Cyril et Morgane, leur aventure néo-zélandaise en BD

Date de publication : 29-05-2015

Auteur

Marie

Cyril

Localisation

Retour au pays du saucisson

Retrouvez toutes les aventures de Cyril et Morgane sur Le Blog de Rils.
Vous pouvez également aimer la page Facebook de Rils pour être au courant des nouvelles publications.
pvtistes :

Ville de provenance et ville de destination

Cyril : Provenance : Paris. Destination : Auckland.
pvtistes :

Pourquoi cette envie de vous envoler en Nouvelle-Zélande ?

Cyril : Ma copine et moi avions envie d'aventure, de parfaire notre anglais, d'avoir un peu de soleil, et de pas trop nous prendre la tête avec les formalités.
Du coup, ça élimine déjà plein de pays, dont le Canada (trop mystérieux sur leur dates d'ouverture des PVT les mecs). Entre l'Australie et la NZ, on a été attirés par le côté plus intime de la Nouvelle-Zélande (avec la nature, les locaux), là où on avait déjà l'impression de connaître l'Australie vu que beaucoup de nos potes y étaient allés.
On y passera quand même quelques mois au retour si on peut, pour pas avoir de regrets.

pvtistes :

Cyril, est-ce que c’est ton premier grand voyage ? Avais-tu déjà vécu à l’étranger ?

Cyril : Je suis allé voir des amis en Australie pour un mois. J'ai vécu dans leur van, ça m'a donné un aperçu de la vie de Backpacker. Au delà de ça ... j'ai vécu à Lille pour mes études, ça compte ?
pvtistes :

Quel est votre projet là-bas

Cyril : On a tout les deux quitté notre emploi dans une agence de publicité à Paris pour venir ici. L'idée de départ, c'était de bosser un peu dans le même milieu pour voir comment ils font ici, et aussi pour passer l'hiver au chaud (depuis on a découvert que les Néo-Zélandais n'avaient pas de radiateurs et là, l'hiver commence donc on se les pèle).
On partira sur la route au printemps (on a déjà notre van il s'appelle Mishu), et le gros projet pour moi c'est de dessiner toute cette aventure en BD.

pvtistes :

Quelles ont été vos premières impressions ?

Cyril : Les premiers jours ont été top. On a passé une semaine au backpacker (le Bamber House), ce qui n'a pas été de trop vu la galère a laquelle est confrontée un couple quand il s'agit de trouver une coloc ! ^^). On découvrait plein de choses, rencontrait plein de gens. Bizarrement, au bout de quelques jours, on avait déjà l'impression d'être partis depuis des mois.
On a aimé Auckland très rapidement. Les gens sont sympas en général (car n'idéalisons pas on est aussi tombés sur des idiots), la ville offre souvent des points de vue sublimes puisque bâtie sur des volcans. Le seul bémol c'est leur rapport à la voiture. Les piétons et les transports en communs ne sont clairement pas une priorité pour eux.

pvtistes :

Pourquoi avoir choisi Auckland, et est-ce que ça correspond à vos attentes ?

Cyril : Auckland étant la capitale économique du pays, c'était là qu'il fallait être pour maximiser les chances d'avoir un boulot dans notre branche. C'est une des villes les plus chaudes en hiver aussi. On en est très satisfait. Ce n'est pas pour rien si elle est régulièrement rangée dans le top des "most liveable cities" :).
pvtistes :

A votre arrivée, quel était votre niveau d'anglais ? Est-ce que vous trouvez que vous vous améliorez ?

Cyril : J'avais un niveau d'anglais pas trop mal, mais besoin de me replonger dedans, et Morgane aussi.
Au début, on s'était mis en tête d'apprendre de nouveaux mots tous les jours, et de les utiliser dans la journée.
Maintenant qu'on est en coloc avec des étrangers, on le pratique forcément.
On s'améliore de jour en jour mais je dois dire que parfois on a des rechutes (surtout l'accent).
pvtistes :

Vous êtes en Nouvelle-Zélande depuis quelque semaines, que donne votre recherche d'emploi ?

Cyril : Morgane était chef de projet à Paris. Elle a donc un contact direct avec le client. Elle est arrivée ici en considérant qu'elle devait d'abord améliorer son niveau d'anglais et elle bosse depuis 2 mois chez Giapo, les "hautes ice creams" sur Queen street. Elle va probablement commencer à chercher dans la pub bientôt.
Moi j'étais directeur artistique, donc j'ai juste besoin de me faire comprendre en interne dans une agence et on me pardonnera facilement mes erreurs d'anglais.
Sur les conseils d'une amie, j'ai d'abord démarché les agences de recrutement et me suis lié avec une seule (The Pond).
Ils m'ont dit que c'était mieux de passer par des recruteurs car cela donnait du cachet à la candidature. En gros, aux yeux d'une agence de pub, si tu es chez un agent c'est qu'il a considéré que tu avais assez de talent (ou de capacités) et que tu étais en règle au niveau du visa. Comme, en plus, ils sont en contact avec les agences, ils ont aussi connaissance de leurs besoins, les candidatures ne sont donc pas spontanées mais répondent à une nécessité.
Je dois admettre que c'est assez compliqué de se faire une place "fixe". Ca reste possible mais ça prend du temps.
Pour le moment, j'ai bossé un peu en freelance grace à The Pond, je bosse aussi un peu pour la France et j'ai démarché de mon côté en plus en NZ pour ne pas attendre que ça vienne tout seul. Ca m'a fait rencontrer pas mal de directeurs de création, et je commence à me faire un réseau, ce qui est le plus important dans ce milieu. Car comme en France, c'est ici aussi une affaire de relations.
Le statut de PVTiste n'a pas été un soucis, mais par contre il faut démarcher dès le début de son visa, ou en tous les cas très tôt. Avec un visa qui expire dans 4 mois, on envoie 2 signaux : "Dans 4 mois je partirai donc je ne suis pas fiable" ou "Dans 4 mois, il faudra que tu sois en mesure de savoir si je suis assez bon pour me sponsoriser".
pvtistes :

Cyril, sous le pseudonyme de Rils, tu as décidé de raconter votre séjour en BD. Pourquoi cette envie de dessiner et retranscrire votre voyage ?

Cyril : Quand j'étais petit je voulais être dessinateur-poète. A l'aube de mes 30 ans, je me suis dit qu'il fallait faire plaisir au gamin que j'étais, et comme l'histoire est toute trouvée avec cette aventure, j'ai décidé de reprendre le dessin (pas la poésie parce que ça fait un peu chelou, quand même, comme passion).

Retrouvez les dessins de Rils sur son blog et sa page Facebook !

Consulter d'autres interviews de PVTistes...
Consulter des récits de PVTistes (emplois, voyages, etc.)...

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

19 Commentaires

Emeline
135 209
Très stylé ce récit en BD, je vais aller faire un tour sur ton blog de suite !
Laetitia
2 15
Merci pour cette petite parenthèse en BD qui change des posts interminables sur les forums et donne le sourire :-)
Ophélie
1 6
un super récit bien original ! j’adore la BD très instructive ! good job! x) Hâte d’y aller J- 9 !
Marie et Guilford
14 4
La B.D est très bien faite et pleine d’humour! Ça parle sûrement à beaucoup de pvtistes déjà partis et nous ça nous rend encore plus impatients d’y être!
Ania
2 20
Trop bon ! Encore, encore! ^-^
Cyril
4 9
Merci ! J’ai pas mal bossé ces dernières semaines d’où la baisse de rythme, mais la suite arrive ! :)
gej239
0 2
Génial votre BD. Etant rentrée il y a à peine un mois, ça me rappelle vraiment les premiers moments en NZ (et on s’est fait exactement les mêmes remarques pour la plupart … :) ). Profitez et continuez cette BD surtout, je vais suivre ça !
Mathieu
11.2K 21.2K
Vraiment très sympa !
ChrisTitine
0 1
Hâte de lire la suite…. Merci
Severine
0 1
Super article, je suis à Auckland depuis à peine 2 mois et je me retrouve complètement dans ton interprétation en BD Cyril, merci de partager ça sur la communauté Pvtistes ! Drôle de coïncidence, j’ai découvert Giapo vendredi via une amie anglaise qui avait failli postuler là-bas, un vrai petit bijou ce glacier ! Je viendrai peut-être faire un coucou à Florence un de ces jours ! Le monde est petit, c’est plus que vrai en Nouvelle Zelande !

Articles recommandés