Odile, une PVTiste à Singapour !

Date de publication : 06-07-2012

Ville de provenance

Bordeaux

Villes de destination

Singapour

Sur place pendant combien de temps

Je suis arrivée il y a tout juste 2 mois et mon visa est valide jusqu’à début juillet, puis je peux enchaîner avec un visa touriste d’un mois.
Ce qui fait en tout une possibilité de 7 mois à Singapour ! Ce qui est bon à savoir, car oui le PVT Singapour n’est que de 6 mois, mais nous avons droit à un visa touriste d’un mois dont on peut profiter soit à notre arrivée, soit à l’expiration du PVT !
Donc après ces 7 mois j’espère obtenir un Work Pass avec mon entreprise, ce qui me permettrait de rester encore peu à Singapour. Rien n’est encore joué mais je ne perds pas espoir, et de toute façon je n’envisage pas un retour en France pour l’instant.

Baroudeuse ou pas ?

Oui et non. Disons que je fais mes débuts en tant que « baroudeuse » même si je ne me sens pas trop dans ce terme. Ayant mon travail toute la semaine, on peut plutôt dire que je me suis « installée » à Singapour. Du coup je profite de la vie Singapourienne.
Pour autant, je vadrouille un peu le week-end – même si pour l’instant je n’ai pas fait beaucoup (il arrive fréquemment que je travaille aussi le week-end).
Quoi qu’il en soit je suis touriste, je visite avec mon guide à la main et mon sac à dos.
J’ai déjà fait quelques excursions lorsque j’étais en Irlande, mais rien de vraiment comparable. C’est vraiment ici que je compte découvrir les voyages sac-à-dos, auberges de jeunesse, rencontres et les « on verra bien sur place ». Et j’adore ça. En même temps, l’Asie du Sud-Est, c’est l’idéal pour ça et j’espère en faire de plus en plus !

Que faisais-tu en France ?

J’étais étudiante en Ecole de Commerce. D’ailleurs, officiellement, je le suis toujours jusqu’en juin 2013. En effet, j’ai choisi pour ma dernière année avant le diplôme, un parcours peu commun mais qui me convient tout à fait : 18 mois en entreprise à l’étranger avec obligation de changer au moins une fois d’entreprise et/ou de pays. Du coup, je construis mon CV et en même temps, j’en profite pour voyager : le mélange idéal !

Pourquoi cette envie de t’envoler pour Singapour?

J’ai passé plusieurs mois à Dublin en Irlande et je pense que ce fût une étape importante et nécessaire pour pouvoir m’imaginer partir aussi loin et aussi longtemps de France. C’était rassurant : je restais en Europe, avec la même monnaie, etc.

Mais bien que j’aime beaucoup le pays et la ville, j’ai fini par ressentir le besoin d’aller plus loin, de changer de continent et de découvrir une culture vraiment différente. Je m’en sentais capable, tout simplement, il ne manquait plus qu’à trouver la destination.

Du coup, en flânant sur des sites internet ici et là (et notamment pvtistes.net), Singapour s’est plus ou moins imposé à moi, comme une sorte de « révélation ». J’avais un bon feeling sur Singapour et donc 4 mois plus tard, j’atterrissais.
Je ne saurais pas trop comment expliquer cette « envie ». Je pourrais dire les choses que l’on dit habituellement (et qui sont vraies, d’ailleurs) : c’est un carrefour important d’Asie du Sud-Est ; professionnellement c’est très intéressant et valorisant ; c’est un concentré d’un peu toutes les cultures d’Asie tout en gardant un côté occidental ; pour voyager depuis Singapour, il n’y a rien de plus simple.
Tout cela a bien sûr joué sur ma décision, notamment pour le côté « enrichissement professionnel » car je suis dans le cadre de mon parcours scolaire, mais vraiment je suis partie au feeling !

Est-ce que c’est la première fois que tu vivais à l’étranger ou que tu partais aussi longtemps ?

Je suis partie en stage un peu plus de 6 mois à Dublin en 2010. C’était la première fois pour moi que je partais aussi longtemps et seule, c’était déjà une aventure ! Cela faisait partie de mon cursus de première année dans mon école et je pensais alors que ça serait pour moi l’occasion de partir afin d’avoir une expérience à l’étranger avant de rentrer définitivement en France.

Finalement ce fût tout le contraire : à peine un pied posé en France, je me suis mise à la recherche d’un autre stage à l’étranger pour les 3 mois de vacances d’été. Et puis très vite Dublin m’a manqué, ma boîte m’a recontacté pour une nouvelle mission, du coup j’ai passé l’été 2011 de nouveau à Dublin.
J’aime toujours Dublin, mais au bout de 9 mois passés là-bas (entrecoupés de 6 mois en France), je me suis sentie un peu à l’étroit. Ca m’a tout simplement donné envie de voyager encore plus, plus loin et plus longtemps !

Quel a été ton sentiment dominant au cours des 2 premières semaines à Singapour ?

Ce n’est pas un seul sentiment, mais plutôt un joyeux melting pot de plusieurs : de l’excitation, de la joie, du dépaysement total, des étoiles pleins les yeux et du bien-être aussi !
Il faut dire que j’ai été super bien accueillie par mes collègues, mais aussi par la propriétaire de mon appartement qui voulait que je me « sente comme chez moi » avant qu’elle ne parte pour 6 mois en France (c’est comme si on avait fait un échange !)
J’avoue que pendant les 6 heures d’attente à l’aéroport de Londres, je me suis demandée plusieurs fois ce que je foutais là ! Mais à peine arrivée je me suis sentie comme chez moi, ou presque !

Est-ce que ta situation professionnelle te parait satisfaisante, à Singapour ?

Honnêtement je crois que j’ai de la chance.
Déjà parce que j’ai trouvé plutôt facilement et grâce à mes stages à Dublin, puisque mon entreprise actuelle connait de réputation celle de Dublin.
Ensuite je suis bien tombée : l’équipe avec qui je travaille est locale, jeune (entre 22 et 26 ans !), très ouverte d’esprit et très désireuse de me faire découvrir tout ce qu’il y a à découvrir à Singapour : la(les) culture(s), la nourriture (une religion ici !) ; le shopping (sport national) ; les bons plans pour voyager pas cher, etc.
Enfin mon job me plait ! En tant que stagiaire, j’apprends beaucoup et j’ai des responsabilités que je n’avais pas encore eu l’occasion d’avoir. Un vrai plus pour moi et mon petit CV !
Et pour couronner le tout : je travaille dans une agence de voyages !

Quelles ont été tes plus grosses difficultés à Singapour ?

Personnellement, en tant que stagiaire, ma difficulté est plutôt financière car mon salaire n’est pas mirobolant, bien qu’étant l’un des meilleurs salaires que peut recevoir un stagiaire à Singapour. En effet, les loyers sont chers à Singapour. Même si j’ai trouvé une chambre individuelle pour un loyer raisonnable, je ne peux pas faire tout ce que je veux : je dois constamment choisir ce que je veux faire, vérifier les prix et vérifier mon compte en banque !! Heureusement, la nourriture dans les food courts est bon marché et bonne !

Quel est ton meilleur souvenir ?

Je ne suis ici que depuis 2 mois alors j’ai encore beaucoup de choses à voir et à faire. Pour autant, en 2 mois on peut quand même voir des choses et j’ai déjà plein de souvenirs qui me viennent à l’esprit ! J’en citerai deux : la Chingay Parade de Singapour pour le Nouvel An Chinois et mon week-end improvisé à Malacca (ou Melaka). Je ne vais pas les décrire ici car ça serait trop long mais je vous invite à aller voir les articles correspondant sur mon blog.

Est-ce que certaines choses françaises te manquent ?

Oui et non dans le sens où je me sens vraiment bien ici, je suis déjà un peu chez moi, je n’ai parfois même plus l’impression d’être à l’étranger !
Cependant la famille et les amis me manquent évidemment mais je n’y pense pas trop, je vis le moment présent et profite de l’opportunité que j’ai. Et puis entre les emails, Facebook et Skype, on ne voit plus trop la distance.

Niveau nourriture (qui m’avait énormément manquée à Dublin) il y a plein de bonnes choses ici, les Singapouriens sont très gourmets et ce n’est pas cher. Après, si vraiment j’ai envie d’une chocolatine ou d’un croissant, il y a Carrefour ou DéliFrance.
Par contre, l’été bordelais a toujours tendance à me manquer : les côtes landaises, les fêtes nationales ou celles de la ville (du fleuve ou du vin notamment ), les feux d’artifices, les crêpes et les gaufres et tout simplement l’ambiance générale !!! On verra bien ce qu’il en est ici !!

Qu’est ce qui te manquera quand tu rentreras en France ?

Pas de retour prévu pour l’instant, donc difficile de répondre à la question… mais je crois que c’est un peu tout qui me manquera, Singapour dans son ensemble : la ville en elle-même, les gens si facilement abordables (locaux ou pas), la nourriture, les possibilités pour voyager autour si facilement et pour pas cher! Et puis le climat aussi, mine de rien on s’y habitue vite.
Ce qui me manquera aussi, ce sont les amitiés faites ici.

Qu’est ce que cette expérience t’apporte, du point de vue personnel ou professionnel ?

D’un point de vue personnel, bien sûr je découvre une nouvelle culture, fais des rencontres intéressantes et fortes aussi, j’y gagne une ouverture d’esprit, surtout à Singapour, très riche en diversité et donc très tolérante et ouverte à toutes sortes de cultures.
D’un point de vue professionnel, je pense qu’il est toujours intéressant et valorisant de voyager : on apprend à s’adapter, on devient plus flexible et, encore une fois, on acquiert une grande ouverture d’esprit.

Tout cela sans compter les langues, que l’on améliore forcément, notamment l’Anglais. Et puis pour moi c’est l’occasion d’apprendre le Chinois ! En effet, une de mes collègues me donne des minis cours et à force d’une ou deux nouvelles phrases par jour (précédées d’un test sur la leçon de la veille), je commence déjà à acquérir les bases !
Sinon, au sein de mon entreprise nous travaillons énormément en équipe ; c’est pour moi l’occasion d’avoir de nouvelles missions et responsabilités (comme je le disais, je suis encore étudiante donc en apprentissage dans le monde du travail).
Tout cela fait donc de ce voyage à Singapour une expérience très enrichissante autant pour mon CV que pour moi.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs pvtistes ?

Il faut sortir, ne pas rester dans son coin : on rencontre pleins de gens : des locaux, des Européens, Américains, Uruguayens (oui ça m’a marqué ça !) et autres.
Ces rencontres sont pleines de ressources : que ce soit pour partager des bons plans et conseils pour voyager aux alentours pour pas cher… mais aussi pour des occasions professionnelles ! Ca marche beaucoup au réseau ici !!!! Donc si vous cherchez un boulot et rencontrez (même après plusieurs verres) quelqu’un dans votre branche, n’hésitez pas à vous lancer !!!

Retrouvez son blog : https://odile-worldwide.blog4ever.com

Consulter d’autres interviews de pvtistes…
Consulter des récits de pvtistes (emplois, voyages, etc.)…

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs ressentis. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres pvtistes en remplissant ce formulaire.

Évaluation de l'article

5/5 (1)

3 Commentaires

David
0 3

Salut!!! J’aimerais prendre contacte pour avoir plus d’info sur le pvt singapour. Peut-tu me laisser ton adresse mail?

David
Ps: je peut t’en laisser sur le pvt Australie. 😉

Julie
5.1K 14K

Tu peux la contacter par message privé, c’est plus simple 😉

Charlotte
415 743

Avant, je n’avais pas du tout d’attirance pour Singapour. Et puis j’ai découvert les PVTs et Singapour m’a fait de l’oeil. Maintenant que je te lis, je me dis qu’il faudrait définitivement que j’aille y faire un tour !
Merci pour ton retour 😉

Articles recommandés