1. #1

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    Bonjour à tous et à toutes! ????
    Nous étudions le projet avec ma petite famille (ma femme et mon fils de 3 ans) de partir au Québec d'ici 2 ans pour de nombreuses raisons.
    Actuellement nous vivons dans le sud de la France, nous avons 30 ans tous deux et travaillons en tant que Preparateur en Pharmacie (l'équivalent d'assistant technique en pharmacie au Quebec)

    Notre projet serait clairement de venir au Quebec, de commencer a travailler rapidement afin de pouvoir rester y vivre !

    En fait ce que j'aurais voulu savoir c'est surtout par où commencer mes recherches au niveau des autorisations nécessaires pour entrer et rester sur le sol Canadien.

    Il y a en premier lieu la solution du PVT, mais il m'a semblé comprendre que c'était devenu plus compliqué récemment, et qu'il ne durait pas forcément assez longtemps (on ne voudrait pas avoir à repartir en France ????).
    Il y a ensuite les permis ouverts et fermés si j'ai bien compris, mais ca me semble un peu flou encore.

    Et il y a la demande de résidence permanente qui me paraît viable mais est-ce accessible ?
    De ce que j'ai pu voir son défaut est d'être long à obtenir (2 ans?), mais si c'est là son principal défaut ce n'est pas grave, et nous aurions le temps!

    Beaucoup d'informations sur internet, et parfois difficile de s'y retrouver .

    Je vous remercie par avance, vous, qui prendrez le temps de me lire

  2. Bon plan Air Transat

    Vous partez bientôt au Canada ? Air Transat offre 23 kg de bagages aux pvtistes, stagiaires, Jeunes pro et étudiants s

    Plus d'infos...
  3. #2

    Messages
    8 794
    Likes reçus
    3 403
    Bonjour,

    Pour résumer, il y a 2 options:

    - Demander la résidence permanente;
    - Obtenir un permis de travail temporaire (vous ne serez pas des résidents permanents).

    La résidence permanente (RP) est un long et coûteux processus, c’est la même chose que la Green card aux États-Unis: ce n’est pas accessible à tous et l’obtention est complexe. Par contre, ça vous donne la liberté de travailler et de vivre de manière permanente au pays, comme n’importe quel Canadien. Le Canada sélectionne les profils selon les qualifications professionnelles, entre autres.

    Permis de travail temporaire: le PVT (qui fait partie de l’initiative EIC) est le moyen le plus facile de venir travailler temporairement au Canada, mais il faut être conscient que ce permis vise surtout les candidats qui veulent une expérience de voyage, de découverte, de petits boulots. Vous aurez un statut plus précaire (pas d’accès gratuit aux soins de santé, par exemple). En revanche, vous aurez la liberté de travailler et vivre où vous voulez, quand bon vous semble (permis de travail ouvert), jusqu’à une période de 2 ans maximum. Après cela, si vous voulez rester au pays il faudra entamer avec un permis de travail fermé (c’est à dire que vous ne pouvez travailler que pour un employeur spécifique). Alors comptez quelques années en tant que travailleurs temporaires avant de devenir RP.

    le PVT est distribué aléatoirement aux candidats qui s’inscrivent dans les bassins. La demande est particulièrement forte chez les Français (en revanche, le PVT France est peu populaire chez les Canadiens). Ce n’est pas que c’est compliqué, c’est que maintenant beaucoup de Français veulent venir ici et il y a un quota pour les PVT.

    Le permis Jeune Pro est similaire au PVT, à l’exception qu’il faut trouver un employeur AVANT de demander le permis de travail. Et l’emploi doit être qualifié (serveur ça ne marche pas). Là encore, valide que 2 ans.

    Sinon les provinces anglophones vous intéressent, le programme de Mobilité francophone est intéressant cela dit, il faut d’abord trouver un employeur qui va devoir déposer son offre d’emploi dans le portail et payer les frais.

    Je mets quelques liens à consulter :

    Guide des programmes de résidence permanente au Canada

    Le permis de travail sous Mobilité francophone au Canada (hors Québec)

    https://pvtistes.net/experience-inte...le-canada-eic/

    EIC Canada : délais de traitement des demandes (PVT, JP, VIE, Stage)
    Dernière modification par larousse ; 28/06/22 à 17:24.


  4. #3

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    Vous m'indiquez que la demande de RP est notamment assez coûteuse, c'est à dire?
    En tête j'ai le coût du passeport, des demandes d'équivalence de diplomes, ainsi que les tests de français et d'anglais. Quels sont les autres "gros" secteurs de dépense ?

    (histoire de visualiser un budget)

  5. #4

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    (Et merci infiniment pour votre réponse )


  6. #5

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    Je ne peux pas éditer mes messages mais en effet j'ai trouvé l'information pour les frais relatifs aux droits de résidence permanente. Avec toutes les demarches on serait autour des 4000$ (à la louche).

    Mais si j'ai bien compris ce que vous m'avez dit, et ce que j'ai pu lire sur le site, nous pouvons rester sur le territoire en enchaînant des permis fermés ?
    Étant donné que nous avons une idée bien précise de l'emploi que nous voulons occuper (cnp B, ci joint la fiche metier), et nos caractères non conflictuels, nous pourrions facilement rester avec le même employeur des années.

    le PVT pourrait dans ce cas être une solution viable le temps de faire notre demande de rp?

    Merci par avance
    Miniatures attachées Miniatures attachées  

  7. #6

    Messages
    8 794
    Likes reçus
    3 403
    Message de ThierryM11
    Mais si j'ai bien compris ce que vous m'avez dit, et ce que j'ai pu lire sur le site, nous pouvons rester sur le territoire en enchaînant des permis fermés ?
    Bien sûr! Il est possible de demander la RP tout en restant au Canada sous des permis de travail (ou permis d'études) en parallèle.
    Étant donné que nous avons une idée bien précise de l'emploi que nous voulons occuper (cnp B, ci joint la fiche metier), et nos caractères non conflictuels, nous pourrions facilement rester avec le même employeur des années.

    le PVT pourrait dans ce cas être une solution viable le temps de faire notre demande de rp?
    Oui, si l'un de vous êtes tirés au sort le conjoint peut accompagner le pvtiste et l'expérience acquise peut compter pour la RP.

    Cependant, il faudra penser à entreprendre d'autres démarches de permis de travail avant la fin du PVT, donc après 1 an ou 1 an et demi, entamer ces démarches pour éviter de se retrouver sans statut au Canada.

    Pour le PEQ, il est obligatoire d'être en possession d'un permis de travail valide au moment de présenter la demande de CSQ. Pour le PRTQ, pas besoin.


  8. #7

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    Effectivement je pense que c'est l'option la plus intéressante et la moins coûteuse .

    Si j'ai bien compris:
    Nous pouvons tenter la demande de PVT ma compagne et moi, ça doublera nos chances.
    Cas 1: On est sélectionnés tous les deux, champagne
    Cas 2: Ma compagne ou moi même obtenons un PVT, et l'autre peut venir en tant que visiteur. Le détenteur du PVT, au bout de 3 fiches de paies, peut permettre à son conjoint de faire une demande de permis ouvert.

    J'ai bien saisi? :x

    (Et pour la suite, tu m'as très bien expliqué juste avant le fonctionnement ^^)

  9. #8

    Messages
    6
    Likes reçus
    1
    (désolé si je donne l'impression de faire répéter, je veux être certain d'avoir bien saisi ^^. Et encore merci )

  10. #9

    Messages
    8 794
    Likes reçus
    3 403
    Tu as tout compris!


  11. #10
    Avatar de StefDenis
    34 ans

    Messages
    4
    Likes reçus
    0
    Salut!
    c’est hyper compliqué de vous donner une réponse précise parce que cela dépend de tellement de chose … si vous etes pas pressé c’est interessant de vous inscrire au tirage au sort des PVT ou vous pouvez aussi chercher directement un employeur qui pourra vous faire un visa de travail. Vous avez aussi la solution de « facilité» c’est qu’un de vous demande un visa etudiant et cela donnera a l’autre un visa de travail ouvert … Avez vous consulté le site du gouvernement Canadien?