Demande de PVT / WHV Australie : les nouveaux documents à joindre

Date de publication : 01-05-2019

Auteur

Julie

La demande de Visa Vacances-Travail (Working Holiday Visa) pour l'Australie a toujours été connue dans la sphère PVTiste comme étant simplissime et rapide !

Eh bien, désormais ce n'est plus tout à fait le cas !

Depuis quelques jours, la démarche est plus compliquée, dans la mesure où les autorités australiennes vous demandent de fournir les documents suivants :

  • Un scan des pages d'identification de votre passeport ;
  • une preuve d'économies, prouvant que vous avez au moins 5 000 $AU d'économies pour subvenir à vos besoins en début de séjour ET des économies supplémentaires (aucune somme précise n'est indiquée) pour pouvoir vous payer un billet d'avion retour ou un billet d'avion vous faisant quitter l'Australie, à la fin de votre PVT.

Pour la preuve d'économies, nous savons que les relevés de compte sont acceptés. Nous pensons que les attestations signées par votre banque (avec en-tête de la banque, tampon et signature de l'employé de banque) devraient également être acceptées. En revanche, à l'heure actuelle, nous ignorons si des captures d'écran de votre compte en banque seraient acceptables.

Important : si le document n'est pas en anglais, il doit obligatoirement être traduit.

Si pour le passeport, il n'y a pas de problème de traduction (les informations sont déjà inscrites en anglais), ça n'est pas le cas de la preuve d'économies, que vous risquez d'obtenir en français. Dans ce cas, en plus de la preuve de fonds originale, vous devrez fournir une traduction (sur un seul et même fichier). Nous venons de créer une discussion dédiée sur notre forum de discussion : PVT/WHV Australie : traduction de la preuve de fonds, que vous retrouverez également en commentaire de cet article.

Le traducteur ne doit pas nécessairement être un traducteur assermenté. Néanmoins, il doit faire apparaître, sur la traduction, les éléments suivants (en anglais évidemment) :

  • Son nom complet ;
  • son adresse ;
  • son numéro de téléphone (au format international) ;
  • ses qualifications et expériences en tant que traducteur.

Enfin, notez que pour votre demande de Working Holiday Visa Australie, les documents ne doivent pas être certifiés.

IMPORTANT - Les premiers retours des PVTistes

Merci aux PVTistes qui ont pris le temps de partager leur expérience. Pour le moment, il ne s'agit que de PVTistes qui sont dans le cas d'une demande (apparemment) sans vérification humaine. Il y a effectivement deux types de demandes :

  • Les demandes sans vérification humaine : quand les demandes sont traitées en quelques minutes ou en quelques heures à peine, il y a fort à parier que des agents de l'immigration australienne n'ont pas étudié les éléments de votre demande et que le simple fait d'avoir indiqué une nationalité et un âge éligibles et de n'avoir pas répondu "oui" à certaines questions donnant lieu à un examen supplémentaire suffit pour obtenir un Visa Vacances-Travail. Dans ce cas, que vous ayez fourni un relevé de compte, une lettre de votre banque ou une capture d'écran, avec ou sans traduction, cela ne semble pas changer grand-chose. Une PVTiste nous a indiqué sur Facebook avoir obtenu quasi immédiatement son visa en joignant simplement une capture d'écran. Une autre PVTiste a joint une lettre rédigée en anglais par ses soins, en joignant une capture écran de ses comptes. Elle aussi a obtenu son visa, en quelques heures seulement. Dans ces deux cas, nous n'avons pas la certitude qu'une vérification humaine ait été effectuée.
  • Les demandes avec vérification humaine : quand les demandes sont traitées en quelques jours ou quelques semaines, par exemple, nous avons tendance à penser qu'elles font l'objet d'une vérification humaine. C'est notamment le cas pour les PVTistes qui ont déclaré des soucis de santé, qui ont voyagé dans des pays à risque au niveau sanitaire ou qui ont eu des soucis avec la justice, mais pas seulement ! Il arrive que les autorités australiennes étudient aléatoirement des demandes de visa de façon plus approfondie (nous avons eu des cas de couples qui faisaient leur demande de visa au même moment, l'un obtenait son visa immédiatement, quand l'autre devait attendre plusieurs jours ou semaines, sans raison particulière). Dans ces cas-là, il nous semble clair qu'une vérification est faite par des agents de l'immigration australienne et de ce fait, que la preuve d'économies sera étudiée avec attention. Si le document ne convient pas ou s'il manque la traduction, votre demande de Visa Vacances-Travail pourrait être refusée ou les autorités australiennes pourraient revenir vers vous pour vous demander des documents supplémentaires (nous allons devoir attendre d'avoir plus de retours des PVTistes pour en savoir plus sur ce point).

Si vous obtenez un refus, vous pourrez refaire une demande, mais vous devrez repayer les frais de participation de 450 $AU (soit 900 $AU dépensés en tout !).

Deux liens utiles

  • Notre tutoriel consacré à la demande de Visa Vacances-Travail pour l'Australie, que nous venons de mettre à jour suite à ces modifications. Lisez-le attentivement, il décrit étape par étape la demande de visa que vous allez faire et aborde différents points qui pourraient vous intéresser : les délais de traitement, la réception du visa, l'éventuelle visite médicale que vous devrez passer, les candidatures qui pourraient s'avérer plus complexes (souci avec la justice, souci de santé important...) ou encore la modification de vos données personnelles (en cas d'erreur ou si vous perdez votre passeport, par exemple).
  • Notre Guide des PVTistes en Australie : il vous dit TOUT sur l'expérience PVT / WHV en Australie, de la demande de visa au dernier jour de votre visa, en passant par le road trip, l'emploi, le logement, les impôts et les immanquables touristiques, entre autres. Téléchargez-le gratuitement !

Évaluation de l'article

5/5 (1)

115 Commentaires

Neyashi
1 2
Bonjour,

Pour ma part, j'ai fourni un relevé de compte bancaire en français, une capture d'écran de mes comptes en ligne, et une lettre en anglais où je certifiais que j'avais tel montant sur mes comptes ainsi que le montant converti en dollar australien.

Mon visa a été validé sous quelques heures.
Oliv89
8 8
Message de lunally
Oui, j'ai aussi trouvé que ma conseillère était bien gonflée de dire ça. Après tout, c'est pas elle qui donne le visa !

Je doute qu'ils aient des obligations, mais en allant les voir et en insistant un peu peut-être qu'ils trouveront une solution... je tenterai et vous tiendrai au courant, au cas où quelqu'un d'autre ait ce problème.
Bonjour lunally,
Ma banque a pu me fournir une lettre en anglais grâce à un modèle de lettre que les banques doivent avoir (en principe) dans leurs dossiers.
Charlotte
3 11
Message de Lilou
Hello, je ne sais pas s'ils ont des obligations à ce niveau-là, sans doute que non
Pour ta conseillère, même si ce sont les chiffres qui comptent (on est tous d'accord là dessus), étant donné que les autorités australiennes disent que le doc doit être traduit en anglais, elles sont en droit d'exiger un document traduit, même si j'avoue que dans n'importe quelle langue, XXXX euros, ça se dit XXXX ou euros ou alors EUR XXXX.
Oui, j'ai aussi trouvé que ma conseillère était bien gonflée de dire ça. Après tout, c'est pas elle qui donne le visa !

Je doute qu'ils aient des obligations, mais en allant les voir et en insistant un peu peut-être qu'ils trouveront une solution... je tenterai et vous tiendrai au courant, au cas où quelqu'un d'autre ait ce problème.
Julie
4.9K 14K
Message de lunally
Bonjour à tous,

Visiblement, l'option la plus sûre serait d'obtenir un justificatif de fonds en anglais de la part de sa banque. J'ai donc contacté ma banque (Caisse d'Epargne) et tout ce qu'ils peuvent faire, c'est imprimer un justificatif en français. D'après ma conseillère, "ce qui compte, c'est les nombres", c'est pas faux mais bon.

Bref, est-ce que quelqu'un a eu ce problème ? Les banques ne sont-elles pas censées avoir des services internationaux qui peuvent fournir les documents en anglais ?
Hello, je ne sais pas s'ils ont des obligations à ce niveau-là, sans doute que non
Pour ta conseillère, même si ce sont les chiffres qui comptent (on est tous d'accord là dessus), étant donné que les autorités australiennes disent que le doc doit être traduit en anglais, elles sont en droit d'exiger un document traduit, même si j'avoue que dans n'importe quelle langue, XXXX euros, ça se dit XXXX ou euros ou alors EUR XXXX.
Anne-Lucie
470 1.1K
Message de lunally
Bonjour à tous,

Visiblement, l'option la plus sûre serait d'obtenir un justificatif de fonds en anglais de la part de sa banque. J'ai donc contacté ma banque (Caisse d'Epargne) et tout ce qu'ils peuvent faire, c'est imprimer un justificatif en français. D'après ma conseillère, "ce qui compte, c'est les nombres", c'est pas faux mais bon.

Bref, est-ce que quelqu'un a eu ce problème ? Les banques ne sont-elles pas censées avoir des services internationaux qui peuvent fournir les documents en anglais ?
Oui je suis assez d'accord mais j'ai l'impression que les banques en France n'ont pas envie de se casser la tete. Parce que ta conseillere elle est bien gentille mais c'est pas elle qui va accepter/refuser ta demande de visa sur la base de ce justificatif. Il est tres difficile de savoir si l'immigration australienne va effectivement vérifier cet élément minutieusement ou pas.
Anne-Lucie
470 1.1K
Message de PierreArnaudH
Putain la meuf ultra relou j'hallucine hahaha ! Si tu n'étais pas traductrice je me demanderais si tu connais même le concept du "chill". Tu montes sur tes grands chevaux sans raison là en fait, à moins que tu aimes être chiante ainsi pour le fun. Bref, j'espère ne pas te croiser under down, enjoy ta life de psycho-frigide frustrée

Merci Lilou pour les informations etc. en tout cas et désolé pour cette petite sortie mais Mme. Règlement semblait avoir un problème avec moi !
C'est 'down under' pas 'under down'. Et non on ne risque pas de se croiser vu que je ne fréquente pas de Francais arrogants et imbus d'eux-memes qui pensent tout savoir a commencer par maitriser l'anglais quand ca n'est visiblement pas le cas. En Australie on respecte les regles, tu l'apprendras bien vite a tes dépens.
Charlotte
3 11
Bonjour à tous,

Visiblement, l'option la plus sûre serait d'obtenir un justificatif de fonds en anglais de la part de sa banque. J'ai donc contacté ma banque (Caisse d'Epargne) et tout ce qu'ils peuvent faire, c'est imprimer un justificatif en français. D'après ma conseillère, "ce qui compte, c'est les nombres", c'est pas faux mais bon.

Bref, est-ce que quelqu'un a eu ce problème ? Les banques ne sont-elles pas censées avoir des services internationaux qui peuvent fournir les documents en anglais ?
Pierre-Arnaud
4 11
Message de Neuch82
Je pense que c'est plutot toi qui devrait "chill" comme tu dis. En Australie tu dois payer pour tout, certificat de police, white card pour travailler dans le batiment, working with children check pour travailler avec les enfants, RSA pour servir de l'alcool etc et y compris les traductions , c'est comme ca et si tu as la "flemme" tu ne vas pas aller tres loin ici. Le site de l'immigration australienne précise bien "translators" pas "whoever". Et je pense savoir de quoi je parle vu que je suis moi-meme traductrice en pleine certification NAATI.
Putain la meuf ultra relou j'hallucine hahaha ! Si tu n'étais pas traductrice je me demanderais si tu connais même le concept du "chill". Tu montes sur tes grands chevaux sans raison là en fait, à moins que tu aimes être chiante ainsi pour le fun. Bref, j'espère ne pas te croiser under down, enjoy ta life de psycho-frigide frustrée

Merci Lilou pour les informations etc. en tout cas et désolé pour cette petite sortie mais Mme. Règlement semblait avoir un problème avec moi !
Julie
4.9K 14K
Allez, tout le monde chill On est derrière nos écrans, c'est toujours moins sympa qu'en personne

Donc pour résumer :

Option 1 : Un traducteur c'est mieux OU avoir directement un document en anglais de la part de votre banque
Option 2 : Passer par une autre personne qu'un traducteur ou joindre une lettre en anglais écrit pas soi-même : c'est risquer un refus, mais comme souvent ils ne vérifient pas les documents, ça a l'air de passer. Si vous êtes un poissard dans la vie ou si vous préférez ne prendre aucun risque, choisissez l'option 1.
Anne-Lucie
470 1.1K
Je pense que c'est plutot toi qui devrait "chill" comme tu dis. En Australie tu dois payer pour tout, certificat de police, white card pour travailler dans le batiment, working with children check pour travailler avec les enfants, RSA pour servir de l'alcool etc et y compris les traductions , c'est comme ca et si tu as la "flemme" tu ne vas pas aller tres loin ici. Le site de l'immigration australienne précise bien "translators" pas "whoever". Et je pense savoir de quoi je parle vu que je suis moi-meme traductrice en pleine certification NAATI.

Articles recommandés