Résultats du sondage : Comment se passe votre retour au pays ?

Votants
341. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Atroce, je veux repartir !

    151 44,28%
  • Difficile mais surmontable

    99 29,03%
  • Rien de spécial...

    17 4,99%
  • Content de retrouver mon pays !

    24 7,04%
  • Tout va bien mais j'ai attrapé le virus du voyage et je veux repartir pour mieux revenir !

    50 14,66%
  1. #1
    Avatar de Mat
    Mat
    Mat est déconnecté
    Mathieu 37 ans

    Location
    Toronto, ON, Canada
    Messages
    21 726
    Likes reçus
    11 198
    Voici un sondage pour avoir un aperçu du retour après le PVT ! N'hésitez pas à laisser un témoignage

    N'hésitez pas à lire
    Et si vous aviez la « maladie de l’impatrié » ?



    Vous ne savez sans doute pas de quoi il s’agit. Le choc culturel inversé, c’est ce que vivent de nombreux impatriés, ces personnes ayant vécu à l’étranger et de retour dans leur pays. Eh oui, après avoir passé plusieurs mois ou années à l’étranger, il arrive de perdre ses repères chez soi, en France ou en Belgique. Le manque de travail et la difficulté à faire des rencontres sont les raisons les plus souvent invoquées par les impats, qu’ils reviennent de Singapour, des Emirats arabes unis ou d’Argentine.

    Ces sortes d’apatrides privilégiés n’ont souvent qu’une idée en tête : repartir. Les autres s’en remettront au bout de quelques mois voire un peu plus longtemps. Pour vous dire l’importance du phénomène, des séances de médiation sont organisées par des anciens expatriés devenus impatriés au profit des nouveaux « malades ».

    Aujourd’hui, 2,5 millions de Français vivent à l’étranger et sont donc de potentiels impatriés. Il convient donc de s’intéresser à cet étrange choc culturel inversé, la maladie du voyageur qui a oublié les codes de son pays.

    Et vous, avez-vous déjà connu ce spleen au retour de vos voyages ? Et pourquoi ?

    Un article du Monde.fr qui parle de ce phénomène : L’amère patrie


    N.B : le spleen est un sentiment profond mêlant ennui et lassitude de l’existence défini à travers plusieurs poèmes par Baudelaire.

  2. Réponse la plus utile : 6

    Avatar de Kinoptic
    Damien 30 ans

     
    Message privé
    Location
    Avignon, France
    Messages
    75
    Likes reçus
    44
    Salut les PVTistes ! Comment allez-vous ?

    Alors voilà, après maintenant 4,5 mois de retour en France, je peux commencer à établir mon retour d'expérience sur mon retour au pays. Comme je l'ai lu souvent, il y a quelques avantages non négligeables. Le vin, la bonne bouffe, toutes les bonnes choses que la France et les français ont à offrir. La bonne franquette comme on dit. Ce sont des éléments qui manquent à beaucoup de PVTistes et d'expatriés en général et, lorsqu'ils rentrent, sont heureux de retrouver ce bon confort français ainsi que la bouffe bien grasse, surtout en hiver (les premières raclettes ont été géniales !).

    De mon côté, le bilan du retour est, aujourd'hui, plutôt négatif. Je n'ai qu'une envie, c'est de repartir, malheureusement quelques impératifs font que je reste en France jusqu'à la fin de l'année. Ce n'est pas tant l'excitation de l'étranger qui me donne envie de retourner en PVT ou partir en expatriation, mais plutôt les limites de ma vie française. Je sens, en moi, être arrivé à la limite de ce que pouvait m'offrir ma vie française. Mes amis d'avant m'ennuient au mieux, ne m'appellent que peu au pire. Les discussions à propos du "jardin à refaire" ou des "couches culottes à moitié prix" en passant par "l'achat du terrain de la maison" ne me passionnent pas spécialement. Je n'ai rien contre aborder des sujets du genre, mais j'ai l'impression que ce sont les seuls à disposition de mes amis. De ce fait, je n'ai pas une envie énorme de les voir, manifestement eux non plus, donc je m'enferme.

    Concernant le travail, je n'ai pas eu de souci à ce niveau là puisque j'étais en année sabbatique. Sauf que, depuis mon retour, je suis payé... à être chez moi ! Situation rêvée puisque, lors de mes deux premiers mois au travail, j'étais avec ma compagne japonaise à qui j'ai fait faire quelques visites (j'ai aussi été pas mal malade, et ce n'est toujours pas résolu). Mais, depuis son départ, je me retrouve seul chez moi. Je n'ai pas de contact avec beaucoup de monde et, quand j'en ai, toujours ces mêmes discussions. D'autres amis sont + enjoués et sortent, mais ne cherchent pas à rencontrer du monde, juste à picoler. C'est dommage, cela m'ennuie quand je ne suis pas dans le mood, comme pour beaucoup de personnes.

    Le Japon (oui je suis allé en PVT Japon, j'ai oublié de le préciser) m'a permis de trouver une source d'énergie me permettant d'avancer continuellement. Je pensais avoir suffisamment évoluer pour ne pas retomber dans cette situation, que je connaissais déjà avant mon PVT, où je m'ennuyais de ce que ma vie française avait à me donner. Malheureusement, là encore, je ne rencontre pas beaucoup de personnes même si je tente des choses pour en rencontrer. Par exemple, je me suis énormément intéressé au vin après avoir travaillé dans plusieurs bars à vin de Tokyo. En rentrant, je pensais partager des dégustations oenologiques avec de nombreuses personnes. Malheureusement, peu d'associations dans la ville où je me situe, et un certain snobisme de la part d'autres personnes font que cela ne s'est pas fait. Bon, c'est peut-être spécifique au monde du vin donc ce n'est pas intéressant de généraliser, je raconte juste ce qui s'est passé pour moi.

    Je perds petit à petit la motivation, ayant une source de revenu sans bosser cela renforce en moi ce côté "inutile", je n'arrive pas à avoir de routine positive, procrastinant chaque jour davantage. Je reste en France car, en septembre, je mets en vente la maison que j'avais acheté bien avant mon PVT au Japon et qui me reste sur les bras.

    Je prévois un départ en Janvier 2020, 2 mois en Amérique du Sud pour visiter les "bodegas" (les caves sud américaines) de la région puis je retourne, avec ma compagne, au Japon m'installer. La vie n'est pas mieux ou moins bien là-bas. Ce n'est pas le rêve que de vivre au Japon, il y a d'énormes défauts dans ce pays. Mais, force est de constater que je m'y sentais globalement mieux. En fait, j'avais une énergie positive, désireux d'apprendre continuellement puisque dans un contexte où j'étais poussé à l'apprentissage (voir des kanjis tous les jours me rappelait à ma condition de non bilingue en japonais, malgré mes progrès notables). Cette énergie s'est progressivement évanouie depuis mon retour et je souhaite la retrouver, d'où mon nouveau départ.

    Avec ma compagne, on ne pense pas rester de nombreuses années au Japon, je pense que, si l'on reste ensemble, notre route empruntera les chemins d'autres pays, notamment le Canada ensemble (elle est au Canada en ce moment) ou l'Australie. Je positive beaucoup, puisque je vais partir de nouveau. Mais je trouve cela dommage de ne pas arriver à m'intégrer dans mon pays, à m'ennuyer des amis que j'avais ou d'être déçu de leur manque de proximité avec moi. Sachant que je repars sous peu, j'aurais cru que plus de personnes se seraient senti heureuses de m'appeler pour se faire des bouffes ou autre. Mais en fait, cela ne dure que pendant les 2 premiers mois, post retour. Loin de moi l'idée de vouloir être LE centre du monde, je suis juste déçu.

    Je ne sais pas ce qu'il faut pour qu'un retour se passe à merveille. Mais je me suis rendu compte que la vie s'est figé ici. J'étais déjà au courant qu'après une expérience à l'étranger, les choses changent pour soi-même mais notre vie en France, elle, ne change pas d'un iota. Être au courant est une chose, le vivre une autre.

    Mon expérience au Japon n'a pas été exceptionnelle, du moins je ne me dis pas que c'est le pays de mes rêves bien au contraire. J'ai juste davantage aimé la personne que j'étais quand j'étais là-bas, et moins aimé la personne que je suis en étant ici, sûrement une question de contexte.

    Un mot est, aujourd'hui, important pour moi. Gaman suru, qui veut dire "endurer" ou "subir" en japonais. La traduction du sens est assez difficile, mais en gros aujourd'hui je "gaman", je patiente. Parfois, il faut savoir patienter, aujourd'hui je patiente, je souscris à des cours d'oenologie pour obtenir de nombreux diplômes qui me seront utiles pour un éventuel visa de travail au Japon, je continue de bosser mon japonais quand je ne procrastine pas, j'essaie de rencontrer du monde malgré tout. C'est compliqué, mais c'est plutôt un challenge que de pouvoir s'en sortir dans un contexte qui m'est défavorable.

    On aura l'occasion d'en parler, si vous passez sur Paris le 5 octobre, puisque je serai aussi au Salon du PVT. J'ai décidé de venir notamment pour échanger avec d'anciens PVTistes et voir comment, eux, ont pris le pli du retour en France. Cette question m'intéresse au plus haut point, puisqu'elle peut permettre, pour beaucoup et moi en premier, de trouver une solution qui nous est propre.

    A bientôt !

  3. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Pour vous permettre de partir à l'étranger bien assuré, Globe PVT vous couvre pour la maladie, l'hospitalisation et le rapatriement !
  4. #2

    Messages
    341
    Likes reçus
    9
    Nul: stages à Paris dans de bonnes boites sur le CV, mais dont l'ambiance générale est en réalité pourrie, le statut de stagiaire pas très valorisant et les perspectives pas très motivantes. Le management est tantôt absent, tantôt contre productif.

    L'administration française n'a pas changé. Le climat social est délétère, les réformes n'avancent pas.

    Les rues de Paris sont de plus en plus sales, les gens de moins en moins sympa (c'était déjà pas très sympa avant), et les logements sont les mêmes: petits, bruyants, rares, dispendieux, mal équipés.


  5. #3

    Messages
    59
    Likes reçus
    1
    retour difficile après une très bonne année A TO. la ville & les amis rencontres la-bas me manque.

    mais avec le projet de l'Australie me permet de garder le moral.

    encore quelques mois de taf ici, puis départ!

    niveau travail, intérim depuis 3 mois. galère mais financièrement intéressant (plus de 40h/semaine).

    retrouvailles sympa avec les amis, malgré leur éloignement géographique (& oui, chacun fait sa vie...).

    le pays essaye de se bouger, mais il y a un manque de bonne volonté de la part des français en général.

    cette routine ne me plait pas du tout. rencontrer des gens de différentes cultures, dans une grande ville avec beaucoup d'animation est la partie la plus importante que je recherche. pour cela, direction Sydney fin 2008-debut 2009.


  6. #4

    Messages
    810
    Likes reçus
    14
    Pour ma part, j'ai voté "rien de spécial". Ma réadaptation s'est faite tout naturellement, même si le retour à la vie parisienne est encore difficile. Comme il est dit plus haut : rues sales, ville bruyante, les gens c+++s, "indisciplinés" et râleurs.. tout super cher, galère pour trouver du boulot, etc...
    Mais ça m'a fait un bien énorme de retrouver mes repères!


  7. #5
    Avatar de mickeydine
    MickeyDine 38 ans

    Messages
    332
    Likes reçus
    14
    Je viens de poster notre bilan en ce moment...
    Bon j'ai voté difficile mais surmontable, parce qu'à deux on va bien s'en sortir !!! Ou revenir à Montréal, qui sait ???


  8. #6
    Avatar de Marie
    Marie 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    33 645
    Likes reçus
    9 866
    Alors, j'ai mis retrouver mon pays, mais un peu par élimination. Retrouver mon pays, c'est pas un kif en soi. Retrouver ma vie que j'avais en France, ça me botte plus.
    Mais retrouver ma vie à Paris, bah c'est chouette. J'ai repris des études qui me plaisent, j'ai eût mon année, je fait un stage qui me plait, et je trouve la ville de Paris de plus en plus belle.
    JE crois que ça dépend vraiment de quel point de vue on se place


  9. #7
    Avatar de Sterenn
    Sterenn
    Moi je suis un peu dans une mauvaise période alors j'ai voté "atroce je veux repartir": la vie est chère comparé au Canada, surtout avec un boulot payé au smic (qui se finit dans deux semaines d'ailleurs), je reste chez mes parents pour faire des économies mais c'est dur quand on est habitué à son indépendance! En plus, la plupart de mes amis n'habitent plus dans le coin, alors bonjour l'ennui... Et les perspectives d'emploi ne s'annoncent pas très bien: je fais un bilan de compétences car j'aurais voulu changer de métier: le problème est qu'en France il est très dur de faire des études et de travailler en même temps mais j'ai pas les moyens de retourner aux études à plein temps... bref, la France pour moi c'est pas très excitant en ce moment!

  10. #8
    Avatar de Lydie
    Lydie 36 ans

    Messages
    871
    Likes reçus
    24
    j'ai voté "Rien de spécial". Si j'avais pu j'aurai mis : "c'est beau la France, mais j'ai attrapé le virus du voyage et je veux repartir pour mieux revenir !"


  11. #9
    Avatar de Karine
    Karine

    Location
    Toulouse, France
    Messages
    1 529
    Likes reçus
    8
    plouf ! comme un cheveu sur la soupe me revoilà !

    bon ben j'ai mis "rien de spécial", par dépit... retour ya maintenant 18 mois, vie toulousaine agréable, boulot en CDD (aprés quelques galères !) depuis presque 1 an qui se finit bientôt mais sans savoir ce que ça va donner, toujours avec mon chéri rencontré à Toronto (lui en CDI) et toujours l'espoir de retourner au Canada (Montréal maybe) d'ici quelques années, toujours avec chéri si il a du boulot là bas.

    Aprés c'est sur qu'au niveau boulot, niveau de vie et mentalité c'est pas le pied mais faut faire avec. La France reste quand même un beau pays, plein de petits coins de paradis cachés.

    Bref le Canada me manque beaucoup mais j'ai espoir !


  12. #10

    Messages
    4
    Likes reçus
    2
    En ce qui me concerne j'ai voté "difficile mais surmontable", cela fait 8 mois que je suis revenu de montréal aprés une année en PVT (d'ailleurs cela faisait trés longtemps que je n'étais pas venu sur le site...)contente d'avoir retrouvé ma famille et mes amies, mais pour le boulot et la vie en géneral c'est beaucoup moin simple.
    J'ai déposé une demande RP,j'attends une réponse ce qui me fait dire que le retour est surmontable puisque je souhaite repartir à Montréal.
    J'ai passé une super année las bas et j'ai hâte d'y revenir.....


  13. #11
    Avatar de Delph
    Delphine 39 ans

    Location
    Saint-Hubert, QC, Canada
    Messages
    4 254
    Likes reçus
    77
    J'ai voté "atroce je veux repartir" car à la fin de mon pvt c'était le cas. Atroce est tout de même un peu fort mais j'avais vraiment hâte d'avoir ma RP pour enfin me poser pour longtemps à Montréal. Maintenant c'est le cas et je suis ravie!


  14. #12

    Messages
    68
    Likes reçus
    2
    J'ai voté "difficile mais surmontable" car je suis rentré depuis 1 mois seulement. Au début, tout allait bien, je retrouve mes reperes, ma famille, mon chéri, mais aujourd'hui la situation commence a se dégrader : pas de boulot, des francais c*** sans parlé des suisses car je suis en zone frontiere, le québec me manque mais je pense qu'une fois que j'aurais retrouvé un certain équilibre, j'essayerai d'apprécier ce magnifique pays.

    Le retour est sans doute plus difficile que le départ car nos proches, notre vie passée en France avant le PVT nous rattrape et apres le PVT on a pas envie de retrouver ces petites choses de la vie qui ont évoluées elles-aussi. Le plus dur est sans doute mes proches et amis qui ne comprennent pas que je ne vois plus la vie comme eux.


  15. #13

    Messages
    95
    Likes reçus
    5
    Nous sommes rentres il y a presque 2 semaines, et quel plaisir de se faire exploser le ventre avec un vrai cassoulet et du bon fromage qui pue !! C'est clair, y'a pas que ca dans la vie, mais bon ....
    Nous avons refuse la RP au Canada car ce pays n'est vraiment pas fait pour nous. Le cote superficiel et politiquement correct du Canadien me debectait, donc, no way for us to stay over there.
    Mais, nous sommes super contents de faire un pit-stop en France, avant de repartir en Grece.
    Nous sommes des globe trotteurs, nos enfants adorent demenager (tous les 3, c'est une chance), et nous garderons un souvenir mitige du Canada, un eu decu, pas vraiment heureux de ce que nous avons vecu.
    Bref, c'etait une experience, un tampon supplementaire dans nos passeports, mais a moins d'etre obliges, on ne reviendra pas.

    Voila, c'etait mon mini bilan d'une annee qui s'acheve.
    Nous aurons quand meme ramene pas mal de souvenirs et un bon petit pecule financier !!!


  16. #14
    Avatar de Jay*
    Jérôme 40 ans

    Messages
    1 058
    Likes reçus
    7
    Coucou les anciens

    Bon j'ai voté que je voulais repartir, c'est pas une nouvelle ca mais bon! On finit le mariage et après on verra, mais une chose est sur, on repartira je pense pour Montréal cette fois ci! Bref j'ai bon éspoir qu'on repartent avec chérie. On va voir ca...

    Sinon pour ceux qui ne me connaissent pas un an a To avec la clic et ma chérie! La France je ne m'y refais pas, j'ai vraiment du mal, le Canada me manque c'est vrai et je pense que vraiment (dans notre cas hein! Pas de généralisation), notre qualité de vie pourrait être bien meilleur de l'autre coté de la flaque!

    Merci Mat pour ce post c'est cool ca ramene du monde . Et grrrrrr pour le 23 aout

    Edit - Pour le boulot j'ai pas repondu, mais j'ai trouvé un taff dans ma branche qui est vraiment sympa et bonne ambiance! Donc c'est pas ca qui nous fera quitter la France, mais plutot un tout! Un certains ras le bol


  17. #15
    Avatar de Zifnab Hydre
    Arthur 35 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    810
    Likes reçus
    302
    De mon côté le bilan est plutôt positif. Je suis très heureux d'être rentré pour revoir mes proches (amis / famille) mais je reconnais que mes amis du Québec me manquent...

    La société canadienne me manque plus que je ne me l'imaginais : je n'aurais pas cru que ne pas pouvoir manger un donuts ou aspirer un smoothie me manquerait autant ! Plus sérieusement, le mode de vie québécois et ontarien est aussi quelque chose qui me laisse un petit vide en moi. Heureusement, j'ai la chance d'habiter près de Toulouse, terre très hospitalière, généreuse et ouverte.

    Même si je suis très heureux d'être revenu en France, je pense repartir à l'étranger mais plus près de la France cette fois-ci : la Suisse ou la Belgique me tenterait bien ! Je profite encore du fait que je sois "jeune" et surtout sans trop d'attache pour voyager.


  18. #16

    Messages
    87
    Likes reçus
    14
    Question très intéressante, merci Mat de l'avoir posée...
    Moi j'ai choisi "c'est beau la France, mais j'ai attrapé le virus du voyage et je veux repartir pour mieux revenir ".

    J'étais partie sans trop savoir cb de temps je partais, je voulais voir. Puis qq temps avant mon départ, j'ai rencontré qq en France. Ahhh l'Amour.
    J'ai passé 10 mois FABULEUX à Toronto. Notre relation a tenu malgré la distance... et au bout de 10 mois, je suis rentrée vivre avec mon homme. les 2 premiers mois ont été terribles, pas de boulot, femme au foyer alors que j'ai tjs été une hyper-active, dans ma ville d'origine mais où mes anciens amis n'étaient plus, plus des pbs de santé qui m'ont bcp fatiguée, etc... Donc retour TRES difficile.
    Puis ensuite j'ai trouvé un boulot, qui m'occupait. Il va encore m'occuper pdt qq jrs, et ensuite je repars ds une branche qui me plait beaucoup plus. J'ai hâte, plus qu'une semaine

    On a déménagé aussi. Fini le studio pour deux! Mnt je peux reconstruire un peu mes nouveaux repères aussi. Et je ne travaille pas en France, mais en Suisse... Je ne voulais pas risquer de perdre mon niveau en anglais, ni arrêter là mon expérience "internationale".
    Là pour la première fois depuis 5 mois bientôt, on a un WE libre bientôt... Prague ou Helsinki, on hésite. On veut continuer de bouger, ensemble cette fois ci. Pour ça, j'ai de la chance, mon homme est comme moi pour les voyages...

    Mon rêve... Retourner au Canada... retourner à Toronto. Peut-être avec une RP, pas à durée indeterminée, mais pour 3 ou 5 ans par exemple, histoire de "terminer" mon expérience canadienne à peine commencée.
    Ou alors, si on ne peut pas, bouger régulièrement. trek en amérique latine et/ou en Asie, week-ends en Europe ici ou là, etc... J'ai pris gout au voyage et à la découverte, et je ne conçois pas ma vie sans voyage...

    Ceci dit, s'il n'avait pas été là, j'aurais demandé un emploi perf. et si j'avais dû rentrer pour quelque raison que ce soit, j'aurais répondu "atroce, je veux repartir".

    Bref, vivent les voyages quoi


  19. #17
    Avatar de mathieug1010
    Mathieu

    Location
    France
    Messages
    23
    Likes reçus
    8
    Bonjour a tous,
    Ca fait 1 an que je suis revenu en France après une année passée a Toronto et je ne me suis toujours pas réadapté a mon pays natal.
    Pour être honnete je le supporte de moins en moins, et depuis le premier jour de mon retour je ne pense qu'a repartir.
    Pourtant en France j'ai toute ma famille (avec qui j'ai des relations tres forte), mes amis, et un super boulot que j'adore et bien payé.
    Mais malgré tous cela, je ne reve que de repartir faire ma vie ailleurs.
    Je pense que j'ai attrapé le virus du voyage.


  20. #18
    Avatar de Zifnab Hydre
    Arthur 35 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    810
    Likes reçus
    302
    Je suis un peu dans le même cas. Enfin, 3 mois et demi que je suis rentré et une... sensation de vide...

    Pour autant, je n'ai pas le sentiment d'être malheureux en France. J'ai revu mes amis, ma famille est présente aussi, je me suis préparé de nouveaux projets (français) que je compte bien finaliser, mais... toujours cette sentation de "vide".

    Je ne repense pas au Canada tous les jours (heureusement) mais au fond, il y a des petites choses qui me manquent. Avec un peu de recul, j'ai le sentiment que c'est pratiquemment l'effet inverse que je ressentais lorsque j'étais encore sur Montréal. Du coup, j'essaye de me dire que c'est normal et que ça va passer.

    Au fond. Je verrais bien. Je tente de me réinsérer correctement dans ma vie française et si vraiment je sens que cela ne va pas, j'envisagerais de repartir. Pas facile tout ça.


  21. #19

    Messages
    171
    Likes reçus
    2
    Ca fait presque 2 mois que nous sommes rentres mon copain et moi.
    Et oui c'est super dur! Le Canada nous manque et nous avons l'intention de faire notre demande de RP pour aller a Montreal cette fois.
    Notre PVT a Vancouver a ete une annee genial et le retour dans le nord de la France est tres difficille! En plus la meteo n'est pas avec nous.
    Enfin, il faut bien se readapter un moment le temps de faire les visas!

    Le retour a l'emploi n'est pas evident non plus surtout qu'en France le mois d'aout est tres calme, tout le monde est en vacances!!
    Allez courage!!!


  22. #20

    Messages
    142
    Likes reçus
    1
    Je comprends aussi. Mon retour s'est fait en Espagne où je vivais depuis 5 ans avant de partir 10 mois à Montréal. J'y pense très souvent, beaucoup de choses me manquent mais heureusement ma vie en Espagne, bien qu'un peu bancale encore au niveau boulot, est agréable.
    Je prévois de partir aux Canaries dans une année plus pour raisons professionnelles que par réelle envie de changer (et comme je dis, y a quand même pire comme destination ) car possibilité de passer l'équivalent du CAPES après plus de 2 ans d'attentes pour que mes diplômes soient reconnus.
    Pas trop le temps de penser au retour de Montréal car j'avais 2 mois pour préparer mes concours.
    Bonne chance à tous et heureusement, il y a plein d'endroits où s'épanouir!


Page 1 sur 18 12311 ...