Interview d’Elisa Detrez, finaliste des Best Jobs en Australie !

Article publié le 18-05-2013.

Vous avez sans doute suivi avec nous l'évolution de ce concours à l'échelle mondiale, organisé par l'office du tourisme australien.

Des dizaines de milliers de personnes ont envoyé des CV vidéos pour expliquer pourquoi ils seraient le meilleur candidat pour l'un des 6 jobs de rêve proposés.

150 personnes ont été pré-sélectionnées, parmi lesquelles on a retrouvé 17 Français et 2 Belges, plutôt pas mal !

Il y a 2 jours, nous avons appris que 2 Françaises et 1 Belge faisaient désormais partie des 18 finalistes (3 par jobs).

Elisa Detrez, la Française finaliste pour le job de Guide Ranger répond à quelques-unes de nos questions, mais avant, voici la vidéo qui lui a permis d'en arriver à ce niveau du jeu !

Quand tu as envoyé ta vidéo, tu y croyais ou tu t'es dit "allez, on ne sait jamais" ?

Franchement comme tout le monde je pense, on se dit : « waouh, c’est juste trop bien, je dois postuler ! » après on est bien conscient de l’ampleur du concours et on sait bien qu’on ne sera pas le seul !! Pour ma part, j’ai juste une chance incroyable d’être super bien entourée. Dans mon cercle d’amis, je connais des photographes professionnels, des monteurs en vidéo, des infographistes, des pro en cinéma et des as de la production, bref d’excellents atouts à la base. Grâce à mon petit copain talentueux Maxime Coquard et à l’aide d’une de mes amies, Camille Boulay, également au top, et bien nous avons vite trouvé une idée et mis tout en ordre pour la réaliser.
Notre vidéo a fait son effet dès le départ et on en est très contents ! On se s’attendait pas à cela et puis, c’était quand même pour le fun toute cette histoire à la base !

Une fois pré-sélectionnée, comment tu as vécu ta campagne ?

Je l’ai vécue à 300 % !! Je ne voulais pas perdre 1 minute, il y avait tellement de choses à faire, à mettre en œuvre. Cela a été intense, d’autant plus que je venais de commencer un nouveau travail à Paris. Tout gérer n’a pas toujours été une chose facile. Mais encore une fois grâce à l’appui de mes proches, de ma famille en or et d’amis solides, j’ai vraiment pu en faire beaucoup plus que ce que je pensais. C'était magique même si, vous l’imaginez, épuisant ! On a qu’une vie et surtout une chance comme celle-ci ne se présente pas deux fois !! Alors GO !
C’était mon leitmotiv tous les matins !

Comment tu te sentais à quelques heures de l'annonce des finalistes ?

Honnêtement, assez anxieuse… partagée entre l’idée de vouloir être fixée et celle de ne pas vouloir que tout s’arrête comme ça en 2 secondes… après tout cet investissement… alors oui, j’avais le cœur qui palpitait aux alentours de 10 h le 15 mai !

Quelles sont tes principales motivations pour devenir Guide Ranger ?

Découvrir le magnifique État du Queensland, devenir une as de la plongée, me lier d’amitié avec les koalas et jouer avec les kangourous : tout simplement vivre une aventure incroyable dans des paysages de cartes postales… 6 mois seront bien trop courts ! Ce sera une expérience d’une vie.

Comment tu vas préparer ton entretien ?

Bonne question ! Hier c’était l’heure à la célébration. Aujourd’hui, il y a tellement de choses dans ma tête…bon je me connais, je suis très plan stratégique, alors dès ce soir, je m’y penche ! Mes études marketing vont ressortir, je me vois bien faire une analyse SWOT (points forts /faiblesses)
Le temps est précieux et il faut savoir l’optimiser !

Quels sont, selon toi, tes atouts face à tes 2 concurrents ?

J’avoue ne pas les connaitre encore beaucoup, nous étions 25 à la base et je n’ai pas eu le temps de me pencher sur tous les profils. Mais c’est essentiel ! Dis donc, je pense que ma soirée va être chargée !

Sélectionnée ou pas, vois-tu ton avenir (à court, moyen ou long terme) en Australie ? Ailleurs ?

Depuis quelques années, j’ai exploré, vécu en Allemagne, Espagne, Nouvelle-Zélande. J’ai une envie incontrôlable de toujours partir à l’aventure ! L’étranger m’attire, parler des autres langues me passionnent, aller à la rencontre de nouvelles personnes et cultures est très enrichissant. Avec cette crise économique qui nous plombe notre quotidien, on ne peut que rêver d’évasion. L’Australie serait bien sûr un pays idéal où je me verrais bien vivre quelques années, cependant les politiques d’immigration sont très strictes et après un an, ce n’est pas évident de pouvoir y rester.

Si le rêve Best Job se réalise, les choses seront différentes et facilitées j’imagine.

Merci Elisa, on te souhaite bonne chance pour cette dernière étape !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Appeler la France et la Belgique à moindre coût depuis l’étranger

[Interview]

Eva, serial PVTiste : Buenos Aires, Sydney et Toronto !

[Récit de voyageur]

On a testé le nomadisme en Tasmanie

[News]

Concours « Les 20 ans du PVT », un cadeau à gagner chaque mois !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Katell
9.5K 6K

Bonne chance Élisa !

{{likesData.comment_21075.likesCount}}
Hélène
14.1K 7.6K

une de mes favorites dès le départ! Élisa FTW!!!

{{likesData.comment_21077.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre