur ce que les medias vont nous servir dans les prochaines semaines.

    Pour faire un petit lien avec nos experiences d'expat' et de pvtistes, j'ajouterais juste qu'on est pas des migrants du même accabit que ceux dont on parle en ce moment. Eux fuit la guerre, la dictature, la famine, la misere. Moi au pire je fuis une situation economique branlante, mais ma vie n'est pas menacee. Je pars avec AirTransat et un visa, ils partent sur des bateaux gonflables en confiant leurs economies et leurs vies a des passeurs louches.

    [Edit]
    Le 18 septembre, il y a un debat dans l'emission "28 minutes". Invites : Nathalie Bouchard, la maire de Calais justement, et le directeur de France Terre D'Asile (FTDA) Pierre Henry (asso' tres presente a Calais, notamment sur l'aide aux mineurs isoles). Ca va être tres interessant, car cette emission est toujours pertinente dans l'analyse des phenomenes de societe. Je peux d'ailleurs que conseiller de suivre le JT d'ARTE, qui couvre regulierement et tres intelligement l'actualite des migrants en Europe. Tout ca est accessible en podcast J+7.
    Dernière modification par HuguesBoucher ; 08/09/15 à 15:17.


  4. #3
    Avatar de YanBzd
    26 ans

    Messages
    23
    Likes reçus
    2
    Le versant émotionnel est à double tranchant : à force d'accueillir tout le monde, il y aura forcément des terroristes dans le lot. Je ne dis pas qu'ils le sont tous. Je dis qu'il y en aura : sur 200 000, si il n'y en as qu'un seul, qui réussit à prendre une camionnette et écrase tout ce qui bouge, ce serait un drame absolu (et cela rappelle ce que Barcelone vient de vivre hier).

    Si une photo peut être utilisée pour éveiller les consciences, alors un attentat commis par un migrant le fera tout autant en négatif.

    Et c'est là où je veux attirer votre attention : il y a forcément, dans le lot, des réfugiés qui ont un haut niveau de diplômes et peuvent aider les pays d'arrivée. Eux sont une "chance" pour des pays avec des taux de natalité faible et une population vieille (situation de l'Europe).
    Cependant, si on ne filtre pas ces populations et qu'on laisse venir tout le monde, alors il y en aura forcément qui abuseront de la situation et de la législation (peine de prison plus légères que chez eux par exemple) ou bien commettront des attentats.
    Et là les populations voudront évidemment faire partir tout le monde, pour raison de sécurité. Alors que dans la situation d'un contrôle des réfugiés, et bien la personne honnête aurait pu rester. Dans la seconde situation, le réfugié malhonnête ruine les espoirs du réfugié honnête.

    De toute manière, je trouve cela assez fou de promettre à ces réfugiés une vie meilleure alors que, sur place, ils n'auront pas forcément d'emploi. Et donc vivront comment ? De quoi ? Je vous laisse vous faire votre idée.

    Il faut mettre en place une "skilled list" sur le modèle Australien à l'échelle de l'Union Européenne et vite. Les réfugiés correspondant à des métiers demandés, bénéficieront de largesses administratives pour travailler et vivre. Ils devront évidemment apprendre la langue du pays d'accueil. Ceux qui ne correspondent pas, n'ont d'autre choix que de repartir.
    Je pense que, dans les îles Grecques, il est tout à fait possible d'installer un camp où nous installerons les migrants. Cela permettra de gérer les dossiers, de veiller à ce qu'aucun ne disparaisse dans la nature et cela rassurera les populations en évitant une situation de "jungle" comme dans le Calaisis. La Grèce sera évidemment dédommager via des subventions pendant la durée d'existence du camp.

    Soyons honnêtes. Il ne sert à rien de garder des réfugiés, aussi dramatique que soit leur situation, qui ne pourront pas avoir un avenir décent dans le pays. Il y a déjà une crise du logement, du chômage massif, une crise sécuritaire ...
    Evidemment, si en plus certains terroristes se cachent parmi eux et commettent des attentats, on sait tous comment ça se finira. Les identitaires ne feront absolument pas la différence entre les migrants et les personnes d'origine immigrée déjà installées en Europe depuis plusieurs générations. Ils seront tous chassés (au mieux). Cette situation risque d'arriver dans les années à venir si rien n'est fait pour juguler tous ces flux.

    Ce sont des propositions. Elles n'engagent que moi. Mais je pense que tout le monde peut y gagner.

  5. #4
    Avatar de Neuch82
    Anne-Lucie 36 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    1 027
    Likes reçus
    437
    Message de YanBzd
    il y a forcément, dans le lot, des réfugiés qui ont un haut niveau de diplômes et peuvent aider les pays d'arrivée. Eux sont une "chance" pour des pays avec des taux de natalité faible et une population vieille (situation de l'Europe).
    Cependant, si on ne filtre pas ces populations et qu'on laisse venir tout le monde, alors il y en aura forcément qui abuseront de la situation et de la législation (peine de prison plus légères que chez eux par exemple) ou bien commettront des attentats.
    Parce que tu crois qu'il n'y a pas de terroristes parmi les gens diplômés ou qualifiés ? La connerie humaine est sans fin et touche malheureusement toutes les classes.

  6. #5
    Avatar de YanBzd
    26 ans

    Messages
    23
    Likes reçus
    2
    Message de Neuch82
    Parce que tu crois qu'il n'y a pas de terroristes parmi les gens diplômés ou qualifiés ? La connerie humaine est sans fin et touche malheureusement toutes les classes.
    Je ne nie pas que les têtes pensantes sont sûrement diplômées, mais celles-ci se cachent dans des pays peu recommandables et ne vont pas se risquer de rejoindre un pays Occidental, sachant que les Américains ont traqués des chefs jusque dans les montagnes Afghanes ...
    En revanche c'est quand même très rare (et il me semble inédit ?) que des personnes diplômées de grande écoles, de diplôme d'ingénieurs, des médecins, avocats ... aillent se faire sauter en plein milieu d'une foule du jour au lendemain. Surtout après avoir traversé une partie du globe.

    Maintenant, une idéologie n'a pas de prérequis en la matière. Mais si on sauve certains réfugiés, alors autant sauver ceux qui sont les plus diplômés en fonction des manques et besoins du pays.

  7. #6
    Avatar de Orca8
    Marlène 33 ans

    Messages
    459
    Likes reçus
    122
    Message de YanBzd
    Maintenant, une idéologie n'a pas de prérequis en la matière. Mais si on sauve certains réfugiés, alors autant sauver ceux qui sont les plus diplômés en fonction des manques et besoins du pays.
    La plupart du temps, les diplômes obtenus dans leur pays d'origine n'est pas pris en compte par les employeurs canadiens. Ou alors il faut vraiment que ce soit la grosse pénurie de main-d'oeuvre dans le domaine. Idéalement, des gens bien éduqués qui se sont renseignés auparavant sur leur pays d'accueil concernant la culture et le marché du travail par exemple. Mais c'est sûr que quand t'es réfugié, c'est difficile d'avoir du temps sur ces choses là.

  8. #7
    Avatar de Neuch82
    Anne-Lucie 36 ans

    Location
    Sydney, Nouvelle Galles du Sud, Australie
    Messages
    1 027
    Likes reçus
    437
    Message de YanBzd
    Je ne nie pas que les têtes pensantes sont sûrement diplômées, mais celles-ci se cachent dans des pays peu recommandables et ne vont pas se risquer de rejoindre un pays Occidental, sachant que les Américains ont traqués des chefs jusque dans les montagnes Afghanes ...
    En revanche c'est quand même très rare (et il me semble inédit ?) que des personnes diplômées de grande écoles, de diplôme d'ingénieurs, des médecins, avocats ... aillent se faire sauter en plein milieu d'une foule du jour au lendemain. Surtout après avoir traversé une partie du globe.

    Maintenant, une idéologie n'a pas de prérequis en la matière. Mais si on sauve certains réfugiés, alors autant sauver ceux qui sont les plus diplômés en fonction des manques et besoins du pays.
    Ah tu es expert en profils de terroriste également ? Je te signale qu'en France comme dans d'autres pays, la main d'oeuvre qui fait défaut n'est pas forcément celle qui possède des diplômes mais un savoir-faire. En Australie on recherche aussi fortement des plombiers, soudeurs et électriciens donc pas des bac+8.

  9. #8
    Avatar de YanBzd
    26 ans

    Messages
    23
    Likes reçus
    2
    Message de Orca8
    La plupart du temps, les diplômes obtenus dans leur pays d'origine n'est pas pris en compte par les employeurs canadiens. Ou alors il faut vraiment que ce soit la grosse pénurie de main-d'oeuvre dans le domaine. Idéalement, des gens bien éduqués qui se sont renseignés auparavant sur leur pays d'accueil concernant la culture et le marché du travail par exemple. Mais c'est sûr que quand t'es réfugié, c'est difficile d'avoir du temps sur ces choses là.
    Alors il ne faut pas leur donner trop d'espoir dans ce cas, notamment en promettant des régularisations à titre exceptionnel. C'est exactement l'inverse de ce que fait le gouvernement Trudeau. D'après les données du gouvernement, au 29 janvier 2017, 40 081 réfugiés syriens ont étés réinstallés au Canada.

    Pour le Canada, je ne suis pas renseigné, mais en France certains diplômes syriens sont reconnus.

  10. #9
    Avatar de YanBzd
    26 ans

    Messages
    23
    Likes reçus
    2
    Message de Neuch82
    Ah tu es expert en profils de terroriste également ?
    J'ai simplement eu l'idée d'éplucher la liste des auteurs impliqués dans des attentats ces dernières années en Europe, et aucun des kamikazes/conducteur ne possédait de métier à haut niveau d'études. Maintenant, si il y a eu un médecin ou un ingénieur parmi les kamikazes, n'hésite pas à le signaler.



    Message de Neuch82
    Je te signale qu'en France comme dans d'autres pays, la main d'oeuvre qui fait défaut n'est pas forcément celle qui possède des diplômes mais un savoir-faire. En

    En France il y a des métiers hautement diplômés en demande, c'est le cas dans la médecine notamment. Environ 1 465 syriens ont pu s'inscrire auprès de l'ordre des médecins en France à ce titre.

    Source

    S'ils peuvent remédier au problème des déserts médicaux, c'est toujours ça de pris.


    Message de Neuch82
    En Australie on recherche aussi fortement des plombiers, soudeurs et électriciens donc pas des bac+8.
    L'Australie n'est pas vraiment concernée par ce débat sur la crise des migrants puisqu'elle "traite" déjà le problème en renvoyant les illégaux et en ne faisant que le strict minimum imposé par la Communauté internationale concernant les réfugiés irako-syriens.
    Selon des données qui circulent, l'Australie donne même la préférence aux chrétiens irako-syriens. Article du New York Times à ce sujet.