WHV / PVT Australie : 200 000 visas délivrés aux Français en 12 ans

Article publié le 03-11-2016.

Hier soir, notre équipe s'est rendue à l'ambassade d'Australie à Paris pour célébrer la délivrance du 200 000e visa Vacances-Travail australien à un Français. L'accord de PVT signé entre la France et l'Australie remonte à 2004 et en 12 ans, 200 000 Visas Vacances-Travail (premier et second Working Holiday Visas confondus) ont été délivrés, ce qui fait de l'Australie la destination PVT #1 (et de loin !) en France.

L'ambassadeur d'Australie en France, Stephen Brady, a prononcé un discours dont nous allons vous partager des extraits et nous avons ensuite pu nous entretenir avec John O'Sullivan, Managing Director de Tourism Australia, l'office du tourisme australien. Nous avons notamment abordé avec lui le point qui fait le buzz depuis plusieurs semaines dans la sphère PVTiste : la possible augmentation de l'âge limite de participation au PVT Australie jusqu'à 35 ans.

Discours de Stephen Brady

200-000-visas-vacances-travail-australie-stephen-brady

"Au cours des 12 derniers mois, 28 000 PVTistes français ont voyagé en Australie.

En 12 ans, le Programme Vacances-Travail a permis à 200 000 jeunes Français de découvrir l’Australie en profondeur et de rentrer en France avec une veritable compréhension de notre pays. Aujourd’hui, l'Australie a obtenu une véritable reconnaissance en France et cela grâce à la nouvelle génération de jeunes français PVTistes.

L’avantage durable du PVT se mesure sur les voyageurs eux-mêmes, au niveau individuel. Il y a ce soir plusieurs PVTistes qui pourraient en témoigner : c’est une expérience qui change la vie. Cette expérience contribue à developper le caractère, à devenir plus indépendant et plus mûr. Marcel Proust disait que "le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux".

Ce voyage dans un pays à l’autre bout du monde, dans un environnement sûr, prospère et dynamique, est une expérience profondément stimulante et enrichissante. Ces nouveaux yeux qu’ont les jeunes PVTistes vont rester avec eux toute leur vie, ainsi que leur amitié pour l’Australie."

À la fin de son discours, l'ambassadeur a accueilli Marianne, la Française qui a obtenu le 200 000e visa vacances-travail australien en France (c'est en réalité son second Working Holiday Visa en Australie !). Parce qu'elle était la 200 000e, elle a remporté son billet d'avion aller-retour pour l'Australie. Plutôt sympa !

200-000-visas-vacances-travail-australie-marianne

Entrevue avec John O'Sullivan

Traduction depuis l'anglais.

Ce soir, nous célébrons le 200 000e Visa Vacances-Travail australien délivré à un Français. Parlez-nous du succès de ce partenariat entre la France et l’Australie.

John O'Sullivan : La France et l’Australie ont une relation qui remonte à de nombreuses années et cette relation est notamment basée sur le tourisme. Chaque année, environ 121 000 Français se rendent en Australie. 49 % d'entre eux sont des jeunes, âgés de 20 à 39 ans et sur ces 49 %, on compte environ 28 000 PVTistes (premier et second visas confondus).

L’Australie propose aux PVTistes un environnement qu'aucun autre pays ne peut leur proposer, avec d'incroyables expériences à vivre, aussi bien dans des grandes villes que dans des régions rurales. C’est assez unique et c’est pour cela que l’Australie est la destination numéro un des PVTistes français.

Quelles régions accueillent le plus de PVTistes et lesquelles en accueillent le moins ?

John O'Sullivan : Généralement, les PVTistes français se rendent principalement dans le New South Wales, mais aussi dans des endroits comme le Queensland, le Victoria et la South Australia mais notre travail est de faire en sorte que les PVTistes et les visiteurs français en général se répartissent au mieux sur le territoire.

Nous souhaitons accueillir plus de visiteurs et de PVTistes français et nous voulons qu’ils aillent découvrir des régions comme le Northern Territory, la Western Australia, l'Australian Capital Territory et la Tasmanie, non seulement car notre pays leur propose des expériences très diverses mais aussi parce qu’ils peuvent y avoir de bonnes opportunités professionnelles.

Quelle est, selon vous, LA merveille australienne, hors des sentiers battus ?

John O'Sullivan : L’Australie propose tellement d'opportunités que ce serait impossible de ne citer qu’un seul lieu incontournable mais je peux suggérer de découvrir les bars et les cafés de Melbourne, d'aller plonger à Ningaloo Reef et de nager avec des requins baleines en Western Australia, de nager avec des phoques en South Australia...

Dans le Northern Territory, il y a Uluru bien sûr mais aussi les Kata Tjuta et c'est l'opportunité d'en apprendre plus sur la culture aborigène. Dans le Queensland, vous pouvez découvrir de superbes plages de surf, sur la Gold Coast, la Sunshine Coast et jusqu'à la Grande Barrière de corail. Dans le New South Wales, il y a Byron Bay, la ville de Sydney ou encore la Hunter Valley et ses vignobles. En Tasmanie, direction la péninsule Freycinet ou encore Hobart pour, pourquoi pas, travailler au Museum of Old and New Art.

La diversité d'expériences aux quatre coins du pays est exceptionnelle.

La côte ouest australienne est plus sauvage et plus calme que d'autres régions. Est-ce que c'est, selon vous, son atout majeur ?

John O'Sullivan : La beauté de la Western Australia repose sur ses paysages spectaculaires, par exemple la Margaret River et ses vignobles, les incroyables plages de surf, Broome et Cable Beach. C'est très varié. Et cet État est énorme, il représente un tiers de l'Australie, il y a beaucoup de choses à y voir : Albany, Esperance, Karratha... Pour moi, ce n'est pas tant l’espace qui compte mais la diversité des expériences que l'on peut y vivre.

Combien dépensent les PVTistes pendant leur séjour ?

John O'Sullivan : En moyenne, les PVTistes dépensent 2,9 milliards de dollars chaque année en Australie. Cela représente un peu moins de 11 000 $ par PVTiste (dont le séjour moyen est de 158 jours, soit environ 5 mois). En moyenne, sur leur séjour, les PVTistes vont gagner 13 000 $AU.

Il y a quelques années, l'Australie a fait rêver le monde en proposant des "Best Jobs" en Australie. Envisagez-vous de relancer ce type de concours ?

John O'Sullivan : Nous lançons actuellement une campagne de 10 millions de dollars sur 3 ans et nous allons nous focaliser sur la diversité des expériences que peuvent avoir les PVTistes en Australie. Les "Best jobs" ont été un véritable succès mais désormais nous souhaitons montrer la vie quotidienne (et aventureuse !) des PVTistes : faire du surf avant d'aller travailler, nager avec des requins-baleines et toutes les expériences qu’on ne peut faire qu’en Australie.

Depuis quelques semaines, tout le monde parle d'une possible augmentation de l'âge limite de participation au Programme Vacances-Travail en Australie. Pouvez-vous nous en dire plus ?

John O'Sullivan : Fin septembre 2016, le gouvernement australien a annoncé quelques changements à venir et notamment son souhait d’augmenter l’âge limite de participation au PVT Australie de 30 à 35 ans. Ce point doit être négocié avec les différents pays partenaires, individuellement, donc il va falloir se tenir informé prochainement pour savoir ce qu'il en est.

Note de PVTistes.net - Comme nous vous l'expliquions dans notre article PVT / WHV Australie : bientôt moins cher et jusqu’à 35 ans ?, pour que l'âge limite de participation au PVT Australie augmente, il faut que l'Australie se mette d'accord avec chaque pays signataire d'un accord de PVT, notamment la France, la Belgique et le Canada. Ces négociations peuvent prendre du temps et aboutir (ou non) à l'augmentation de l'âge limite de participation. Nous vous tiendrons informés dès que nous en saurons plus.

