Amélie, une PVTiste à Séoul !

Article publié le 06-07-2012.

Amélie alias Nari

Amélie alias Nari

  • Localisation Séoul, Corée du Sud
  • Profession Etudiante

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Ville de provenance

Paris

Ville de destination

Séoul (je quitte une capitale pour en rejoindre une autre ! un comble !!!)

Sur place pendant combien de temps

Je suis arrivée il y a presque un an maintenant, et à vrai dire je n'ai pas l'intention de rentrer en France (sauf pour des vacances... ou cette histoire de visa...) Je me sens chez moi ici, j'aime la France je ne la renie pas mais je me sens vraiment plus chez moi en Corée, je suis venue ici par passion pour la langue coréenne, à la base. J'ai tout quitté en France, plus rien de m'attend là-bas, si ce n'est ma famille, mais ils vivent l'aventure avec moi à travers les coups de fil, les photos etc...

Baroudeuse ou pas ?

Pour m'être lancée dans cette aventure je pense qu'on peut dire que je le suis, mais je n'ai pas visité grand chose de la Corée... Les sous manquent, mais depuis que je suis avec mon copain (coréen), on voyage oui, on fait des week-ends dans le sud (Busan), on est allé à Kangwondo, province de l'est au bord de la mer (bon, on s'est vraiment gelés là-bas, c'était à Noël) mais la vue était splendide, je suis allée en station de ski dans une ville pas loin de Séoul mais ne me demandez pas le nom, je l'ai oublié ! Je me rappelle juste que j'ai passé un moment génial ! C'était ma 1ère fois au ski.

Que faisais-tu en France ?

En France je... hum... en France c'était une autre vie... ça ne fait qu'un an que je suis partie mais j'ai l'impression que ça fait une éternité... avec ce sentiment contradictoire qui me dit que je suis partie hier... J'étais secrétaire médicale, j'étais vraiment très heureuse dans mon métier... mais la passion prime... et j'estime que la vie est trop courte, il faut en profiter et je me suis lancée, je suis retournée vivre chez ma mère, j'ai économisé mon salaire pendant 1 an et j'ai pris l'avion par un après-midi de mars 2011.

Pourquoi cette envie de t’envoler pour la Corée ?

Comme je l'ai dit, j'avais à la base, pour passion la langue coréenne...
J'en suis tombée amoureuse comme je pourrais (et je le suis d'ailleurs) tomber amoureuse d'un homme... C'était il y a 4 ou 5 ans (je ne sais plus, le temps passe vite). Je n'ai plus vécu un seul jour sans écouter du coréen (radio, films, dramas, musique *pas kpop*), c'était devenu vital...
J'ai commencé à l'apprendre après 1 an ou 2, dans cet état de bourrage de crâne, et au bout de 2 ans et demi j'ai eu "besoin" d'apprendre cette langue qui me fascinait tant.
Je me suis lancée dans un apprentissage en autodidacte. Je me nourrissais de grammaire jour et nuit et ce n'est pas peu dire ! Dans le métro en allant travailler, le midi pendant le déjeuner, le soir dans le métro en rentrant, avant de dormir et même pendant la nuit...

Je me couchais souvent à 4h du matin pour me lever à 6h et aller travailler... J'étais absorbée par mon apprentissage, je ne pouvais plus me décoller de mes bouquins une fois le nez dedans ! C'était devenu vital pour moi, passionnel. J'ai pris la décision d'aller étudier le coréen en Corée, j'ai donc pris mon billet et je suis partie, j'ai eu un test pour connaitre mon niveau à l'université et il s'est avéré que j'étais niveau 3 (intermédiaire), je n'en ai pas cru mes oreilles quand j'ai entendu ça, mon manque de confiance légendaire en a pris pour son grade !

J'en savais plus que je ne le pensais. Aujourd'hui, je suis niveau 6 et je suis très à l'aise, bien plus qu'avant. J'ai encore ce doute, ce manque de confiance mais je suis fière d'en être arrivée là. Etre en Corée est pour moi la meilleure chose qui me soit arrivée.
La meilleure décision que j'aie prise de ma courte vie (je n'ai que 25 ans). Ce n'est pas tous les jours facile... à cause du logement, le visa et l'argent mais en général ma vie est heureuse. J'ai un copain qui m'aime et que j'aime, je me sens libre, je suis à l'autre bout du monde, je n'ai de comptes à rendre à personne, je vis ma vie à fond, je ne veux avoir aucun regret plus tard. Je veux me dire qu'on ne vit qu'une fois et que cette unique vie a été pleine de belles choses.

Pourquoi Séoul ?

Car aller vivre dans une autre vie ne m'a même pas traversé l'esprit... et Séoul c'est aussi la facilité...C'est la capitale... le reste de la Corée, je l'explorerai en voyageant. Mais ça ne me déplaît pas d'être à Séoul, on a tout à proximité, même l'aéroport donc bon... Après, la proche banlieue est très bien aussi ! Mais le métro est quand même plus pratique en plein Séoul !!!! (ah et j'ai mon permis coréen et international aussi ! C'est super pratique, par contre, les coréens au volant, c'est une catastrophe... ils ne connaissent pas l'angle mort, soyez vigilants...)

Est-ce que c’est la première fois que tu vivais à l’étranger ou que tu partais aussi longtemps ?

Alors vivre... oui, mais voyager... en fait je n'ai pas beaucoup voyagé dans ma vie, j'avais pas les moyens, je bougeais en France en général.

Je suis venue à Séoul 3 semaines en 2010 histoire de me donner un avant gout de ce qui m'attendait et être sûre de ne pas faire une bêtise. C'était ce qu'on peut appeler 'mon 1er voyage'. Inoubliable. Je suis rentrée en France déprimée, les odeurs des restos me manquaient, la musique des correspondances dans le métro aussi me manquait ! Je me suis même surprise à aller sur Youtube pour écouter ce petit air traditionnel... (oui y'a des vidéos du métro de Séoul donc j'ai pas eu de mal à trouver mon bonheur)

Quel a été ton sentiment dominant au cours des 2 premières semaines en Corée ?

"J'ai froid !!" Ça a vraiment été mon sentiment dominant ! J'étais gelée jusqu'aux os... L'hiver a duré jusqu'à fin avril.... déjà qu'en France l'hiver avait démarré hyper tôt... Rappelez vous : octobre 2009 et déjà la tempête de neige. Bref, mars 2011, l'hiver n'était pas fini et il a duré en Corée... J'ai eu plus de 6 mois d'hiver : je devenais folle.

Malgré tout, heureuse d'être là où je voulais être... je me suis sentie libre, et comme dans les films (sauf que j'ai pas voulu copier, ca s'est fait naturellement) j'ai pris une grosse bouffée d'air, en regardant le ciel et je devais avoir un sourire de débile mentale. Je me suis sentie heureuse comme jamais je ne m'étais sentie... Ce sentiment de liberté...Ce sentiment d'être en vie... "Finalement c'est ça être en vie?" je me suis vraiment dit ca. aujourd'hui encore j'ai des épisodes de ce genre.. quand un rayon de soleil touche mon visage et que je regarde autour de moi... je me sens heureuse.

Est-ce que ta situation professionnelle te parait satisfaisante, en Corée ?

C'est pour moi une source d'inquiétude. Actuellement, j'ai un petit job, je prépare des élèves coréens (lycéens pour la plupart) au DELF par téléphone et par internet. Ca me fait un petit gagne pain, c'est assez irrégulier au niveau du salaire car beaucoup d'annulations ou bien beaucoup d'élèves d'un coup, etc... Mais mon but c'est vraiment de trouver un temps plein... Compliqué dans ma situation... Moi qui n'ai pas de licence, ici ça carbure aux diplômes donc pas facile pour moi et je me sens pas de me relancer dans des études alors que je travaille depuis 6 ans maintenant, bref... la situation professionnelle est pas la meilleure. J'espère qu'avec le PVT je vais m'ouvrir plus de portes, mon D4 ne me permet pas de travailler plus de 20h/semaine !

Quelles ont été tes plus grosses difficultés en Corée ?

Je dirais la recherche de travail, c'est mon gros problème actuel... Il y a aussi le problème du logement... Ici, les cautions sont horriblement chères... j'ai pas les moyens de donner une caution donc je vis actuellement en colocation avec ma toute 1ère correspondante coréenne. J'ai eu de la chance de l'avoir, mais on doit rendre l'appartement bientôt donc je vais sûrement devoir vivre dans un goshiwon, encore plus petit qu'un placard à balai mais un placard qui a une micro salle de bain/wc tout ce qu'il me faut !

Quel est ton meilleur souvenir ?

J'aurais envie de dire la rencontre avec mon copain... Culturellement parlant, je dirais cette découverte des paysages coréens... Quelque chose de très différent de la France, je suis très sensible aux paysages, au ciel en général et la Corée possède un charme visuel incroyable... difficile de décrire ce qu'on ressent face à tant de beauté.

Est-ce que certaines choses françaises te manquent ?

Non ! On me pose souvent la question, mais rien ne me manque... bizarrement. Niveau nourriture, je mangeais déjà beaucoup coréen étant en France, et la nourriture française même si je l'aime beaucoup, je ne peux pas dire qu'elle me manque ! Comme je l'ai dit, je suis chez moi ici, la France ne me manque pas.

Qu’est ce que cette expérience t'apporte, du point de vue personnel ou professionnel ?

Point de vue personnel elle m'apporte l’équilibre : je me sens bien dans mes baskets, je me sens chez moi, acceptée de quasiment tous (toujours des grognons face aux étrangers comme partout), et cette expérience m'a aussi apporté l'amour. Je suis remplie d'amour pour un pays et pour un homme, que demander de plus, je respire l'amour

Quels conseils donnerais-tu aux futurs PVTistes ?

Bien réfléchir et ne surtout pas se voiler la face à propos de la Corée... La discrimination existe bel et bien ici. J'ai déjà été refusée dans des restaurants ! Mais sinon, ça reste des expériences minimes comparées à tout le bonheur que je vis à côté, il faut savoir faire la part des choses. Donc partez la tête sur les épaules, vivez l'expérience à 100% et goûtez à la vie à l'autre bout du monde... On a des jambes c'est pour bouger... alors... découvrons le monde !

Consulter d'autres interviews de PVTistes...
Consulter des récits de PVTistes (emplois, voyages, etc.)...

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

Tout savoir sur le PVT à Séoul

[Interview]

Maxime, direction Séoul

[Récit de voyageur]

Récit de PVTiste : la Great Ocean Road en Australie

[News]

Le PVT / WHV Australie passe à 35 ans le 1er juillet 2019 pour les Français !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Je t’envie tellement! A quel âge es-tu partis? Comment as tu appris le coréen? Avec combien d’argent as tu pris tes clics et tes clacs?
Tu as trouver un travail/logement comment? Tellement de questions … J’ai 22 ans et je rêve de partir en Corée et même tout les pays grâce à cette organisation. Mais j’ai encore 2 ans à faire minimum, 3ans je dirai et une année de titularisation…C’est très long, portant je ne pense qu’à partir ! Dure..

{{likesData.comment_3682.likesCount}}
Pok
98 46

merci pour le commentaire, je salue surtout tes propos qui regorgent de vérité,et qui exprime là toute ton expérience là bas.Merci encore

{{likesData.comment_43645.likesCount}}
Yvy
39 17

Oui merci pour ton témoignage. J’ai déjà lu ton blog aussi. :)

{{likesData.comment_49217.likesCount}}

Annyeonghaseyo, je m’appelle Sae. Voilà, j’aimerais apprendre le Coréen j’ai un site mais il n’y pas tout. Tous ce que vous dites dans vos description m’incite et me conforte encore plus dans le choix que je veux faire: Partir vivre en Coréen du Sud. Tous le monde me dis que je rêve un peu trop pour une jeune fille de 16 ans et que toute ma passion n’est que gaminerie. Et comme je ne suis pas très bonne en classe et que mes résultats ne sont pas bon tout le monde doute de moi. Mais je sais que tout au fond de moi mon envie d’apprendre la langue, la culture et surtout mon envie de partir vivre en Corée est belle est bien réel et tout les jours cela me ronge car je suis sois disant trop jeune pour accomplir mes rêves et trop jeune pour partir quelque part. Alors j’aimerais vous parler un peu et essayer d’apprendre avec vous ou même avec des sites ou autres. Dowajusyeoseo gamsahabnida. Annyeonghi gaseyo.

{{likesData.comment_62036.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre