Prolonger son PVT Russie de 8 mois (emploi requis)

Date de publication : 15-07-2021

Auteur

Stevelakira

Le PVT Russie est un peu particulier : il a une durée initiale de 4 mois seulement et si le pvtiste trouve un emploi une fois sur place, il peut demander une extension de 8 mois pour avoir un PVT d’une durée totale de 12 mois. Au fil des ans, nous avons vu de nombreux pvtistes en Russie nous dire qu’il était difficile voire impossible de trouver du travail en Russie pendant un PVT. Steven et Pierre-Émile ont réussi à trouver du travail et ont accepté de nous faire part de leur expérience.

Bonjour Steven, tu fais partie de ces rares pvtistes qui ont trouvé un emploi en Russie, tu peux nous en dire plus ?

Steven – À Iakoutsk, c’était beaucoup moins difficile qu’on le pensait de trouver du travail. Étant une ville avec très peu d’étrangers, les emplois dans l’éducation (j’étais professeur d’anglais/français) sont très faciles à obtenir, même sans expérience, et il n’est pas si compliqué non plus de trouver un emploi dans un bar ou dans un restaurant en jouant la carte du coté « exotique » de notre origine (Pierre-Emile a travaillé en tant que serveur puis barman). On recommande donc d’éviter les grosses villes comme Moscou ou Saint-Petersbourg.

Le plus compliqué est de trouver une entreprise qui accepte de vous faire un contrat étant donné que la majorité des petits boulots se font sans contrat (si votre but est de rester 1 an).
Nous avons tout les 2 trouvé un travail tout simplement en déposant nos CV dans des écoles de langues ou dans des restaurants/bars.

Avec un peu de chance, vous tomberez sur quelqu’un qui parle anglais.

Grâce à cet emploi, vous avez pu prolonger votre PVT Russie de 8 mois, quelle démarche vous avez dû faire ? Est-ce que ça a été facile ?

Steven – Oui et non. Il y a bien une raison pour laquelle aucun pvtiste (je crois) n’a pu faire cette prolongation auparavant : l’administration est complètement ignorante de l’existence même de ce visa, et essaiera toujours d’en faire le moins possible. Heureusement pour nous, notre employeur était très persistant et a réussi à obtenir toutes les informations nécessaires pour le prolongement.

Le plus important est de trouver un employeur très motivé qui a besoin de vous, de bien lui expliquer votre situation et de lui dire que le Visa Vacances-Travail est très peu connu mais qu’il y a bel et bien un accord signé entre la Russie et la France.

En réalité, vous n’avez rien à faire, c’est l’employeur qui doit se déplacer en personne à la MVD (ministère des affaires intérieures) avec un contrat, et un document qui dit que son entreprise est bien enregistrée. Pour cette partie, c’est plus à votre employeur de voir. Vous devez fournir votre passeport, des photos d’identité, une attestation de résidence (que vous récupérez lorsque vous enregistrez votre résidence en Russie (à faire 15 jours maximum après votre arrivée) et le document que vous recevez à l’arrivée en Russie à l’aéroport.

Dans notre cas, la MVD de Iakoutsk n’était même pas au courant de l’existence de ce visa et ils ont dû contacter la branche principale à Moscou, qui a confirmé que c’était bon.
On nous avait recommandé de commencer la démarche un mois avant l’expiration du visa et on nous a apposé un second visa qui était valable, à partir du jour d’expiration du premier visa, pendant 8 mois supplémentaires (dans la section « purpose of entry », il n’est plus écrit « vacances-travail » dessus mais « emploi »).

Pour découvrir la ville de Iakoutsk, qui est considérée comme la ville la plus froide du monde, ne manquez pas cette vidéo de Pierre-Émile et Steven :

Évaluation de l'article

5/5 (3)

Aucun commentaire

Articles recommandés