On a testé un séjour à Taiwan

Article publié le 10-04-2013.

Taïwan annonce à la couleur dès que l’on franchit la porte de l’aérogare : « Taïwan beyond your expectations » (= Taïwan, au-delà de vos attentes). Plutôt prétentieux comme slogan me direz-vous. Il est vrai que c’est peut-être ce que j’ai pensé au début.

Et pourtant, Taïwan va vous émerveiller aussi bien les yeux que les papilles.

Découverte du centre-ville avec mon amie Amber, que j‘ai rencontrée en Australie 4 ans auparavant. Elle m’emmène faire un tour de la ville, entre la tour 101, la rue Shuangcheng, mais aussi le marché de Shilin où je peux, entre autres, goûter un dessert fait d’une fine pâte avec de la glace à la vanille, de la cacahuète râpée et de la coriandre. Le tout enroulé… c’est délicieux !

À découvrir aussi, le bouillon de crevettes, les dumplings (raviolis chinois), le bubble tea (du thé au lait avec des perles de tapioca), etc.

Il est absolument impossible de manquer ce marché. C’est le plus grand marché de nuit de Taipei. Il est simple de s’y rendre en métro.

Puis Gail, une autre amie que j’ai rencontrée en même temps que Amber, nous a fait découvrir un temple qui lui est cher. Moment de recueillement et courtes prières au programme.

Une sortie en karaoké s’impose. C’est donc jusqu’au bout de la nuit que l’on  s’essaie à chanter standards chinois et internationaux.

Le lendemain, visite des sources naturelles de Su-ao avec toute la famille de Gail. Bouffe impressionnante dans le port de Nanfang-Ao. Le festin partagé en famille est un régal !

Puis vient le temps pour moi de voyager en solo. Je prendsle train pour me rendre à Hualien sur la côte est. Une nature luxuriante dans le parc national de Taroko. Des gorges de marbre impressionnantes, des pics, des torrents et la liste est longue !

Entre faune et flore sauvage, vous pourrez faire des randonnées assez intéressantes au beau milieu des montagnes verdoyantes.

Je pars de mon auberge familiale le matin pour une petite randonnée tranquille. J’ai demandé à la proprio le bus qu’il faut prendre pour m’y rendre. Sur place, je commence à marcher le long de la route pour ensuite emprunter des chemins banalisés.

Grottes et autres canyons me ravissent les yeux. Je progresse lentement mais sûrement sur le fameux tunnel des 9 virages. En revenant sur la route et après avoir marché une bonne partie de la journée, je décide de faire du stop. Ca marche bien. Un couple de Taïwanais s’arrête et m’emmène jusqu’au temple de Changshun Tzu que voici en image.

Je reviens au camp de base par mes propres moyens et je décide de gravir l’une des montagnes.

Je zappe complètement de m’enregistrer auprès du guide de montagne et je progresse pendant près d’une heure et demi sur un chemin escarpé qui est censé m’amener dans une tribu locale. Je ne croise pas âme qui vive jusqu’à ce virage boueux où un cobra me fait face pendant environ 2 secondes.

Il a le temps de se dresser, d’émettre un son et de s’enfuir. J’ai bien cru que c’en était fini pour moi… Personne ne sait que je suis ici, ça fait une heure et demi que je marche sur un chemin perdu… Je reste pétrifié pendant au moins une minute, cloué sur place par la peur !

Remis de mes émotions, je continue ma progression jusqu’à ce que je croise ce jeune couple qui me dit qu’il va bientôt faire nuit et que le village est encore à 45 minutes de marche. Ca fait déjà deux heures que je progresse, si je ne redescends pas de suite, ça ne va pas le faire ! Le retour s’impose donc.

Le lendemain, une session de canyoning est au programme avant que je ne prenne mon train. Je rencontre une bonne compagnie de Chinois en vacances avec qui les rigolades sont au rendez-vous. Toboggans et sauts dans l’eau fraîche animent notre matinée. Que de bons souvenirs !

Tout à fait au sud, se trouve la station bien connue de Kenting. C’est un lieu de surf convoité par les Taïwanais mais aussi par les vacanciers pour ses plages. Au programme : marché artisanal et roulotte de nourriture le soir, activités nautiques le jour.

Là, on se retrouve avec les filles (Amber, Crissy, Molly et sa cousine) pour 3 jours bien sympa ! Banana boat, relaxation, séance guitare sur la terrasse et repas de goinfres… Superbe !

Le soir, je monte sur scène à l’occasion d’un concert d’un groupe philippin qui se produit là. Ils me voient chanter sur leur musique et me demandent de les accompagner ! Plutôt bonne ambiance !

Retour en train sur Taipeï.

Je vous recommande un petit tour par le Lung-Shan Temple et un repas ou un verre sur la colline de Yangmungshan. On y a une vue imprenable sur la capitale. Il est préférable de s’y rendre à la nuit tombée pour profiter des lumières de la ville.

Pour ce qui est des déplacements dans Taipei, les bus et métro (MRT, Metro Taipei)

offrent des liaisons fréquentes et très pratiques pour les usagers. Les tickets de métro se présentent sous la forme de jetons bleus. Ce réseau est géré par le TRTS ("Taipei Rapid Transit Corporation").

Un ticket coûte de 20 à 65 dollars taïwanais, la plupart des destinations étant accessibles pour environ 20 à 30 dollars selon la distance.

Pour les futurs bénéficiaires du PVT Taïwan, le salaire minimum se situe à environ 450 € par mois (soit environ 17 000 TWD).

La conversion oscille entre 38 et 40 TWD pour 1 €.

La location d’un appartement coûte entre 200 et 400 € dépendamment de l’endroit, de la taille et du standing du logement.

Les marchés du travail porteurs pour les étrangers sont souvent l’enseignement de l’anglais et la restauration. Il existe également quelques possibilités dans le commerce du vin (importations).

Le surlendemain, je rentre chez moi… au Japon !!


Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Travailler à l’étranger : le VIE et le VIA

[Interview]

Louis, à Taïwan pour un moment !

[Récit de voyageur]

Récit de quelques jours sur Magnetic Island (Australie)

[News]

Changements pour le PVT Australie : vous pourriez faire jusqu’à 3 PVT !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Mylène
3.8K 2.2K

Super récit, ça donne trop envie !! (sauf le passage sur le cobra !)
Mais qui est donc ce pvtiste mystère qui nous fait partager son voyage ? Camille ?

{{likesData.comment_18071.likesCount}}

Bonjour Mylene,

Euh non, c’est pas Camille…c’est Zu! Je suis content que le récit t’ait plu. Taïwan donne effectivement envie d’y rester un peu plus. Pour le cobra, je te l’accorde, c’était bien flippant!!

{{likesData.comment_18137.likesCount}}
Mylène
3.8K 2.2K

Ah, le personnage mystère s’est enfin dévoilé ! Super expérience en tout cas, ça donne encore plus envie d’aller à Tw !
Si le PVT se fait, penses-tu y retourner pour tenter une expérience plus longue ?

{{likesData.comment_18151.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K

C’est une erreur de ma part, je la corrige tout de suite 😉

{{likesData.comment_18198.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K

C’est corrigé… Et Mylène, je me permets de répondre pour Julien : Monsieur est vieux maintenant, du coup son PVT en cours (le 5e !!) sera le dernier :(

{{likesData.comment_18199.likesCount}}

Wow wow wow…comment ça je suis vieux?!!! Je suis rendu à un âge où il n’est plus possible d’obtenir de PVT…nuance!!! :-)

{{likesData.comment_18216.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K

Tout à fait :p

{{likesData.comment_21901.likesCount}}

Hello,

Un petit aperçu de mon séjour a Taiwan pour vous donner une idée.
http://labaroudeusepw.blogspot.tw

Ciao 😉

{{likesData.comment_67119.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre