1. #1
    Avatar de meleo33
    Mylène 36 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    3 254
    Likes reçus
    2 113
    Il me semblait avoir déjà ouvert une discussion à ce sujet mais apparemment non donc je le fais maintenant.

    Pour ceux qui veulent rester au Japon avec un autre visa que le PVT (étudiant ou travail) il faut faire cette démarche de CoE apparemment en amont de la demande de visa.

    Vu que cette démarche est longue et qu'elle peut être faite par la personne elle-même (mais fait le plus souvent par l'entreprise ou l'école), je me demandais si ça valait le coup de faire cette démarche en amont pour pouvoir présenter ce certificat à de potentiels employeurs (histoire de les convaincre un peu plus de m'embaucher).

    Qu'en pensez-vous ? Quelqu'un a-t-il déjà fait une démarche similaire ?
    Dernière modification par meleo33 ; 16/09/18 à 10:14.

  2. Air Canada : billet avec 2 bagages et modifiable

    Air Canada et pvtistes.net proposent une offre aux étudiants et aux travailleurs temporaires au Canada qui vous permet de bénéficier d'un billet d'avion incluant 2 bagages, modifiable et (sous conditions) annulable.

    Plus d'infos...
  3. #2
    Avatar de Makuu
    33 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    97
    Likes reçus
    74
    J'ai demandé le CEO pour obtenir le statut d'étudiant et il faut impérativement commencer 6 mois avant le début des cours projetés. Genre j'ai commencé les démarches pour une rentrée en avril en septembre dernier. J'ai eu la réponse définitive et le CEO dans la foulée fin février dernier. Faut pas être pressé.

    Pour le boulot je sais pas si tu peux le demander sans avoir une entreprise derrière toi qui te sponsorise. Parce que sur mon COE y a une case "organization to be employed or to study in Japan" et y a effectivement le nom de mon école dessus.
    Si j'étais toi j'irais poser la question directement.

    Par contre, ce que toi tu peux faire c'est changer de statut de résidence. Donc là pas besoin de COE, il te suffira de débarquer au bureau de l'immigration avec tes papiers (et ceux de l'entreprise) et d'attendre entre 1 et 3 mois.
    Mais pareil, il faut d'abord trouver l'entreprise.


  4. #3
    Avatar de ruisa
    Momiji 36 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    361
    Likes reçus
    408
    Il y a différents types de CEO, il peut en effet être demandé par la salarié directement, mais c'est très rare. Il y a plus de chance de l'avoir via un organisme sponsor (école, entreprise, lieu culturel).

    Pour celui lié à un job, si tu n'a pas un sponsor, une entreprise qui t'a embauché avec un contrat de plus de 6 mois avec des revenus suffisants (genre les baito c'est mort, l'interim c'est mort), tu n'as aucune chance d'obtenir un CEO. Le visa de travail sera en fonction de la durée du contrat de travail et de ton ancienneté sur le territoire japonais. Genre si c'est une 2 eme, 3eme demande de visa de travail, tu auras plus de chance d'avoir un visa plus long que si c'est première demande.

    Voilà pourquoi il est très compliqué de rester au Japon sans emploi ou sans conjoint sponsor.

    Par contre contrairement au Canada par exemple, tu peux changer d'emploi durant la durée de ton visa de travail sans faire de démarches particulières. Cependant tu ne dois officiellement pas être sans emploi plus de 3 mois, après vu que beaucoup ne déclarent pas leur perte ou recherche d'emploi, il est très rare qu'on te choppe pour ça. Par contre, cela va jouer lors de la demande de renouvellement de visa, on va te demander tes impôts et là on saura si tu as été sans emploi longtemps ou pas.

    Donc sauf si tu as un métier freelance type dessinateur, ou un métier dans le monde du spectacle, tu n'as aucune chance de demander un CEO dans le but d'obtenir un visa de travail. Et encore il faut démontrer que tu es capable de vivre de ton métier.

    Par contre il faut bien comprendre que le CEO = pratiquement le visa de travail. Le visa n'est qu'une formalité administrative une fois le CEO obtenu. Ce n'est pas un plus pour obtenir le visa, c'est un documents nécessaire pour l'obtention du visa.

    Les gens sans emploi qui restent au japon le font généralement, via un visa culturel, un visa de stage, un visa d'étudiant, un visa d'époux. Chaque visa a une contrainte bien spécifique.

    Même les journalistes freelance doivent avoir un sponsor pour renouveler leur visa.

    J'ai une amie qui a dû renoncer à la nationalité américaine, et prendre la nationalité japonaise, car sans emploi, il aurait été impossible pour elle de rester au Japon. Alors qu'aux USA, elle bénéficie du visa permanent (enfant d'un américain), visa qui n'est pas donné aux enfants non japonais majeurs par exemples au Japon.

    Etant donné la flexibilité de changer d'employeur avec un visa de travail, certains n'hésitent pas à accepter un job un peu moins bien pour le visa et en chercher un autre après quelques mois.
    Dernière modification par ruisa ; 11/03/16 à 14:43.


  5. #4
    Avatar de meleo33
    Mylène 36 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    3 254
    Likes reçus
    2 113
    Message de ruisa
    Etant donné la flexibilité de changer d'employeur avec un visa de travail, certains n'hésitent pas à accepter un job un peu moins bien pour le visa et en chercher un autre après quelques mois.
    J'avais déjà entendu parler de ça effectivement, c'est intéressant, c'est vrai qu'au Canada c'était le parcours du combattant si on changeait d'employeur, grosse galère.

    Bon donc le CEO toute seule on oublie alors, va falloir attendre de trouver un boulot...

Préparez sereinement votre PVT en bénéficiant d’avantages exclusifs grâce à nos bons plans.