Récit : un passage à l’hôpital à Hong-Kong

Article publié le 21-03-2016.

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Aurélie est arrivée en PVT à Hong-Kong il y a quelques mois. Elle a eu besoin de se rendre à l'hôpital et a souhaité partager avec vous son expérience.

Je ne le souhaite à personne, mais si vous aussi vous avez des soucis de santé après votre arrivée à Hong-Kong, voici quelques lignes pour vous expliquer brièvement comment l’hôpital (où je suis allée) est organisé.

Je suis allée voir dans un premier temps un médecin du cabinet médical privé UMP Medical Center à Central. Il m’a prescrit des antibiotiques et une série d’analyses. Après quelques jours, mon infection due à une bactérie était toujours là, je suis donc allée à l’hôpital Sanatorium de Happy Valley. Même si je lutte encore aujourd’hui pour guérir et qu’être malade à l’étranger peut être déstabilisant (particulièrement lorsque cela concerne des organes), la prise en charge a été à mon goût plutôt appropriée. Le personnel y parle très bien anglais et tous les spécialistes sont sur place.
Voici, si besoin, un petit débrief' qui pourra vous préparer à votre arrivée à l’hôpital en cas d’urgence (ou non d’ailleurs), car vous pouvez vous y rendre pour consulter un généraliste avec ou sans rendez-vous.

Une chose à savoir : la différence entre les hôpitaux privés et publics est grande, les prix certes mais aussi la durée d’attente. Le sanatorium est un hôpital privé, j’ai été prise en charge immédiatement, je dirai en moyenne 10/15 min d’attente, on reconnait là le côté expéditif des Hongkongais. Toutefois, ça n'est pas toujours vrai. J'y suis retournée une fois un week-end et j'ai dû attendre une heure alors que j'avais un rendez-vous ! Si les urgences sont généralement assez efficaces, il est assez perturbant de voir qu’ils vous « éjectent » aussi rapidement qu’ils vous prennent en charge. À titre d’exemple, je venais de faire une injection d’antibiotiques par voies intraveineuses, et on m’a dit que je pouvais retourner travailler. Difficile à croire, quand j’étais tout juste en mesure de marcher et d'aller prendre le tram pour rentrer !

Les prix

Consultation généraliste : 350 $HK à l’hôpital (c'était moins cher qu'au 1er cabinet médical où j'ai dû payer 400 $HK !)

Echographie de l’abdomen 3 500 $HK

Injection intraveineuse : 390 $HK (290 $HK pour l’antibiotique injecté, 100 HKD de service charge)

Prise et analyse de sang : 340 $HK

Autre analyse laboratoire : 260 $HK comprenant une culture de bactérie

Médicaments : entre 100 $HK et 200 $HK pour 5 jours d'antibiotiques, de probiotiques, d'anti-inflammatoires et de paracétamol.

NB : votre HK ID (ou votre passeport) sera indispensable à la délivrance des médicaments.

Il est important de savoir que le fait de détenir une HK ID vous permet d’accéder aux hôpitaux publics en ne payant que très peu, autour de 100 HKD selon le problème, et des prix inférieurs également en hôpitaux privés.

Le temps d’attente :

  • Hôpital privé : 15/20 min en moyenne (enregistrement compris).
  • Hôpital public : jusqu’à 3/4h (ma colocataire s’est fait renversée par un taxi, fractures aux doigts de pieds avec œdème, elle m’a dit avoir attendu 3 heures).

L’Assurance PVT 

Ouf ! L’assurance est obligatoire à Hong-Kong. J’ai choisi Globe PVT et j’en ai été très satisfaite. Rapidité, appel d’un médecin français depuis la France, très rassurant lorsque vous n’êtes pas vous-même médecin et qu’il est difficile de savoir si le diagnostic est approprié. Le médecin a été très à l’écoute et rassurant.

A priori, l’assurance couvre l’ensemble des frais. En cas d’hospitalisation, n’oubliez pas de les informer au plus vite, avant l’hospitalisation si possible. Pour ma part, j’ai envoyé un e-mail juste après ma première consultation pour m’assurer que je serai couverte par l’assurance. Tout au long de mon traitement, j’ai fait suivre l’ensemble des documents en ma possession, à la fois utiles au médecin pour suivre mon dossier et également pour informer l’assureur des frais engendrés.

La localisation

Le Sanatorium Hospital est situé face au Race Course d’Happy Valley. Terminus du tram puis quelques minutes de marche. Il n’est pas forcément très visible depuis la rue.

WHV_Hopital_HK_1
WHV_Hopital_HK_2

Le fonctionnement de l’hôpital

1. Vous venez d’arriver à l’hôpital. Il est conseillé de se désinfecter les mains et de porter un masque, à disposition sur place.

WHV_Hopital_HK_3

2. Enregistrez-vous. Prenez un ticket, préparez votre HK ID ou votre passeport. Vous pouvez jeter un œil sur l’écran présentant les médecins. On ne sait jamais, peut-être que le visage de l’un d’entre eux ne vous revient pas… Plus sérieusement, ils indiquent souvent les diplômes et les spécialités de chaque médecin, il peut être utile de voir qui est le plus approprié à votre cas. Si vous êtes pressés, dites-le, vous consulterez le premier médecin disponible. Gardez les autocollants indiquant votre nom : ils vous seront utiles pour obtenir vos médicaments.

WHV_Hopital_HK_4

3. Votre numéro vient d’être tiré, quelle chance, c’est votre tour ! Vous pouvez vous enregistrer et remplir un formulaire. On vous demande alors si vous avez voyagé au cours des trois dernières semaines et si vous avez eu de la fièvre.

WHV_Hopital_HK_5

WHV_HKHospital26

4. Direction le fond du couloir. Vous allez être accueilli par de jolies infirmières. Elles vont prendre votre température, votre tension et vous demander vos symptômes.

WHV_HKHospital28

5. 5/10 minutes d’attente et votre consultation avec le docteur devrait bientôt débuter.

6. Selon les besoins, vous pouvez être amené à vous déplacer d’un service à l’autre. Par exemple, aller au premier étage pour prendre un rendez-vous au service radiologie et apporter votre dossier. Ou encore, direction une seconde aile du bâtiment pour apporter un échantillon à analyser et régler les frais sur place.
Je vous conseille de vous faire accompagner car selon votre état il n’est pas toujours facile de marcher, de prendre l’ascenseur, de se tenir debout, d'attendre et de devoir gérer ces choses en apparence simples lorsque l’on ne se sent pas bien. Il est aussi important d’être bien conscient car on peut oublier de vous administrer les traitements ou les soins, si vous ne rappelez pas au personnel que vous devez par exemple faire une injection, une analyse…. Vous devez vous prendre totalement en charge.

7. Ce qui est certain, c'est qu'on n’oubliera pas de vous faire passer par la caisse, sinon pas de médicaments… N’oubliez pas votre portefeuille. Vous pourrez normalement payer en liquide ou par carte bancaire (les cartes de paiement Union Pay sont acceptées). Pour info, quand j'y suis allée, il n’était pas possible de payer avec une carte Union Pay au UMP Medical Center.

WHV_Hopital_HK_6

8. Vous attendrez un peu pour la dernière étape : collecter les médicaments à la pharmacie sur présentation de la facture payée. Vous aurez besoin de présenter une pièce d’identité (ou au moins une copie sur votre téléphone) et les autocollants qui vous ont été remis lors de votre enregistrement.

Ce témoignage a pour but de vous donner une idée du fonctionnement d’un hôpital privé à Hong-Kong. En revanche, mon expérience n’est pas forcément similaire à toutes les autres. Bonne chance à vous.

Et enfin pour le réconfort...

Même si vous êtes mal en point, cette expérience aura au moins le mérite de vous faire sourire un peu : entre ces étranges coiffes en pseudo-plastique portées par les infirmières et leurs jolies jupes et collants blancs, on se croirait dans un manga japonais ! Pour la photo, je n’ai pas osé, je laisse votre imaginaire faire le reste…

Have fun 😉

Vous avez aussi fait un tour à l'hopital lorsque vous étiez à Hong-Kong ? Venez nous raconter comment ça s'est passé pour vous, en commentaire.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

L’inscription consulaire à l’étranger (pour les Français)

[Interview]

Emmanuelle, une cuisto en PVT à Hong-Kong

[Récit de voyageur]

PVTistes au Canada, parlez-vous acadien ?

[News]

Changements pour le PVT Australie : vous pourriez faire jusqu’à 3 PVT !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre