Covid-19 (coronavirus) : la situation des pvtistes

Date de publication : 24-09-2020

Auteur

Marie

Dernière mise à jour le 24 septembre 2020 à 14 h 20 (heure française)

Dans cet article, nous faisons le point sur les différentes mesures de restriction de voyage dans les destinations du PVT. Nous mettons à jour très régulièrement ces informations. Les informations présentes dans cet article concernent tout particulièrement les pvtistes français, même si certaines mesures sont communes à beaucoup d’autres ressortissants.

Si vous êtes en PVT en France ou si vous êtes belge, des informations vous sont dédiées à la fin de l’article.

Nombre d’entre vous se trouvent actuellement à l’étranger dans le cadre du PVT. Nous savons que pour beaucoup, la situation est difficile, soit parce que vous avez perdu votre emploi, avec la crainte de vous retrouver dans une situation financière difficile, soit parce que moralement, les choses ne sont pas évidentes. Nous avons lu des messages de plusieurs d’entre vous touchés par l’ambiance actuelle, par l’éloignement avec leurs proches, par la précarité et, dans certains pays encore, par le confinement. Nous pensons à vous et nous espérons que les choses rentreront rapidement dans l’ordre.

Si vous deviez prochainement partir en PVT à l’étranger

Il est peu probable que vous puissiez partir dans les prochaines semaines, voire mois (déplacements non essentiels interdits, fermeture des frontières, réduction des liaisons aériennes…). Voici quelques informations si vous devez finalement décaler votre départ :

  • Pour votre billet d’avion : vous êtes invité à prendre contact avec votre compagnie aérienne (si vous avez acheté votre billet directement sur le site de la compagnie aérienne) ou votre agence de voyage pour les modalités de remboursement ou de décalage de vos vols. Beaucoup de compagnie aérienne n’ont pas vraiment d’autre choix que vous proposer un coupon pour un prochain vol dans les 12 mois suivants.
  • Si vous avez déjà pris votre assurance : AVANT le début de la prise d’effet, contactez votre assurance avec les références de votre contrat et la date de début de votre assurance et indiquez-leur que vous ne pouvez pas débuter votre voyage pour le moment.
  • Si votre PVT doit être validé rapidement (la date limite pour entrer sur le territoire est proche) : consultez les détails ci-dessous, pays par pays. Nous compléterons ces informations au fur et à mesure, dès que nous aurons des détails à ce sujet.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français a publié une foire aux questions générale pour les Français se trouvant actuellement à l’étranger (ceux qui sont en séjour temporaire et ceux qui vivent à l’étranger). Il y est notamment question des modalités d’entrée sur le territoire français (métropole et outre-mer). La plupart des consulats, dans votre pays de PVT, ont également publié des foires aux questions (données en lien dans chaque partie dédiée aux différents pays, plus bas dans cet article).

Si vous venez d’arriver en PVT / Si votre PVT est en cours et se termine dans plusieurs mois et que vous n’avez pas l’intention de rentrer

Nous vous recommandons de toujours suivre les consignes sanitaires du pays dans lequel vous vous trouvez.

Notez qu’avec les mesures de confinement dans certains pays, vous pourriez vous retrouver en difficulté pour trouver du travail ou garder un emploi. Faites le point pour savoir combien de temps vous pouvez tenir, et renseignez-vous sur les métiers qui peuvent encore recruter. On vous en parle dans notre article Quels jobs faire à l’étranger en période de crise ?.

Fin avril, le gouvernement français a annoncé mettre en place un dispositif de soutien aux Français installés à l’étranger. Il s’agit d’une petite aide financière versée une seule fois de 100 à 350 euros (en fonction du pays où vous vous trouvez). On vous en dit plus dans cet article….

Inscrivez-vous au registre des Français de l’étranger ou sur Ariane pour recevoir les consignes des représentations consulaires françaises locales. Nous vous invitons également à consulter régulièrement les sites Internet des consulats et à les suivre sur leur réseaux sociaux (ils ont le plus souvent un compte Facebook et Twitter). Nous vous donnons ces liens utiles ci-dessous, pays par pays.

Nous vous recommandons aussi de consulter régulièrement les pages Conseils aux voyageurs du site de ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français, mises régulièrement à jour.

Si vous devez prochainement rentrer en France à l’issue de votre PVT

Les ressortissants de nationalité française ont tout à fait le droit de revenir en France (si vous le pouvez techniquement bien sûr).
Renseignez-vous sur :

  • L’état des vols de votre compagnie aérienne. Les compagnies aériennes ont réduit les volumes de leurs vols. Votre vol pourrait avoir été annulé. Si vous avez des escales, vérifiez le statut de vos différents vols.
  • La situation dans les pays dans lesquels vous faites une escale : un certain nombre de pays ont fermé leurs frontières aux voyageurs étrangers, parfois même juste pour une escale (même si de plus en plus de pays acceptent de nouveau les escales de quelques heures, sans sortie de la zone internationale). D’autres ont annoncé des mesures de quarantaine à l’arrivée.
  • L’obligation (ou non) de fournir à votre compagnie un test PCR. Les tests PCR doivent selon les cas être fait dans les cinq ou les trois jours précédant le vol, par exemple.

Par ailleurs, selon le pays d’où vous arrivez, selon le pays par lesquels où vous faites éventuellement escales, selon les compagnies aériennes que vous empruntez, vous pourriez avoir certaines contraintes pour votre retour en France.

  • Si vous arrivez de l’Australie, du Canada, de la Corée du Sud, du Japon, de la Nouvelle-Zélande, de l’Uruguay (mais aussi des pays de l’espace économique européen, Géorgie, Rwanda, Thaïlande et Tunisie) :
    Vous ne faites l’objet d’aucune restriction. Vous n’avez aucune démarche supplémentaire à l’arrivée. Attention toutefois si vous devez faire une escale dans un pays concerné par d’autres mesures.
  • Si vous arrivez / faites escale par : États-Unis, des Émirats Arabes Unis, du Panama, du Bahreïn :
    Vous devrez fournir à l’embarquement les résultats d’un test PCR négatif. Sans le résultat de ce test, l’embarquement pourrait vous être refusé. Vous devez également fournir une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France.
  • Même si les pvtistes n’arrivent pas de ces pays, ils peuvent y faire une ESCALE. Dans ce cas, vous pouvez aussi être concerné pour la présentation d’un test PCR. Nous attirons particulièrement votre attention si vous transitez par les États-Unis ou si vous voyagez avec les compagnies Emirates (escale à Dubaï) et Etihad (escale à Abu Dhabi). Nous pensons notamment aux pvtistes qui rentreraient d’Océanie ou d’Asie !

  • Si vous arrivez /faites une escale dans un autre pays (dont le Brésil, le Chili, l’Argentine, la Colombie et le Mexique)
    Il est là aussi recommandé d’effectuer un test PCR avant le départ. Si ça n’est pas possible, vous devrez en faire dès votre arrivée en France. Si vous refusez de faire un test, vous recevrez un arrêté préfectoral vous obligeant à vous placer en quarantaine pour au moins 14 jours. Là aussi, vous devrez disposer d’une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France.
  • Si vous rentrez dans un territoire d’outre-mer
    Vous devez dans tous les cas fournir un test PCR réalisé dans les 72 heures avant votre départ. Vous aurez également besoin d’une attestation de déplacement international dérogatoire vers la France.

Argentine

Fermeture des frontières

Depuis le 12 mars 2020, la délivrance des visas pour l’Argentine est suspendue, et ce jusqu’à nouvel ordre (y compris pour les PVT).

Depuis le 28 mars, l’Argentine a fermé sa frontière. Depuis le 1er avril, seuls les ressortissants argentins et les résidents en Argentine peuvent pénétrer sur le territoire. Cette mesure ne concerne apparemment pas les pvtistes. Les personnes encore autorisées à y entrer doivent depuis le 7 septembre compléter une déclaration sur l’honneur 48 heures avant leur vol sur ce site des autorités argentines. Par ailleurs, ils doivent se conformer à une quarantaine de 40 jours à l’arrivée.

Si le ministre argentin des transports espère pouvoir remettre en place les vols nationaux et internationaux en place à partir du 1er octobre, il indiquait début septembre que ces vols seraient limités, notamment par les mesures d’interdiction d’entrée sur le territoire argentin. Les premiers vols internationaux pourraient plutôt être des vols à l’intérieur même de l’Amérique latine. Par ailleurs, la reprise des vols en octobre ne se fera qu’au regard de la situation épidémique qui sera réévaluée au cours du mois de septembre par les autorités argentines.

Mesure de confinement à Buenos Aires, limitation des déplacements

Après plusieurs semaines de confinement entre le 20 mars et la mi-mai, les autorités argentines ont entamé un déconfinement progressif d’une partie du pays.

Toutefois, la région métropolitaine de Buenos Aires est reconfinée depuis le 1er juillet 2020. La population doit rester chez elle et seuls les commerces alimentaires et les pharmacies peuvent ouvrir. Un déconfinement progressif de la ville de Buenos Aires est entamé depuis le 20 juillet mais un certain nombre de restrictions demeurent et les mesures de déconfinement se font par étapes avec une réouverture de la plupart des commerces mais aussi des restaurants en extérieur la semaine du 21 septembre 2020. La mesure est prolongée pour le moment jusqu’au 11 octobre au moins.

Le port du masque est recommandé partout et obligatoire dans les transports en commun et dans les lieux publics de certaines provinces (dont Buenos Aires).

Notez que certaines régions en dehors de Buenos Aires sont aussi soumises à des restrictions, et notamment des restrictions de déplacement. C’est notamment le cas de certains departamentos des provinces de Jujuy, Bariloche, Salta ou la Terre de feu. Dans ce cas, vous avez besoin d’autorisations spéciales pour circuler dans ces régions. Pour en savoir plus.

Les Français qui souhaitent rentrer en France et ont besoin de se rendre à Buenos Aires peuvent présenter une demande d’attestation de déplacement sur le site des autorités argentines.

L’ambassade de France en Argentine propose une liste de logements qui acceptent les voyageurs français.

Validité des visas

Je devais entrer en Argentine pour valider mon Visa Vacances-Travail qui allait expirer : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ? 
Les autorités argentines ont indiqué que les visas (y compris les visas PVT) expirant jusqu’au 16 juin seraient automatiquement prolongés de 30 jours. Ceux qui ont leur visa qui expire après le 16 juin doivent trouver un moyen de quitter le pays et sont encouragés à rentrer en France.

Pour les personnes qui essayent actuellement de quitter l’Argentine

Notez que les compagnies Air France et KLM proposent toutes les deux un vol par semaine pour l’été 2020. Pour en savoir plus.

Liens officiels :

Australie

Fermeture des frontières et mesures de quarantaine

Le 20 mars 2020, les autorités australiennes ont fermé leurs frontières aux voyageurs qui ne seraient pas citoyens australiens, résidents permanents en Australie ou Néo-Zélandais résidant habituellement en Australie. Cette mesure interdit donc l’entrée en Australie à tous les titulaires de visa temporaire, y compris les pvtistes. Cette mesure est en vigueur jusqu’au 17 décembre 2020 mais pourrait être prolongée.

L’Australie envisageait pendant un temps une réouverture partielle de ses frontières aux personnes qui arriveraient de Nouvelle-Zélande. Mais la recrudescence de cas, en particulier dans les États de Victoria et de New South Wales ont remis en cause ces projets.

Combien de temps les frontières australiennes vont rester fermées aux pvtistes ?

Les frontières sont fermées jusqu’au 17 décembre 2020, mais les restrictions pourraient être prolongées.
Différents ministres australiens ont clairement laissé entendre que les frontières pourraient rester fermées aux visiteurs jusqu’à la fin de l’année 2020 ou le début de l’année 2021. Le président de Qantas, la principale compagnie aérienne australienne déclarait le 26 juin 2020 qu’une réouverture complète des frontières australiennes à la mi-2021 serait réaliste.
Le 23 juillet, le ministre en charge du budget en Australie prévoyait éventuellement sur une réouverture progressive à partir de janvier 2020, avec la mise en place de mesures de quatorzaine à l’arrivée pour les 6 premiers mois de l’année. Le ministre ajoutait toutefois qu’aucune décision définitive n’avait été prise pour le moment mais que, dans tous les cas, la réouverture des frontières serait axée en priorité sur 3 points : une réouverture très progressive, la mise en quarantaine des nouveaux arrivants et la priorité donnée aux étudiants internationaux.

Le 10 août, lors d’une conférence de presse, le premier ministre australien a annoncé qu’il était peu probable que le gouvernement rouvre les frontières intérieures avant fin décembre 2020.

Pour contrebalancer un peu ces perspectives très moroses, les autorités australiennes envisagent quand même de rouvrir leurs frontières aux titulaires de visas temporaires pour travailler ou pour étudier.
Le 17 juin 2020, le ministre du commerce et du tourisme, Simon Birmingham annonçait ainsi que les titulaires de visa long séjour pourraient avoir l’autorisation de venir avant que les touristes ne soient autorisés à revenir.

Certains secteurs de l’économie, en particulier la production alimentaire, s’appuient énormément sur les pvtistes venant du monde entier pour récolter les légumes, travailler dans les fermes laitières ou récolter des fruits. Alors que l’Australie connaît une augmentation importante de son taux de chômage, les Australiens récemment privées d’emploi ne semblent pas être très enclins à aller travailler dans les fermes. L’absence de pvtistes pourrait entraîner une augmentation significative des prix des fruits et légumes en Australie selon des syndicats de producteurs du secteur.
À la fin du mois d’août 2020, un programme pilote a permis l’arrivée de travailleurs saisonniers du Vanuatu dans le Northern Territory pour lesquels l’employeur s’est engagé à payer les frais de quarantaine à l’arrivée (2 500 $). Des professionnels du secteurs travaillent actuellement avec des associations pour trouver des moyens qui permettraient également de faire revenir les pvtistes qui pourraient travailler dans les fermes, tout en assurant une sécurité sanitaire suffisante. So wait and see.

Par ailleurs, l’Australie envisage depuis plusieurs mois de pouvoir faire revenir des étudiants étrangers sur le territoire. D’abord envisagé pour le mois de juillet, un programme pilote devait finalement voir le jour avec l’arrivée début septembre de 300 étudiants étrangers arrivant de la Chine, du Japon et de Hong Kong à Adelaïde en South Australia (il n’a toujours pas été mis en place pour le moment). Un projet pilote est également à l’étude pour faire venir des étudiants internationaux dans le Northern Territory.

Les pvtistes contribuent chaque année à l’économie australienne à hauteur de 3 milliards de dollars. À titre de comparaison, la présence d’étudiants internationaux en Australie permet d’injecter 32 milliards de dollars chaque année dans l’économie australienne.

En juin 2020, les parlementaires australiens ont lancé une commission d’enquête parlementaire concernant les titulaires de Working Holiday Visa en Australie. Alors que la commission doit rendre ses travaux à la fin de l’année 2020, ils ont publié en septembre un rapport d’étape dans lequel ils font un certain nombre de recommandations urgentes qu’il faudrait que l’Australie suive dans les prochains mois, concernant les pvtistes. Pour en savoir plus : Covid-19 et PVT Australie : les pistes des parlementaires australiens.

Limitation des déplacements entre États australiens

  • New South Wales : les frontières intérieures de l’État sont ouvertes sauf pour les personnes qui arriveraient du Victoria depuis le 8 juillet 2020 pour lesquelles un permis spécifique est requis. La règle générale, c’est que les voyageurs arrivant de Victoria ne peuvent entrer en NSW, mais certaines exemptions existent. C’est notamment le cas pour les travailleurs dans le secteur agricole qui travaillaient à moins de 100 km de la frontière du NSW et qui ne sont pas descendu à plus de 100 km au sud de la frontière dans les 14 derniers jours. Si vous avez obtenu un permis avant le 22 juillet 2020, celui-ci n’est plus valide, il faut en demander un nouveau. Pour en savoir plus.
  • Victoria : depuis le 8 juillet 2020, l’État de Victoria est isolé des autres États australiens. C’est la première fois depuis 100 ans que la frontière est fermée entre les États de Victoria et New South Wales. L’ensemble de l’État du Victoria est considéré comme un hotspot par les autres États. Pour en savoir plus.
  • Queensland
  • Le Queensland a rouvert partiellement ses frontières depuis le 10 juillet 2020. Il est possible d’entrer dans le Queensland si vous n’avez pas été dans un « covid hotspot » (où le virus est présent) dans les 14 derniers jours. Des exceptions existent si vous arrivez d’un de ces hotspots. Notez que l’ensemble des États du Victoria et du New South Wales sont considérés comme des hotspots. Certains comté au nord de New South Wales (dont la région de Byron Bay par exemple) ne devraient plus être considérés comme des hotspots d’ici le 1er octobre (en savoir plus). Vous ne pouvez donc pas entrer dans le Queensland si vous avez été dans le Victoria / le NSW il y a moins de 14 jours. Le Queensland ne considère plus l’ACT comme un hotspot pour le Covid-19 depuis le 25 septembre 2020.
    Tous les hotspots sont disponibles sur ce lien.

  • Western Australia : la frontière de la Western Australia est fermée à toutes les personnes qui ne bénéficient pas d’une exemption. La Western Australia a envisagé un temps de rouvrir partiellement ses frontières, mais a finalement renoncé après le retour du virus dans les États de Victoria et de NSW. Le premier ministre de l’État refuse pour le moment de s’engager sur une date précise et les autorités de WA ont indiqué qu’ils ne rouvriraient les frontières de l’État que lorsque les experts considèreront que la crise est suffisamment contrôlée dans les autres États.
  • South Australia : la frontière entre le Victoria et la South Australia est fermée. Les personnes arrivant de l’État du Victoria ou qui s’y trouvaient dans les 14 derniers jours avant l’arrivée ne peuvent plus entrer en South Australia sauf en cas d’exceptions (notamment les travailleurs agricoles qui travailleraient à proximité direct de la frontière – moins de 40km).
    Ainsi, si vous souhaitez vous rendre en South Australia depuis le New South Wales en passant par le Victoria, l’entrée vous sera refusée.
    La mesure devrait rester en place jusqu’en décembre.
    Les personnes arrivant d’autres États que le Victoria (Western Australia, Tasmanie, Northern Territory, Queensland, NSW, ACT) ne sont plus soumis à des mesures de quarantaine à l’arrivée. Pour en savoir plus.
  • Tasmanie : La Tasmanie n’autorise pas l’entrée dans l’État aux personnes qui étaient dans l’État de Victoria dans les 14 jours précédant leur arrivée (sauf exemptions) et les lieux et régions spécifiques identifiés en NSW ou dans le Queensland où la présence du Covid-19 a été avérée.
    Les personnes qui sont autorisées à entrer (hors travailleurs essentiels) doivent obligatoirement se soumettre à une quarantaine à leur arrivée. Si vous n’êtes pas un résident de Tasmanie, la quarantaine doit s’effectuer dans un établissement géré par le gouvernement de Tasmanie. Les frais de quarantaine s’élèvent à 2 800 $ par adulte. L’entrée en Tasmanie nécessite l’obtention d’un pass : le G2G pass. Ces mesures étaient prévues de rester en vigueur jusqu’au 1er décembre au moins. Toutefois, la Tasmanie a indiqué mi-septembre qu’ils pourraient peut-être rouvrir leurs frontières aux personnes arrivant de certains États australiens, en particulier les voyageurs de Western Australia, de South Australia, du Queensland et de l’ACT plus tôt si la situation sanitaire le permettait.
    Attention, si pour quitter la Tasmanie en bateau, vous devez passer par l’État du Victoria, les accès aux autres États ensuite pourraient vous être fermés. Pour en savoir plus.
  • Northern Territory : Les voyageurs arrivant de l’État du Victoria et de certaines zones de New South Wales (dont la région de Sydney) sont considérés comme des voyageurs arrivant de hotspots « hotsposts« . Ces voyageurs peuvent entrer dans le Northern Territory, mais ils doivent se soumettre à une quarantaine de 14 jours dans un lieu dédié et à leurs frais (2500 $ pour les 14 jours). Le 11 septembre 2020, le Premier ministre du Northern Territory a indiqué que la région de Greater Sydney ne devrait plus être considéré comme un hotspot à partir du 9 octobre. Les autorités du NT vont surveiller la situation de Greater Sydner dans les prochaines semaines.
    Les voyageurs arrivant d’autres régions d’Australie peuvent entrer sur le territoire sans passer par une procédure de quarantaine. Des contrôles aux frontières sont toutefois effectués et vous devez remplir un formulaire au préalable. Le document peut être rempli dans les 72 heures avant l’arrivée à la frontière. Pour en savoir plus.
  • ACT : L’Australian Capital Territory demande aux personnes qui auraient récemment voyagé dans le Victoria ou dans la région de Sydney de ne pas se rendre sur le territoire de la capitale australienne. Pour ceux qui arriveraient de l’ACT dans un autre État, sachez que le Queensland et la South Australia ne considèrent plus l’ACT considère plus l’ACT comme étant un hotspot (comme ce fut le cas précédemment).

    Pour en savoir plus, État par État, consultez cette carte interactive mise en place par Tourism Australia.
    Par ailleurs, même si des restrictions sont en place, il arrive que des mesures soient mises en places si vous travaillez/vivez à proximité d’une frontière.

    Déconfinement et mesures de reconfinement dans le Victoria, contrôle de l’épidémie en NSW

    Après des mesures de confinements et d’éloignement physique forte mises en place en mars, avril et mai. Les mesures de déconfinement ont été mises en place dans les différents États australiens (New South Wales,Victoria,Queensland, South Australia,Tasmanie, Western Australia, Northern Territory).

    Toutefois, l’État de Victoria faisant face à une forte augmentation du nombre de cas quotidien à partir la mi-juin, les autorités du Victoria ont pris des mesures strictes de confinement pour l’État et des mesures renforcées pour Melbourne. Dans la capitale de l’État, les habitants ne peuvent sortir qu’à des heures spécifique pour faire des courses alimentaires, se soigner, faire de l’exercice, aller travailler avec un « worker permit » (si vous ne pouvez pas faire du télétravail) ou les études. Les habitants de Melbourne ne peuvent pas accueillir de visiteur chez eux. Les bars et restaurants sont fermés (sauf pour la vente à emporter), de même que les salles de sport, les musées, les commerce non essentiels ou encore les bibliothèques (les bibliothèques réouvrent seulement pour récupérer des livres sélectionnés en ligne). Certaines entreprises fonctionnent fortement au ralenti (c’est notamment le cas des abattoirs).
    Un couvre-feu est en vigueur de 21 h à 5 h du matin, interdisant les sorties à tous les habitants de Melbourne pendant cette période. Le couvre-feu devrait rester en place jusqu’à fin octobre normalement.
    Ces mesures sont en vigueur jusqu’au 28 septembre au moins.
    En dehors de Melbourne, les restrictions pour Regional Victoria ont été un peu plus levées : il n’y a désormais plus de restrictions pour les sorties, tous les commerces, les salons de beauté et les coiffeurs ont pu rouvrir. Les rassemblement restent toutefois limitées à 10 personnes maximum.
    Quand Melbourne a été placé à un niveau d’alerte 4, le reste de l’État de Victoria a été placé au niveau d’alerte 3.
    Le port du masque est obligatoire en public (en intérieur comme en extérieur) dans l’ensemble de l’État de Victoria dès le moment où vous quittez votre logement. Pour en savoir plus.

    Par ailleurs, la New South Wales a fait aussi l’objet d’une importante recrudescence de cas qui semble s’être calmé en septembre 2020. La situation est pour le moment maîtrisée mais les autorités encouragent la population à éviter les rassemblements de grande ampleur, les lieux bondés et les situations où l’éloignement physique ne peut pas se pratiquer.

    L’Australie a lancé l’application COVIDSafe pour vous permettre de savoir si vous avez été en contact avec une personne malade du Covid-19.

    Emploi

    De nombreux pvtistes, notamment en ville, ont été mis à la porte de leur restaurant ou de leur hôtel lors de la mise en place des mesures de confinement. Le 3 avril, le Premier ministre Scott Morrison indiquait que les pvtistes en Australie ne seraient pas la priorité de l’Australie et a enjoint les pvtistes qui n’avaient pas d’opportunité d’emploi et des ressources limitées à quitter l’Australie.

    Des mesures d’ajustement ont été mises en place concernant les titulaires de PVT :

    • Il est temporairement autorisé de travailler plus de 6 mois pour un même employeur si vous occupez un emploi dans un secteur « critique ». Les autorités citent les métiers de la santé, des soins aux personnes âgées et l’agriculture comme secteurs « critiques ».
    • Un visa de travail spécial est mis en place pour ceux qui travailleraient dans des domaines essentiels en Australie pour ceux dont le visa expirerait prochainement. Il faut disposer d’un employeur pour demander ce visa 408 (Temporary Activity Visa).

    Pour en savoir plus, consultez notre article dédié : Covid19 et PVT / WHV en Australie : les aménagements de visas.

    Si vous êtes étudiant international et dans une moindre mesure pvtiste en Australie, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide financière que certains États australiens proposent (c’est notamment le cas de la Tasmanie pour les personne en grande difficulté financière avec son « Pandemic Isolation Assistance Grants »). Sinon, les États réfléchissent à la mise en place d’outils pour faciliter la mise en relation des employeurs avec des chercheurs d’emploi. C’est par exemple le cas de la South Australia qui a ouvert ce site Web :SeasonalJobs. Le Queensland propose une page dédiée aux pvtistes pendant la crise du Covid. Le New South Wales dispose d’une page pour faire la promotion du travail saisonnier dans l’État.
    L’ambassade de France en Australie récapitule les aides disponibles sur ce lien.
    En complément, vous pouvez accéder à vos fonds de superannuation si vous n’êtes pas en mesure de subvenir à vos besoins immédiats.

    Prise en charge des soins de santé liés au Covid-19 en Australie

    Si vous êtes contaminé par le Covid-19 et que vous avez besoin de soins, les États australiens acceptent de vous prendre en charge si vous n’êtes pas assuré et/ou si votre assurance ne vous couvre pas pour les soins liés au Covid-19. Par ailleurs, les tests peuvent aussi être réalisés gratuitement. Faites-vous tester si vous avez des symptômes et participez ainsi à la lutte contre la propagation du virus. Si les frais de santé liés au covid sont pris en charge, c’est justement dans ce but !

    Questions liées aux visas

    Peut-on actuellement demander un Visa Vacances-Travail pour l’Australie ?

    Oui, en revanche, nous avons eu des retours de pvtistes nous indiquant que même si les frais de visa ont rapidement été prélevés sur leur compte bancaire, les délais de traitement atteignent 2 ou 3 mois. Néanmoins, nous ne vous recommandons pas forcément de présenter une demande actuellement :

    • Si vous atteignez bientôt l’âge limite de participation au PVT Australie (31 ans pour les Belges, 36 ans pour les Français et les Canadiens), il vaut mieux présenter votre demande avant l’âge limite si vous souhaitez toujours obtenir un PVT. Notez que c’est la date de dépôt de la demande de visa qui compte, et non la date à laquelle vous obtenez votre visa. En savoir plus.
    • Si vous n’approchez pas de l’âge limite, nous vous recommandons d’attendre la réouverture des frontières extérieures de l’Australie avant de présenter une demande. Dans l’éventualité où les frontières rouvriraient dans plus de 12 mois, vous pourriez perdre le bénéfice de votre PVT et vous auriez alors payé des frais de votre visa pour rien.

    La date limite pour valider mon Visa Vacances-Travail pour l’Australie expire bientôt

    Les autorités australiennes indiquent sur leur site Internet que les voyageurs qui ont un visa qu’ils n’ont pas pu valider dans le temps imparti doivent réaliser une nouvelle demande de visa s’ils souhaitent faire un PVT.
    Voici les informations que nous ont communiquées les autorités australiennes :

    • Les pvtistes ne peuvent pas étendre la période de validité de leur visa.
    • Les pvtistes ne peuvent pas reporter, suspendre ou étendre le Working Holiday Visa qu’ils ont validé en se rendant en Australie (qu’ils soient toujours en Australie ou qu’ils aient quitté le pays) ou le Working Holiday Visa qui leur a été délivré mais qu’ils n’ont pas encore activé.
    • Les conditions d’âge pour postuler au PVT Australie restent inchangées.

    Je suis en Australie et mon PVT expire prochainement

    Si vous souhaitez rester en Australie et y êtes éligible, vous pourriez présenter une demande pour un 2e ou un 3e PVT Australie. Pour en savoir plus.
    Autrement, si vous n’êtes pas éligible à un autre PVT et si vous travaillez dans un des secteurs clés tels que la santé, les soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées, l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire, vous pourriez présenter une demande pour obtenir un visa temporaire subclass 408, un visa spécial lié à la crise du Coronavirus. Vous devez présenter votre demande avant l’expiration de votre PVT (expiration dans moins de 28 jours). Si votre demande est acceptée, vous pourriez obtenir un visa pour rester jusqu’à 12 mois supplémentaires.
    Des informations sont disponibles sur ce lien des autorités australiennes).
    On vous propose également un article sur le sujet Covid-19 et PVT en Australie : les aménagements de visas.

    Pour les personnes qui essayent actuellement de quitter l’Australie

    Les autorités françaises ont organisé des vols entre la France et l’Australie en avril 2020. Dans la mesure où il existe des solutions commerciales, les vols affrétés par le gouvernement français ont été arrêtés pour le moment.

    Il existe plusieurs options possibles comme Qatar Airways (qui opère des liaisons entre Sydney, Perth, Melbourne, Adelaïde, Brisbane et Doha puis entre Doha et Paris), Etihad (depuis Sydney et Melbourne vers Abu Dhabi puis Abu Dhabi vers Paris), Emirates (depuis Brisbane, Perth et Sydney).

    Notez également que la compagnie australienne Qantas a annoncé la suspension de la plupart de ses vols internationaux jusqu’à la fin octobre. En août 2020, les dirigeants déclaraient que les vols internationaux de Qantas seraient certainement suspendus jusqu’à la mi-2021.

    Nous vous recommandons également de surveiller certains comptes Twitter (@FranceSydney et @FranceAustralia) ou Facebook (Ambafrancecanberra) en cas d’évolution majeure de la situation. Vous n’avez pas besoin d’être inscrit sur ces plateforme pour accéder aux informations partagées (vous pouvez simplement mettre ces liens en favoris).

    Fin juillet, la France a établi une liste de pays où le virus circule très fortement, et dont il ne sera plus possible de revenir sans la preuve d’un test PCR négatif. Si vous passez par les États-Unis, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le ou le Panama, vous devrez montrer un test négatif pour pouvoir embarquer. Pour les autres pays de la liste, le test peut être effectué avant le vol ou à l’arrivée. Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne et sur le site de France Diplomatie.

    Liens officiels :

    Brésil

    Le Brésil a fermé ses frontières aux étrangers non-résidents aux Brésil le 30 mars et ses frontières terrestres le 19 mars 2020 (avec notamment la Guyane française). Les voyageurs étrangers sont autorisés à revenir au Brésil par voie aérienne depuis le 30 juillet 2020 (les frontières terrestres et maritimes restent limitées). Les étrangers doivent toutefois s’assurer qu’ils disposent d’une assurance santé qui pourra être exigée à l’arrivée.

    La situation est actuellement assez critique au Brésil. Le pays a entamé un déconfinement important depuis plusieurs semaines alors que le nombre de nouvelles contaminations et de décès restent à des niveaux très élevés.

    Il n’est pas recommandé de partir actuellement au Brésil en raison de la situation actuelle.

    Des mesures sont prises par les municipalités ou les États du Brésil. Elles varient donc d’une région à une autre.

    Peut-on faire une demande de PVT Brésil actuellement ?

    Oui, le Consulat Général du Brésil à Paris a repris ses activités le 31 août. Il faut obligatoirement obtenir un rendez-vous et respecter les consignes sanitaires.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement au Brésil pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ? : L’ambassade de France vous recommande de contacter la police fédérale brésilienne.

    Le Brésil a annoncé avoir suspendu le décompte des jours sur les visas en cours à partir du 16 mars 2020 et jusqu’à la fin de la période d’urgence sanitaire. Cela semble vouloir dire que si pendant cette période, vous “perdez” 2 mois de PVT du fait de la situation, par exemple, ces 2 mois seraient automatiquement ajoutés à la date d’expiration actuelle de votre visa. Nous écrivons au conditionnel car nous ne sommes pas certains des statuts concernés par cette mesure.

    Je souhaite rentrer en France, quelles sont les solutions ?
    Il existe des liaisons opérées par Air France. Il est aussi possible de rentrer en Europe avec les compagnies Azul, Latam, Lufthansa ou encore Tap.

    Liens officiels :

    Numéro de téléphone d’information sur le Covid-19 au Brésil : 136.

    Canada

    Fermeture des frontières, réouverture partielle pour certains travailleurs et étudiants

    Le 18 mars 2020, les frontières canadiennes étaient fermées à tous les voyageurs qui n’étaient pas Canadiens ou résidents permanents canadiens. La mesure est en vigueur jusqu’au 30 septembre, au moins (elle peut être prolongée).

    Toutefois, dès le 26 mars 2020, un certain nombre d’exemptions étaient mises en place pour permettre à certaines personnes d’entrer au Canada. L’ensemble des personnes autorisées à entrer au Canada doit se conformer obligatoirement à une période d’isolement de 14 jours dès leur arrivée. Ces mesures d’exemption concernent notamment :

    • Les travailleurs étrangers titulaires d’un permis de travail déjà activé et qui sont établis au Canada
    • Les titulaires d’une lettre d’introduction pour un permis de travail s’ils ont une offre d’emploi d’un employeur canadien
    • Les étudiants étrangers ayant reçu une approbation de leur demande avant le 18 mars 2020.

    Pour les travailleurs détenteurs d’une lettre d’introduction pour un permis de travail, vous devez présenter une offre d’emploi récente de votre employeur stipulant que l’entreprise continue de fonctionner et que vous pourrez commencer à travailler dès la fin de votre période d’isolement de 14 jours à l’arrivée.

    Le 8 mai 2020, les équipes d’Expérience Internationale ont confirmé clairement cette information sur leur site Internet :

    Quelles conséquences pour :

    • les titulaires d’un PVT : ceux qui ont pris contact avec des employeurs et qui disposent d’une offre d’emploi ferme de leur part (c’est-à-dire qu’ils pourront commencer à travailler dès la fin de leur période d’isolement) peuvent partir s’ils ont un plan de confinement pour leurs 14 premiers jours sur le territoire. Nous vous invitons à lire les témoignages de personnes qui ont récemment essayé d’entrer au Canada, munis de leur permis de travail ou d’une lettre d’introduction.
    • les titulaires d’un permis Stage coop : Dans la mesure où la quasi-totalité des établissements scolaires ont annulé les stages à l’étranger, nous croyons que les stagiaires devraient plutôt rester en France pour le moment. Toutefois, si votre établissement scolaire a confirmé votre stage, que votre employeur maintient son offre d’emploi et que votre emploi est maintenu, vous pourriez envisager de partir. Obtenez toutefois une confirmation écrite de votre employeur avant de vous rendre à l’aéroport.
    • les titulaires d’un permis Jeunes Professionnels, il est aussi recommandé de confirmer avec votre employeur que l’entreprise est toujours ouverte et que vous pourrez commencer à travailler à la fin de votre période de quarantaine de 14 jours à l’arrivée et d’avoir une lettre récente de l’employeur le confirmant.
    Vous avez réussi (ou non) à entrer au Canada ? Votre témoignage nous intéresse ! Rendez-vous sur cette page pour le partager avec la communauté pvtistes.net. Vous pouvez retrouver les témoignages reçus sur ce lien.
    • les titulaires d’un permis d’études : ceux qui ont obtenu l’approbation (une lettre d’introduction au point d’entrée) de leur permis d’études AVANT le 18 mars 2020 ont le droit de partir au Canada. Comme tout personne entrant au Canada, les étudiants doivent se conformer à un isolement strict dans les 14 jours suivant leur arrivée. Les étudiants qui ont obtenu une lettre d’introduction après le 18 mars ne peuvent pas se rendre au Canada. Toutefois, si leurs cours ont débuté, la période d’études réalisée à distance pourra être comptabilisée pour un permis de travail postdiplôme tant que 50 % de leur programme d’études sera réalisé au Canada (des exceptions sont toutefois prévues).
      Pour en savoir plus :

    Les personnes exemptées de restrictions de voyage sont encouragées à télécharger l’application ArriveCan (Android / IOS), une application qui vise à faciliter « la collecte des informations nécessaires à la gestion et à l’application de la législation visant à contenir la Covid-19 et à assurer la sécurité et la santé des Canadiens ». Sur cette application, vous fournissez des informations sur votre vol et vos coordonnées au Canada. Vous gagnerez ainsi du temps à votre arrivée à l’aéroport.

    Nous l’avons dit, la réouverture partielle des frontières pour un nombre limité de travailleurs et d’étudiants implique des restrictions :

    • Les personnes autorisées à entrer au Canada doivent se soumettre à une vérification de l’état de santé avant d’embarquer à bord d’un avion à destination du Canada. Si vous avez des symptômes du Covid-19, vous ne serez pas autorisé à monter à bord de l’avion. Ces vérifications sont effectuées par les compagnies aériennes au départ. En savoir plus.
    • Vous devez obligatoirement avoir un masque (chirurgical ou grand public) lors de votre trajet, même si vous n’avez pas de symptômes. L’embarquement pourrait vous être refusé si vous n’avez pas de masque.
    • Les personnes autorisées à entrer au Canada doivent OBLIGATOIREMENT se conformer à des mesures strictes de mise en quarantaine à leur arrivée, pendant une période de 14 jours. Vous devez obligatoirement porter un masque à votre arrivée pour rejoindre votre lieu de confinement et ne plus quitter ce lieu pendant 14 jours. Si vous ne respectez pas cette mesure, vous vous exposez à de la prison, à une amende de plusieurs centaines de milliers de dollars, à une expulsion du Canada et à une interdiction du territoire pendant un an… Le respect strict des mesures de confinement est OBLIGATOIRE et des contrôles sont parfois réalisés.
    • Avoir le droit de rentrer au Canada ne signifie pas que vous devez absolument sauter dans le premier avion. En effet, l’arrivée au Canada dans de telles conditions pourrait être particulièrement compliquée pour bon nombre de pvtistes qui auraient une offre d’emploi. Nous vous encourageons vivement à consulter cet article sur le sujet : Après la réouverture partielle des frontières canadiennes, faut-il partir ?

    Concernant les compagnies aériennes qui circulent entre le Canada et la France, nous vous recommandons de consulter régulièrement cette page du site de l’ambassade du Canada en France qui fait régulièrement le point sur les compagnies qui effectuent des liaisons entre la France et le Canada :

    • Air France effectue des liaisons vers Toronto et Montréal
    • Notre partenaire Air Transat a repris des liaisons entre Montréal et les villes de Paris, Toulouse et Marseille.
    • Air Canada effectue des liaisons vers Montréal et reprendra des liaisons vers Toronto à partir d’octobre.
    • Westjet a repris des liaisons entre Paris et Calgary

    Des mesures de distanciation sociale prises dans les provinces et les territoires toujours en vigueur

    Les provinces ont bien entamé leurs démarches de réouverture. À chaque fois ou presque, les réouvertures se font par phase, souvent avec une réouverture de certains commerces qui avaient été fermés et une limitation des rassemblements à quelques personnes. Les bars, les cafés et les restaurants et les lieux de rassemblement clos (cinéma, centres commerciaux en intérieur…) restent fermés ou sont soumis à des restrictions dans pas mal de villes (pas partout).
    Néanmoins, l’État d’urgence reste en place dans de nombreuses provinces canadiennes et les mesures de réouverture partielles s’accompagnent de consignes spécifiques et du respect strict des mesures d’éloignement physique (au moins 2 mètres d’écart entre deux personnes, lavage très régulier des mains, utilisation d’un masque en cas de situation où il est difficile d’appliquer l’éloignement physique, télétravail quand c’est possible…). Pour en savoir plus.

    Au Québec, après une réouverture progressive de la province, de ses supermarchés, de ses bars et restaurants, le Québec a réimposé de nouvelles règles notamment concernant les horaires d’ouverture des bars (certains se transforment en restaurant pour ne pas être contraint de fermer à minuit) et le nombre de personnes qui s’y trouvent. Il n’est par ailleurs plus non plus permis de danser dans les bars. À la fin du mois d’août, le premier ministre du Québec a regretté le relâchement des gestes barrières dans la province qui a mené à une augmentation du nombre de cas dans la deuxième quinzaine du mois d’août. Des mesures de restrictions supplémentaires pourraient être réimposées, le gouvernement québécois n’écarte pas des mesures de reconfinement partiel dans les régions les plus touchées.
    Le Québec a mis en place des paliers d’alerte dans les différentes régions du Québec. Les régions peuvent être ainsi classées en vert, en jaune, en orange ou en rouge. À chaque fois, les paliers peuvent s’accompagner de mesures de restrictions (le niveau rouge pouvant mener à un reconfinement). Pour retrouver la carte des paliers d’alerte du Québec.

    Le port du masque dans les lieux fermés ou partiellement ouvert est obligatoire au Québec depuis le 18 juillet. À partir du 12 septembre 2020, des amendes de 400 & dollars peuvent être délivrées aux personnes qui ne respectent pas l’obligation du port du masque. En savoir plus. Le port du masque est aussi obligatoire dans les lieux publics clos à Toronto depuis le 7 juillet.

    Par ailleurs, les contrôles sont renforcés au niveau des frontières interprovinciales. Les autorités provinciales contrôlent ainsi les motifs de déplacements d’une province à une autre, et peuvent empêcher l’entrée de voyageurs non-essentiels, aux non-résidents ou imposer des quarantaines pour toute entrée dans la province ou le territoire. C’est notamment le cas du Yukon, de la Nouvelle-Écosse, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve-et-Labrador et de l’Île-du-Prince-Édouard. Pour en savoir plus.

    Toutefois, deux « bulles de voyage » ont été mises en place en juillet :

    • La bulle atlantique crée entre les 4 provinces atlantique (Nouveau-Brunswick, IPE, Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et Labrador).
      Cette bulle vise à permettre aux résidents d’une de ces provinces de voyager dans les autres provinces sans subir de restriction de voyage (pas de limite aux personnes essentielles, pas de mesure de quarantaine…).
    • Une autre bulle un peu plus restrictive a été mise en place entre le Nunavut, les Territoires du Nord-Ouest la ville de Churchill au Manitoba (Churchill seulement).

    Par ailleurs, au Yukon, si la quarantaine reste nécessaire pour bon nombre de personnes au Canada, les résidents de Colombie britannique, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut n’ont plus à être placé en quatorzaine. En savoir plus.

    Nous vous invitons à consulter régulièrement les liens suivants selon la province où vous vous trouvez :

    Notez que plusieurs foires aux questions ont également été mises en place par les représentations consulaires françaises au Canada :

    Validité des PVT

    Je dois entrer prochainement au Canada pour valider mon Permis Vacances-Travail qui expire bientôt : pour les personnes dont la lettre d’acceptation pour le point d’entrée (PDE) arrive à expiration dans les 30 prochains jours, les équipes d’Expérience Internationale Canada vous invitent à demander une extension exceptionnelle de sa durée de validité en remplissant le formulaire Web et en sélectionnant « Expérience Internationale Canada » au niveau du type de demande. Si votre lettre d’expiration expire dans plus longtemps, suivez régulièrement les consignes des autorités canadiennes et attendez que la date limite soit de 30 jours ou moins pour contacter les autorités canadiennes et demander une extension de la durée de validité de la lettre d’introduction. Quand vous contactez les équipes d’EIC, nous vous recommandons :

    • D’expliquer pourquoi vous n’avez pas pu partir avant la crise (engagements professionnels, personnels, besoin de faire des économies, contraintes personnelles, maladie…) et de préciser aussi pourquoi vous ne pouvez pas entrer prochainement au Canada (impossibilité de vous isoler pendant 14 jours, vous n’avez pas d’offre d’emploi, l’employeur qui devait vous embaucher a dû fermer temporairement son entreprise…).
    • De demander clairement une extension de votre lettre d’introduction. Plutôt que de dire quelque chose comme « je ne sais pas quoi faire, ma LI va expirer et je ne peux pas partir », indiquez clairement qu’en raison de la crise du Covid-19 et des éventuelles autres raisons qui vous ont empêché de partir, vous demandez à ce que la durée de validité de votre lettre d’introduction soit étendue.

    De nombreux pvtistes ont indiqué avoir obtenu des lettres approuvant leur demande d’extension de 90 jours de leur lettre d’introduction. Cette nouvelle lettre devra être présentée en même temps que la lettre d’introduction et les autres documents demandés à l’arrivée au Canada.

    Si la date limite après votre première extension approche et est dans moins de 30 jours, vous pouvez refaire la démarche initiale pour obtenir peut-être une 2e extension. Cette information a été confirmée dans la FAQ des autorités canadiennes.

    Le 1er septembre 2020, les équipes d’Expérience Internationale Canada, en charge du PVT, ont indiqué dans leur foire aux questions spéciale Covid-19 que les demandes d’extension pourraient permettre d’obtenir une prolongation de la durée de validité des lettres d’introduction pour une durée maximum de 12 mois (incluant les éventuelles extensions déjà obtenues).

    Remarque pour les titulaires de permis d’études : Depuis le 30 avril, les titulaires actuels d’un permis d’études qui auraient besoin d’un CAQ de la part du Québec pour présenter une demande pour prolonger leur permis d’études actuel (dans le but de finir leur session qui a été interrompue en raison de la crise) voient leur CAQ prolongé jusqu’au 31 décembre 2020. Ils peuvent donc faire une demande de prolongation de leur permis d’études avec leur CAQ déjà obtenu et qui expirerait à partir du 30 avril 2020. Pour en savoir plus, consultez ce lien (section étudiants étrangers).

    Concernant les demandes actuelles sous « Expérience Internationale Canada : invitations en pause, traitement des demandes en pause

    • Le 2 avril, les autorités canadiennes ont indiqué sur leur site Internet que les rondes d’invitations étaient interrompues à cause du Covid-19. La reprise des rondes d’invitations sera annoncée sur les réseaux sociaux des autorités canadiennes le moment venu. Par ailleurs, le 15 avril 2020, les autorités canadiennes ont indiqué que le traitement des demandes en cours sous EIC était pour le moment suspendu, et ce jusqu’à nouvel ordre.
    • Les CRDV de Paris et Lyon ont rouvert le 15 juin 2020. Si vous en étiez à l’étape des données biométriques, vous pouvez prendre rendez-vous (les rendez-vous sont obligatoires), en utilisant votre lettre d’instructions périmée (vous n’avez pas besoin de faire une demande de prolongation de cette lettre).
    • Si vous ne pouvez pas fournir certains documents à cause de la crise du Covid-19 (par exemple des certificats de police), ne vous inquiétez pas, vous disposerez de délai supplémentaire pour le faire
    • Pour ceux qui se trouvent actuellement au Canada en attente de fournir leurs données biométriques : les autorités ont indiqué sur leur site Internet que ceux qui font une demande depuis le Canada étaient temporairement dispensés de fournir leurs données biométriques. Pour en savoir plus.

    Liens officiels :

    Chili

    Fermeture des frontières

    Depuis le 18 mars 2020, le Chili a fermé aux étrangers l’ensemble de ses frontières (aériennes, maritimes et terrestres) et ce jusqu’à nouvel ordre. Les citoyens chiliens et les titulaires de visas long séjour au Chili (visa déjà validé) peuvent apparemment revenir (en se soumettant à leur retour à une période de confinement pendant 14 jours).

    Le Chili discute actuellement avec l’Argentine concernant l’ouverture de la frontière entre les deux pays, mais rien n’est encore fait pour le moment.

    Les demandes de visas dans les consulats chiliens sont suspendues depuis le 18 mars 2020.

    Mesures générales et mesures locales de confinement locales

    Un couvre-feu est mis en place entre 23 h à 5 h du matin dans tout le pays. Aucune mesure de confinement de l’ensemble du pays n’est mise en place pour le moment, mais certaines régions / villes sont soumises à des mesures de restrictions différenciées. Par exemple, des villes comme Viña del Mar, Valparaiso et Antofagosta sont encore soumises à des mesures de quarantaine.
    Les autorités sanitaires chiliennes ont annoncé le 12 août la fin du confinement à Santiago, après près de cinq mois de restrictions.

    Pour savoir quelles mesures s’appliquent dans les différentes localités, vous pouvez consulter ce site pour retrouver les différentes étapes du déconfinement et les règles associées à chaque étape. En cliquant sur « Situación Comunal », vous pouvez ensuite retrouver à quel stade se trouvent les différentes villes du Chili. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez aussi régulièrement lire des informations sur la FAQ des autorités françaises au Chili la question « Quelles sont les mesures prises par le gouvernement chilien aujourd’hui ? ».

    Le port du masque est obligatoire pour toute personne empruntant les transports publics ou privés (taxi, bus, train, vtc, taxi, bateau…) et dans un certain nombre de lieux publics (lieux de travail, supermarchés, lieux fermés où se trouvent 10 personnes ou plus, pubs, restaurants…). Il est par ailleurs obligatoire dans toutes les aires urbaines.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement au Chili pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ? Nous vous invitons à consulter la FAQ de l’ambassade de France au Canada – Question : Je suis Français(e) et mon visa arrive à expiration : que faire ?

    Vous souhaitez rentrer prochainement en France depuis le Chili

    Des compagnies aériennes ont repris leurs liaisons internationales avec le Chili :

    • La compagnie Latam opère des vols entre Santiago et Madrid prévoit de reprendre des liaisons entre Santiago et Paris à partir de novembre 2020.
    • La compagnie Air France opère des vols entre Santiago et Paris
    • La compagnie Iberia opère des vols entre Santiago et Madrid
    • La compagnie KLM opère des vols entre Santiago et Amsterdam

    Par ailleurs, l’ambassade de France au Chili vous recommande de vous inscrire sur le site Ariane pour recevoir les informations en temps réel.

    Liens officiels :

    Colombie

    Fermeture des frontières colombiennes et réouverture prochaine

    Depuis le 22 mars à 22 h 59, les frontières terrestres et aériennes de la Colombie sont entièrement fermées (y compris pour les Colombiens et les résidents étrangers). Les sorties du territoire restent toutefois autorisées (uniquement par avion).
    Depuis le 1er septembre 2020, si les restrictions d’entrée des étrangers par voie aériennes sont en principe levées (les frontières maritimes et terrestres restent fermées jusqu’à octobre au moins), la possibilité de partir en Colombie en arrivant d’un vol international ne semble pas être dans les faits pour tout de suite. En effet, des détails restent encore à régler.
    Les autorités colombiennes ont annoncé qu’à partir du 19 septembre 2020 (date de la reprise de vols internationaux depuis certaines destinations seulement), les voyageurs auront l’obligation de fournir un test PCR à l’arrivée ou devront se soumettre à un tel test à l’arrivée. Les premiers vols internationaux pourront circuler entre la Colombie et des pays d’Amérique du latine et aux États-Unis.
    Toutefois, à l’heure actuelle, aucune date n’a été fournie pour les vols commerciaux vers la Colombie depuis des pays de l’Union Européenne. La Colombie souhaite appliquer un principe de réciprocité (les Colombiens ne sont à l’heure actuelle pas autorisés à se rendre dans l’Union Européenne).
    Pour en savoir plus.

    Nous vous recommandons de patienter pour avoir une meilleure visibilité sur les démarches qui seront prochainement mises en place.

    Il nous est difficile de déterminer si les demandes de PVT Colombie sont possibles actuellement. Si vous essayez de faire une demande, n’hésitez pas à partager avec nous votre expérience.

    La Colombie a entamé une nouvelle phase de déconfinement depuis le 1er septembre

    La Colombie est entrée en confinement le 25 mars. Un confinement 24h/24 s’appliquait à toute personne se trouvant en Colombie.

    Depuis le 1er septembre, la Colombie a entamé son déconfinement progressif alors même que des experts estimaient que le pic de l’épidémie n’était pas encore atteint. Depuis cette date, des commerces, des parcs ou encore des restaurants, fermés jusqu’à présent, ont pu rouvrir. D’abord limités à quelques jours pour semaines, les horaires d’ouverture ont été élargies à Bogota depuis le 21 septembre 2020.

    Les liaisons par bus et les liaisons aériennes à l’intérieur du pays reprennent à partir du 1er septembre.

    Par ailleurs, le Pico et Cedula (basé sur le numéro de la cedula – la carte d’identité colombienne) peut être maintenu dans certaines villes. Ce système pourrait permettre de définir à quel moment vous pouvez vous rendre dans des commerces alimentaires ou dans une banque, par exemple. Ça n’est plus le cas de Bogota depuis le 21 septembre 2020.

    À Medellin, les réouvertures se font progressivement : les bars, les salles de sport ont pu rouvrir, des événements publics peuvent désormais se tenir, mais certaines mesures de restriction persistent.

    Pour en savoir plus, nous vous recommandons la lecture de la FAQ de l’ambassade de France en Colombie (et notamment la question « Je suis français actuellement en Colombie, suis-je concerné par les mesures de confinement ? »).

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement en Colombie pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Pour les Français qui souhaitent rentrer en France

    Les autorités françaises en Colombie ont indiqué que plusieurs vols commerciaux opérés par Air France sont prévus au cours du mois de septembre et d’octobre. Des informations supplémentaires se trouvent dans la Foire aux Questions de l’ambassade de France en Colombie (1. Je souhaite rentrer ou me rendre en France : y suis-je autorisé et comment obtenir une place sur un vol ?).

    Avant de prendre un avion pour quitter la Colombie, vous avez besoin de vous faire enregistrer par les autorités colombiennes en remplissant ce formulaire en ligne : Check-Mig – Migración Colombia.

    Les autorités françaises en Colombie vous recommandent de les suivre sur leurs réseaux sociaux (notamment sur Twitter). Ils y annoncent très régulièrement l’état des vols disponibles.

    Liens officiels :

    Corée du Sud

    Les demandes de PVT Corée sont temporairement suspendues, et ce jusqu’à nouvel ordre, comme indiqué par l’ambassade de la république de Corée en France. Cependant, si vous avez déjà un PVT Corée du Sud actif, vous pouvez retourner en Corée en respectant les consignes sanitaires.

    Depuis le 13 avril, les voyageurs qui effectuent un court séjour (moins de 3 mois) en Corée doivent obligatoirement obtenir un visa avant de pouvoir entrer en Corée du Sud. Le régime d’exemption de visa, qui permet en temps normal aux Français de venir en touriste en Corée sans avoir besoin de visa, est donc pour le moment suspendu. Pour en savoir plus.

    Contrôles renforcés aux frontières, quatorzaine obligatoire à l’arrivée

    Depuis 22 mars 2020, toute personne qui entre en Corée est automatiquement testée pour le Covid-19 (le test prend au moins 6 heures à être réalisé, et parfois jusqu’à 24 heures). Si le résultat est positif, vous êtes automatiquement envoyé à l’hôpital.

    • Les résidents en Corée avec un visa de long séjour et les visiteurs (séjour de moins de 90 jours) doivent OBLIGATOIREMENT se soumettre à un confinement de 14 jours à leur arrivée. Le confinement peut alors s’effectuer à domicile (il faudra fournir les coordonnées).
    • Les visiteurs (séjour de moins de 3 mois) devront quant à eux effectuer leur quarantaine dans un lieu désigné par les autorités. Les frais sont à la charge des voyageurs (environ 150 000 wons soit environ 110 euros par jour).

    Le non-respect du confinement peut mener à la révocation de votre visa et à une interdiction du territoire coréen.

    Toutes les personnes entrant en Corée doivent télécharger une application en ligne (Autodiagnostic) pour indiquer quotidiennement leur état de santé pendant le confinement. Ils doivent aussi vérifier leur état de santé dans les semaines qui suivent.

    Suivez les recommandations des autorités sanitaires coréennes

    Vous devez respecter l’ensemble des recommandations sanitaires données par les autorités sud-coréennes, notamment en matière de distanciation sociale.
    Au début du mois de mai 2020, la Corée a repris une vie quasi-normale, en appliquant une « distanciation de routine » (distance de 2 mètres à respecter dans les lieux publics). Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun et les taxis à Seoul et Daegu depuis le 26 mai.

    La Corée fait régulièrement face à des nouvelles augmentations du nombre de cas de personnes contaminées. C’était ainsi le cas en juin 2020. C’est de nouveau le cas depuis la mi-août. Cette nouvelle augmentation des cas a conduit à la fermeture des musées, des boîtes de nuit, des karaokés à Séoul, des écoles et même du parlement coréen. Depuis le 14 septembre, Les bars, les cafés et restaurants ne sont plus contraints de travailler sur des horaires restreintes. Les salles de sport en intérieur qui avaient dû fermer, sont autorisées à rouvrir. Les rassemblements de plus de 10 personnes ne sont toujours pas autorisés.

    Depuis juin 2020, les bars, les salles de sports, les salles de concerts ou encore les boîtes de nuit ont l’obligation d’enregistrer l’ensemble de leurs clients pour pouvoir organiser une meilleure « traçabilité du virus » via une application mobile ou via un enregistrement sur papier.

    Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics en intérieur et en extérieur.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement en Corée du Sud pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information pour le moment sur le sujet.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ?

    Les PVT Corée arrivés à expiration entre le 24 février et le 31 mai 2020 ont automatiquement été prolongés de trois mois, comme le consulat l’indique sur son site. Pensez bien, si vous êtes dans ce cas, à contacter votre assurance PVT avant la fin de votre contrat actuel, pour renouveler votre assurance et être toujours bien couvert en Corée.

    Liens officiels :

    Hong Kong

    Fermeture des frontières pour les non-résidents et mesures de quarantaine à l’arrivée

    Les frontières de Hong Kong sont fermées depuis le 25 mars 2020 à toutes les personnes qui n’ont pas de statut de résident à Hong Kong (hors Chine, Macau et Taiwan). Pour être considéré comme « résident de Hong Kong », vous devez détenir l’un des documents suivants :

    • Une Hong Kong ID (elle doit être accompagnée d’un visa de travail ou d’études valide). Notez que les pvtistes qui ont déjà validé leur PVT et obtenu leur HKID peuvent donc retourner à Hong Kong tant que leur visa est valide.
    • Une Hong Kong Permanent Identity Card
    • Un passeport hongkongais ou un passeport British National (Overseas) avec un « right of abode in Hong Kong.
    • Un visa de travail

    Cette mesure est en vigueur jusqu’au 18 septembre 2020 au moins. Toutefois, aucune annonce officielle n’a pour le moment indiqué que la mesure était levée après cette date.

    Par ailleurs, les non-résidents arrivants de Chine, Macau et Taiwan peuvent entrer à Hong Kong s’ils étaient dans l’un de ces trois pays dans les 14 jours précédant leur arrivée à Hong Kong.

    Depuis le 15 juillet, les autorités hongkongaises peuvent exiger de fournir les résultats d’un test PCR avant l’embarquement d’un avion à destination de Hong Kong.

    Les personnes qui ont encore le droit d’entrer à Hong Kong doivent passer un examen de détection du Covid-19 à leur arrivée et se conformer à une quarantaine obligatoire pour 14 jours dès leur arrivée. Les recommandations à suivre pour les mesures de quarantaine à domicile se trouvent sur ce lien : Home Quarantine Guideline for Home Confinee.

    D’autres recommandations se trouvent aussi sur ce lien. Notez que la quarantaine doit être strictement respectée (aucune sortie). Les résidents qui reviennent à Hong Kong doivent porter un bracelet électronique et disposer d’un smartphone sur lequel est installé une application spécifique permettant de surveiller leurs déplacements pendant la période de quarantaine : l’application StayHomeSafe.

    Pour en savoir plus sur les restrictions d’entrée à Hong Kong, vous pouvez consulter cette page du consulat de France à Hong Kong.

    Est-il possible de présenter une demande pour un PVT Hong Kong ?

    Normalement oui, il est actuellement possible de demander un PVT pour partir à Hong Kong : Hong Kong n’a pas suspendu la délivrance de ses visas et à partir du moment où vous disposez de la vignette de votre visa pour Hong Kong dans votre passeport, vous faites partie des exemptions quant aux restrictions de voyage sur le territoire (même si vous devrez comme tout le monde vous soumettre à une quarantaine de 14 jours à votre arrivée).

    Toutefois, comme nous le disions, vous devez avoir obtenu la vignette de votre permis de travail pour pouvoir embarquer dans un avion à destination de Hong Kong. Le PVT Hong Kong peut s’obtenir de différentes façons et deux d’entre elles (demande directement sur place / demande par courrier à l’immigration hongkongaise sans le paiement de la demande) impliquent de ne pas avoir de vignette de visa en arrivant sur place (vous entrez comme visiteur et vous validerez votre PVT une fois votre vignette de visa obtenue sur place). Or, ces méthodes d’obtention du visa, qui sont en temps normal les plus populaires chez les pvtistes, ne sont pas possibles en raison de la situation actuelle.
    Ainsi, les seules options possibles pour présenter sa demande de PVT Hong Kong sont normalement les suivantes :

    • Présenter sa demande auprès d’un centre de service des visas chinois (mais nous ignorons si les centres de services des visas peuvent prendre des demandes pour Hong Kong) – L’option nº1 décrite dans notre tutoriel.
    • Présenter sa demande par courrier à l’immigration de Hong Kong en incluant le paiement des frais – L’option nº2 décrite dans notre tutoriel.
    • Présenter sa demande par l’intermédiaire d’un proche déjà à Hong Kong – L’option nº5 décrite dans notre tutoriel.

    Mesures de distanciation sociale

    La distanciation sociale est fortement encouragée à Hong Kong. Même si Hong Kong n’a jamais été complètement confiné, les autorités hongkongaises ont indiqué faire face à leur 3e vague de coronavirus au début du mois de juillet 2020.

    De mesures ont été prises pour contrer l’augmentation des cas de covid-19. Des mesures de restrictions sont mises en place ou retirées en fonction de l’évolution du nombre de cas détectés à Hong Kong. À partir du 18 septembre, voici les règles qui seront en vigueur : Les restaurants peuvent ouvrir désormais jusqu’à minuit et accueillir jusqu’à 4 clients par table, les pubs et les bars peuvent rouvrir mais les clients ne peuvent pas être à plus de 2 par table.
    Les salles de sports sont ouverts mais les utilisateurs doivent être masqués. Les cinémas et les salons de beauté sont ouverts avec des restrictions sur le nombre de clients qui peuvent être accueillis en même temps. Le port du masque n’est plus obligatoire pour se promener dans un parc ou faire de l’exercice.
    Les concerts live ne sont toujours pas permis et les boîtes de nuit, les salles d’exposition, les piscines doivent rester fermées.
    Ces mesures seront de nouveau évaluées début octobre.

    Le port du masque reste obligatoire dans les transports et dans l’ensemble des espaces publics.

    Entre le 1er septembre et le 14 septembre 2020, le gouvernement hongkongais a lancé une grande campagne de dépistage gratuite dans toute la région administrative de Hong Kong pour tenter de dépister toutes les personnes atteintes du Covid-19, y compris les personnes asymptomatiques. Au total, plus de 1,7 millions de personne (sur les 7 millions d’habitants de la région) ont été testés pendant cette période.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement à Hong Kong pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ?

    Les extensions de visa ne sont pas prévues. Si vous souhaitez rentrer en France, des liaisons continuent d’être opérées entre Paris et Hong Kong par Cathay Pacific ou encore Air France. Le trafic aérien à Hong Kong n’a pas été complètement été arrêté (les escales à Hong Kong, impossibles pendant un temps, ont été rétablies tant que vous ne sortez pas de la zone internationale).

    Liens officiels :

    Japon

    La délivrance des demandes de PVT est pour le moment suspendue. Il n’est pas possible de présenter une demande de PVT Japon pour le moment, ni de prendre rendez-vous pour présenter une telle demande. La mesure reste en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

    Fermeture de la frontière, suspension des visas

    Depuis le 21 mars 2020, si vous détenez un visa pour le Japon, mais que vous n’êtes toujours pas arrivé sur place, votre visa est temporairement suspendu (pas annulé). Vous n’avez plus la possibilité de vous rendre au Japon pour le moment. Les visas resteront utilisables jusqu’à leur date d’expiration, quand les restrictions seront levées.

    Si vous êtes titulaires d’un PVT toujours valide, d’une carte de résident (Zaryuu kado) et que vous êtes rentré en France temporairement avant le 31 août 2020, mais que vous comptez retourner au Japon, vous avez le droit de revenir au Japon depuis le 1er septembre 2020. Toutefois, vous devez au préalable obtenir une autorisation de retour auprès de l’ambassade du Japon du pays où vous vous trouvez (pour les personnes en France : l’ambassade du Japon en France). Par ailleurs, les capacités d’accueil des aéroports japonais étant encore limités, des quotas d’entrée devraient être mis en place.
    À votre arrivée au Japon, vous devrez disposer d’une attestation de test virologique ou sérologique négatif effectué dans les 72 heures avant le vol. Pour en savoir plus, nous vous encourageons vivement à consulter le site de l’ambassade du Japon en France.
    À votre arrivée au Japon, vous devrez vous placer en quarantaine pour 14 jours et ne pas prendre les transports publics pendant cette période.
    Si vous êtes actuellement au Japon, vous n’êtes pas concerné par ces mesures. Vous pouvez tout à fait rester sur place. Si vous envisagez de quitter temporairement le Japon, vous êtes encouragé à consulter ce lien : Request of intention to re-enter Japan for foreign nationals with status of residence currently residing in Japan.

    Des informations sur les sorties et retours sur le territoire japonais sont aussi disponibles sur le site de l’ambassade de France au Japon. Pour en savoir plus (point 4).

    Le Japon discute actuellement pour passer des accords individuels avec certains pays pour permettre à leurs ressortissants disposant d’un visa de travail de pouvoir entrer au Japon. Des projets similaires devraient aussi voir le jour avec les titulaires de visa d’études pour le Japon. Par exemple, depuis le 18 septembre, le Japon autorise l’arrivée de voyageurs de Singapour pour des séjours business de courte durée sans avoir à passer par la quarantaine obligatoire.
    Toutefois, ce type d’accords passés en ce moment avec le Japon me se limite qu’à un nombre très restreint de pays, tous situés en Asie ou dans le Pacifique, et dont la situation sanitaire et jugée bonne.

    Par ailleurs, le 23 septembre 2020, certains médias japonais ont affirmé que le Japon pourrait assouplir ses règles d’entrée pour les titulaires de visas long séjour (plus de 3 mois), à partir du 1er octobre. Par ailleurs, une limite de 1 000 arrivées (du monde entier) par jour serait permise. L’information n’a pas été confirmée pour le moment, et la délivrance des PVT Japon est toujours suspendue par les autorités japonaises à Paris. Pour en savoir plus : Covid-19: le Japon pourrait assouplir l’accès à son territoire.

    Mesures de distanciation sociale

    Un état d’urgence sur tout le territoire, mis en place en avril 2020 a été totalement levé le 25 mai 2020.
    Les autorités japonaises invitent les personnes au Japon à faire preuve de prudence. Des mesures spécifiques peuvent être mises en place par les préfectures (notamment à Tokyo).

    Les déplacements à l’intérieur du pays, entre les différentes régions sont rétablis depuis le la mi-juin 2020.

    Les autorités japonaises demandent de respecter au maximum trois règles :

    • Éviter les lieux clos avec une mauvaise aération
    • Éviter les lieux bondés en extérieur
    • Éviter les situations où vous avez des contacts rapprochés avec des gens et qui pourraient projeter des gouttelettes en parlant, en toussant ou en éternuant.

    Il est par ailleurs recommandé de maintenir une distance de 2 mètres entre vous et vos interlocuteurs.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement au Japon pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ?
    Nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment. Des informations sur le retour en France sont disponibles sur cette page.

    Liens officiels :

    Mexique

    Frontières ouvertes, contrôles à l’arrivée

    À notre connaissance, le Mexique n’impose pas de restrictions particulières pour les voyageurs arrivant de pays touchés par le coronavirus (sauf s’ils présentent des symptômes). Cependant, la frontière entre le Mexique et les États-Unis a été fermée et sa fermeture est prolongée jusqu’au 21 octobre au moins (la mesure peut être prolongée). Les voyageurs sont toutefois encouragés à surveiller leur état de santé dans les semaines qui suivent un voyage dans une région à risques.

    Il est actuellement possible de présenter une demande de PVT pour le Mexique.

    Notez que la fréquence des vols entre le Mexique et la France a été réduite.
    Par ailleurs, les autorités françaises ne recommandent pas aux Français de se rendre pour le moment au Mexique dans la mesure où la situation est assez compliquée pour le moment.

    Mesures de distanciation sociale et confinement

    Des mesures de distanciation sociale et de confinement ont été mises en place par l’État mexicain.
    Début juin, le Mexique a entamé un déconfinement progressif du pays alors même que le pays n’avait pas atteint le pic de l’épidémie. Désormais, il existe une distinction géographique entre les zones plus ou moins touchées par le coronavirus, avec un code couleur allant du vert (où il est possible de sortir tout en faisant preuve de prudence) au rouge (où seules les sorties nécessaires sont autorisées). En orange, il est recommandé de rester au maximum à domicile. En jaune, il est recommandé de faire preuve d’une forte prudence, mais il n’y a pas vraiment de mesure de confinement. Pour en savoir plus.

    Actuellement, l’ensemble du territoire mexicain est classé soit en orange (pour beaucoup, soit en jaune (pour quelques États). Plus aucun n’est rouge actuellement.
    Vous pouvez retrouver régulièrement des informations sur l’évolution des couleurs des différents États sur cette page des autorités mexicaines.
    Il est donc recommandé ou obligatoire de rester au maximum chez soi selon la région où vous vous trouvez. Renseignez-vous auprès des autorités locales.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement au Mexique pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt Il est toujours permis d’entrer au Mexique, même si ça n’est pas vraiment recommandé par les autorités françaises.

    Mon PVT touche bientôt à sa fin, que dois-je faire ? Vous pouvez quitter le Mexique. Les frontières restent ouvertes et des vols continuent d’être opérés par Air France et Aeromexico entre Mexico et Paris et par KLM (Mexico – Amsterdam). Pour en savoir plus.

    Liens officiels :

    Nouvelle-Zélande

    Puis-je demander un PVT Nouvelle-Zélande actuellement ?
    Les demandes de visas pour la Nouvelle-Zélande (pour les personnes qui se trouvent en dehors du pays) sont suspendues depuis le 10 août 2020, et ce pendant 3 mois. En savoir plus.
    Il n’est donc actuellement plus possible de présenter une demande pour le moment.

    Fermeture de la frontière

    Depuis le 19 mars à 23 h 59 et jusqu’à nouvel ordre, la Nouvelle-Zélande n’accepte plus les ressortissants étrangers arrivant dans le pays. Cette mesure ne s’applique pas aux résidents permanents en Nouvelle-Zélande, aux citoyens néo-zélandais et aux citoyens australiens qui résident habituellement en Nouvelle-Zélande.

    La Nouvelle-Zélande envisageait une réouverture partielle de ses frontières aux personnes qui arriveraient d’Australie. D’abord envisagé pour être mise en place dès juillet 2020, le projet est finalement remis en cause face à l’augmentation du nombre de cas en Australie. La Nouvelle-Zélande regarde donc dans d’autres directions et notamment vers les pays voisins du Pacifique qui ont contrôlé l’entrée du virus et qui l’ont éradiqué. Fin août, la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Arden, espérait par exemple qu’une bille de voyage entre la Nouvelle-Zélande et les Îles Cook pourrait prochainement voir le jour.

    La Nouvelle-Zélande n’envisage pas vraiment de faire revenir les étudiants étrangers avant la fin de l’année 2020 selon des déclarations du ministre des Finances néo-zélandais fin juin qui indiquait qu’il faudrait avoir des conditions satisfaisantes d’accueil pour la quarantaine obligatoire à l’arrivée au préalable.

    Mesures et restrictions mises en place

    La Nouvelle-Zélande n’avait pas eu de nouveaux cas de covid-19 durant plus de 100 jours, mais le 11 août, 4 nouveaux cas ont été déclarés dans la région d’Auckland. La ville d’Auckland a alors été passée en niveau d’alerte 3 du 12 août au 30 août 2020. Après une période en niveau d’alerte « 2,5 », Auckland est repassé au niveau d’alerte 2 le 23 septembre 2020. Le reste du pays est repassé en niveau d’alerte 1 le 21 septembre 2020.

    Depuis le 31 août 2020, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun (bus, trains, bateaux – sauf les ) dans toutes les régions néo-zélandaises placées en niveau d’alerte 2, 3 et 4. Pour en savoir plus. Il n’y a donc plus qu’Auckland qui est concernée par cette mesure. Par ailleurs, le port du masque est obligatoire lorsque vous prenez l’avion (y compris pour des vols domestiques).

    Prise en charge des soins de santé liés au covid-19 en Nouvelle-Zélande

    Dans le but de prévenir la contamination d’autres personnes en contexte d’épidémie, la loi néo-zélandaise prévoit qu’une personne puisse bénéficier de l’assurance maladie néo-zélandaise si elle est traitée pour le Covid-19.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement en Nouvelle-Zélande pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment. En revanche, nous savons que les frais de visas ne seront pas remboursés ou reportés sur un autre visa.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ?
    Les pvtistes actuellement en Nouvelle-Zélande qui ont un visa qui expirait entre le 2 avril 2020 et le 9 juillet 2020 bénéficient d’une prolongation de leur visa jusqu’au 25 septembre 2020. Normalement, vous n’avez aucune démarche à faire auprès de l’immigration néo-zélandaise pour bénéficier de cette prolongation.
    Si votre visa a expiré APRÈS le 9 juillet, vous ne bénéficiez pas de cette extension.

    Mi-septembre, la Nouvelle-Zélande a mis en place un visa de visiteur spécial Covid-19 d’une durée de 2 mois pour les personnes sur place (notamment les pvtistes) qui auraient besoin de temps supplémentaire pour organiser leur retour dans leur pays d’origine. En savoir plus.

    Le 22 septembre, la Nouvelle-Zélande a annoncé qu’elle délivrerait automatiquement un visa SSE (Supplementary Seasonal Employment) aux 11 000 pvtistes (toutes nationalités confondues) qui se trouvent actuellement en Nouvelle-Zélande et dont le visa expire entre le 1er octobre 2020 et le 31 mars 2021. Ce visa, d’une durée de 6 mois, leur permettra de travailler dans deux domaines uniquement : l’horticulture et la viticulture. En savoir plus.

    Si votre séjour en Nouvelle-Zélande est prolongé, pensez à contacter votre assurance PVT, avant la fin de votre contrat actuel, pour la renouveler et être toujours bien couvert.

    Si vous avez des difficultés pour rentrer en France

    Plusieurs vols spéciaux depuis la Nouvelle-Zélande ont été organisés en mars et avril pour rapatrier un certain nombre de Français vers la France et la Polynésie.
    Des liaisons commerciales entre la Nouvelle-Zélande et la France sont de nouveau disponibles, donc les autorités françaises n’envisagent pas d’organiser de nouveaux vols de rapatriement.

    Les compagnies aériennes vous permettant de rentrer en France sont :

    • Air New Zealand via Los Angeles (puis Air France à partir de Los Angeles)
    • Air New Zealand / Qatar Airways via l’Australie et Doha
    • Singapore Airlines via Singapour

    Pour en savoir plus, nous vous recommandons fortement de consulter la FAQ de l’ambassade de France en Nouvelle-Zélande et la question ESTA avant de décoller. L’ambassade de France en Nouvelle-Zélande vous encourage à contacter l’ambassade américaine en Nouvelle-Zélande pour en savoir plus sur les conditions d’entrée en transit aux États-Unis.

    Si vous passez par l’Australie, vous êtes fortement invité au préalable à consulter cette page du ministère de l’immigration australien : Transiting Australia.

    Fin juillet, la France a établi une liste de pays où le virus circule très fortement, et dont il ne sera plus possible de revenir sans la preuve d’un test PCR négatif. Si vous passez par les États-Unis, Bahreïn, le Panama ou les Émirats arabes unis, vous devrez montrer un test négatif pour pouvoir embarquer. Pour les autres pays de la liste, le test peut être effectué avant le vol ou à l’arrivée. Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne et sur le site de France Diplomatie.

    Liens officiels :

    Taiwan

    Fermeture des frontières

    Le 19 mars, Taiwan a fermé ses frontières à l’ensemble des étrangers. Les seules personnes autorisées à entrer à Taiwan sont les ressortissants taïwanais, les résidents temporaires étrangers avec une ARC (Alien Resident Registration) en cours de validité et les étudiants étrangers. Les personnes qui ne disposent pas d’une ARC (notamment les pvtistes) mais qui ont un visa valide pour Taiwan ne peuvent plus entrer sur le territoire. Les escales sont de nouveau permises depuis le 25 juin si elles sont inférieures à 8 heures et que vous restez dans une zone dédiée de l’aéroport.

    Nouveau Visa Vacances-Travail « Special Covid-19 ». Si vous n’êtes pas malade du Covid-19, vous pouvez désormais demander un visa spécial et partir en PVT à Taiwan. En savoir plus. Les titulaires de ce nouveau PVT peuvent donc s’envoler vers Taiwan !

    Les voyageurs encore autorisés à entrer à Taiwan doivent se placer en quarantaine à leur arrivée, pendant 14 jours.

    Mesure de distanciation sociale

    Taiwan a assoupli ses règles de distanciation sociale, mais la population est invitée à porter des masques dans les lieux publics clos. Devant un certain relâchement de l’usage du masque, les autorités taiwanaises ont indiqué en août qu’ils pourraient imposer des pénalités quand le port du masque ne serait pas respecté quand il s’avère nécessaire.
    Les individus sont toujours invités à garder des distances de 1,5 m d’écart avec les autres en intérieur et de 1 mètre en extérieur.
    Les bars et boîtes de nuit sont ouvert, mais des contrôles à l’entrée sont faits pour recenser les participants à une même soirée.

    Début juin, Taiwan a créé un site totalement dédié au Covid-19 et à leur méthode pour éradiquer le virus.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement à Taiwan pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ?Le gouvernement a mis en place des systèmes d’extension automatique de statut pour ceux qui sont restés légalement sur le territoire. C’est notamment le cas de la National Immigration Agency qui a offert plusieurs extensions automatiques de 30 jours pour ceux qui avaient encore un statut légal à partir du 17 juillet 2020 (renouvelé en mi-août 2020 et mi-septembre 2020). Pour en savoir plus : 3rd Automatic 30-Day Visa Extensions Announced for Foreigners who have Legally Stayed for 180 Days or More.

    Liens officiels :

    Russie

    Frontières fermées

    Le 16 mars, les autorités russes ont annoncé la suspension de l’entrée des étrangers sur le territoire (sauf quelques exceptions). Les titulaires d’un PVT pour la Russie sont concernés par cette interdiction d’entrée en Russie. Cette mesure est en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

    Les centres de demande de visas russes en France (Paris, Marseille, Nice et Strasbourg) sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

    Mesure de distanciation, confinement et laissez-passer électronique

    Dans le but de freiner la propagation du virus, les autorités russes ont encouragé les gens à rester chez eux.

    Des mesures de confinement ont d’abord été mises en place à Moscou à partir du 30 mars 2020, puis la mesure a été étendue à d’autres sujets de la fédération de Russie.

    Moscou a commencé son déconfinement depuis le 1er juin 2020, un peu plus tard que les autres régions de la fédération russe. Les magasins non alimentaires et les parcs de la ville ont rouvert leurs portes depuis cette date. Depuis le 23 juin 2020, il est de nouveau possible de se rendre dans une salle de sport, des piscines ou dans des salles de restaurants.
    La quasi-totalité des restrictions sont levées concernant la vie quotidienne à Moscou, tant que les Moscovites respectent les gestes barrières. Il en est de même pour Saint Petersbourg.

    Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics fermés à Moscou. Ils ne sont plus obligatoires en extérieur depuis le 13 juillet. Les masques devraient rester obligatoires jusqu’à l’automne au moins.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement en Russie pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ? L’ambassade de Russie indique sur son site Internet que tous les visas russes étaient automatiquement prolongés jusqu’au 15 septembre 2020″.

    Pour ceux qui veulent rentrer en France

    La compagnie Aeroflot propose plusieurs vols par semaine à destination de la capitale française et même entre Moscou et Nice. Vous pouvez réserver vos billets directement sur le site de la compagnie. Pour en savoir plus.

    Liens officiels :

    Uruguay : vers une réouverture prochaine des frontières ?

    Les étrangers arrivant d’Europe n’ont plus le droit d’entrer en Uruguay depuis le 15 mars 2020.
    Toutefois, le 10 septembre 2020, la présidence uruguayenne a indiqué que les frontières uruguayennes pourraient rouvrir « dans les prochaines semaines » aux personnes arrivant de l’Union Européenne.

    Au niveau de la diffusion du virus, l’Uruguay s’en sort mieux par rapport aux pays voisins.

    Le pays ne connait pas de mesures de confinement obligatoire mais la population est invitée à faire preuve de prudence. Les écoles ont rouvert dès la fin juin. Les magasins qui avaient été fermés ont également rouvert. Les théâtres, les cinémas et les musées ont rouvert au début du mois d’août. L’usage des masques est encouragé dans l’espace public.

    Les demandes de Visa Vacances-Travail pour l’Uruguay sont pour le moment suspendues jusqu’à nouvel ordre.

    Validité des visas

    Je dois entrer prochainement en Uruguay pour valider mon Visa Vacances-Travail qui expire bientôt : nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Que dois-je faire si je ne peux pas rentrer en France et que mon Visa Vacances-Travail prend fin ? Nous n’avons pas d’information à ce sujet pour le moment.

    Les liaisons aériennes entre la France et l’Uruguay sont suspendues depuis le 20 mars 2020. Des liaisons aériennes sont opérées Iberia et Air Europa entre Montevideo et Madrid.

    Liens officiels :

    Et pour les pvtistes belges ?

    Tout d’abord, les autorités belges invitent tous les voyageurs à s’inscrire sur l’interface Travellersonline.

    Voici quelques liens utiles :

    Et pour les pvtistes étrangers en France ?

    Le ministère de l’Intérieur a annoncé que les permis long séjour (dont les Visas Vacances-Travail font partie) qui expiraient entre le 16 mars et le 15 juin 2020 seraient automatiquement prolongés de 180 jours. En savoir plus.
    Pour les visas qui expirent après le 15 juin 2020, il faut faire une demande de titre de séjour ou quitter le pays.

    Pour les personnes qui souhaiteraient présenter une demande de visa pour venir faire un PVT en France, sachez que la France reprend progressivement le traitement des demandes de visa dans certains consulats français dans le monde. Toutefois, les PVT ne font pas partie des catégories qui sont traitées de manière prioritaire et il est possible que votre demande ne puisse pas être traitée/acceptée pour le moment. Le mieux est de contacter le consulat français de votre pays pour en savoir plus.
    Pour les Canadiens, notez que le consulat de France à Montréal a indiqué sur son site que les demandes de PVT faisaient partie des demandes de visa traitées en priorité.

    Notez par ailleurs que la France a rouvert ses frontières aux ressortissants étrangers arrivant de pays comme l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, le Japon, la Nouvelle-Zélande et l’Uruguay peuvent entrer sur le territoire français.

    Et pour en savoir plus sur d’autres pays du monde ?

    Le site Français à l’étranger propose une newsletter qui vous permet de recevoir les dernières informations officielles liées au Covid-19 et aux fermetures de frontières, dans tous les pays du monde.

Évaluation de l'article

5/5 (5)

1628 Commentaires

Marie
9.9K 32.9K
Message de UNK
Je te remercie pour ta réponse très complète Larousse, ces informations me seront utiles.

Au sujet du caractère "essentiel" de ma venue, c'est un adjectif quelque peu galvaudé ici, j'en ai peur...
Je suis en train de gagner ma place d'employé dans un Tim Hortons, est ce suffisant à ton avis ?
Ce n'est pas l'image que j'ai d'un poste essentiel.

Je me défendrai en disant que le canadien à besoin de son café et de son Timatin pour démarrer sa journée : c'est son carburant.
Je serai essentiel ! 😜
Hello,

Dans les conditions actuelles, le fait que tu décroches un poste pour Tim Hortons signifie que tu vas participer activement à l'économie canadienne. Ta venue est donc essentielle (tu n'es pas dieu qui débarque au Canada, mais ça te permet d'embarquer dans un avion).
Une place pour une job à Tim Hortons, avec un offre d'emploi de ton employeur sera acceptée.N'hésite pas à lire les retours d'expérience et notamment les jobs de ceux qui ont pu partir : Covid-19 et frontières : retour d'expérience des voyageurs à destination du Canada
UNK
0 3
Je te remercie pour ta réponse très complète Larousse, ces informations me seront utiles.

Au sujet du caractère "essentiel" de ma venue, c'est un adjectif quelque peu galvaudé ici, j'en ai peur...
Je suis en train de gagner ma place d'employé dans un Tim Hortons, est ce suffisant à ton avis ?
Ce n'est pas l'image que j'ai d'un poste essentiel.

Je me défendrai en disant que le canadien à besoin de son café et de son Timatin pour démarrer sa journée : c'est son carburant.
Je serai essentiel ! 😜
Titi28
4 30
Bonjour à tous,

Je me permet de vous écrire car j'ai eu ma LI pour un permis JP avec un contrat de travail avec une date de début mais pas de fin car permanent.
Je sais qu'il est conseillé d'avoir une date de fin mais est-ce un motif pour être refusé à l'immigration? Auquel cas je demanderai rectification auprès de mon employeur.

J'aimerai avoir le retour d’expérience de personne qui ont été dans mon cas.

En vous remerciant par avance
Bonjour à tous,


Veuillez m'excuser de me permet de relancer la question car j'ai toujours pas trouvé de précisions à ce sujet

Merci d'avance pour vos réponse
larousse
2.5K 5.2K
Bonjour,
Message de UNK
Des questions pratiques :
Prendre un Uber est il autorisé pour se rendre de l'aéroport à son logement de quatorzaine ?
Oui, à condition d'avoir un masque/couvre-visage lors du trajet.
Connaissez vous un bon plan pour se loger en respectant les directives de quarantaine, sur Montréal ?
J'ai regardé les Rbnb, un truc correct revient à 700 euros les 2 semaines. Je trouve ça quand même chère pour rester enfermé.
700 euros, cela revient à 50 euros (78$ CAD) par nuit, largement moins cher que dans n'importe quel hôtel d'une grande ville nord-américaine. Sinon prend direct un AirbnB pour le mois complet, les tarifs seront plus avantageux. Pour les bons plans, tu peux peut-être regarder sur Facebook ou les petites annonces de pvtistes.
L'offre d'emploi obligatoire peut elle être une offre pour un travail à mi-temps ?
Il n'y a aucune directive à ce sujet. Les autorités font seulement mention d'une offre d'emploi. Je dirais qu'un temps partiel de 20h et plus fonctionnerait, mais en deçà l'agent des services frontaliers pourrait être suspicieux et se demander si ta venue au Canada est bien un déplacement essentiel. Car tout revient à ce critère: le déplacement essentiel est la seule exception pour venir au Canada si on n'a pas la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente, si on n'est pas un membre de l'équipage, etc.
UNK
0 3
Bonjour,
Tout d'abord merci pour vos premiers conseils.
J'ai bien reçu la prolongation de ma LI. Elle m'a été envoyée en moins de 7 jours. Il faut croire que les services ne sont plus saturés.

Des questions pratiques :
Prendre un Uber est il autorisé pour se rendre de l'aéroport à son logement de quatorzaine ?

Connaissez vous un bon plan pour se loger en respectant les directives de quarantaine, sur Montréal ?
J'ai regardé les Rbnb, un truc correct revient à 700 euros les 2 semaines. Je trouve ça quand même chère pour rester enfermé.

L'offre d'emploi obligatoire peut elle être une offre pour un travail à mi-temps ?

Merci d'avance à celles et ceux qui pourront me renseigner
Mgublo
6 15
@B2iP Je t'ai envoyé un message privé
Mgublo
6 15
Merci pour ta réponse!

Petite question, l'onglet "Type de demande présentée" en début de formulaire me pose question: j'ai bien compris qu'il faut sélectionner "Expérience Internationale Canada" mais à côté il y a une seconde petite case où il est écrit "S’il vous plait sélectionner le nom de la demande que vous avez soumise.
Vous devez avoir déjà soumis votre demande afin d’envoyer votre requête.
", à quoi cela fait référence?
Je ne me souviens pas avoir eu cette case lors de ma première demande, je ne sais plus ce dont il s'agit.
Je pensais au numéro de demande mais celui-ci est déjà demandé plus bas!

Autre chose, tu dis dans ta réponse qu'il me suffira de refaire une demande si la limite arrive; mais si par exemple j'obtiens cette fois de nouveau une extension de 3 mois (et non 9); qu'au bout de ces 3 mois la frontière a ré-ouvert mais que je peux difficilement partir (la covid a eu un très gros impact sur mes revenus donc l'extension de 12 mois m'arrangeait bien), pourrai-je alors refaire une demande d'extension ou non?
Si non ça me paraît un peu inégal que certains obtiennent d'un coup une prorogation de 12 mois et d'autres 3 mois reconductibles uniquement si frontière fermée, non?
Après je suis pleinement consciente que c'est déjà une chance d'obtenir une (voire des) extension(s) de LI, que c'est pas forcément le cas pour les PVT dans d'autres pays; et si je ne souhaite de toutes façons pas décaler ce projet d'un an (je devais partir en Juillet 2020 et je ne me vois pas tout reporter à Juillet 2021 s'il est possible de partir avant), à l'inverse je ne suis pas sûre (sur un plan financier et logistique) de réussir à partir avant janvier si mon extension n'est "que" de trois mois.

Je sais pas si je suis très claire, je fais vraiment de mon mieux -désolée .
youl75
1 4
Message de Pliz

SI ton PVT arrive à échéance, tu peux prolonger ton séjour, pas ton permis. Le Covid ne change rien aux conditions habituelles pour rester après un PVT.
C'est pour débuter le séjour qu'actuellement il est possible de demander une prorogation d ela lettre de correspondance. Mais je comprends que ce n'est plus ton cas.

En gros, soit tu as une offre d'emploi et tu fais une demande de permis de travail.
Merci pour la réponse, j'avais bien compris le fait que cela concernait les gens en France mais je me demandais si il n'y avait pas comme une équivalence.

Et oui je suis en emploi actuellement et j'attends d'avoir mes 52 semaines afin d'avoir le CSQ et de pour pouvoir passer par le PEQ.

Sachant que mon PVT se termine dans 6 mois et qu'il me manque encore quelques semaines d'emploi pour avoir les semaines complètes. J'ai peur de ne pas avoir mon CSQ à temps pour que l'employeur me garde.. c'est ça qui m'inquiète. Le fait d'avoir encore mon PVT valide pour pouvoir demander un permis fermé - soit le temps de recevoir mon CSQ (de 1 à 3 mois peut-être?), et ensuite préparer mon dossier fédéral pour la Résidence Permanente afin de faire la demande de RP dès la réception du CSQ.

Sur preuve de paiement de traitement de la demande fédérale et en possession de mon CSQ plus l'offre d'emploi de mon poste, j'aurais un permis de travail temporaire d’une durée maximale de 2 ans avec l'entreprise le temps que mon dossier fédéral aboutisse. Et que j'obtienne la résidence permanente dans la finalité de la chose, soit dans vraiment longtemps.
Carô
5.5K 11.6K
Message de youl75
Bonjour et désolée si la question a déjà été posée et j'ai regardé la situation des voyageurs et la situations des pvtistes:
Covid-19 (coronavirus) : la situation des pvtistes


Et j'ai vu la chose suivante :
"Le ministère de l’Intérieur a annoncé que les permis long séjour (dont les Visas Vacances-Travail font partie) qui expiraient entre le 16 mars et le 15 juin 2020 seraient automatiquement prolongés de 180 jours." Est-ce le cas pour les pvt comme moi qui sont au canada ou existe t-il un délai/aide pour prolonger la fin du pvt du au COVID?

Merci beaucoup!!
Bonjour,

Cf. le titre de la question qui précède ta citation
Et pour les pvtistes étrangers en France ?
. C'est une décision prise par le gouvernement français uniquement pour les étrangers qui étaient en France pendant la pandémie et dont le visa ou titre de séjour est arrivé à expiration pendant cette période. ça ne te concerne pas.

SI ton PVT arrive à échéance, tu peux prolonger ton séjour, pas ton permis. Le Covid ne change rien aux conditions habituelles pour rester après un PVT.
C'est pour débuter le séjour qu'actuellement il est possible de demander une prorogation d ela lettre de correspondance. Mais je comprends que ce n'est plus ton cas.

En gros, soit tu as une offre d'emploi et tu fais une demande de permis de travail.
Sois tu as une lettre d'admission pour un établissement d'enseignement désigné et tu fais une demande de permis d'études (avec au préalable une demande de CAQ pour le Québec).
Soit rien de tout ça et tu fais une demande prorogation de séjour à titre de visiteur.
https://pvtistes.net/dossiers/partir...s-les-options/
youl75
1 4
Bonjour et désolée si la question a déjà été posée et j'ai regardé la situation des voyageurs et la situations des pvtistes:
Covid-19 (coronavirus) : la situation des pvtistes


Et j'ai vu la chose suivante :
"Le ministère de l’Intérieur a annoncé que les permis long séjour (dont les Visas Vacances-Travail font partie) qui expiraient entre le 16 mars et le 15 juin 2020 seraient automatiquement prolongés de 180 jours." Est-ce le cas pour les pvt comme moi qui sont au canada ou existe t-il un délai/aide pour prolonger la fin du pvt du au COVID?

Merci beaucoup!!

Articles recommandés