Article publié le 07-10-2013.

Certains PVTistes sont aussi de véritables cordons bleus ! Une nouvelle série d'articles voit le jour sur PVTistes.net : la cuisinière derrière les fourneaux de Cooksmopolitan.com fera voyager nos papilles dans tous les pays du PVT. Le mois dernier, le Canada était à l'honneur avec la recette de la Poutine au bœuf haché ! Ce mois-ci, direction le Japon avec la recette de l'okonomiyaki :)

L’okonomiyaki est une spécialité japonaise très populaire et à ne surtout pas rater si vous avez l’occasion de séjourner au Pays du Soleil Levant. C’est une galette japonaise à base de chou, originaire de la région d’Osaka mais largement répandue et déclinée sous différentes formes dans tout le pays.

Pour la minute linguistique, “Okonomi” signifie “ce que vous voulez” et “yaki” veut dire “grillé”. L’okonomiyaki est donc la galette de tous vos fantasmes culinaires les plus fous ; elle se déguste chaude bouillante, agrémentée de sauce barbecue, de mayonnaise fondante, de poudre d’algue et de copeaux de poisson séché (bonite), qui “frétillent” sur la vapeur de l’Okonomiyaki. Un vrai spectacle!

Où voir l’okonomiyaki chaud show au Japon ?

Il vous suffit de vous rendre :

  • au restaurant, où il est servi sur des plaques chauffantes,
  • dans la rue ou dans les marchés, où il est servi dans des assiettes en carton… la street food dans toute sa splendeur,
  • chez des particuliers, lors d’ “Okonomiyaki-Party”, si vous avez la chance de pouvoir vous faire inviter!

Goûter à un okonomiyaki va donc au-delà de l’expérience des papilles et des pupilles ; c’est un réel moment convivial que vous vous offrirez. C’est en tout cas le souvenir que je garde de mes dégustations d’okonomiyaki lors de mon séjour au Japon.

Amis PVTistes, si vous n’avez pas ou plus la chance d’être sur place, et si vous désirez revivre un moment okonomiyaki ou simplement y goûter, je vous propose une recette simplifiée et simplissime de ce plat, avec des ingrédients faciles à trouver. Et pour laisser plus libre cours à votre imagination et multiplier les déclinaisons sans pour autant vous plomber l’estomac (parce que l’okonomiyaki n’est pas léger léger…), je vous propose une petite astuce pour réaliser un okonomiyaki-mini super... chou ! :-)

Petit conseil

Pas besoin d’être Bocuse d’or pour réaliser cette recette ; cependant si les fourneaux vous effraient, un okonomiyaki super oishi (délicieux) est à la portée d’un billet d’Eurostar. Vous pouvez en déguster un vraiment délicieux à Londres, au food market de Brick Lane, Spitalfield Market. Le stand est petit et la queue y est longue, mais le détour et l’attente en valent la peine !

Les ingrédients

Pour 1 okonomiyaki maxi ou 3 okonomiyakis-mini.
Dosage à multiplier par le nombre de convives.

La galette :

  • 100 g de farine
  • 10 g de chapelure japonaise (ou sinon de la chapelure française)
  • 120 mL d’eau
  • ¼ de cube de bouillon ou de fumet de poisson (à défaut de Dashi - si vous trouvez du Dashi, remplacez l’eau et le bouillon par 120mL de Dashi)
  • 1 càc de sucre
  • 1 oœuf
  • 1 tasse de chou émincé

Petit conseil

La recette originale contient de l’igname japonais des montagnes “nagaimo”, qui, une fois râpé, devient visqueux. C’est la mission pour en trouver ! Certaines recettes sur internet préconisent de substituer une fraction de la farine par de la farine de tapioca pour donner de la viscosité à la pâte. J’ai essayé (75 g farine + 25 g de tapioca) et le résultat a été catastrophique : le tapioca ne s’est pas non seulement bien dissout, mais la pâte est en plus devenue ultra épaisse. À la cuisson, j’ai obtenu un “klug” (made in Le Père Noël est une ordure), un okonomiyaki-brique... Alors, keep it simple!

Les sauces et toppings :

  • mayonnaise, de préférence japonaise (le goût est différent et la texture est plus liquide),
  • sauce barbecue, de préférence japonaise, comme la sauce à tonkatsu,
  • de la poudre d’algue “ao-nori” (optionnel),
  • de la bonite séchée “katsuobushi” (optionnel pour le goût, mais essentiel si vous voulez voir les copeaux frétiller sur l’okonomiyaki)
  • de la ciboule (optionnel),
  • du pickle de gingembre “benishuga” (optionnel)

Petit Conseil

Pour la poudre d’algue, vous pouvez toujours découper des petites paillettes dans des feuilles d’algues à sushis.

Idées de variantes

  • Viande : bacon, bœuf hachée grillé, œuf supplémentaire, morceaux de poulpe...
  • Fromage : type cream cheese ou Kiri, les japonais en raffolent
  • Légumes : maïs, oignon...

La préparation

  1. Émincer le chou en fines lamelles, puis en petits morceaux.
  2. Dans un saladier, verser la farine, le sucre, puis former un puits, puis ajouter l’œuf et mélanger le tout pour obtenir une pâte.
  3. Dans un verre, délayer le bouillon dans l’eau.
  4. Ajouter progressivement le liquide dans la pâte en veillant à ne pas former de grumeaux.
  5. Ajouter le chou et la chapelure, les ingrédients à variantes puis mélanger. La viande hachée doit être précuite.
  6. Dans une poêle bien chaude et huilée, déposer une couche de pâte à okonomiyaki. Soulever la galette pour vérifier la cuisson, puis la retourner quand la première face est dorée.
  7. Quand la cuisson est finie, arroser la galette de mayonnaise, de sauce barbecue tonkatsu puis parsemer de poudre d’algue, de ciboule et de copeaux de bonite.
  8. Déguster chaud !

Petit Conseil

Pour mieux délayer le bouillon, porter une partie de l’eau à ébullition, et le faire fondre dans l’eau bouillante. Compléter avec de l’eau froide, jusqu’à obtention de la quantité désirée.

Astuce 1

Pour réaliser des minis okonomiyakis super “choux”, il suffit de verser la préparation dans des petits cercles en métal, dans la poêle. Bien évidemment, tout le monde ne dispose pas de ce type d'accessoires en cuisine, alors vous pouvez créer votre propre cercle en métal en ouvrant une boite de conserve par le haut et le bas. J’ai utilisé une grosse boite de maïs.

Astuce 2

Pour un rendu encore plus kawaii (mignon), vous pouvez réaliser de jolis motifs avec la mayonnaise et la sauce barbecue, en vous inspirant des tutoriels “Latte art” de certains baristas sur internet.

Pour retrouver plus de recettes, rendez-vous sur Cooksmopolitan.com et sur la page Facebook Cooksmopolitan.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

Les transports au Japon : comment voyager dans le pays

[Interview]

Louise, étudiante à Nagoya, puis VIE et PVTiste à Tokyo !

[Récit de voyageur]

Deux PVT (Nouvelle-Zélande et Chili), deux voyages complètement différents…

[News]

Changements pour le PVT Australie : vous pourriez faire jusqu’à 3 PVT !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Mathieu
21.6K 11.5K

Superbe recette Line, merci :)

{{likesData.comment_30591.likesCount}}

Merci!! Faut tester maintenant!! :-)

{{likesData.comment_30599.likesCount}}

Merci pour cette recette facile. Je ne suis jamais allé au Japon mais à Lyon il y avait un petit resto qui en faisait (ils ont fermé depuis).
Par contre pas besoin de traverser la Manche pour en trouver, un petit tour rue Sainte Anne à Paris suffit!

{{likesData.comment_30594.likesCount}}

Ah la rue Sainte Anne…Le Japon à Paris! j’y ai mangé des bons gyozas, katsudons, sobas… mais pas encore croisé d’okonomiyaki! sinon il aurait déjà pris une claque :-) un resto particulier à recommander?
Merci!

{{likesData.comment_30600.likesCount}}

J’y suis allé une fois et c’était pas mal, dommage qu’il ait fermé :( Mais il me semble qu’ils ont ouvert ailleurs et font/faisaient des bento aux dernières nouvelles.

Dans la rue Sainte Anne il y a un petit établissement spécialisée dans l’Okonomiyaki et les Takoyaki : HAPPA TEI (la devanture : http://4.bp.blogspot.com/-U7mBcmGFHKg/UcWiFnRSU0I/AAAAAAAAESM/8rpgoy00pxA/s1600/IMG_0042F.JPG). C’est juste à tomber tellement c’est bon, en plus le service est vraiment sympa. EN plus avec l’ambiance on se croirait presque au Japon.

Concernant la recette en elle-même, il y a 2 écoles : celle qui mélange la pâte avec le choux (comme ici), et celle qui fait une « crêpe » sur une plaque chauffante (peut être remplacer par une grande crêpière) puis ajoute les ingrédients un par un. Ayant testé les 2 façons de faire, je trouve que la seconde est de loin meilleur :p

{{likesData.comment_30614.likesCount}}

C’est noté pour Happa tei, je teste dès que possible (un bon okonomiya serait donc à la portée d’un billet de TGV…)

Pour la 2e facon de faire l’oko, je ne connaissais pas, mais je teste la prochaine fois que j’en refais. Au Japon on m’avait invité à une okonomiyaki – takoyaki party et on avait fait cuire l’okonomoyaki en boule comme pour la takoyaki. sympa aussi!

{{likesData.comment_30616.likesCount}}

La dernière fois je suis allé chez Aki et j’ai beaucoup aimé. Mais j’ai aussi entendu beaucoup de bien de Happa Tei qui est surnomé le nouveau roi de l’okonomyaki ^^. Connais tu un bon resto pour les katsudons et les gyozas?

{{likesData.comment_30621.likesCount}}

Le Aki se trouve rue St Anne à Paris est vraiment délicieux. Pour les avoir tous testés, c’est vraiment mon préféré. Une chose est sûre, quand je rentre en FCrance, j’y cours !

{{likesData.comment_30642.likesCount}}
Johanna
2.9K 1.8K

Au fait, Happa Tei, grâce à ce commentaire, je l’ai testé et l’ai approuvé ! Excellent ! Personnellement, un des meilleurs restau japonais où je sois allée. :) Je précise néanmoins que, comme je ne suis jamais allée au Japon et que je ne connaissais pas les okonomiyaki, je n’ai pas d’éléments de comparaison. Mais on les voit cuisiner sous nos yeux, c’est convivial et très bon !
Je conseille aussi leurs takoyaki, des boulettes au poulpe miam miam.
Bref, 64 rue Sainte-Anne dans le 2e. Allez-y !

{{likesData.comment_36081.likesCount}}

C’est marrant ça, j’y suis aussi allé il y a 2 semaines en me souvenant de cette conversation et les okonomiyakis de chez Happa Tei sont vraiment délicieux!! J’avais beaucoup aimé ceux de chez Aki mais là c’est même carrément la classe au dessus! Même avis pour les takoyakis, très bon aussi. En plus et s menus sont assez abordables, j’ai trouvé.

{{likesData.comment_36094.likesCount}}

malheureusement je n’y vais pas assez souvent pour être la mieux placée pour te conseiller! quand j’y vais en général c’est à l’hokkaido, ou au kunitoraya…

{{likesData.comment_30626.likesCount}}

Ah…l’okonomiyaki…!!! j’ai connu il y a quelques années après qu’une amie soit partit au Japon, et franchement nous sommes tous devenus fan!!! c’est pas très compliqué à faire mais il faut juste trouver les petits plus qui vont avec! et pour en avoir testé en Thaïlande (oui rien à voir avec le Japon!) elles étaient mille fois meilleures! donc j’imagine dans le délice dans son pays d’origine! à Nantes il n’y a qu’un seul resto qui la fait et est vendu très cher et sur commande! dommage que ça ne soit pas plus répandu! en tout cas merci pour ce post ça fait plaisir de la faire découvrir!!!

{{likesData.comment_30729.likesCount}}
Vanessa
2.6K 571

Super idée ces recettes ! En plus, tes photo donne bien envie :)
Bon, c’est décidé, je vais tester cette recette très prochainement !

Ah et pour ceux qui ne connaissent pas, le dashi se trouve en épicerie asiatique ou, à défaut, en magasin bio.

{{likesData.comment_30733.likesCount}}

Roh! La cuisine Japonaise donne tellement faim rien que visuellement!

{{likesData.comment_30829.likesCount}}

C’est trop bon, ça me rappel mon inoubliable voyage au Japon!

{{likesData.comment_32038.likesCount}}

Ça fait envie!
J’ai justement du chou à la maison!
😉 À tester!

{{likesData.comment_39239.likesCount}}

Merci pour cette recette.

De quoi voyager à dos de crêpe japonaise.

De l’assiette à notre palais, il n’y a qu’une bouchée.

Les petites astuces et la minute linguistique sont des bonnes nourritures pour notre esprit.

Encore bravo.

{{likesData.comment_49128.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre