Marie raconte sa participation aux rencontres organisées par Pvtistes.net !

Date de publication : 13-04-2022

Auteur

Marie

Depuis la pandémie, Pvtistes.net n’avait encore pu se faire rencontrer les pvtistes au Canada, même si bien sûr, des rencontres se font quotidiennement entre les personnes ayant fait le choix d’immigrer à Montréal, Toronto ou ailleurs. Il faut quand même avouer que les restrictions liées à la Covid-19 et les -20 degrés en hiver n’ont pas optimisé les conditions pour sociabiliser !

J’ai eu la chance de participer à une première “soirée Pvtistes” à Toronto en mars, puis à Montréal en avril, ville où je réside.

Ces rencontres organisées entre pvtistes permettent, de mon point de vue, de se sentir réellement appartenir à une communauté. Peu importe notre parcours, la ville d’où on vient, si on a déjà voyagé, etc. On sait qu’on a tous eu la même envie de partir, de découvrir un autre endroit, une autre partie de soi. On a tous été confrontés aux mêmes démarches d’immigration, on s’est certainement posés les mêmes questions en arrivant. On peut ressentir la même excitation, la même joie, les mêmes peurs, les mêmes doutes…

Depuis mon arrivée à Montréal il y a plusieurs mois, j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux Français et Belges, pour la plupart arrivés avant moi. Ces rencontres sont toutes super, permettent de partager, d’en apprendre plus sur la ville où on habite, les expériences de chacun, créer des liens. En revanche, certains peuvent avoir leurs habitudes, peuvent être presque “blasés”, ne cherchent pas à étendre leur(s) cercle(s) ou au contraire sont sur le point de finir leur PVT leur permis Jeunes Pro ou leur stage. Rencontrer des personnes par son réseau peut être un véritable tremplin pour se faire des amis mais il manque parfois la magie de la rencontre imprévue.

Ces rencontres pvtistes permettent, toujours selon moi, une autre dynamique. Nous savons que chaque personne présente cherche à rencontrer d’autres personnes, à échanger. Personne ne sera fatigué des questions telles que “Tu es ici depuis combien de temps ?”, “Tu viens d’où ?”, “Tu comptes rester après ton PVT ?”, “Tu vis en coloc ? Dans quel quartier ?”.

On ressent une ambiance particulière. Pour la première fois, j’ai ressenti que le PVT n’était pas forcément une expérience uniquement personnelle, ou à deux lorsqu’on vient accompagné. On le fait aussi, surtout ?, pour ce genre de moments. Arriver seul à un endroit et repartir avec plein de nouveaux amis et l’envie de se revoir le week-end qui suit.

Ces soirées pvtistes arrivent plusieurs mois après mon arrivée, j’y suis donc allée accompagnée. Je me suis quand même demandée en voyant tous ces gens arriver seuls, présents sur le territoire depuis 2 jours, 2 semaines, 2 mois ou 2 ans, si j’aurais eu le courage en arrivant à Montréal d’aller toute seule dans un bar où je ne connaissais personne. J’espère que oui parce que les liens entre chacun se sont tissés d’une facilité déconcertante.

J’invite vraiment tous ceux qui cherchent à rencontrer d’autres pvtistes le temps d’une soirée ou pour du plus long terme à se rendre à ces rencontres. Si vous avez peur d’y arriver seul, de ne pas vous sentir à votre place, je vous assure que, premièrement la plupart seront dans votre cas, et deuxièmement, je vous mets plutôt au défi de ne pas vouloir y revenir !

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés