PVT Canada

Pour suivre toute l’actualité du PVT et des autres permis canadiens

Important : Des places supplémentaires ont été ajoutées au quota PVT pour les Français en juillet et en août 2017. Pour plus d'infos, consultez notre article PVT Canada 2017 : où en sommes-nous ?, mis à jour régulièrement.

Une assurance pour votre PVT, JP ou Stage coop ? PVTistes.net recommande depuis plus de 10 ans l’assurance Globe PVT, qui s'impose comme l’assurance préférée des PVTistes. En savoir plus...

Notre guide papier dédié au PVT Canada est disponible ! Plus de 220 pages de conseils pour préparer votre départ et votre arrivée au Canada. En savoir plus...

PVT Canada (et autres permis/visas canadiens)

Les démarches pour obtenir un permis EIC (dont font partie le PVT, le Jeunes Pro et le Stage coop) ont évolué en 2016. La concurrence reste rude pour le PVT, mais désormais, vous êtes sélectionné par tirages au sort. Pour 2017, le bassin de candidats a ouvert le 17 octobre 2016, et la dernière ronde aura lieu entre le 25 et le 29 septembre 2017.
Sur PVTistes.net, retrouvez des informations sur le PVT et les autres permis canadiens et des conseils pour vivre au mieux votre séjour au Canada : premières démarches, emploi, logement, voyage, culture...

Le Canada fait beaucoup rêver ! Vous êtes nombreux à convoiter cette destination, son climat extrême, ses villes, sa culture, ses paysages déserts et son Grand Nord, mais également ses opportunités professionnelles.

Sur PVTistes.net, nous vous renseignons sur le PVT, le permis Jeunes Professionnels, le permis Stage coop International, les autres permis de travail temporaires, les études, et bien sûr, la résidence permanente et la citoyenneté canadienne.

 

Pour tout savoir sur le PVT Canada, consultez notre Guide des PVTistes au Canada, gratuit au format PDF et très complet !

 

Pour rester informé de toute actualité sur l'ouverture du PVT Canada 2018, consultez régulièrement notre article PVT Canada 2018 : que sait-on pour le moment ? et suivez-nous sur notre page Facebook PVTistes.net Canada et sur Twitter.

Les conditions de participation au PVT Canada
Les conditions

Âge

Vous devez avoir entre 18 et 35 ans (30 ans seulement pour les Belges !) au moment de votre demande de permis

Plus d'infos +

Passeport

Vous devez détenir un passeport en cours de validité et qui a été délivré par un pays signataire d'un accord de PVT avec le Canada.

Plus d'infos +

Économies

Vous devez avoir des économies pour subvenir à vos besoins en début de séjour (au minimum 2 500 $CA ou son équivalent en euros).

Plus d'infos +

Première participation

Vous ne devez pas avoir déjà bénéficié du PVT Canada. Les exceptions ? Les PVTistes ayant fait un PVT au Canada avant 2015.

Plus d'infos +

Assurance PVT

Vous devez souscrire, une fois votre PVT, JP, Stage coop obtenu, à une assurance maladie, hospitalisation et rapatriement pour la durée de votre séjour.

Plus d'infos +

Décrocher une place

Répondre aux critères de participation au PVT Canada, c'est une chose, mais décrocher une place, ç'en est une autre !

Plus d'infos +
  • Un quota est imposé pour le PVT Canada. Ce quota peut être amené à changer d'une année sur l'autre. Le 1er novembre 2016, le quota initial pour 2017 pour les Français a été annoncé : il était fixé à 6 550 places, soit 150 de plus qu'en 2016. Toutefois le quota a été augmenté à trois reprises depuis le début de la saison 2017 : en avril, le quota a été augmenté de 1 150 places ; en juillet, le quota a été augmenté de 950 places ; en août, le quota a été augmenté de 2 400 places. Le quota total est donc désormais à 11 050 places pour la saison 2017. Le quota pour les Belges a été fixé à 750 pour l'année 2017.

    Depuis la saison 2016 d'Expérience Internationale Canada, le processus de demande de permis a changé. Il est désormais ainsi :

    • Dans un premier temps, vous devez soumettre une candidature dans le bassin de candidats de la (ou des) catégorie(s) Expérience Internationale Canada (EIC) de votre choix. Il est possible de soumettre une candidature pour plusieurs catégories EIC (dont font partie les PVT et les catégories Stage coop international et Jeunes Professionnels). Pour cela, vous devez créer un compte MonCIC, puis remplir votre profil de candidature.
    • Une fois votre candidature soumise, vous devez attendre d'obtenir une invitation à présenter une demande (IDP) pour passer à la seconde étape de la demande : la demande de permis de travail. Ces invitations sont envoyées à l'occasion de "rondes d'invitations" où des candidats, tirés au sort, sont invités à présenter une demande de permis de travail. Les rondes d'invitations ont lieu sur une base régulière jusqu'à épuisement du quota (pour la saison 2017, elles ont lieu environ toutes les semaines jusqu'à épuisement du quota). Vous avez 10 jours pour accepter ou décliner votre invitation si vous en recevez une. Il est parfaitement possible que vous ne receviez jamais de lettre d'invitation en raison du nombre très important de candidats (vous avez environ 1 chance sur 3 d'en recevoir une).
    • À partir du moment où vous acceptez votre invitation, vous disposez de 20 jours pour finaliser la démarche. Vous devez fournir un certain nombre de documents, payer les frais de participation et soumettre votre demande de permis de travail.
    • Après un délai officiel d'environ 8 semaines, vous devriez, si tout se passe bien, recevoir votre lettre d'introduction (LI) au point d'entrée. Cette lettre est valide 12 mois : vous pouvez donc vous rendre au Canada pour valider votre PVT dans les 12 mois qui suivent l'émission de votre lettre d'introduction. Ce n'est qu'à votre arrivée au Canada que votre PVT débute !

    Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre tutoriel consacré à EIC 2017 (PVT, JP, Stage et VIE).

    Si vous avez la chance d'être tiré au sort, on vous demandera de présenter un passeport, une photo d'identité, un CV complet et à jour (incluant toutes vos expériences et même vos périodes d'inactivité) et de remplir un formulaire d'information sur votre famille. Vous devrez transmettre l'ensemble des documents sur l'interface de l'immigration canadienne. De plus, selon votre situation, il pourrait vous être demandé de fournir une preuve d'examen médical auprès d'un médecin agréé par le gouvernement canadien et/ou un ou plusieurs certificats de police.

    Nous revenons en détail sur les documents demandés dans notre tutoriel consacré au PVT, au JP et au Stage dans le cadre d'Expérience Internationale Canada.

    Si vous partez en couple, que vous soyez mariés ou pas, vous devez faire deux demandes distinctes et vos candidatures seront traitées indépendamment l’une de l’autre. Si un seul de vous obtient un PVT, l'autre ne pourra pas s'y rattacher. Toutefois, il est envisageable que le conjoint obtienne un permis de travail ouvert si le titulaire trouve un emploi qualifié de plus de 6 mois au Canada. Plus d'infos...).

    Le Canada est le seul pays à vous autoriser à partir avec des enfants dans le cadre du PVT. Si c'est votre cas, nous vous invitons à consulter notre dossier Partir au Canada en famille et notre forum consacré aux familles. Vos enfants devront avoir leur propre statut au Canada.

    En tant que français, vous pouvez faire une demande de PVT Canada où que vous soyez dans le monde (même au Canada, en tant que touriste, étudiant, travailleur...). C'est votre nationalité qui compte.

    Les Belges, quant à eux, doivent "résider habituellement en Belgique" au moment de leur demande. Si vous êtes actuellement à l'étranger pour des études ou un PVT (par exemple), ce n'est pas problématique. Si en revanche, vous vivez dans un autre pays que le vôtre depuis plusieurs années, vous pourriez obtenir un refus.

    Ils s’élèvent à 226 $ pour le PVT. Ces frais se décomposent ainsi : 126 $CA de frais de participation à EIC et 100 $CA de "frais de permis de travail ouvert".

    Le délai indiqué par les autorités canadiennes en 2017 est de 8 semaines maximum à partir du moment où vous avez soumis votre demande de permis de travail et l'ensemble des documents demandés sur l'interface MonCIC, mais dans les faits, ça peut-être beaucoup plus rapide (surtout pour les premiers candidats tirés au sort).
    Pour consulter les délais constatés par des membres du site qui ont répondu à notre sondage, vous pouvez consulter ce lien (vous devez être inscrit et connecté sur notre site pour voir ces informations).

    Délais moyens de traitement des demandes
      Saison 2017 Saison 2016
    Permis Délais Répondants Délais Répondants
    PVT 1 semaine et 3 jours 170 1 semaine et 3 jours 663
    JP 2 semaines et 4 jours 13 2 semaines et 5 jours 30
    Stage 2 semaines et 3 jours 9 2 semaines et 4 jours 32
    VIE 12 semaines et 5 jours 2 2 semaines et 3 jours 2

    Votre PVT Canada est valable pendant 12 mois à partir de la date d’émission de votre lettre d’introduction ou de votre lettre de correspondance. Si vous ne vous rendez pas au Canada dans ce délai, votre PVT est considéré comme utilisé et vous ne pourrez plus jamais refaire de nouvelle demande. Soyez donc sûr, au moment de postuler, d'être en mesure de partir dans les 12 prochains mois !

    Lorsque vous validez votre PVT à l'immigration canadienne, vous avez ensuite 12 mois (si vous êtes belge) ou 24 mois (si vous êtes français) pour profiter du Canada ! Vous pouvez entrer et sortir du territoire autant de fois que vous le voulez dans la limite de validité de votre permis.

    Exemple : vous avez obtenu une lettre d’introduction le 30 juillet 2017. Vous pouvez vous rendre au Canada jusqu’au 29 juillet 2018. Si vous décidez de partir le 10 novembre 2017, votre PVT sera valide jusqu’au 9 novembre 2019 (pour un Français) ou jusqu’au 9 novembre 2018 (pour un Belge).
    Attention, cela ne vaut que si vous disposez, à votre arrivée au Canada, d'une assurance vous couvrant pour l'intégralité de cette période et si votre passeport est valide pendant toute cette période. Dans le cas contraire, vous pourriez obtenir, en arrivant au Canada, un permis plus court que prévu.

    Annulation avant la délivrance d'une lettre d'introduction / de correspondance : si vous décidez finalement de ne pas bénéficier du PVT Canada et que vous retirez votre demande avant qu'elle soit définitivement acceptée, vous libérez une place pour un autre candidat, vous pouvez être remboursé des frais de participation que vous avez versés et vous êtes considéré comme n'ayant jamais participé au PVT Canada. Vous pourrez donc faire une nouvelle demande dans les années à venir.

    Annulation après la délivrance d'une lettre d'introduction / de correspondance : une fois le PVT obtenu, si vous annulez votre demande, aucune place ne sera libérée pour un autre candidat, vous ne pourrez pas être remboursé des frais versés et vous serez considéré comme un détenteur de PVT Canada. Vous ne pourrez plus, par conséquent, refaire de demande de PVT Canada dans le futur.

    Vous pouvez travailler pour autant d’employeurs que vous le souhaitez et pendant la période qui vous convient, dans la mesure où votre PVT est valide, bien sûr. Si vous envisagez de travailler dans le domaine médical ou avec des enfants, vous serez amené à passer des examens médicaux au cours de votre demande de PVT.

    Dans le cas contraire, une mention sera inscrite sur votre PVT, indiquant que vous n'êtes pas autorisé à travailler dans ces domaines.

    En PVT, vous pouvez suivre des cours mais uniquement à temps partiel. Ces cours doivent être avant tout un enrichissement personnel. Vous ne pouvez pas, par exemple, suivre des cours dans le cadre d’un cursus universitaire ou une formation diplômante pendant plus de 6 mois. Pour cela, il vous faut un permis d'études. Vous avez, d’autre part, le droit de prendre des cours de langues pendant une période maximale de 6 mois.

    Si vous cherchez des cours d'anglais, notez que vous pouvez bénéficier de réductions chez ILAC (Toronto et Vancouver), YMCA (Montréal), Educacentre (Vancouver) et ILSC (Montréal, Vancouver et Toronto).

    Retrouvez une liste de liens utiles pour votre PVT au Canada sur cette page.

  • Expérience Internationale Canada (EIC) est un programme du gouvernement canadien favorisant la mobilité internationale de la jeunesse. EIC englobe une série d'accords passés entre le Canada et 32 pays partenaires qui permettent aux jeunes ressortissants de ces pays de partir voyager et travailler au Canada pendant une période maximale allant de 12 à 24 mois selon les nationalités.

    Expérience Internationale Canada regroupe 3 catégories de permis de travail : la catégorie Vacances-Travail (le PVT), la catégorie Jeunes Professionnels (JP) et la catégorie Stage coop international. Les Français ont accès à ces trois catégories tandis que les Belges ne peuvent participer qu'à la catégorie PVT.

    Pour retrouver les conditions de participation à chacune de ces catégories :
    Pour les Français
    - La catégorie Vacances-Travail (PVT). Retrouvez notre dossier sur le sujet.

    - La catégorie Jeunes Professionnels. Retrouvez notre dossier sur le sujet.

    - La catégorie Stage coop International. Retrouvez notre dossier sur le sujet.
    Pour les Belges
    - La catégorie Vacances-Travail. Retrouvez notre dossier sur le sujet.

    Le principe de la ronde d'invitations apparaît à partir du quota 2016. Dans le cadre d'une demande de PVT, les candidats sont choisis de manière aléatoire dans un "bassin de candidats". Ils doivent déposer une candidature sur Internet pour avoir peut-être l'opportunité de faire un PVT au Canada. Une ronde d'invitations, c'est donc, dans le cas du PVT, un tirage au sort.

    Notez que vous pouvez vous inscrire dans le bassin de candidats tant que l'ultime ronde d'invitations n'a pas eu lieu. Plus vous vous inscrivez tôt (vous devez attendre que la session annuelle ouvre - souvent à l'automne), plus vous participez à un grand nombre de rondes d'invitations.

    Pas forcément. En effet, le nombre de candidats qui déposent une candidature étant plus important que le nombre de places disponibles (c'est le cas en France et en Belgique, notamment), tous les candidats n'ont pas la chance d'obtenir une invitation à présenter une demande.
    Pour suivre le nombre d'inscrits et le nombre de places encore disponibles, consultez notre article consacré au PVT Canada 2017.

    Les autorités canadiennes vont s'assurer, lors du traitement de votre demande de PVT, que :

    • Vous répondez aux critères d'admissibilité du PVT.
    • Vous ne représentez pas de risque pour la sécurité du Canada (sécurité publique ou risque sanitaire).

    Vous n’avez rien à faire. Les autorités canadiennes sont conscientes que vous pouvez être amené à déménager. Lorsque vous remplissez votre demande de permis de travail, prenez soin d'indiquer votre adresse actuelle (et non votre ancienne adresse, qui figure sur votre passeport).

    Les refus peuvent être dus à une erreur dans les informations que vous avez fournies : par exemple, pour vos informations d’état civil, vous devez indiquer exactement ce qui figure sur votre passeport (même si l’orthographe y est incorrecte). Si vous avez plusieurs prénoms inscrits sur votre passeport, vous devez tous les inscrire dans la case « prénom », par exemple.

    Les refus peuvent également être dus à des oublis de documents ou à des erreurs de fond ou de forme. Assurez-vous que les documents que vous soumettez correspondent bien aux instructions fournies par le gouvernement canadien.

    Vérifiez également que vos réponses sont correctes et respectez bien les délais de traitement des différentes étapes de la demande. En 2015, plusieurs personnes se sont vu refuser leur permis tout simplement parce qu'elles n'avaient pas respecté les délais imposés par les autorités canadiennes ou parce qu'elles n'avaient même pas vu que de nouvelles instructions leur avaient été envoyées.

    Les autres motifs de refus sont le plus souvent liés aux « antécédents judiciaires » des demandeurs (notamment l’alcool ou la drogue au volant).

    Pour plus d’informations, consultez les discussions Recensement des refus de PVT Canada : 2013, 20142015 et 2016.

    Si vous êtes français ou belge, vous n’avez pas besoin de visa puisque la France et la Belgique bénéficient d’un accord d'exemption de visa avec le Canada. Une autorisation de séjour (et non un visa) vous est délivrée directement à votre arrivée au Canada. Notez que si vous souhaitez travailler au Canada (de manière bénévole ou rémunérée), il vous faut un permis de travail.

    Depuis novembre 2016, toute personne exemptée de visa (ce qui inclut les personnes de nationalité française et belge) doit obtenir au préalable une autorisation de voyage électronique (AVE) pour partir en touriste au Canada. Plus d'infos....
    Si vous avez obtenu un permis EIC avant août 2015 ou si vous avez changé de passeport après avoir obtenu votre lettre d'introduction, renseignez-vous bien, vous devez vous aussi demander une AVE ! Cette autorisation de voyage électronique est l'équivalent canadien de ESTA aux États-Unis.

    Si vous avez obtenu votre permis de travail ou d'études après août 2015, une AVE vous a été attribuée. Si vous avez un doute, vérifiez que c'est bien le cas, ça ne prend que 2 minutes !

    Si vous ne partez pas au Canada dans l’année qui suit l’obtention de votre lettre d’introduction / de correspondance (= votre PVT), votre permis de travail est considéré comme validé et vous ne pourrez plus jamais refaire de demande.

    Exception : si vous n'avez obtenu qu'un seul permis d'Expérience Internationale Canada avant le quota 2015 et que vous n’êtes finalement pas parti, vous avez le droit à une nouvelle participation, dans la catégorie de votre choix.

    Si vous avez obtenu un PVT à partir du quota 2015 et que vous ne l'avez pas utilisé, vous n'aurez plus le droit de participer au PVT Canada (ni à la catégorie Jeunes Professionnels puisqu'à partir de 2015, vous ne pouvez bénéficier que de l'un de ces deux permis). Si vous souhaitez partir au Canada dans le cadre d’Expérience Internationale Canada, vous ne pourrez en conséquence demander qu'un permis Stage coop international. Sinon, renseignez-vous sur les autres permis et visas canadiens.

    Les autorités canadiennes exigent que vous ayez 2 500 $CA sur votre compte en banque pour subvenir à vos besoins en début de séjour. Vous aurez, en effet, besoin d’un minimum d’argent pour assurer vos premières dépenses (taxi/navette/bus, auberge de jeunesse, repas, sorties...), au moment de votre installation (loyers, nourriture, transports, achat de meubles le cas échéant…) et pour subvenir à vos besoins si vous ne trouvez pas tout de suite un emploi. Notez que le Canada ne propose aucune aide financière aux titulaires d'un PVT.

    Pour des informations sur la composition de vos bagages et ce qu’il vaut mieux acheter en France/Belgique ou au Canada, consultez notre dossier Faire ses bagages pour le Canada.

    Consultez également les discussions Quel budget pour votre PVT ? et Témoignages budget global / budget mensuel pour un PVT au Canada de notre forum ainsi que notre dossier sur le coût de la vie au Canada.

    Enfin, pour connaître les différents moyens d’apporter son argent au Canada, consultez notre dossier Préparer son départ au Canada !

    Souscrire à une assurance PVT est obligatoire dans le cadre d'EIC (PVT, JP et Stage).

    Votre assurance doit vous couvrir pour la maladie, l'hospitalisation et le rapatriement et elle doit être valable pour la durée souhaitée de votre séjour (par exemple, si vous souhaitez partir 12 mois, vous devez souscrire à une assurance de 12 mois).

    Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre dossier L'assurance PVT : les choses à savoir ainsi que notre comparatif des principales assurance PVT / EIC.

    PVTistes.net recommande depuis plus de 10 ans l’assurance Globe PVT/EIC, qui s'impose comme l’assurance préférée des PVTistes. Pour un PVT/Stage/JP au Canada, son coût revient à 29,70 euros par mois (356,40 euros pour 12 mois et 712,80 pour 24 mois). En savoir plus... 

    Si vous souhaitez résilier votre contrat téléphonique, vous devez contacter votre opérateur. Pensez toujours à bien préciser votre numéro de contrat/client et votre numéro d’appel, sans quoi les opérateurs peuvent refuser votre demande faute de précisions.

    Pour plus d'informations selon votre cas (français ou belge, opérateur X ou opérateur Y...), consultez cette page de notre dossier Préparer son départ au Canada.

    Il n'y a aucune obligation de partir avec un aller-retour. Si vous optez pour un aller simple, vous devez avoir un peu plus d'économies sur votre compte en banque. Pour avoir une idée de la somme supplémentaire que vous devez avoir, servez-vous du prix du billet aller que vous avez payé. Comptez environ 3 000 - 3 500 $ au lieu des 2 500 exigés avec un aller-retour, selon votre destination (les prix des billets pour Vancouver et pour Montréal - par exemple - peuvent varier du simple au double).

    Pour les PVTistes français, depuis 2015 (avec le passage de la durée du PVT à 2 ans), il est techniquement impossible d'acheter un billet retour deux ans à l'avance. Vous pouvez opter pour un aller-retour qui vous donnera l'occasion de rendre visite à vos proches ou pour un aller simple, au choix.

    Pour trouver vos billets d'avion au meilleur prix, n'hésitez pas à consulter nos recommandations et si vous souhaitez partir (et/ou rentrer) avec un surplus de bagages, sachez qu'un supplément de bagages de 23 kg est offert aux PVTistes, jeunes pro et stagiaires, via PVTistes.net. Plus d'infos...

    Pour conduire au Canada pendant toute la durée de votre séjour, vous devez détenir un permis de conduire international que vous présenterez accompagné de votre permis de conduire français ou belge en cas de contrôle.

    Pour connaître les démarches gratuites pour obtenir votre permis de conduire international, rendez-vous sur les sites ServicePublic.fr, pour les Français, et Belgium.be pour les Belges.

    Oui, il est possible de partir avec son chien, son chat, son furet ou ses perruches mais il faut effectuer des démarches particulières auprès d’un vétérinaire, de sa compagnie aérienne et de la douane canadienne et il sera peut-être plus compliqué de trouver une auberge de jeunesse, un hôtel ou un logement qui accepte les animaux.

    Pour plus d’informations, consultez notre dossier Partir au Canada avec son animal de compagnie.

    Ces deux questions, vous êtes nombreux à vous les poser ! Au point que nous avons un forum dédié à ce sujet : [Canada] Quand partir et pour quelle destination ?

    Pour vous aider dans votre choix, nous vous proposons également des dossiers ville par ville : Toronto, Vancouver, Montréal, Edmonton, Winnipeg, Ottawa, Whistler, Québec Ville les plus petites villes du Québec, les villes d'Ontario (hors Toronto) et la province du Yukon.

    N'hésitez pas à consulter cette page de notre site pour retrouver toutes les dernières news, dossiers et discussions du forum sur le sujet.

    Vous passez d’abord par un guichet général où vous annoncez que vous avez un permis de travail. On vous dirige alors vers les bureaux de l’immigration pour que vous récupériez votre permis de travail, qui sera agrafé à votre passeport. Ce processus dure environ une trentaine de minutes en général. Voici les documents que vous serez (peut-être) amené à présenter.

    - Votre passeport ;
    - votre lettre d'introduction (LI) ou votre lettre de correspondance (LC) ;
    - une preuve de fonds de moins d'une semaine (un relevé de compte suffit) indiquant que vous avez sur vos comptes l'équivalent en euros de 2 500 $CA, au minimum ;
    - une assurance maladie/hospitalisation/rapatriement de la durée souhaitée de votre PVT (maximum 2 ans). Attention, la durée de validité de votre assurance peut influer sur la durée de votre PVT. Pour en savoir plus : [Forum] Assurance de 3 mois, PVT de 3 mois ;
    - un billet d'avion retour. Si vous n'avez qu'un aller-simple (ce qui est tout à fait autorisé), votre preuve de fonds doit indiquer que vous disposez, en plus des 2 500 $CA, des fonds supplémentaires pour vous en acheter un.

    Les autorités canadiennes recommandent également aux candidats d'avoir avec eux les originaux de tous les documents qu'ils ont présentés au cours de leur demande de permis de travail sur MonCIC (CV, formulaire IMM5707 ou encore certificat de police si vous avez dû en fournir un).
    Pour les participants à la catégorie Stage coop International qui effectueraient un stage non-rémunéré, la preuve de fonds doit prouver que vous disposez de suffisamment d'économies pour couvrir vos dépenses pendant toute la durée de votre séjour.

    Une fois votre Permis Vacances-Travail agrafé dans votre passeport, vérifiez les informations qu'il contient : votre nom, votre prénom, la durée de validité de votre permis, les limitations d'ordre professionnel (si vous n'avez pas passé de visite médicale, il sera indiqué que vous ne pouvez pas travailler dans le milieu médical ou avec des enfants, mais ce sont les seules interdictions qui doivent apparaître). Enfin, vérifiez que vous n'êtes pas limité au travail dans une seule province, le PVT Canada vous permet de voyager et de travailler partout sur le territoire. Pour les participants aux catégories PVT et JP en particulier, nous vous recommandons de prendre le temps de lire cet article sur le sujet : Attention à la durée de votre PVT/JP à votre arrivée au canada !

    Voici quelques discussions de notre forum concernant les erreurs qui peuvent être commises par les agents d'immigration :

    - Erreur sur mon PVT : problème avec les dates
    - Erreur sur mon PVT : problème de lieu d’autorisation pour travailler

    Pour valider un permis de travail ou changer de statut lorsqu'on réside déjà au Canada, il est généralement nécessaire de quitter le territoire canadien. Vous ne pouvez pas faire cette démarche en allant simplement à l’aéroport car il faut avoir un billet d’avion pour accéder à la zone internationale et pouvoir repasser l'immigration. Vous devez donc sortir du territoire en allant passer des vacances à l’étranger ou plus simplement en vous rendant, pour quelques minutes seulement, aux États-Unis. Le tour du poteau, c’est faire l’aller-retour à une frontière terrestre pour valider son permis de séjour canadien.

    Pour en savoir plus, consultez notre dossier Le tour du poteau au Canada.

    Tout d'abord, il est recommandé de consulter le site de l’agence canadienne de l’inspection des aliments, qui vous fournit une liste des produits acceptés (ou non) au Canada.

    Pour en savoir plus sur certains produits français, consultez la discussion Fromage, saucisson et vins de notre forum et si vous souhaitez partir avec votre guitare, rendez-vous sur cette discussion : Emmener sa guitare au Canada.

    Enfin, si vous souhaitez savoir ce que vous pouvez emporter en matière d’alcool, de tabac ou de parfum, vous pouvez consulter notre dossier sur les duty free.

    Lors de votre première journée ou du moins de votre première semaine canadienne, faites en sorte de régler quelques démarches peu compliquées mais importantes, si ce n'est indispensable : obtenir un Numéro d'Assurance Sociale (NAS / SIN en anglais), ouvrir un compte en banque (si vous allez au Québec, notez que vous pouvez bénéficier d'un an de gratuité des Desjardins si vous êtes en PVT ou en permis Jeunes pro), ouvrir une ligne téléphonique et vous inscrire au consulat de France ou de Belgique. Pour des informations sur ces démarches, consultez notre dossier Préparer son arrivée au Canada.

    Place ensuite à la recherche de logement et à la recherche d'emploi (sauf si vous partez immédiatement en voyage !). Pour vous aider, nous mettons à votre disposition différents dossiers thématiques :

    - Le logement au Canada
    - Trouver du travail au Canada
    - Préparer un entretien d'embauche au Canada
    - Eviter les arnaques en PVT

    Les impôts sont prélevés à la source au Canada. Vous en payez, donc, mais vous n’avez pas en principe à en payer de nouveau lors de la déclaration de revenus que vous devez compléter en début d'année suivante, sauf si vous avez très bien gagné votre vie. Les PVTistes cotisent généralement trop et ont souvent droit à un retour d’impôts.

    Pour le récupérer (ou pour payer leur impôts), ils doivent faire une déclaration d'impôts au Canada (obligatoire). Pour ce faire, ils peuvent faire la démarche par eux-mêmes, passer par un comptable (un ancien PVTiste, comptable au Canada, vous informe sur la déclaration d'impôts et proposent aux visiteurs de PVTistes.net des tarifs préférentiels. Plus d'infos...) ou passer par organisme tel que Taxback.com.

    Il est tout à fait possible de rentrer en France ou en Belgique pendant son PVT ! De même que vous pouvez profiter de votre localisation géographique pour aller faire un tour aux États-Unis ou à Cuba, par exemple. Souvenez-vous néanmoins que votre PVT est valable un an ou deux (selon votre nationalité) à partir de votre arrivée au Canada et que les jours hors du Canada sont décomptés comme si vous y étiez.

    Pour plus d’informations sur les séjours aux États-Unis, consultez notre dossier Toutes les démarches pour aller aux USA : passeport, papier vert, ESTA…

    Oui, vous pouvez prolonger votre séjour au Canada mais pour cela, vous devez faire une demande de permis de travail, d’études ou autre car le PVT ne peut être ni prolongé, ni renouvelé. Un dossier recensant l’intégralité des visas et permis disponibles pour les Français et les Belges vous en apprendra plus sur les différentes options qui s’offrent à vous : Tous les permis et visas pour le Canada.

    Si ce sont spécifiquement les permis de l’initiative EIC qui vous intéressent, nous vous proposons des dossiers dédiés :

    - Le permis Jeunes Professionnels (si vous avez effectué un PVT à partir du quota 2015, vous ne pouvez plus prétendre au permis JP, et inversement, les deux n'étant plus cumulables).
    - Le permis Stage coop International au Canada.

    Consultez également, si vous n’avez pas encore 29 ans, notre dossier Démarcher les sociétés pour obtenir un VIE.

    La résidence permanente permet, comme son nom l’indique, de vivre de façon permanente au Canada, sans être lié à un employeur. Mais cette procédure peut être plutôt longue (entre 5 et 36 mois) et chère. Renseignez-vous bien avant de commencer ces démarches. La résidence permanente s’obtient selon un certain nombre de critères qui dépendent de la province dans laquelle vous choisissez de vous installer.

    Votre âge, votre niveau d’études, vos expériences professionnelles et plusieurs autres éléments entrent en ligne de compte.

    Nous vous invitons à consulter nos différents dossiers sur la résidence permanente au Canada.

    Une fois résident permanent, vous pourrez envisager de devenir citoyen canadien, comme nous vous l’expliquons dans notre dossier La demande de citoyenneté canadienne.

 

Le PVT Canada, de A à Z

De l'obtention du permis à la recherche d'emploi une fois sur place !

Télécharger notre App