Le prix du visa Vacances-Travail va également baisser de 50 $ et les PVTistes vont bientôt pouvoir travailler pendant une année entière pour le même employeur à condition de changer de lieu de travail.

Note de PVTistes.net - La baisse du prix du visa interviendra, comme nous vous l'avons annoncé, en juillet 2017, et non en janvier 2017.

Si vous deviez choisir 3 mots pour expliquer pourquoi l’Australie est une destination exceptionnelle pour faire un PVT, ce serait... ?

John O'Sullivan : Je vais devoir en donner 4 : « There’s nothing like Australia » ("L'Australie, comme nulle part ailleurs" - c'est le slogan de Tourism Australia).

200-000-visas-vacances-travail-australie-stephen-brady-john-o-sullivan-marianne

Stephen Brady, Marianne (l'heureuse 200 000e PVTiste !) et John O'Sullivan

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

Le guide des PVTistes en Australie

[Interview]

Manon : 3 PVT autour du monde (Australie, Canada, Colombie)

[Récit de voyageur]

Récit de PVTiste : mon installation à Toronto… 3 mois plus tard

[News]

Tu sais que tu es un backpacker quand…

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Marie
32.9K 9.6K

Merci Julie pour ces précisions !
Bon bah maintenant, on n’a plus qu’à espérer que la France accepte le changement d’âge. Dans tous le doute, je pense que je vais demander mon PVT Australie avant mes 31 ans dans deux mois :).

{{likesData.comment_67168.likesCount}}
Julie
14.3K 4.8K

Ouais j’ai pensé à toi et je me suis dit qu’à ta place, arg, je prendrais pas le risque…

{{likesData.comment_67170.likesCount}}
Ero
17 2

Hello merci Julie pour toutes ces informations ! ?

{{likesData.comment_67186.likesCount}}

Merci pour cet article. J’ai une interrogation notamment concernant la suppression de la règle des 6 mois de travail avec le même employeur.
Pour la baisse de 50$ ce sera le 1 Juillet 2017 mais quand est t’il de la limite des 6 mois ? Est-ce qu’il y a une annonce officiel ou est-ce simplement en pourparler ?
Et pensez-vous que cette modification sera rétroactive ?

Merci beaucoup :)

{{likesData.comment_67841.likesCount}}
Julie
14.3K 4.8K

Je t’avoue qu’on a parfois eu du mal à trouver ce qui était sûr à 100 % et ce qui ne l’était pas, même chose pour certaines dates. Du coup je ne suis pas très sûre pour le passage à 1 an de travail chez le même employeur, même si je dirais bien janvier.
Par contre il y a moyen pour que ce ne soit pas rétroactif, et je crains qu’ils ne communiquent pas sur ça. J’espère avoir tort et dans ce cas, dès que l’info sort, on vous la partagera (sur notre page facebook PVTistes.net Australie).

{{likesData.comment_67915.likesCount}}

Merci pour ton retour.
Alors je suis un peu perdu. Après avoir posté ce message auquel tu viens de répondre j’étais tombé ensuite sur cet article :
https://pvtistes.net/pvt-australie-emploi-de-plus-de-6-mois/

Qui annonce la décision par l’Australie d’autoriser le travail pour un même employeur pour 1 an mais avec des restrictions de région et d’emplois spécifiques
C’est donc c’est d’ors et déjà mis en place non ? Concrètement est-ce qu’on parle d’une nouvelle mesure post Nov 2015 qui va plus loins et qui va autoriser le travail avec le meme employeur pendant 1 an sans restriction ?
Parce que je viens d’avoir mon WHV et je pars fin Janvier 2017 mais si début Janvier 2017 les visa octroyés permettent à tous de travailler 1 an pour le même employeur ça m’embête beaucoup la, je serais même prêt à annuler mon WHV et en redemander un nouveau version 2017 juste pour bénéficier de la nouvelle règle.

{{likesData.comment_67951.likesCount}}
Jean
78 31

200 000 en 12ans ça fait un peu moins de 17 000/an. Bon 28 000 sur les 12 derniers mois.
C’est pas énorme énorme surtout pour un pays qui n’a pas de limite dans les WHV pour les français!
De mémoire, il y avait presque 28 000 coréens sous WHV en Australie en 2008. Et je crois dernièrement ils sont presque 33 000!

L’histoire des taxes par contre c’est moche, ça devient moins attractif financièrement.
Pas mal de monde utilisait les refund taxes pour ensuite passer en NZ et inversement aussi d’ailleurs!

Pour la question de l’augmentation de l’âge je suis partagé. Si on permet d’y aller jusqu’à 35ans ça veut donc dire qu’on va avoir une nouvelle offre de WHV qui se servira du visa pour tenter de s’établir définitivement là-bas. Plus on recule l’âge, plus on peut partir avec des meilleures qualifications et plus d’expérience. Ca devient de plus en plus dur de trouver un job pas trop pénible en WHV donc ça me semble pas être une bonne idée surtout que je suppose que l’Australie voudra appliquer l’augmentation de l’age à tout les pays et la France n’est que 4eme ou 5eme en masse de WHV en Australie. Comme on fini souvent par chercher un job avec un employeur qui partage notre langue maternelle pas besoin de faire des plans sur la comète pour voir les dérives.

{{likesData.comment_67956.likesCount}}
Julie
14.3K 4.8K

Pour l’âge, c’est vrai que ça ferait surtout l’affaire de ceux qui ont dépassé 30 ans et qui découvrent tout juste le PVT ou de ceux qui, comme moi, ont fait un WHV en Australie avant 30 ans et ont fait leurs 88 jours de farm work. Ca peut laisser dans un coin de la tête l’option de repartir en Australie, mais comme toi je crains que ça fasse encore plus de concurrence en OZ.

Concernant le changement de l’âge limite, il va falloir que chaque pays partenaire dise OK (ou non) puisque l’accord est bilatéral et que dans ce cas, les jeunes Australiens pourront faire un PVT dans les pays en question jusqu’à 35 ans. Donc ce n’est pas sûr que ça passe pour tous les pays.

Enfin pour le chiffre de 200 000, il faut savoir que ce sont les 1ers et les 2nds WHV cumulés.

{{likesData.comment_67963.likesCount}}
Jean
78 31

Il y a très peu de chance que ce soit refusé par les autres pays sous accord bilatéral avec l’OZ.
Si on prend le cas des pays assez fermés aux étrangers, notamment l’Asie….le Canada avait il y a peu alerté sur « le flouage » du bilatéralisme du WHV Corée-Canada.

Je crois que la Corée par exemple est le 3eme pays en nombre de WHV présent sur le sol australien, après l’UK, et l’Allemagne.
On peut retirer de l’équation l’UK parce que c’est aussi le pourvoyeur n°1 de visa de travail en NZ. Rien de choquant entre anciennes colonies anglaises.

Par contre ce qui est certain c’est qu’il n’y a pas 1/3 du nombre de coréens ou d’allemand en Australie, en Allemagne ou en Corée!
L’Australie envisage l’augmentation de l’age pour booster son économie et attirer du monde. La Corée par exemple ne risque pas de voir son nombre de WHV sur son territoire explosé avec les australiens si on passe à 35ans, alors qu’à l’inverse l’explosion du nombre de coréens est plus que réaliste.

Les Japonais comme les Coréens partent tard dans ce genre de trip longue période. Repousser l’âge c’est leur permettre d’attirer encore plus de monde sur cette tranche.

Pour moi c’est définitivement une mauvaise idée, mais bon pour être du Pacifique et pour le voir depuis des années rien de nouveau. Le Pacifique est en train de devenir une colonie asiatique comme on peut trouver des zones en Espagne sans un seul Espagnol.

D’ailleurs combien d’Aussie en France avec le WHV?
A 35ans en OZ si t’as pas démarré une carrière dans une boite t’as raté ta vie, donc pas certain de voir du monde venir en France. On n’a pas la même culture d’entreprise que les anglophones.

{{likesData.comment_67970.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre