Article publié le 25-04-2016.

Souroure o Canada

Souroure fait partie des heureux candidats au PVT Canada 2015. Elle s'envole très prochainement pour le Canada, qu'elle prévoit d'explorer en long et en large. Pendant ces deux ans, nous suivrons ses aventures au travers de son blog, dont nous vous partagerons souvent des extraits sur notre page Facebook PVTistes.net Canada et sur Twitter !

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Bonjour ! Je m'appelle Souroure, j'ai 32 ans et je suis originaire des Vosges. J'ai fait des études d'anglais qui m'ont menée à l'enseignement, un métier que j'exerce depuis 5 ans. Je pense au PVT Canada depuis un bout de temps maintenant, mais ce n'était jamais le bon moment pour me lancer dans l'aventure. L'année dernière, j'ai senti qu'il était grand temps pour moi de faire une pause dans ma carrière (voire peut être à long terme changer de métier) et de faire ma demande de PVT. Il s'agissait encore de l'ancienne formule "premier arrivé premier servi" et j'avoue que cela m'a mis un gros coup de pression. Le 31 mars 2015, lorsque j'ai cliqué sur le fameux bouton "soumettre" (deux fois !) et que j'ai vu mon NSM s'afficher, wow, c'était une véritable délivrance !

Tu pars dans un mois pour un PVT Canada de 2 ans, comment tu te sens ?

Le départ est prévu pour le 28 mai et la date approche à pas de géant ! Avant un grand voyage comme celui-ci, on a toujours l'impression d'avoir un million de choses à faire mais finalement, je me rends compte que je me suis plutôt bien organisée ! Hormis les différentes lettres de résiliation à envoyer, il me reste surtout les meubles à revendre, à donner ou à déménager chez la famille. Je pense que cette étape m'aidera à réaliser que je pars pour un grand voyage de 2 ans, car jusque là, j'ai eu un peu de mal à en prendre la mesure. Mon état d'esprit actuel oscille surtout entre excitation et impatience, d'autant plus que je vais commencer mon voyage à Québec Ville, où j'ai vécu pendant 1 an lorsque j'étais étudiante et j'ai hâte de revoir cette ville où j'ai de très bons souvenirs !

Souroure o Canada - PVT Canada

Quels sont tes projets pendant ces 2 ans ?

Je vais consacrer mes 2 ans de PVT à faire du volontariat. Je n'ai pas eu à réfléchir longtemps avant de prendre cette décision car c'est le meilleur moyen selon moi de rencontrer des Canadiens de tous horizons en partageant leur quotidien. Cela me permettra aussi de me déplacer de façon plus flexible (pas d'appartement à chercher, pas de meubles à acheter puis à revendre avant un déménagement, pas de contrat chez un employeur, etc.), d'aller où bon me semble pourvu que je trouve une mission de volontariat qui m’intéresse, de voyager sans dépenser trop d'argent et en mettant en avant des valeurs de partage, d'échange et de solidarité. Pour résumer, le volontariat me permettra d'allier rencontres, voyage et flexibilité !

Tu prévois de faire du Workaway, peux-tu nous parler de ce réseau ?

J'ai découvert Workaway il y a plusieurs mois alors que je cherchais une manière de voyager de façon alternative et moins conventionnelle sans forcément travailler dans une ferme, comme c'est le cas pour le wwoofing. Il s'agit d'un réseau qui met en relation des hôtes et des voyageurs cherchant à donner un coup de main en échange du gîte et du couvert. Tout comme sur HelpX, il y a toute sorte d'hôtes : des familles, des associations, des auberges, des fermes, etc. C'est cette diversité qui me plait. J'ai tout de même une préférence pour Workaway car je trouve le site plus agréable à utiliser mais aussi parce qu'on peut lire tous les avis des anciens volontaires même sans être membre. C'est un petit plus qui peut aider à prendre sa décision si on hésite à payer la cotisation annuelle (23 € pour une personne seule et 30 € pour un couple).
Je tenterai peut être le HelpX ainsi que le wwoofing si j'ai du mal à trouver des hôtes mais en attendant, je vais me contenter d'un seul réseau.

Tu dis vouloir beaucoup voyager pendant ce PVT, quelles provinces canadiennes penses-tu parcourir ?

Je vais commencer par le Québec puis continuer vers l'est pour explorer le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Ecosse et l'Île de Terre-Neuve où j'ai très envie de découvrir le Parc National du Gros Morne. Ensuite, mon but est de traverser le pays en repassant par le Québec puis l'Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan, l'Alberta, la Colombie-Britannique et le Yukon. Rien n'est arrêté, je me laisse la liberté de modifier mon itinéraire en fonction des opportunités, des envies ou des imprévus. D'ailleurs, il y aura peut-être des surprises, je n'en dis pas plus... :)

Pour toi, que représente l'opportunité de faire un PVT au Canada ?

Je considère le PVT comme une belle opportunité de voyage avant tout. Pour moi, c'est l'occasion de voir du pays, de découvrir un territoire inconnu, de s'enrichir de nouvelles cultures. Comme je le disais juste avant, j'ai vécu à Québec Ville où j'étais assistante de français pendant un an et où j'avais un rythme de vie proche du métro-boulot-dodo. C'est grâce à cette expérience que j'ai compris ce que j'avais envie de faire de mon PVT : vivre une véritable aventure, loin de ce que je connais déjà professionnellement et humainement. Je trouverais ça dommage de reproduire un quotidien similaire à celui que je vis déjà en France. C'est aussi ce qui me pousse à faire du volontariat. Je pourrai ainsi exercer des activités que je n'ai jamais pratiquées comme travailler dans un ranch, donner un coup de main dans un écolodge ou encore aider à monter des projets associatifs.

Tu vas tenir un blog pendant ces deux ans, tu peux nous en parler ?

Flying Downtown - Souroure o Canada

J'ai créé mon blog voyage (Flyingdowntown.com) il y a 4 ans déjà, on y trouve bons plans, récits, photos et bonnes adresses. J'aurai beaucoup de choses à raconter pendant ces deux années qui m'attendent, je vais donc partager un maximum de choses et publier 1 à 2 articles par semaine. Il y aura bien sûr les récits de mes expériences Workaway avec mes impressions, mes conseils, mes réflexions personnelles mais aussi de la culture, des bonnes adresses, des festivals, etc.

Et si on veut te suivre sur les réseaux sociaux ?

Vous pouvez me retrouver sur Facebook, Instagram et Twitter. Et pour me suivre facilement pendant mon PVT, n'hésitez pas à suivre le hashtag #SouroureOCanada.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Que faire et visiter à Toronto ?

[Interview]

Joane, installée à Edmonton

[Récit de voyageur]

Rencontrer des Français pendant un voyage à l’étranger

[News]

Rejoignez notre groupe LinkedIn des PVTistes au Canada !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

J’ai beaucoup aimé cet article, simple et sympa ! De plus ça me donne une idée pour préparer mon départ le « Workaway  » . Merci et à très bientôt pour ton récit. :)

{{likesData.comment_65577.likesCount}}

je viens d’un petit village du Sud où rien ne se passe et où je fais du ménage en vivant chez papa maman. vu comme ça ce n’est pas folichon mais maintenant que le départ approche je suis angoisséééééeeeee :/ pourtant comme Souroure et d’autres, j’ai envie de voir ailleurs si l’herbe est plus verte mais me dire que la semaine prochaine, je pars dans un pays que je ne connais pas, perdant tous mes repères, mes habitudes, me couper tout à coup de mes proches dont je suis TRES proche, c’est dur. j’aimerais comme beaucoup, envisager ce PVT comme une expérience unique et excitante mais au contraire je me demande si je ne vais pas faire machine arrière :/ stress de dernière minute j’imagine? (et c’est pas fini!) en tous cas Souroure, je te souhaite que du bon pour ce périple!

{{likesData.comment_65580.likesCount}}

C’est tout à fait normal d’angoisser ! Pour toutes les raison que tu as cité. Certaine personne sont plus à l’aise avec le fait de voyager et quitter son pays. Mais c’est une décision que tu as prise et il y a pleins de bonne raison à ça aussi. Ce n’ai pas rien que quitter son « confort » pour aller vers l’inconnu, mais sans ça tu ne pourra jamais savoir si ça valait coup. Tes amis serons toujours là tout comme ta famille, si il y a quoi que se soit rien ne t’empêchera de rentrer ou faire un petit saut en France :)

{{likesData.comment_65581.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K

Oui les angoisses, on est beaucoup à les avoir et souvent après quelques heures/jours/semaines sur place, on a pris de nouveaux repères (un repère peut être celui de ne plus en avoir, en changeant d’endroits tous les deux jours, tout est question d’habitude) et notre nouvelle vie commence 😉 Laisse les angoisses t’accompagner, elles te laisseront tranquilles très bientôt :)

{{likesData.comment_65582.likesCount}}

Merci pour vos messages! vous avez sans doute raison, au fond je sais que maintenant que j’ai fais toutes les démarches et économisé, ce serait stupide de ne pas aller au Canada parce que j’ai peur. il faut parfois se faire violence!

{{likesData.comment_65583.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre