Le PVT Japon à petit budget, 15 bons plans

Article publié le 20-11-2018.

Le Japon est un pays cher mais comme partout il y a des bons plans à connaître. Suivez ces 15 conseils et vous aussi, vous pourrez profiter de votre PVT sans vous priver !

Acheter d’occasion

Qui dit pays de surconsommation dit pays de gaspillage. Les Japonais achètent et jettent plus vite que leur ombre, ainsi le marché parallèle de l’occasion (les recycle shops) est énorme, surtout à Tokyo ! Que ce soit pour les vêtements (Mode OFF, Second Street,...), les vélos, les livres, les meubles, faites bien le tour avant d’acheter quoi que ce soit de neuf. Craigslist et les groupes Facebook de Sayonara sales et de Mottanai sont vos alliés !

Arpenter Rakuten/ Amazon

Avec le système de livraison de colis imbattable japonais, la vente par correspondance est une institution ici. Amazon et son concurrent local Rakuten affichent des prix défiant toute concurrence avec parfois la livraison gratuite. Cela revient souvent moins cher de commander sur ces sites que d’acheter sur place en magasin.

Bien faire ses courses

Il existe beaucoup de chaînes de supermarché au Japon, plus qu’en France probablement. Elles affichent des prix différents, allant parfois du simple au double ! Comparez donc bien les supermarchés dans votre quartier au lieu de faire les courses à l’aveugle. Ozeki/ OK supermarket à Tokyo sont connus pour être à très bas prix tandis que Aeon/ Maruetsu/ Life sont beaucoup plus chers.

Également, visitez votre supermarché le soir avant la fermeture, vous trouverez de nombreux produits frais bradés de -20 à -70 %.

Éviter le konbini

Dans la même veine que le supermarché, faites très attention au konbini et sa facilité qui a un prix ! Tout y est plus cher que dans un supermarché, de 10 à 30 %. Le konbini doit servir à dépanner, pas à y acheter son bento tous les jours.

Manger local

Vous êtes au Japon, l’autre grand pays de la bouffe, pourquoi vous obstiner à manger français alors que ça vous coûte les yeux de la tête ? Oubliez le fromage et les yaourts et mettez-vous à l’heure japonaise, vous allez voir tout de suite les économies que vous allez faire. Profitez de votre PVT pour apprendre à cuisiner des choses nouvelles, vous épaterez vos proches à votre retour en France.

Acheter dans les magasins à 100 yen

Les magasins à 100 yen (moins d’un euro) regorgent de trésor ! Daiso, Seria, Can Do, il en existe beaucoup et on y trouve absolument de tout : des coussins, du maquillage, des fausses fleurs, de la papeterie ou encore à manger ! Si vous devez acheter quelque chose, vérifiez d’abord qu’il n’y en a pas dans les magasins à 100 yen.

Dans la même idée, il existe des magasins à 300 yen qui proposent des produits plus gros ou plus jolis et restent une très bonne affaire. Enfin, Don Quijote est aussi une alternative pour les choses plus chères (mais vous pourriez trouver moins cher sur Rakuten).

Vivre en colocation

Le logement est l’une des dépenses les plus élevées au Japon. La colocation, notamment en sharehouse, en plus de vous permettre de vous faire des amis va vous aider à réduire les coûts sur le loyer et les charges. Vous n’aurez pas non plus à vous soucier d’économiser la clim, le chauffage ou encore le gaz pour réduire vos factures, ce qui n’est pas négligeable au niveau confort et qualité de vie.

Se déplacer à vélo

Pas toujours facile pour Tokyo au vu de la taille de la ville (et encore, beaucoup le font tout de même) le vélo est une solution idéale pour toutes les autres grandes et moyennes villes. Le transport étant le deuxième trou dans le budget, vous allez voir que l’achat de votre vélo (d’occasion) sera vite rentabilisé.

Voyager en bus (Willer)

Le Shinkansen fonctionne incroyablement bien au Japon, mais il est aussi incroyablement cher. Pour économiser, rien de tel que le bus, surtout ceux de nuit qui vous permettent en plus d’économiser une nuit d’hôtel. Et en la matière, la compagnie Willer Bus (qui offre d’ailleurs des bus particulièrement confortables) est imbattable avec son pass réservé exclusivement aux étrangers. De plus, son site en anglais et son système de réservation sur internet en font de loin la compagnie la plus facile d’accès pour ceux qui ne parlent pas japonais.

Planifier à l’avance

Les Japonais sont très prévoyants et organisés car en effet, quand on n’a que 10 jours de congés par an, on ne part pas à l’arrache au camping du coin. Réserver à l’avance peut vous permettre de bonnes économies mais également d’être sûr d’avoir un endroit où dormir, pas toujours évident dans les destinations touristiques en haute saison. À Rome, fais comme les Romains, au Japon, fais comme les Nippons, sortez le calendrier et planifiez.

Acheter ses billets chez des revendeurs

Comme les Japonais planifient et réservent beaucoup en avance, parfois les choses n’allant pas dans leur sens, ils se retrouvent avec des tickets pour des évènements, trajets, cartes cadeaux ou autres dont ils ne veulent plus. Dans ce cas-là, ils les revendent dans des boutiques spécialisées dans la revente de billets (tous types de billets), les "kinken shop". Il faudra parler un minimum japonais et avoir une idée précise de ce que vous voulez acheter avant d’y aller. Voici un article (en anglais) vous présentant les kinken shops les plus connus : 3 big discount ticket shops in Japan.

Récupérer cartes de fidélité et coupons

Il y a des cartes de fidélité partout et pour tout au Japon, d’où la taille exubérante du portefeuille contenant des dizaines de cartes de la ménagère japonaise moyenne, très friande de ce système.

Toutes ces cartes sont généralement gratuites et vous rapportent des points, certaines ne sont pas très utiles mais d’autres pourraient vous permettre de faire des économies quasiment à chaque fois, telles les cartes de fidélité des karaokés (Manekineko en tête).

Les coupons réductions que l’on trouve également partout (sur internet, sur des flyers dans la rue...) sont aussi des économies potentiellement intéressantes à faire !

Acheter et souscrire pendant les "campaign"

Les "campaigns" sont des offres promotionnelles et là aussi, elles sont partout et tout le temps. Écoles de langue, opérateurs téléphoniques, clubs de gym, toutes les entreprises font régulièrement des "campaigns" (vous entendrez à la TV "campaignchu !") pour attirer de nouveaux clients, et celles-ci sont souvent très intéressantes. Si vous visez en particulier un abonnement, attendez de voir s’ils ne vont pas faire une “campaign” dans les semaines ou mois à venir.

Profiter du système de bénévolat

La société japonaise (tout comme au Canada d’ailleurs) repose beaucoup sur le bénévolat. Être bénévole dans une association est courant et c’est une activité particulièrement prisée des retraités qui s’ennuient chez eux. Ainsi, que ce soit pour apprendre un sport, la cuisine ou encore le japonais, beaucoup de cours sont gratuits ou très peu coûteux car ils reposent sur des bénévoles. Pour les trouver, allez vous renseigner à votre mairie de quartier ou au "community center" (aussi appelé "kominkan") dont vous dépendez. Les associations de quartier disposent parfois aussi de salles de sport ou de piscines, moins classes mais aussi bien moins chères que les clubs de gym privés.

Rester à l'affût des bons plans

Les bons plans ne manquent pas, surtout à Tokyo, et il est parfois difficile de tous les trouver. Un site est spécialisé dans le domaine, si vous comprenez l’anglais un minimum, alors inscrivez-vous à la newsletter de Tokyo Cheapo (ou à défaut Japan Cheapo pour les autres villes) pour être au courant de toutes les bonnes affaires et autres événements gratuits.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Les avantages sociaux au Canada : l’assurance santé

[Interview]

Justine : un trio de PVT anglophones ! (OZ, NZ, Canada)

[Récit de voyageur]

Récit de PVTiste : travailler comme assistant comptable en Nouvelle-Zélande

[News]

Concours « Les 20 ans du PVT », un cadeau à gagner chaque mois !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre