Michael, ancien PVTiste devenu photographe à Toronto

Article publié le 27-03-2018.

Michael alias Michael.Muraz

Michael alias Michael.Muraz

  • Localisation Toronto, ON, Canada
  • Profession Photographe
  • Dernier diplôme obtenu Master

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Nous avons rencontré Michael, ancien ingénieur devenu photographe professionnel et installé à Toronto depuis 5 ans.

Bonjour Michael ! Peux-tu te présenter ?

J’ai 30 ans, je suis arrivé à Toronto fin 2013, il y a presque 5 ans. J’ai un diplôme d’ingénieur (Génie Industriel) de l’INSA de Lyon. Je suis maintenant photographe d’architecture à mon compte. Je travaille avec des architectes, des architectes d’intérieur, des promoteurs, etc. pour prendre en photo les bâtiments et espaces qu’ils ont conçus.

Pourquoi as-tu choisi de t’installer au Canada, et plus précisément à Toronto ?

J’ai fait un stage de fin d’études à Vancouver en 2012, et j’ai vraiment adoré le Canada. La culture, l’ouverture, un pays qui avance. Après mon stage, je suis rentré en France pour une année et j’ai décidé de revenir en PVT, cette fois à Toronto. À l’époque, Toronto s’est imposé comme le meilleur choix pour un travail en ingénierie du côté anglophone. J’ai vraiment aimé Vancouver, mais Toronto est plus central, plus dynamique.

Quel était ton niveau d’anglais quand tu es arrivé, et maintenant ?

J’avais déjà un très bon niveau d’anglais à mon arrivée, ayant vécu au Danemark et à Vancouver auparavant. Bien sûr, travailler en anglais aide, aussi bien sur des termes techniques que pour la communication. Mon premier poste à Toronto demandait de monter des appels d’offres, souvent de 50 pages ou plus, donc ça m’a forcé à bien rédiger en anglais.

Tu es désormais photographe à ton compte. Peux-tu nous expliquer comment tu en es arrivé là ?

Un peu après être arrivé, j’ai travaillé pour les institutions éducatives de l’Ontario. C’était dans la lignée de mes études et de mon premier poste en France. Début 2015, mon entreprise a déménagé. Plutôt que de passer 3 heures dans les transports, j’ai décidé de démissionner pour poursuivre ma passion, la photographie. Toronto étant en pleine croissance, il y a un vrai besoin pour des photos d’architecture, donc cela se passe plutôt bien pour moi. Ça a été un gros changement et je suis parti de zéro (j’avais un seul client quand j’ai démissionné) mais maintenant je peux en vivre sans problème et je ne changerais rien !

Est-ce facile de travailler à son compte au Canada ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Alors, je n’ai pas monté d’entreprise en France, mais je peux dire que le Canada rend les choses très simples ! Il n’y a aucune formalité pour commencer à travailler à son compte. Il suffit de déclarer les impôts à la fin de l’année. Tant que l’on reste en Entreprise Individuelle (Sole Proprietorship), c’est tout ce qui est requis ! Bien sûr, je conseille d’enregistrer le nom de votre entreprise avec votre province pour éviter les soucis de nom et pour pouvoir recevoir des chèques au nom de l’entreprise.
Cette simplicité est vraiment importante, car il est tout à fait possible de monter son entreprise pour avoir un revenu complémentaire en plus d’un emploi salarié. Les revenus se rajoutent simplement au salaire pour les impôts. Maintenant, si l’entreprise grossit et que vous avez des employés, ça sera un peu plus complexe.

Découvrez notre dossier pour être travailleur autonome (freelance) au Canada !

Quelles sont les différences entre travailler en France et au Canada ?

La France est beaucoup plus formelle. Ici, on appelle presque tout le monde par son prénom, que ce soit un collègue, un fournisseur, un client. Les emails peuvent être très informels et parfois j’ai des clients qui m’écrivent comme j’écrirais à un ami. C’est un peu étrange au début.
Là où je travaillais avant, les gens étaient moins « sociaux ». Pas de pause-café, beaucoup de collègues qui mangent seuls à leur bureau… Il fallait pousser un peu les gens pour sortir manger ensemble.

Quels conseils donnerais-tu à un PVTiste qui aimerait devenir photographe professionnel ?

Le Canada est vraiment un bon endroit pour monter sa boite. Pour devenir photographe, je conseille vivement de l’approcher comme un business. Etudie le marché et la compétition, monte un business plan, et n’oublie pas : tu vas travailler plus en étant à ton compte qu’en étant salarié ! Peut-être que la photo seulement comme un hobby, c’est mieux pour certains ! Tout le monde n’est pas prêt à abandonner la sécurité d’un emploi salarié.
Ne fais pas comme moi 😉 commence petit à petit et démissionne quand tu as déjà des revenus de la photographie. Je me suis débrouillé, mais sans ma copine de l’époque, ça aurait été très compliqué la première année. Travaille les weekends, les jours fériés. Ça en vaut la peine !

Tu aurais des conseils pour les PVTistes qui veulent juste réussir à faire de belles photos de voyage ?

Prenez votre temps ! Arrêtez-vous, cadrez bien. La plupart des appareils (et téléphones) font des photos très bien en journée. Pour les paysages, le meilleur moment est en tout début de journée ou en fin de journée, la lumière est beaucoup plus jolie. Et enfin, (et j’en suis coupable aussi) rangez l’appareil et profitez du voyage, de l’endroit, des gens.

Vous vous demandez quel appareil photo choisir pour votre PVT ? On en parle ici !

Quelle est la plus grosse difficulté que tu ais rencontrée au Canada ?

Honnêtement, cela fait 4 ans que je suis au Canada et je n’ai pas eu beaucoup de difficultés. Monter mon business n’est pas facile tous les jours, mais c’est plutôt plus facile au Canada. Je dirais que ce qui a été le plus pénible jusqu’à maintenant, c’est les agents immobiliers et propriétaires des condos que j’ai loués. J’ai eu trois appartements à Toronto, et 2 fois je suis tombé sur un propriétaire (et agent) qui essaye de me faire partir illégalement. Je suis bien renseigné sur le sujet, mais je pense que beaucoup de gens se feraient avoir. Les protections pour les locataires se sont améliorées en Ontario, mais ce n’est pas encore au niveau de la France et les propriétaires essayent souvent d’arnaquer les locataires car le marché immobilier est en forte hausse.

Et ton meilleur souvenir ?

Probablement les voyages… Vancouver, les Rocheuses Canadiennes, le chien de traineau au Nord de l’Ontario, Québec, l’île du Prince Édouard… le Canada est magnifique !

Quels sont tes projets ?

Beaucoup de projets professionnels, un possible déménagement aux États-Unis et de nombreux voyages ! Je me suis bien concentré sur mon boulot ces dernières années, mais j’ai beaucoup d’idées en tête, en commençant par visiter plus de provinces au Canada : Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador, Yukon. Ensuite ce sera sûrement l’Amérique du Sud, mais beaucoup de destinations nordiques me tentent : Alaska, Groënland, Islande…

Pour finir, as-tu un site internet et quelques photos à partager avec nous ?

Oui, vous pouvez voir mon travail sur mon site, et voici quelques photos !

Piaget 08

Michael photographe Toronto

National Holocaust Monument 04

Maryvale Crescent 04

Floating out of this world

Exterior 02

Merci Michael pour ton témoignage et tes conseils parfaits pour un futur photographe !

Vous voulez en savoir plus sur Toronto, partager vos bons plans, vos impressions, vos coups de cœur… On en parle par ici !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Évaluations des membres

5/5 (2)

Articles recommandés

[Dossier]

Degree equivalency – find out what your degree is comparable to in Canada

[Interview]

Johanna et Julien : road trip, WWOOFing et direction Moncton au Nouveau-Brunswick

[Récit de voyageur]

Aménager son van et obtenir la certification self-contained

[News]

Nouvelle-Zélande : augmentation du prix du PVT, mise en place d’une ETA…

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Mathieu
21.6K 11.5K

Intéressant de lire ton parcours Michael :)

{{likesData.comment_71803.likesCount}}

Top merci Michael :)

{{likesData.comment_71812.likesCount}}

Passionnée par la photo depuis des années, je pense de plus en plus à en vouloir en faire un métier, et ce témoignage m’est bien utile et nous montre que quand on le veut vraiment, on peut!
Merci :)

{{likesData.comment_71826.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre