PVT Nouvelle-Zélande

Tout ce que vous devez savoir avant de partir en Nouvelle-Zélande avec un Visa Vacances-Travail !

Une assurance pour votre PVT ? PVTistes.net recommande depuis plus de 13 ans Globe PVT, qui s'impose comme l’assurance préférée des PVTistes. En savoir plus...

Partir en Nouvelle-Zélande avec le PVT

La Nouvelle-Zélande est le pays qui a signé le plus d'accords de PVT au monde (avec, notamment, la France, la Belgique et le Canada). En 2018, plus de 70 000 jeunes du monde entier ont obtenu leur visa pour se rendre en Nouvelle-Zélande avec un Working Holiday Visa pour y travailler et y voyager. De par leur petite taille, les deux îles de la Nouvelle-Zélande sont faciles à explorer pendant un PVT, vous allez en prendre plein les yeux ! Partez à la découverte de la culture maorie et de paysages à couper le souffle (ceux du Seigneur des Anneaux et du Monde de Narnia) et amusez-vous ! Randonnez, sautez en parachute ou à l’élastique, observez des baleines...

Pour tout savoir sur le PVT en Nouvelle-Zélande (demande de visa, préparation au départ, arrivée en Nouvelle-Zélande, logement, emploi, achat de véhicule, road trip...), téléchargez notre GUIDE DES PVTISTES EN NOUVELLE-ZÉLANDE, gratuit et très complet !

 

Pensez également à consulter notre article 15 conseils pour réussir votre PVT.

 

Pour obtenir votre Visa Vacances-Travail, pensez à consulter notre tutoriel détaillé et pour rester informé de toute actualité, rendez-vous sur notre forum de discussions Nouvelle-Zélande, notre page Facebook PVTistes.net Nouvelle-Zélande et nos groupes Facebook dédiés à Auckland, Christchurch, Wellington, Queenstown et Dunedin.

 

Nous sommes également présents sur TwitterInstagramYoutube et sur notre application mobile !

 

Les conditions de participation au programme
Les conditions

Âge

Vous devez avoir entre 18 et 30 ans (jusqu'à 35 ans pour les Canadiens !) au moment de votre demande de Visa Vacances-Travail.

Plus d'infos +

Passeport

Vous devez détenir un passeport valide français, belge, canadien ou d'une des 42 autres nationalités avec lesquelles la Nouvelle-Zélande a signé un accord de PVT (WHV).

Plus d'infos +

Économies

Vous devez avoir des économies pour subvenir à vos besoins en début de séjour (au minimum 4 200 $NZ).

Plus d'infos +

Première participation

Vous ne devez pas avoir déjà bénéficié du PVT Nouvelle-Zélande.

Plus d'infos +

Assurance PVT

Vous devez souscrire à une assurance maladie, hospitalisation et rapatriement pour la durée de votre séjour.

Plus d'infos +

Décrocher une place

Les Français, les Belges et les Canadiens ne sont pas soumis à un quota. Il y a donc de la place et les conditions de participation sont peu contraignantes.

Plus d'infos +
  • La demande de PVT Nouvelle-Zélande s'effectue par Internet sur le site de l'immigration néo-zélandaise. Après avoir créé un compte, vous pouvez remplir le formulaire de demande de visa en ligne, payer les frais de participation et soumettre votre demande. Selon votre situation, vous pourriez aussi avoir à passer une visite médicale auprès d'un médecin agréé par les autorités néo-zélandaises.

    Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter notre tutoriel : demande de VVT Nouvelle-Zélande en ligne qui vous explique, pas à pas, la démarche à suivre.

    Vous n'avez aucun document à soumettre dans le cadre de votre demande de PVT Nouvelle-Zélande. Toutefois, pour effectuer votre demande, vous avez besoin de votre passeport et d'une seconde pièce d'identité : un permis de conduite, un certificat de naissance ou une carte d'identité. Vous aurez également besoin d'une carte de paiement (Visa ou Mastercard seulement).

    Aucun quota n’est imposé dans le cadre du PVT Nouvelle-Zélande pour les Français, les Belges et les Canadiens. Si vous souhaitez demander un PVT Nouvelle-Zélande, il y aura donc tout le temps une place pour vous. Des quotas sont imposés pour certaines autres nationalités. Plus d'infos...

    Vous pouvez faire votre demande de visa d’où vous le souhaitez, même depuis la Nouvelle-Zélande.

    La demande s'effectue exclusivement en ligne sur le site de l'immigration néo-zélandaise. Attention à ne pas le demander via d'autres sites Internet où vous risquez de payer une somme plus importante que le prix du visa.

    Si vous partez en couple, que vous soyez mariés ou pas, vous devez chacun faire une demande et vos candidatures seront traitées indépendamment l’une de l’autre. Si un seul de vous obtient un Working holiday Visa, l’autre ne pourra pas s’y rattacher.
    À noter que vous ne pouvez pas partir avec votre enfant ou avec un autre proche qui est à votre charge mais que vous pouvez tout de même bénéficier du PVT Nouvelle-Zélande si vous partez sans lui.

    Les frais de participation s’élèvent à 280 $NZ depuis le 1er juillet 2019.

    En temps normal, il faut attendre une petite semaine pour recevoir l’e-mail d’acceptation. Si toutefois vous devez passer une radio des poumons, ce délai peut être un peu plus élevé.

    Dans la majorité des cas, il n'est pas nécessaire de passer de visite médicale. Cependant, on peut vous demander de passer une radio des poumons si vous avez vécu plus de 3 mois dans un pays à risque de tuberculose au cours des cinq dernières années. On peut également vous demander de passer des examens médicaux si vous avez fait état d’une santé fragile lors de votre demande de Visa Vacances-Travail.

    Dans ce cas, vous devez consulter un médecin agréé, qui doit apparaître sur la liste du gouvernement néo-zélandais. C'est au médecin de transmettre directement vos résultats aux autorités néo-zélandaises. Notez que le coût de ces examens est à votre charge.

    Si vous avez un casier judiciaire, si vous avez eu un refus de visa pour la Nouvelle-Zélande ou si vous avez été forcé de quitter le pays, notamment, vous devrez probablement fournir des documents supplémentaires. Consultez la page Character requirements du site du gouvernement néo-zélandais, pour en savoir plus.

    Une fois obtenu, votre Visa Vacances-Travail doit être validé sous 12 mois. Lorsque vous passez à l'immigration néo-zélandaise, votre visa prend effet et est valable pendant 12 mois (pour les Français et les Belges). Les Canadiens ont la possibilité de rester jusqu'à 23 mois.
    Vous pouvez ensuite entrer et sortir du territoire néo-zélandais autant de fois que vous le voulez, dans la limite de validité de votre visa. Profitez-en pour aller en Asie, en Nouvelle-Calédonie ou ailleurs (on vous donne des précisions sur les visas et les vaccins nécessaires pour les Français : Tourisme en Asie et dans le Pacifique pendant son PVT) !

    Une fois votre visa obtenu, vous ne pouvez pas l'annuler. Veillez donc à ne faire votre demande de visa que lorsque vous êtes sûr de partir car si vous ne le validez finalement pas dans le délai imparti, vous devrez faire une croix définitive sur le PVT Nouvelle-Zélande.

    Vous pouvez travailler pour autant d’employeurs que vous le souhaitez et pendant la période qui vous convient, dans la mesure où votre VVT est valide, bien sûr.
    Vous ne pouvez cependant pas occuper de poste permanent, à moins de demander et d’obtenir un visa de travail qui vous y autorise. On vous liste tous les visas néo-zélandais dans ce dossier.

    Important : les Français, les Belges et les Canadiens n'ont pas de période d'embauche maximale par un même employeur (c'est le cas d'autres nationalités). Vous pouvez bel et bien travailler 12 mois (voire 23 mois pour les Canadiens) au même poste pendant votre PVT. Plus d'infos...

    En PVT, vous êtes autorisé à étudier en Nouvelle-Zélande pendant une période maximale de 6 mois. Si vous cherchez des cours d'anglais, vous pouvez faire une demande de tarif à Etudes Australie Consultingsans engagement !

    Retrouvez une liste de liens utiles pour votre PVT en Nouvelle-Zélande sur cette page.

  • Si vous êtes français ou belge, vous n’avez pas besoin de visa touristique pour un séjour de 3 mois maximum. Votre passeport seul (valide au moins 3 mois après la date de votre départ de Nouvelle-Zélande) suffit.

    Toutefois, à partir du 1er octobre 2019, les Français, les Belges ou les Canadiens qui souhaitent se rendre en touriste en Nouvelle-Zélande devront demander au préalable une autorisation électronique de voyage appelée NZeTA (coût : entre 9 et 12 $NZ) et payer une taxe touristique appelée IV (35 $NZ). La demande de NZeTA devra être faite au plus tard 72 heures avant votre départ en Nouvelle-Zélande. Vous payerez la taxe touristique au moment de la demande de NZeTA.

    Vous êtes libre de faire votre demande quand vous le souhaitez, à n’importe quel moment de l’année, le PVT Nouvelle-Zélande n’étant soumis à aucun quota. Gardez néanmoins à l’esprit que vous avez 12 mois pour vous rendre en Nouvelle-Zélande à partir du moment où votre VVT vous est délivré.

    Les refus sont très rares et ils sont souvent dus à des soucis de santé ou avec la justice. Si vous avez eu un souci avec la justice ou si vous avez des problèmes de santé, vous n'obtiendrez pas forcément un refus. Les demandes sont traitées au cas par cas.

    Non. Si vous n’avez pas validé votre VVT au maximum 12 mois après l’avoir obtenu, vous en perdez le bénéfice et vous ne pourrez pas faire de nouvelle demande.

    Le gouvernement néo-zélandais exige que vous ayez l’équivalent de 4 200 $NZ à votre arrivée dans le pays. Vous aurez en effet besoin d’un minimum d’argent pour assurer vos dépenses à votre arrivée (taxi/navette/bus, auberge de jeunesse, repas, sorties), au moment de votre installation (loyers, nourriture, transports, achats de meubles le cas échéant…) et pour subvenir à vos besoins si vous ne trouvez pas tout de suite un emploi.
    Pour en savoir plus, consultez les discussions Quel budget pour un PVT Nouvelle-Zélande ? et Quel est votre budget maximal sans emploi ? de notre forum ainsi que notre dossier consacré au coût de la vie en Nouvelle-Zélande.

    En partant en PVT en Nouvelle-Zélande, vous devez être assuré (maladie, hospitalisation et rapatriement), c’est une obligation imposée par le gouvernement néo-zélandais. En arrivant en Nouvelle-Zélande, vous ne serez en effet plus assuré en France, en Belgique ou au Canada, et vous ne le serez pas non plus sur place pour la maladie.

    Votre assurance doit vous couvrir pendant toute la durée de votre séjour.

    Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre dossier L'assurance PVT : les choses à savoir ainsi que notre comparatif des principales assurance PVT / WHV.  PVTistes.net recommande depuis près de 13 ans l’assurance Globe PVT, qui s'impose comme l’assurance préférée des PVTistes. Pour un PVT en Nouvelle-Zélande, son coût revient à 33 euros par mois (396 euros pour 12 mois). En savoir plus... 

     

    Un billet retour n’est pas obligatoire si vous pouvez prouver que vous disposez de fonds supplémentaires (en plus des 4 200 $NZ demandés) pour vous en payer un. Pour plus d’informations, consultez notre dossier Acheter son billet d’avion pour la Nouvelle-Zélande.

    Pour conduire en Nouvelle-Zélande, il est obligatoire de détenir un permis de conduire international que vous présenterez accompagné de votre permis de conduire français, belge ou canadien en cas de contrôle.
    Si votre permis de conduire est rédigé en anglais (si vous êtes canadien, par exemple), vous pouvez conduire avec votre permis de conduire habituel, vous n’avez pas besoin d’un permis de conduire international.

    Vous pouvez conduire pendant 12 mois en Nouvelle-Zélande avec votre permis de conduire, accompagné d'un permis de conduire international.

    En outre, le permis de conduire international est la seule seconde pièce d’identité française valide que vous pouvez présenter lors de votre demande d’IRD (numéro pour les impôts que vous devez demander à votre arrivée en Nouvelle-Zélande pour pouvoir travailler).

    Pour connaître les démarches gratuites pour obtenir le permis de conduire international, rendez-vous sur les sites ServicePublic.fr, Belgium.be ou Voyage.gc.ca.

    Vous pouvez également consulter notre dossier Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande et les Français peuvent consulter cet article sur le permis de conduire international : Obtenir son permis de conduire international.

    Si vous souhaitez passer votre permis de conduire sur place, notre dossier Passer son permis de conduire en Nouvelle-Zélande vous sera très utile.

    Certains animaux ne peut pas être importés en Nouvelle-Zélande. Les chiens et les chats peuvent l’être mais les démarches pour leur entrée en Nouvelle-Zélande sont compliquées. Il faut obtenir un permis d’importation et prévoir une pré-inspection avant l’arrivée et une mise en quarantaine avant l’arrivée, pendant 10 jours minimum. En outre, votre animal doit être équipé d’une micro-puce et être vacciné contre la rage.
    Pour en savoir plus, consultez notre dossier Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande.

    Pour savoir quelle destination néo-zélandaise vous correspond le mieux, des recherches s'imposent ! En vous baladant sur notre forum Nouvelle-Zélande et dans nos dossiers thématiques, vous trouverez sans doute des témoignages qui feront pencher la balance dans un sens comme dans un autre, par exemple :

    - Vivre à Auckland
    - Tout savoir sur le PVT à Queenstown
    - Tout savoir sur le PVT à Nelson
    - Auckland ou Christchurch ?
    - Sondage NZ : quelle est votre ville de destination ?
    - Invercargill
    - Vivre à Wellington, la vie nocturne
    - Les transports en commun à Wellington

    Nous vous expliquons en détail le processus de validation de votre VVT dans notre dossier Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande mais notez qu'à votre arrivée, vous êtes invité à vous rendre à des bornes automatiques. Vous validez alors votre PVT directement et votre passeport ne sera pas tamponné. Si la borne automatique ne vous reconnaît pas, vous êtes invité aller voir un agent d'immigration muni de votre passeport et votre visa. Il peut également vous demander de présenter un justificatif de fonds récent (un relevé de compte, par exemple) prouvant que vous possédez l’équivalent de 4 200 $NZ ainsi que votre contrat d’assurance valable pour la totalité de votre séjour.

    Récapitulons :

    - Votre passeport ayant servi à faire la demande de WHV.
    - Votre confirmation d'acceptation.
    - Un relevé de compte.
    - Votre contrat d’assurance pour la totalité de votre séjour.

    Une fois l'immigration et la douane passées, votre VVT est validé pour un an !

    Vous devez déclarer le matériel de camping et de randonnée que vous avez dans vos affaires. Un agent à l’aéroport vous demandera de le sortir pour en vérifier la propreté. S’il n’est pas assez propre, votre matériel devra être décontaminé, à vos frais. Pour en savoir plus, consultez notre dossier Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande.

    Au niveau du tabac, vous avez le droit d'emporter jusqu'à 50 cigarettes (ou 5 grammes de tabac à rouler) sans avoir à payer de taxe (duty free). Au niveau de l'alcool, vous avez le droit d'apporter jusqu'à 4,5 litres de vin ou de bierre et jusqu'à 3 bouteilles d'alcool fort (pas plus de 1,125 litres par bouteille).  Vous pouvez retrouver la liste des produits en duty free sur ce lien des autorités néo-zélandaises.

    Au niveau de la nourriture, sachez que les autorités néo-zélandaises sont très à cheval concernant l'importation d'aliments sur le territoire : vous ne pouvez ainsi pas apporter de fruits (même celui que vous auriez récupérer dans l'avion, par exemple), de légume, de viande, de poisson, de volaille. Si vous avez des aliments avec vous, vous devez obligatoirement les déclarer. Les autorités néo-zélandaises détermineront si vous avez le droit d'entrer avec ou s'ils préfèrent les confisquer pour les détruire. Pour retrouver la liste des produits que vous n'avez pas le droit d'emporter en Nouvelle-Zélande, vous pouvez consulter ce lien des autorités néo-zélandaises.

    Nous vous invitons également à consulter notre dossier Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande.

    Deux démarches sont particulièrement importantes : ouvrir un compte en banque et obtenir son Inland Revenue Department number (IRDN).

    Il vous sera nécessaire d’ouvrir un compte en banque avant de commencer à travailler, pour toucher vos salaires et effectuer des opérations bancaires courantes. Les principales banques en Nouvelle-Zélande sont la BNZ, la Kiwibank (qui propose des offres spécial backpackers), l'ANZ, et la Westpac. L’ouverture d’un compte nécessite d'avoir un justificatif de domicile, pas toujours évident à obtenir. Pour en savoir plus, consultez notre dossier Ouvrir un compte en banque en Nouvelle-Zélande.

    Pour travailler légalement en Nouvelle-Zélande, vous devez disposer d’un numéro IRD. La démarche s’effectue gratuitement, en personne. Une fois le numéro IRD obtenu, vous devez le fournir à vos employeurs et à votre banque. Pour en savoir plus, consultez notre dossier Obtenir son IRD number.

    Pour obtenir un numéro IRD, vous devez prouver que vous avez déjà ouvert un compte bancaire en Nouvelle-Zélande et que celui-ci est "fully functional".

    Dans notre dossier Préparer son arrivée en Nouvelle-Zélande, vous trouverez également des informations sur d'autres démarches importantes :
    - L'inscription au consulat de votre pays.
    - La Hanz Card (+18).
    - L'ouverture d'une ligne téléphonique.
    - La recherche d'emploi.

    Les impôts sont prélevés à la source en Nouvelle-Zélande. L’année fiscale commence au 1er avril et se termine au 31 mars de l’année suivante. Entre mars et juin, vous devez effectuer votre déclaration d’impôts, qu’il est possible de faire en ligne. Vous pourrez peut-être ainsi bénéficier d’un retour de taxes (tax return) si vous avez payé trop d’impôts, ce qui est souvent le cas des PVTistes. Pour plus d'informations, consultez notre dossier Les impôts en Nouvelle-Zélande.

    Non, vous ne cotisez ni en France ni en Nouvelle-Zélande. Il n'y a pas d'accord sur les retraites entre les deux pays qui permettraient ainsi de cotiser à la retraite en partant dans l'autre pays.

    Si vous souhaitez toutefois cotiser à la retraite française, il est envisageable de le faire via la CFE via des contributions mensuelles. Si vous êtes salarié en Nouvelle-Zélande, les cotisations pourraient coûter de 300 à 599 euros par mois selon le montant de votre rémunération annuelle. Si vous avez moins de 22 ans, la cotisation s'élève dans tous les cas à 150 euros par mois. Pour en savoir plus.

    Oui, vous pouvez quitter le territoire néo-zélandais (pour retourner dans votre pays d’origine ou pour visiter un autre pays) puis y revenir autant de fois que vous le souhaitez, dans la limite de validité de votre VVT. Vous retrouverez cette information sur le site de l’ambassade de Nouvelle-Zélande en France.
    Souvenez-vous néanmoins que votre VVT est valable un an à partir de votre date d’arrivée dans le pays et que les jours hors de Nouvelle-Zélande sont décomptés comme si vous y étiez.

    Il est tout à fait possible de prolonger votre séjour en Nouvelle-Zélande si vous avez travaillé au moins 3 mois en tant que saisonnier dans les domaines de l’horticulture ou de la viticulture. Vous pouvez dans ce cas postuler pour obtenir une prolongation de 3 mois de votre visa. N’oubliez pas de renouveler votre assurance avant le terme de votre contrat. Les 3 mois se feront immédiatement à la suite de votre PVT. Il n'est pas possible de séparer les 12 premiers mois de votre PVT et les 3 mois de prolongation pour y retourner en PVT plus tard.

    Si vous voulez changer de statut, plusieurs solutions s’offrent à vous : statut de travailleur, étudiant, résident Permanent ou visiteur.

    Pour plus d'informations, consultez notre dossier Tous les visas pour la Nouvelle-Zélande.

Informations pratiques pour votre préparer votre PVT Nouvelle-Zélande

Cliquez sur la thématique de votre choix pour trouver les derniers articles, dossiers et discussions !

Les guides de PVTistes.net

Nos guides sont au format PDF, vous pourrez les lire depuis votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone même sans connexion internet. Et bien sûr, ils sont gratuits :)

Télécharger nos guides

Suivez-nous sur Facebook