On a testé la poutine au bœuf haché

Date de publication : 03-09-2013

Auteur

Cooksmopolitan

Certains pvtistes sont aussi de véritables cordons bleus ! Une nouvelle série d’articles voit le jour sur pvtistes.net : la cuisinière derrière les fourneaux de Cooksmopolitan.com fera voyager nos papilles dans tous les pays du PVT. Aujourd’hui, le Canada est à l’honneur avec la recette de la Poutine au bœuf haché ! 🙂

Poutine au boeuf haché

D’emblée, le mot « Poutine » n’inspire pas confiance. La faute à Vladimir ? Ou à la peur de prendre 3 kg rien qu’en voyant cette spécialité québécoise en photo …? Car la poutine n’est rien d’autre qu’un tas de frites, arrosé de sauce « gravy » et de fromage en grain.

Bien que ce plat ne figurera jamais au menu de Weight Watchers et fera encore moins partie des recommandations nutritionnelles de l’OMS, la poutine figure bel et bien dans le top 5 des spécialités culinaires canadiennes à ne pas louper. Ami(e)s pvtistes, ex- pvtistes, futur(e)s pvtistes, nostalgiques du Canada ou tout simplement gourmand(e)s, je vous propose dans cet article une recette gastronomique de la poutine, au bœuf haché (du boucher, s’il vous plaît !). Une petite merveille gourmande qui va vous faire fondre comme de la neige au soleil. J’ai vu sur le net des recettes de poutine avec de la sauce « gravy » à reconstituer (nan nan nan) ou même submergée de sauce Barbecue (non mais ça va pas la tête ou quoi ?!!), là c’est vraiment pas mon délire. Je veux mettre à l’honneur ce plat pour lequel j’ai eu un coup de foudre lors de mon « food road trip » au Québec.

Parce que j’ai goûté de la Poutine « bad gamme » 🙂 (notamment celle de la Rôtisserie St Hubert ➝ fuyez !) et de la « hot gamme » 🙂 (celle de la Banquise à Montréal, reconnue comme une des meilleures du pays), j’ai pleinement conscience qu’il faut traiter la poutine avec beaucoup de délicatesse, pour faire de ce plat à priori grossier… wait for it… la fine fleur des frites à la sauce ! Parce que la poutine, ça peut aussi être beaucoup de douceur, voire de la poésie, dans ce monde de brutes. Alors, challenge accepted ?

Les ingrédients  

Pour 2 grosses ou 3 moyennes poutines :

Pour la sauce au bœuf haché :

  • 300 g de bœuf haché du boucher

  • 2-3 oignons

  • 1 gousse d’ail

  • 1 carotte

  • 1 tomate

  • 2 càc de fond de veau

  • 2 càc de fécule de pomme de terre (type maizena)

  • 1 verre de vin rouge

  • ½ L d’eau

  • 2-3 branches de persil

  • Sucre

  • Poivre, sel, et épices à steak de Montréal (mélange de poivres, sel, ail en poudre, oignon en poudre, graines de coriandre, piment, aneth et grains de moutarde)

  • Optionnel : 2-3 càc de sauce barbecue

Pour les frites

1 kg de pommes de terre (compter environ 3-4 pommes de terres par personne) de type Charlotte ou Agata, idéalement une variété avec un taux de matière sèche (< 22 %), pour des « frites au top »

Pour le fromage

  • Du fromage en grain si vous êtes au Canada

  • Alternativement, du Babybel ou de la tome, hachés au couteau

Les ustensiles spéciaux

  • Une friteuse, de préférence thermostatée
  • Accessoirement, un taille-crayon à légumes pour les frites Flower Power


La préparation

Durée : 1 heure + 30 minutes de préparation de frites à l’avance

Les frites « carrées »

Commencer par la préparation des frites bien à l’avance. Éplucher les pommes de terre puis les couper en bâtonnets

Petit conseil : l’irrégularité de la taille des frites n’est pas un problème, bien au contraire, elle permet d’avoir plusieurs contrastes de texture au sein d’un même lot.

Étape optionnelle mais recommandée pour les amateurs de frites onctueuses à cœur : 1 heure à l’avance, pré-cuire les frites entre 7 à 10 minutes dans l’eau bouillante et salée (une poignée de gros sel pour une grosse casserole), puis les sortir de l’eau et les laisser refroidir.

Faire chauffer la friteuse à 150°C à l’avance, avec de l’huile de friture de préférence, pas de Végétaline

Au dernier moment, cuire les frites en 2 cuissons :

1er bain [150°C ; 5 minutes]

2e bain [190°C ; 6 minutes], avec un temps de latence de 5 à 10 minutes entre les 2 bains, pour la montée en température de l’huile.

Les frites « flower power »

Pour ceux qui ont du temps à perdre et veulent revisiter la poutine !

Acheter un taille-crayon à légumes (sinon c’est super galère)

Choisir des pommes de terres de forme allongée

Les peler, puis les tailler au taille-crayon à légumes en veillant à ne pas casser le ruban formé

Enrouler le ruban sur lui même pour former une rose

Petit conseil : Dans les « chutes » de pomme de terre, prélever un petit cône de pomme de terre et l’insérer au fond de la rose. Cela apportera de la consistance moelleuse.

Frire en 1 seul bain [190°C ; 5 minutes]

La sauce au bœuf haché

Dans une poêle à feu moyen-fort, faire revenir la gousse d’ail pressée, l’oignon émincé et la carotte en julienne dans de l’huile d’olive. Ajouter une pincée de sel et de sucre pour exhausser le goût et la couleur dorée.

Une fois le tout bien doré, ajouter le bœuf haché, 1 petite càc de sel, du poivre à votre goût et 1 càc d’épices à steak de Montréal, et faire revenir

Quand le bœuf haché est cuit, ajouter le verre de vin rouge et laisser évaporer à feu moyen-doux

Une fois le vin réduit, ajouter 1/2L d’eau, le fond de veau, la maizena, 1càc de sucre. Bien mélanger et laisser réduire à feux doux et à moitié couvert pendant environ 15 minutes.

Goûter la sauce et ré assaisonner à votre goût. Ajouter 2-3 càs de sauce barbecue (optionnel)

L’assemblage : 3 possibilités

    • Montage classique : arroser les frites de sauce au bœuf haché, parsemer de persil haché, poivre et de fromage émietté.
  • Montage tatin (ou comment challenger le status-quo) : Pourquoi pas inverser et mettre la sauce en dessous avec le fromage et recouvrir de frites.

Avantages :

1) Les frites peuvent rester croustillantes encore plus longtemps et du coup vous n’avez pas à vous dépêcher de les engloutir

2) Vous pouvez les manger avec les doigts, il ne vous reste plus qu’à  plonger la frite dans la sauce, et même avec le petit doigt en l’air si cela vous chante… la poutine du snob ! (je vous avais promis du raffinement !)

  • Montage Flower Power : définitivement Tatin-style, la sauce en dessous, comme le terreau de ces petites fleurs. Décorer avec des feuilles de basilic.

N’oubliez pas de consulter notre dossier La cuisine canadienne et pour plus de recettes sur Cooksmopolitan.com – Canada Drive.

28 Commentaires

Joëlle
5 18

Ça donne tellement envie, merci pour cet article!

Cooksmopolitan
4 22

Merci ma ptite JOJO
XOXO

Sarah
0 107

Très sympa ce nouveau type d’articles ! Merci Cooksmopolitan 🙂

Cooksmopolitan
4 22

Merci Sarah!

Magali
3.5K 4.4K

J’allais dire la même chose Mat : voilà j’ai faim mais pire encore j’ai envie d’une poutine !!!

Cooksmopolitan
4 22

il va faire froid cet hiver parait il alors la poutine sera utile pour les prochains mois 🙂

Magali
3.5K 4.4K

Ho ben j’ai pas besoin qu’il fasse froid pour m’envoyer une poutine moi 🙂

Mathieu
10.4K 20.9K

Il est que 9h00 à Toronto mais ton article m’ouvre déjà l’appétit 😉
Merci pour ta recette !

Julie
5.1K 14K

Exactement l’effet que ça m’a fait :p

Cooksmopolitan
4 22

Faut y aller la!! et préparer l’hiver 🙂

Cooksmopolitan
4 22

🙂 hihihi

Articles recommandés