PVT / WHV Australie : bientôt moins cher et jusqu’à 35 ans ?

Article publié le 28-08-2018.

Vous pouvez vous inscrire à notre alerte SMS / E-mail gratuite si vous souhaitez être informé de la décision prise par la France et l'Australie ou par la Belgique et l'Australie concernant le passage du PVT Australie de 30 à 35 ans !

Mise à jour du 28 août 2018 : l'accord de PVT Canada/Australie est modifié : la limite d'âge des participants passe à 35 ans ! Le Canada est le 1er pays à signer officiellement la modification de l’âge avec l’Australie. Source.

Mise à jour de juin 2018 : il n'y a pas de nouvelles informations disponibles mais avec le passage à 35 ans du PVT Argentine pour les Français, nous avons émis quelques suppositions sur le passage à 35 ans du PVT Australie. Plus d'infos...

Mise à jour d'octobre 2017 : à la rentrée de septembre, l'Australie n'avait toujours pas contacté la France pour entamer les négociations relatives à l'âge limite du PVT Australie. Ces derniers mois, le prix du visa n'a pas baissé de 50 $ comme annoncé fin 2016.
En revanche, il est bien fait mention sur les sites des autorités australiennes de la possibilité de travailler une année entière pour le même employeur, sous conditions.

Mise à jour du 1er juillet 2017 : les autorités australiennes n'ont finalement pas fait baisser le coût des PVT Australie à 390 $CA. Les frais de PVT demeurent à 440 $AU. À noter que les Working Holiday Visa ont échappé à une hausse des prix de nombreux visas au 1er juillet 2017.

Mise à jour du 30 juin 2017 : l'Australie a modifié sa loi pour permettre de passer l'âge des PVT Australie de 30 à 35 ans. Toutefois, le nouveau texte de loi prévoit que, si l'accord entre l'Australie et son pays partenaire fixe une limite d'âge à 30 ans, alors cet âge limite s'applique. Cela signifie qu'il faut désormais attendre que l'Australie fasse des demandes de modification d'accord avec ses pays partenaires (dont la France, le Canada, la Belgique) et que ces pays les acceptent. Pour l'instant, la limite d'âge de 30 ans demeure pour la grande majorités des nationalités souhaitant participer au PVT Australie. Pour en savoir plus.

Mise à jour du 6 février 2017 : le 2 février dernier, M. Thierry Mariani, député des Français de l'étranger, a interrogé le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) sur le passage éventuel de l'âge limite du PVT Australie à 35 ans. La réponse du MAEDI confirme ce que nous vous expliquions fin 2016 : il faut au préalable que les deux pays se mettent d'accord. Le MAEDI précise même  qu'"à ce jour, aucune demande n’a été formulée par les autorités australiennes auprès des autorités françaises pour envisager cette modification de la limite d’âge."

L'âge limite de participation au PVT Australie est donc toujours de 30 ans pour le moment.

WHV Australie - Age limite 35 ans - PVTistes

Mise à jour : les PVTistes seront finalement taxés à 15 % sur leurs revenus inférieurs à 37 000 $AU dès le 1er janvier 2017. Plus de précisions...

Mise à jour du 26 octobre 2016 : le ministre du Commerce, du Tourisme et de l'Investissement australien a annoncé dans un communiqué de presse qu'il lançait une campagne de 3 ans, ciblant la France, l'Irlande, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Italie pour augmenter le nombre de PVTistes se rendant en Australie. Cette campagne repose sur la réforme annoncée par le gouvernement australien (voir article initial, ci-dessous) qui inclut (si l'on se fie au communiqué de presse du ministre) :

  • Une taxation des revenus des PVTistes réduite ;
  • Une augmentation de l'âge limite du PVT Australie à 35 ans (au lieu de 30 ans aujourd'hui) ;
  • Une réduction du prix du visa (passant de 440 à 390 $AU) à partir de juillet 2017 ;
  • Plus de souplesse pour permettre aux PVTistes, dans certains cas, de pouvoir travailler jusqu'à 12 mois pour un même employeur.

Dans le projet de réforme adopté par la Chambre des représentants la semaine dernière, aucune mention n'est faite sur l'augmentation de l'âge limite de participation au PVT Australie. Pour le moment, "aucune décision finale" n'a été prise par l'Australie. 

À noter que des changements sont à prévoir en terme de Superannuation (plus d'infos...). Ils entreront en vigueur le 1er juillet 2017.

----

Article publié initialement le 27 septembre 2016

Aujourd'hui, le ministre des Finances australien, Scott Morrison, a annoncé la décision qu'il a prise à l'égard de la backpacker tax. Pour ceux qui n'ont pas suivi les différents rebondissements, voici un bref résumé : aujourd'hui encore, un PVTiste peut demander, à la fin de l'année fiscale ou à son départ d'Australie, à récupérer les taxes qu'il a payées sur ses revenus. Pourquoi ? Parce qu'au regard de la loi australienne, un PVTiste qui gagne 18 200 $AU ou moins sur une année fiscale, est exonéré d'impôts. Les impôts prélevés à la source, sur ses salaires, tout au long de l'année, peuvent donc lui être remboursés. En 2015, le gouvernement australien a annoncé que cette exonération d'impôts serait supprimée mais également que les PVTistes seraient taxés à 32,5 % dès le premier dollar gagné, ce qui est énorme ! Ce changement, qui aurait dû prendre effet au 1er juillet 2016, a été repoussé de 6 mois, le temps qu'une nouvelle décision soit prise, suite aux plaintes des PVTistes eux-mêmes mais aussi, et surtout, des secteurs du tourisme et de l'agriculture australiens, qui craignaient que les jeunes ne choisissent plus l'Australie comme destination pour leur PVT.

Aujourd'hui, le ministre des Finances australien a annoncé que, dès le 1er janvier 2017, les PVTistes seraient taxés à 19 % dès le premier dollar gagné, ce qui est beaucoup plus raisonnable. En revanche, les PVTistes devront, grosso modo, faire une croix sur leur Superannuation. Plus d'infos.

Mais comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule...

Des frais de visas moins élevés

Le prix du Working Holiday Visa australien va passer de 440 $ à 390 $, soit une réduction de 50 $.

La possibilité de travailler jusqu'à 12 mois pour un même employeur

Les PVTistes pourront bientôt travailler pour un même employeur pendant la durée totale de leur Visa Vacances-Travail et non pendant 6 mois maximum, comme c'est le cas aujourd'hui (sauf exceptions dans le Nord du pays), à condition de changer de lieu de travail après 6 mois. Cela ne concernerait donc que les employeurs qui ont des locaux à différents endroits en Australie. En bref, si vous travaillez pour un employeur qui possède plusieurs succursales dans différents États ou Territoires australiens, vous aurez le droit de continuer à travailler pour lui, en changeant de lieu de travail.

Le PVT / WHV Australie bientôt accessible jusqu'à 35 ans ?

C'est sans doute la nouvelle la plus folle de la rentrée si elle se confirme dans les mois/années à venir : le gouvernement australien souhaite augmenter l'âge limite de participation au PVT / WHV Australie. Aujourd'hui, le PVT Australie n'est proposé que jusqu'à 30 ans (pour les Français et les Belges, notamment). Cet âge limite pourrait passer à 35 ans, mais ce n'est pas garanti (voir encadré jaune ci-dessous).

Voici ce qu'a déclaré aujourd'hui Scott Morrison, ministre des Finances australien :

Nous allons apporter des changements au Visa Vacances-Travail : nous allons augmenter l'âge limite de participation à 35 ans et autoriser les jeunes à travailler pour un même employeur pendant 12 mois (six mois maximum au même endroit).

Pour ce qui est du passage de l'âge limite de participation de 30 à 35 ans, ATTENTION, le gouvernement australien a aujourd'hui fait part de ce souhait mais 1. les pays partenaires dans le cadre du PVT seront-ils d'accord (la France et la Belgique, notamment) ? Rappelons que les accords de PVT sont négociés, en France, par le ministère des Affaires étrangères et par le ministère de l'Intérieur, car le PVT est un accord bilatéral, permettant également aux Australiens de se rendre en France. 2. Si les pays partenaires souhaitent augmenter l'âge limite de participation, il va falloir qu'un avenant à l'accord de PVT soit signé, ce qui peut prendre du temps. Il ne faut donc pas prendre cette information pour une certitude et encore moins espérer que des décisions soient prises rapidement.

En attendant, si vous prévoyez de partir en Australie en Working Holiday Visa, voici quelques liens utiles :

  • Notre Guide des PVTistes en Australie (gratuit) en PDF : 300 pages d'infos sur l'Australie, de la demande de visa au retour en France (ou pas !) en passant par l'emploi, le logement et les voyages, entre autres !
  • Notre page Destination Australie avec les réponses à vos questions les plus fréquentes et la liste de tout notre contenu dédié à l'Australie.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Jules est parti en PVT Nouvelle-Zélande sur un coup de tête, cette expérience l'a profondément changée. Voici son récit : Partir en PVT sur un coup de tête...

Articles recommandés

Lamarie

Jeunes pro et Stage coop 2016 : les nouvelles démarches des employeurs

Ayuno

Travailler en station de ski en Australie

Lilou

Je fuis...

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Nubiah
101 62
#1092882

L’âge serait vraiment bien. De nos jours 35 ans est le nouveau 30 ans lol

#1092898

Bonne nouvelle les 35 ans

#1092925

Comment dire... Je dois demander mon PVT Australie au plus tard dans 3 mois (j'aurais ensuite 31 ans), et il va falloir qu'ils nous disent vite si je dois me presser les fesses ou non (ouai, ça serait vraiment trop bien qu'ils le repoussent...).

#1092947

Citation Message de tiphainet Voir le message
Bonne nouvelle les 35 ans

C'est pas encore sûr hein Faut que la France dise oui !

#1092948

Citation Message de Lamarie Voir le message
Comment dire... Je dois demander mon PVT Australie au plus tard dans 3 mois (j'aurais ensuite 31 ans), et il va falloir qu'ils nous disent vite si je dois me presser les fesses ou non (ouai, ça serait vraiment trop bien qu'ils le repoussent...).

Je ne compterais pas dessus si j'étais toi, au cas où... bon et puis petit détail, l'Australie est le seul pays où, si tu ne pars pas dans le temps imparti, tu peux refaire une demande de visa vacances-travail. Faut "juste" repayer les frais

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App