Jade, en PVT dans la capitale française

Jade alias Jadinette

Jade alias Jadinette

  • Localisation -
  • Destination -
  • Profession Marketing
  • Dernier diplôme obtenu -

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Ville de provenance

A la fois Ottawa, la ville où j’ai grandi et fais mes études et Montréal, la ville où je suis née et où j'ai travaillé après mes études. Je suis une Québécoise-Franco-Ontarienne !

Ville de destination

Paris !

Baroudeur ou pas ?

Absolument ! J’ai comme devise « Foncez ! Il ne faut pas attendre les autres pour avancer » ! J’aime partir à l’aventure, sans toutefois me diriger vers le néant. Je sais faire des choix stratégiques pour que même quand je suis dans une situation inconnue, je suis en position de force et de contrôle sur moi-même. Je pars toujours avec un plan A et un plan B. Au final, souvent ni l’un ni l’autre ne se réalise, mais ce n’est pas très grave, car je serais partie en confiance.

Que faisais-tu au Canada ?

Je travaillais à Montréal comme Coordonnatrice Marketing chez 8D Technologies, la compagnie qui à développé la plateforme technologique pour le système de vélo en libre-service BIXI. J’avais également débuté un programme de second cycle en gestion de projet à temps partiel à l’ESG-UQAM.

Pourquoi cette envie de t’envoler pour la France ?

Ma première envie de partir à l’étranger pour une période prolongée était lorsque j’étais en dernière année à l’université. J’avais le goût de faire mon dernier stage à l’international. Puisque je n’étais jamais allée en Europe, la première ville qui m’est venue à l’esprit était Paris ! J’ai réussi à me trouver un stage et quelques mois plus tard, je partais vers cette première vraie aventure ! L’été que j’ai passé a été le plus bel été de ma vie. J’ai fait de super rencontres, j’ai découvert une nouvelle culture, architecture, et voyagé dans de nombreuses villes européennes, toutes aussi magnifiques les unes que les autres.
Dès mon retour en sol canadien, j’ai toujours eu l’envie de retourner un jour à Paris. Quelques années plus tard, j’ai décidé de faire le saut et d’obtenir mon PVT !

Pourquoi Paris ?

Paris est une ville où on peut facilement être éblouie par la beauté de son architecture, de ses monuments et de son illumination ! Bien qu’on n’ait pas trop le choix de regarder par terre quand on marche, au risque de piler sur une crotte de chien, la beauté de cette ville me permet d’ignorer les déchets qui jonchent les rues et les odeurs nauséabondes du métro parisien ! J’ai toujours adoré me balader en soirée dans les rues parisiennes, surtout quand on est bien accompagné ;).

Quand j’ai décidé de retourner en France, la question ne se posait même pas, c’est à Paris que je retournais à Paris et dans aucune autre ville. Je voulais renouer les amitiés que je m’étais faites depuis 2010.

Quel a été ton sentiment dominant au cours des 2 premières semaines en France ?

Avant de partir, mes amis et collègues me demandaient comment je me sentais, le fait de tout laisser derrière moi pendant une aussi longue période. Je leur répondais que je ne me rendais pas compte que j’allais quitter le pays sous peu, et que peut-être j’aurais le choc uniquement à mon arrivée. Puis finalement, après avoir passé quelques jours à Paris… Rien ! La transition s’est faite tellement naturellement que je me sentais comme si j’étais chez moi.

Est-ce que ta situation professionnelle te parait satisfaisante, en France ?

J’ai commencé à travailler depuis janvier 2014 comme Responsable Marketing au sein de la société où j’ai fait mon stage en 2010. C’est seulement huit mois après avoir atterri que j’ai réussi à trouver un emploi dans mon domaine, c’est-à-dire le marketing et la gestion de projet. Avant, afin d’avoir une rentrée d’argent, j’ai travaillé comme guide touristique ainsi qu’hôtesse d’accueil. Puisque ces emplois n’assouvissaient pas mon besoin de faire des projets marketing, j’ai décidé de créer un site de ressources et de conseils pour les Canadiens qui veulent s’installer en France, Chez nos cousins. Maintenant, je suis satisfaite de ma situation professionnelle.

Quelles ont été tes plus grosses difficultés en France ?

Sans aucun doute la recherche d’emploi ! Tout dépend du domaine, mais en marketing c’est particulièrement bouché ! Trouvé un petit job, c’est simple si on est débrouillard, mais un vrai emploi, c’est une autre paire de manche.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Les balades nocturnes et toutes les excusions d’une journée ou plus en banlieue parisienne avec mon copain.

Est-ce que certaines choses canadiennes te manquent ?

L’autre jour, j’ai écouté la chanson Dans les yeux d’Emilie de Joe Dassin (une chanson sur le Québec), et tout d’un coup, sans que je puisse contrôler quoi que ce soit, des larmes se sont mises à couler. Même si j’adore la France, mon pays sera toujours le Canada. J’ai très hâte de revoir mes amis et ma famille évidemment. Sinon, depuis que j’ai trouvé du beurre d’arachide, des bagels et du fromage à la crème Philadelphia, je suis heureuse !

Qu’est-ce qui te manquerait si tu rentrais au Canada ?

Les voyages, le jingle de la SNCF (qui m’indique que je pars en train donc en vacances !), mes amis, les pique-niques au Champ de Mars, le fromage, les saucissons et le vin à bon prix !

Qu’est-ce que cette expérience t’apporte, du point de vue personnel ou professionnel ?

Les voyages forment la jeunesse, il n’y a aucun doute là-dessus ! J’ai vécu des expériences de tout genre ; joyeuses, et où je me suis vraiment sentie vivre, mais également très stressantes, où je ne savais pas trop quoi faire, car je me sentais comme si j’étais sur un siège éjectable. On apprend beaucoup sur soi-même et surtout ce qu’on ne n’aime pas et ne veut pas faire.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs PVTistes ? Tes projets d'avenir ?

Vous n’êtes jeune qu’une seule fois, n’hésitez pas à faire le saut et partir à l’étranger. Il y a tellement de personnes qui me trouvent courageuse de partir comme ça et de tout laisser. Pour moi ce n’est pas une action courageuse. J’avais le goût de le faire, donc je l’ai fait.
Laissez-vous surfer sur la vague qui pourra durer un an ou peut-être plus si vous voulez. Pour ma part, j’ai décidé de poursuivre mon séjour en postulant à des MBA spécialisés pour la rentrée 2014 !

Pour en savoir plus sur Jade et son blog sur l'expérience canadienne en France, cliquez sur Chez nos cousins !

Consulter d'autres interviews de PVTistes...
Consulter des récits de PVTistes (emplois, voyages, etc.)...

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Delphine est accro au PVT, elle raconte son expérience : Delphine, une trilogie de PVT !

Articles recommandés

nunaya

Julie, un PVT à Taiwan fait d'expériences multiples

isa

Yohann et le Grand Nord : un PVTiste à Tuktoyaktuk

Lilou

Morgane, de retour après 4 ans au Japon

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

C’est marrant de voir les témoignages de québecois en France, c’est assez rare ! 😀 Pour information, le lien qui renvoie au site de Jade ne fonctionne pas. L’hyperlink donne ca « https://pvtistes.net/france/interviews/jade/www.cheznoscousins.com » 😉

J’ai corrigé, est-ce que cela fonctionne pour toi maintenant ? :)

Oui Madame ! 😀

C’est très sympa de voir le retour des Canadiens sur leur séjour en France. J’espère qu’il y en aura d’autres. 😉

On en a quelques autres, de séjours à Paris ou ailleurs en France d’ailleurs :) https://pvtistes.net/france/interviews/

Super témoignage, C’est vrai que notre métro pue un max, mais que la ville de nuit est magnifique. On oublie vite que la France est pleine de trésors pour les yeux, que ce soit en ville ou dans les endroits plus reculés. Vive les road trip en sac a dos!

Maaaaiiiieuuuh, laissez le métro tranquille… ^^
Super témoignage, ça fait plaisir de voir « l’envers du décor » pour nous petits Français ! Et ravie que Jade profite d’une bonne expérience et se plaise bien durant son expat’ ! 😀

Pour le beurre d’arachide, le meilleur est français de toute façon ! 😛
Et c’est la Dakatine ! (made in Stasbourg depuis plus de 50 ans)

Excellent de lire ce témoignage d’une canadienne à Paris :)
Ce qui m’a particulièrement fait rire et qui ressort souvent dans les discussions que j’ai pu avoir avec des personnes venant en France: le fromage, le saucisson et le vin! ^^

C’est vraiment top ces interviews ^^
dites l’équipe de Pvtiste ça serait pas possible d’organiser une soirée entre Pvtistes Canadiens et futurs Pvtistes Français qui vont partir cette année au Canada??
ça serait vraiment énorme comme soirée 😀

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App