L’accord de PVT Mexique-France est disponible !

Date de publication : 12-10-2016

Auteur

Marie

Même si l’accord de PVT entre la France et le Mexique est entré en vigueur le 1er septembre dernier, nous ne disposions pas encore du texte final de l’accord. C’est désormais chose faite : l’accord entre la France et le Mexique a été publié au Journal officiel aujourd’hui, mercredi 12 octobre 2016. Il est disponible sur le site de Légifrance.

Tout d’abord, nous apprenons que l’accord de PVT Mexique-France a été signé le 15 avril 2016 au Mexique. Côté français, c’est Maryse Bossière, l’ambassadrice de France au Mexique, qui a signé l’accord. Côté mexicain, ce sont les ministres mexicains de l’Intérieur et des Relations extérieures qui ont apposé leur signature sur l’accord. Les discussions pour ce nouvel accord avaient débuté en 2014. En février dernier, les autorités des deux pays avaient déclaré que la phase de négociation était désormais terminée et que la signature de l’accord devrait rapidement avoir lieu.

Les conditions de participation

L’article 3.B de l’accord précise les conditions de participation et éclaire certains éléments de la demande du PVT Mexique.

  • L’obligation de dépôt auprès de la section consulaire de l’ambassade du Mexique en France : » ils [les ressortissants français] déposent en personne une demande individuelle auprès de la Section consulaire de l’Ambassade des Etats-Unis mexicains en France ;« 
  • La nécessité de fournir une lettre de motivation : « ils fournissent un document précisant les motivations de leur demande, lesquelles doivent répondre aux objectifs du Programme ; »
    Pour rappel, les objectifs du programme sont énoncés ainsi : « Les Parties créent un programme « vacances-travail » (ci-après dénommé « le Programme ») destiné à autoriser de jeunes ressortissants de la République française et des Etats-Unis mexicains à entrer et séjourner temporairement sur le territoire de l’autre Etat, à titre individuel, dans le but d’y passer des vacances, en ayant la possibilité d’y exercer, à titre accessoire, une activité rémunérée afin de compléter les moyens financiers dont ils disposent pendant la durée de séjour autorisée (dans la limite de validité du visa français ou du titre migratoire mexicain), conformément au présent Accord. »
  • L’âge des candidats : « ils sont âgés de dix-huit à trente ans révolus à la date du dépôt de la demande de visa « .
  • La validité du passeport : « ils sont titulaires d’un passeport français en cours de validité« .
  • Les fonds nécessaires pour présenter sa demande (actuellement fixés à 2 500 euros) : « ils justifient de ressources financières suffisantes pour subvenir à leurs besoins au début de leur séjour, conformément à l’article 9, paragraphe 2, du présent Accord« .
  • Le visa est payant (34,56 euros en octobre 2016)  : «  ils s’acquittent du ou des droit(s) dû(s) au titre de l’application du présent Accord, conformément à la législation mexicaine en vigueur« .
  • La nécessité de détenir une assurance maladie, maternité, invalidité, hospitalisation et rapatriement pour la durée du séjour : « ils justifient de la possession d’une assurance couvrant l’ensemble des risques liés à la maladie-maternité-invalidité et à l’hospitalisation pour la durée du séjour aux Etats-Unis mexicains, ainsi que le rapatriement. »

Des précisions sur les démarches à effectuer à l’arrivée au Mexique

Nous savions déjà qu’il fallait effectuer des démarches dans les 30 jours qui suivaient l’arrivée au Mexique pour obtenir un titre de séjour temporaire. L’accord le précise justement :

« Dans les trente (30) jours suivant la date de leur entrée sur le territoire des Etats-Unis mexicains, les ressortissants français bénéficiant du présent Accord doivent effectuer auprès de l’Institut national des migrations du ministère de l’Intérieur des Etats-Unis mexicains une demande de titre migratoire, en l’espèce d’un « documento migratorio por canje » (titre migratoire par échange), afin d’obtenir un titre de séjour temporaire d’une durée de validité de douze (12) mois. »

Mais une autre précision est apportée sur la suite des procédures dans l’article 5.1. Les démarches ne sont pas terminées après l’obtention du titre de séjour temporaire. Si vous trouvez un employeur mexicain, il faudra, avant de commencer à travailler, obtenir en plus un permis de travail. La demande du permis de travail s’effectue auprès de l’Institut national des migrations.

Des précisions sur son obtention sont données sur ces deux pages du site du gouvernement mexicain :

Pour obtenir ce permis de travail (permiso de trabajo) au Mexique, vous devrez présenter les documents suivants :

  • Votre titre de séjour temporaire (obtenu dans les 30 jours de votre arrivée donc).
  • Une preuve de paiement des frais relatifs à la demande de permis de travail (130 euros environ).
  • Une preuve de l’offre d’emploi avec les dates du contrat de travail, le lieu de travail et le certificat d’enregistrement de l’employeur.

Pour l’instant, nous ignorons si ces démarches devront de nouveau êtes faites si vous changez d’employeur au cours de votre PVT.

Les premiers candidats ont déjà obtenu leur PVT !

Sur notre forum, des PVTistes nous ont signalé avoir obtenu leur PVT Mexique. Nous tenons notamment à féliciter Céline et Grégoire qui ont été les premiers sur le site. Ils ont tous les deux été à leur rendez-vous auprès du consulat mexicain en France la semaine dernière. L’accueil des autorités mexicaines semble y être excellent, puisque Grégoire a jugé que les personnels étaient aimables et souriants tandis que Céline a déclaré que l’accueil était chaleureux et efficace.

Parmi les retours qu’ils ont pu nous faire, voici quelques détails qui pourraient vous être utiles :

  • Grégoire précise qu’en fournissant une attestation d’hébergement d’un proche ou d’un parent, vous devez aussi présenter une copie de sa pièce d’identité (à noter que la signature devra être la même sur les deux documents).
  • Céline avait apporté des documents supplémentaires qui n’étaient pas demandés, à savoir un certificat médical et un extrait de casier judiciaire que les autorités mexicaines ont également pris. Pour rappel, ces documents ne sont pas demandés pas les autorités mexicaines et vous n’avez aucune obligation de les avoir avec vous.
  • Céline a dû apporter avec elle un document supplémentaire de sa banque justifiant que les fonds étaient bien « disponibles à tout moment une fois sur place » et qu’ils n’étaient pas sur un compte bloqué. Elle a apporté ce papier le jour du retrait de son PVT Mexique.
  • Concernant l’entretien, Grégoire et Céline tombent d’accord sur le caractère informel de celui-ci. Les autorités mexicaines vont vous poser quelques questions sur votre projet et votre envie d’aller au Mexique, rien de bien méchant. Au cours du rendez-vous, les autorités mexicaines vont également prendre vos empreintes et une photo de vous.

L’ensemble des retours des PVTistes qui souhaitent partir au Mexique nous ont permis de mettre à jour notre tutoriel sur le PVT Mexique. Merci à tous ! Nous continuerons à apporter d’autres précisions au fur et à mesure des nouveaux retours publiés dans cette discussion.

1 Commentaire

Céline
28 23
Merci pour ce point hyper complet!

Articles recommandés