Récit : un PVT nomade en Russie, en plein hiver !

Date de publication : 03-03-2016

Auteur

Noémie

Noémie a choisi de partir en PVT nomade en Russie. Ce PVT a une durée maximale de 4 mois mais peut être prolongé de 8 mois si vous trouvez un emploi sur place. Pendant 4 mois, elle a voyagé dans le pays et est partie à la rencontre des Russes.

PVT nomade en Russie 3

Bonjour Noémie ! Peux-tu nous parler un peu de toi ?

Je suis arrivée directement de France, de ma campagne natale en région centre... à Moscou, en plein mois de novembre. Ça fait 4 ans depuis le début d'année que je suis "citoyenne du monde".

La Russie est mon 3e PVT, je suis rentrée de Nouvelle-Zélande en juillet dernier, j'ai aussi habité à Londres pendant 6 mois après avoir fini mon 1er PVT en Australie.

Je devais faire un break d'un an après mon bac avant d'aller à l'université ... et j'ai attrapé le virus du voyage ! Mon rythme de vie se résume à : je bosse et j'économise pendant quelques mois, dès que j'ai "assez", je repars sur la route. J'ai travaillé dans des bars, cafés, supermarchés, etc.

Mon niveau d'anglais était proche de zéro quand je suis partie en Australie ... maintenant il est très bon. Mon niveau de russe l’est beaucoup moins !

Pourquoi avoir choisi la Russie pour ton 3e PVT ?

La Russie, ça me fait rêver depuis que je suis enfant, c'est le plus grand pays du monde et pourtant on en sait très peu, c'est "mystérieux" et c'est ça qui m'attire. J'adore aussi voyager en train, ici je suis servie.

Mes objectifs étaient d'améliorer mon niveau de russe (ok, je suis feignante, j'arrive toujours à trouver des gens qui parlent un minimum anglais), et surtout de m'immerger dans la culture russe, de comprendre et de me faire ma propre opinion (pas celle que l'on a après avoir regardé les infos à la télé).

Comment s’est passé ta demande de PVT ?

Faut-il vraiment en parler ? J'ai presque abandonné une fois à cause de la paperasse, et j'ai failli commettre un meurtre à l'ambassade de Russie...

Pour la Nouvelle-Zélande et l'Australie, en 2 clics et quelques centaines de dollars en moins, on a le précieux sésame. Pour la Russie, on est obligé de faire des tests médicaux moyenâgeux totalement impossibles à faire au final (il faut s'arranger avec son médecin) et des traductions qui coûtent cher. Arrivée à l'ambassade, on m'a redemandé de payer pour certifier mes traductions déjà certifiées. J'ai fait comprendre à la charmante dame du guichet que c'était complètement débile. Elle m'a simplement répondu "vous voulez le visa ou pas ?".

2 mois et environ 200 euros plus tard, j'ai obtenu mon tant désiré visa vacances travail dit gratuit pour la Russie ! Hallelujah !

Pourquoi as-tu choisi de partir en plein hiver ?

PVT nomade en Russie 4

La question revient souvent : pourquoi la Russie en hiver ? Simplement parce que je voulais voir la Sibérie dans son manteau blanc, et pouvoir marcher sur le lac le plus profond du monde.

Moi qui suis nulle en organisation, l'hiver c'est parfait, il y a très peu de voyageurs (j'en ai rencontré que 3 en 3 mois), on peut réserver son train le jour même, les hôtels sont vides, etc. Le seul réel problème qu'on peut rencontrer ici c'est le froid... Une femme russe m'a dit "il n'y a pas de mauvais temps, que de mauvais vêtements", perso je suis bien équipée et même par - 35 avec du vent, je n'ai pas froid.

Beaucoup de gens pensent que la Russie c'est dangereux. Le seul vrai danger ici, c'est sûrement les 5 cm de glace sur les trottoirs ! J'admire les femmes russes perchées sur leurs talons hauts. Après être tombée 6 fois, j'ai "appris" à gérer.

Tu as choisi un PVT nomade pour tes 4 mois, du coup tu bouges beaucoup, comment ça se passe ?

Mon but, c'est vraiment de découvrir le pays, 4 mois ce n'est même pas assez long. Je me déplace principalement en train (j'ai pris le bus quelques fois mais les routes russes sont pourries, même les locaux le disent).

Je trouve des locaux pour m'héberger sur Couchsurfing, ça fonctionne extrêmement bien, je suis toujours étonnée de voir à quel point les Russes sont accueillants et m'ouvrent aussi facilement leur porte, me donnent des clés, etc.

Mon itinéraire n'était pas du tout défini au départ, je voyage au feeling et si les locaux me conseillent un endroit j'y vais. Je me suis retrouvée plusieurs fois vraiment hors des sentiers battus et les Russes m'ont toujours aidée à trouver mon chemin et un hébergement.

Parmi les villes que j’ai visitées, j'ai vraiment apprécié St Peterbourg, Tobolsk (ancienne capitale sibérienne mais en dehors du transsibérien, du coup les voyageurs ne s'y arrêtent que très peu... dommage, ils loupent vraiment quelque chose), Tomsk, le sud de la Yakoutie, Vladivostok, le nord de Baikal (on m'avait promis des vues sur le lac à couper le souffle, j'ai été servie).

PVT nomade en Russie 2

PVT nomade en Russie 7

PVT nomade en Russie 5

Au cours des semaines passées en Russie, tu as pu découvrir l'hospitalité et la gentillesse des Russes, tu peux nous en parler ?

Les Russes sont hyper accueillants et généreux, ils m'adorent pour la simple raison que je suis étrangère, ils m'offrent à boire et à manger dans le train, me proposent même un hébergement parfois, alors qu'ils me connaissent depuis 5 minutes !

J'ai rencontré un groupe de miniers un matin dans le train, ils étaient tellement contents de rencontrer une étrangère qu'on a célébré ça en buvant des shooters de vodka à 7 heures du matin.

J'ai été invitée à passer le nouvel an avec un groupe de jeunes et leurs amis rencontrés une journée plus tôt... 30 personnes dans une cabane au fond des bois en Carélie. Un vieux monsieur russe m'a dit avec un énorme sourire derrière sa moustache : Welcome to "Racha" !

Mes hôtes m'accompagnent très souvent jusque dans le train pour être sûrs que je suis en sécurité. J'ai aussi reçu des tonnes de cadeaux : chaussettes, thé, chocolat, magnets (ils adorent les magnets les Russes !), etc. On a même voulu me payer un billet d'avion pour m’épargner 35 heures de train jusqu'à Vladivostok.

Tout ça pour dire que les Russes sont loin des clichés qu'on a d'eux... c'est sûr que dans la rue comme en France les gens ne sont pas tout sourire.

Mais ils sont sans doute mieux que nous Français : ils se parlent dans les transports en commun, en faisant la queue, etc.. alors qu'ils ne se connaissent même pas.

Quels conseils donnerais-tu aux PVTistes qui envisagent de partir pour la Russie ?

Les conseils que je donnerai aux futurs PVTistes en Russie :

  • Ne pas abandonner face à toutes les démarches pour obtenir le visa... c'est lourd mais au final vous ne le regretterez pas !
  • Comme on me le dit souvent ici, "Moscou ce n'est pas la Russie", il y a tellement plus à découvrir.
  • Apprendre à lire et à écrire le cyrillique. Ça aide énormément. Pour acheter un billet de train : écrivez tout ce dont vous avez besoin sur un papier en russe, donnez votre passeport et faites votre plus beau sourire. En 5 minutes vous avez votre billet !
  • Si les Russes vous suggèrent un endroit, vous invitent pour une quelconque occasion... allez-y !
  • Si vous voyagez en Russie en hiver, achetez vos vêtements en arrivant ici, ils ont tous ceux qu'il faut : des manteaux de vison aux chaussettes en laine (vos pieds et votre portefeuille vous remercieront !) vendus par les babouchka dans la rue.

Je me permets de rajouter les choses qui me dérangent en Russie :

  • Ici, on ne fait pas la queue en file indienne... mais sur le côté. Après mettre faite gruger plusieurs fois, j'ai compris. Du coup, les gens sont pile à côté de vous quand vous payez ou finissez de régler un truc.
  • Le culte de Lénine. Dans toutes les villes, il y a Ulitsa Lenina (rue Lénine), Lenin Square avec forcément une statue du monsieur en son milieu.
  • Le service dans les resto/cafés, je le trouve vraiment nul parfois.
  • 1er étage = rez-de-chaussée ... juste pour que vous éviter de monter un étage en trop.

Quels sont tes projets aujourd'hui ?

J’envisage de travailler pendant quelques mois et repartir sur la route. Je pense faire la demande du PVT canada l'an prochain, mais ça a l'air plutôt compliqué pour l'obtenir. Contrairement au PVT Russie,  celui-ci a l'air particulièrement populaire !

PVT nomade en Russie 6
PVT nomade en Russie

Évaluation de l'article

5/5 (1)

15 Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements avec la communauté pvtistes.

Gaëtan
32 64
Le paysage est à couper le souffle. Moi qui rêve d’aventure et de grands espaces non touristique… Je t’envie. Félicitation.
Chloé
0 2
Hello Peux tu me parler de ton budget que je puisse me situer ? :)
Noémie
2 3
Désolée de ma réponse tardive, j’ai dépensé 2500€ sur 4 mois en tout, mais j’étais hébergé chez l’habitant quasi tout le temps sauf 8/10 nuits,
Guillaume
4 13
Superbe experience merci 😉
benyounes
0 1
oui salut
Hélène
7.6K 13.9K
Encore merci Noémie !!
Laurent
1 11
Pareil, excellente expérience à ce que je vois, ca donne envie :)
Aude
1 3
magique! ça laisse rêveuse… merci! 😀
Annaïk
1.9K 3.7K
Je ne sais pas si je remettrai un jour les pieds en Russie, mais tes photos sous la neige donnent très envie de découvrir ces paysages! :) Merci pour ton témoignage!
Olivia
4 11
Merci pour cet article, ça donne envie d’y foncer !!!
tiphaine
1.9K 6.4K
merci pour ce retour, ça donne envie de découvrir ce grand pays :)

Articles recommandés