Récit de voyageuse : Colonia Del Sacramento (Uruguay)

Article publié le 13-12-2017.

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Actuellement en road trip en Amérique du Sud, je commence mon périple par un petit pays, histoire de réveiller mon espagnol bien rouillé et de me mettre à la page Sud-Américaine tranquillement. Me voici donc en Uruguay pour une dizaine de jours !
Ma découverte de ce pays commence par Colonia Del Sacramento.

pvt-uruguay-drapeau

Histoire-géo en bref

Située au Sud-Ouest de l’Uruguay, Colonia comme l’appellent les Uruguayens, est à une heure et demie de bateau de Buenos Aires et à moins de 200 km de Montevideo, la capitale de l’Uruguay.
Fondée par les Portugais en 1680, cette ville a été classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO grâce à son quartier historique. Selon l’UNESCO, ce site constitue le seul exemple au niveau de la région d’un plan urbain qui ne suit pas la forme rigide "en échiquier", mais un plan libre et adapté aux particularités topographiques du site, quoi que fortement marqué par sa fonction militaire.
Il faut dire que Colonia est situé à un point stratégique du pays et a été fortement disputée entre les Espagnols et les Portugais (qui ont finalement perdu après un siècle de batailles).
En 2015, il y avait environ 129 000 habitants à Colonia.
L’économie de la région de Colonia tourne autour des activités agricoles liées à la production de lait et des produits qui en dérivent, c’est même a priori le plus gros producteur du pays, et à l’élevage de bovins-ovins-porcins.
Une des principales activités de la ville est le tourisme, grâce notamment à cette inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1995.

Côté tourisme

Il y a effectivement de quoi avoir envie de venir jouer les touristes à Colonia Del Sacramento.
Après quelques jours dans le brouhaha de Buenos Aires, prendre l’air en Uruguay me tentait vraiment beaucoup. Colonia est prisée des Argentins qui aiment aller y passer le week-end. Du coup, j’ai fait pareil.
Bon, autant être clair : Colonia Del Sacramento, c’est petit. Inutile de prévoir d’y passer une semaine, sauf si vous cherchez à vous détendre et ne rien faire, mais même là, je pense que vous pouvez trouver mieux.
Deux jours, voilà ce qui me semble raisonnable d’accorder à cette petite ville (qui est en fait assez étendue mais finalement, on reste un peu toujours dans le même coin).
Promenez-vous au gré des rues pavées aux noms poétiques, ne cherchez pas particulièrement à suivre un plan. Je trouve qu’on découvre plus de choses comme ça, on regarde tout. Entre les vieilles maisons colorées, les différents styles (portugais, espagnol, post colonial), les plantes exotiques, vous aurez de quoi vous émerveiller.

pvt-uruguay-colonia

La rue des soupirs

En levant les yeux, vous apercevrez sûrement le phare. Vous pouvez grimper ses escaliers en colimaçon pour la modique somme de 25 UYU (prix en décembre 2017). Franchement, ça les vaut. Ce n’est pas le phare le plus haut del mundo, mais il est authentique, on a une chouette vue de là-haut et ça aide à sa conservation.

pvt-uruguay-colonia-phare

pvt-uruguay-colonia-vue-rio-phare

Le phare est au cœur du quartier historique, avec ses places et ses palmiers, ses canons, son rempart et son ancien portail d’entrée. Il y a aussi quelques magasins à touristes, d’autres un chouia plus artisanaux.
Si vous avez faim, suivez les (gentils), ces chiens errants et les autres touristes qui vous mèneront "Plaza de las Armas", où vous trouverez un peu de choix.

Les restos pratiquent des prix plus élevés que dans le reste de la ville, mais vous avez la vue sur l’église, les places, le phare… A vous de voir !

Si vous avez envie de farniente, dirigez-vous vers "El Rio de la Plata", vous trouverez toujours un coin où vous poser à l’ombre, à regarder les pêcheurs, que ce soit sur l’herbe ou sur le sable du côté de la Rambla.

pvt-uruguay-colonia-pecheurs

Un chouette endroit pour admirer le coucher de soleil, s’extasier devant les jeunes qui traînent là, accrochés à leur "Maté" (comme tout Uruguayen digne de ce nom).

pvt-uruguay-colonia-larambla

Vous pouvez aussi vous poser du côté du quai qui vous donne un autre angle sur le bord du littoral.
En parlant de littoral, c’est assez hallucinant de voir à quel point le sable est fin. C’est a priori dû au débit du fleuve. Mauvais côté de la chose : la couleur dudit fleuve, marronnasse, qui ne donne pas du tout envie de s’y baigner (et je doute que ça soit conseillé, encore du fait du débit).
Mais ça fait le bonheur de la faune locale, à écailles ou à plumes.

pvt-uruguay-rio-del-plata-colonia

Un peu de culture 

Vous pouvez acheter un pass pour faire les 8 musées de la ville, pour 50 UYU. Pas cher pour la culture. J’avoue, j’ai passé mon tour, mais un Brésilien m’a dit que c’était sympa à faire et notamment le Musée portugais (car gros héritage portugais à Colonia, je vous le rappelle).

Le reste de la ville

Bien moins pittoresque que le centre historique et la partie touristique de la ville. Mais pratique, avec ses magasins, ses banques, pharmacie et vous trouverez de quoi manger (petits bouis-bouis, vrais restos, Foodtrucks, magasins où acheter de quoi faire votre propre bouffe.
Vous pourrez trouver un logement dans l’une des auberges de jeunesse de la ville, un hôtel, un Airbnb…Il y a le choix et les prix varient en fonction de la saison mais ça reste abordable.

Il y a également un petit marché "artisanal". Je mets des guillemets parce que bon, là clairement, ça sent le piège à touristes. Franchement, je n’y ai trouvé aucun intérêt et même les vendeurs n’avaient pas l’air d’y croire :p

pvt-uruguay-marche-colonia

Je me suis sentie en sécurité en me promenant, seule ou non. En pleine journée, dans la partie touristique de la ville, avec l’appareil photo dans une main et le téléphone dans l’autre, pas un regard intéressé envers mon matériel.
Je ne tenterai pas le coup dans le reste de la ville ou en pleine nuit, mais je pense qu’on peut se sentir en sécurité à Colonia.

Vraiment, la ville est pleine de charme et saura sans doute vous séduire. Il flotte un doux parfum d'ancien temps et on a tout de suite envie de se mettre au rythme local, c'est-à-dire au ralenti.
Alors ne passez pas en Uruguay sans vous y arrêter 2 ou 3 jours, ça serait dommage de ne pas prendre le temps !

pvt-uruguay-colonia-tranquilo

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Départ à l’étranger en PVT : les banques françaises et leurs offres

[Interview]

Charlotte : explorer seule l’Amérique du Sud pendant des mois

[Récit de voyageur]

Oscar en Australie : Cape Range, Karijini et la Great Central Road

[News]

CONCOURS CANADA : 2 billets aller-retour à gagner avec Air Transat !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
tiphaine
6.4K 2K
#1152878

ça m'a l'air d'être bien sympa tout ça, vivement la suite

{{likesData.comment_1152878.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre