1. #1
    Avatar de Mat31
    Mathieu 28 ans

    Location
    Wellington, Nouvelle-Zélande
    Messages
    10
    Likes reçus
    1
    Salut tout le monde,

    Etudiant en langues (ANG-ESP), J'ai prévu de faire 10 mois de PVT au Japon à partir d'octobre 2015, je compte donc chercher un job très rapidement en arrivant et bien évidemment commencer tout aussi rapidement des cours intensifs de japonais...

    QUID des possibilités de travail à Tokyo lorsqu'on ne parle absolument pas japonais? j'ai bien cru comprendre qu'il est toujours possible de vendre le côté "french" en postulant dans des établissements francophones, mais à part ça?
    Surtout, quelqu'un peut-il me conseiller particulièrement un organisme afin d'apprendre la langue efficacement (et à moindre coût évidemment : P)?


    Merci d'avance pour vos réponses!

  2. Assurance Globe PVT

    À la recherche d'une assurance pour votre PVT, JP ou stage ? Nous vous recommandons depuis plus de 15 ans l'assurance Globe PVT, l'assurance préférée des pvtistes. Epidémies & Covid-19 : frais médicaux, hospitalisation et assistance couverts.

    En savoir plus...
  3. #2
    Avatar de Chiv
    37 ans

    Location
    Okazaki, Aichi, Japon
    Messages
    14
    Likes reçus
    8
    Salut,

    Alors, loin de moi l'idée de vouloir te décourager mais il faut avoir un peu conscience de la réalité.
    D'abord tu devrais sérieusement considérer le fait que le visa vacances travail est un visa de vacances longue durée dans un but de découverte culturelle et pas du tout un visa de travail. Si tu as l'intention de chercher un job direct en arrivant et de te lancer à corps perdu dans le travail, tu fais fausse route. Pour ça, un VIE ou un visa de travail est bien plus adapté. Si il est effectivement assez simple de travailler dans des pays comme le Canada ou l'Australie du fait qu'il n'y a pas la barrière de la langue et le plein emploi, au Japon ce n'est pas du tout la même chose. Sans parler japonais, la plus part des étrangers ne peuvent absolument rien faire à part donner des cours de langue.
    De plus si tu comptes apprendre le japonais, saches qu'apprendre efficacement et rapidement est extrêmement exigeant. N'espère pas réellement devenir capable de te débrouiller avec 2h de cours par jour. Du coup étudier le japonais et travailler suffisamment pour gagner de quoi vivre sont deux choses incompatibles. Il n'y a que 24h dans une journée.
    Il vaut mieux considèrer la partie travail du visa vacances travail comme une possibilité sympathique d'arrondir les fins de mois et une expérience intéressante mais ne pas compter dessus pour financer ton voyage. Tu dois venir avec suffisamment d'argent sinon tu as de fortes chances de devoir rentrer prématurément en France. Un compte en banque avec 4500€ est demandé pour l'obtention du visa mais tu as plutôt intérêt à disposer du double voir du triple pour ne pas avoir de problèmes.

    Sinon il y a un autre paramètre que beaucoup de gens ont l'air d'avoir oublié de nos jours, c'est que la qualité a un prix. Du coup pour le "efficace et à moindre coût", c'est râpé. Faut choisir l'un ou l'autre.

    Bon courage dans la préparation de ton voyage.


  4. #3
    Avatar de Ellybis
    Elly 33 ans

    Location
    France
    Messages
    159
    Likes reçus
    110
    Message de Chiv
    Salut,

    Alors, loin de moi l'idée de vouloir te décourager mais il faut avoir un peu conscience de la réalité.
    D'abord tu devrais sérieusement considérer le fait que le visa vacances travail est un visa de vacances longue durée dans un but de découverte culturelle et pas du tout un visa de travail. Si tu as l'intention de chercher un job direct en arrivant et de te lancer à corps perdu dans le travail, tu fais fausse route. Pour ça, un VIE ou un visa de travail est bien plus adapté. Si il est effectivement assez simple de travailler dans des pays comme le Canada ou l'Australie du fait qu'il n'y a pas la barrière de la langue et le plein emploi, au Japon ce n'est pas du tout la même chose. Sans parler japonais, la plus part des étrangers ne peuvent absolument rien faire à part donner des cours de langue.
    De plus si tu comptes apprendre le japonais, saches qu'apprendre efficacement et rapidement est extrêmement exigeant. N'espère pas réellement devenir capable de te débrouiller avec 2h de cours par jour. Du coup étudier le japonais et travailler suffisamment pour gagner de quoi vivre sont deux choses incompatibles. Il n'y a que 24h dans une journée.
    Il vaut mieux considèrer la partie travail du visa vacances travail comme une possibilité sympathique d'arrondir les fins de mois et une expérience intéressante mais ne pas compter dessus pour financer ton voyage. Tu dois venir avec suffisamment d'argent sinon tu as de fortes chances de devoir rentrer prématurément en France. Un compte en banque avec 4500€ est demandé pour l'obtention du visa mais tu as plutôt intérêt à disposer du double voir du triple pour ne pas avoir de problèmes.

    Sinon il y a un autre paramètre que beaucoup de gens ont l'air d'avoir oublié de nos jours, c'est que la qualité a un prix. Du coup pour le "efficace et à moindre coût", c'est râpé. Faut choisir l'un ou l'autre.

    Bon courage dans la préparation de ton voyage.

    ..

    Mat31 tu devrais fouiner du côté des rubriques "L'emploi et le bénévolat au Japon" et "Partagez vos impressions", il y a un sujet sur travailler au Japon sans parler la langue.

    Contrairement à ce que Chiv dit tu peux trouver d'autres job que prof de français. Bon la plupart du temps c'est des petits jobs, genre distributeur de flyers, serveurs et co
    Mais tout dépend de ton domaine de travail tu peux aussi trouver des missions autres. J'avais rencontré une fille qui avait postulé avant de partir, et une fois au Japon on l'a contacté pour bosser dans une boîte de communication. Elle ne parlait pas japonais.
    On est d'accord le boulot n'est pas le but du pvt mais tu peux trouver! Faut chercher avant de partir par contre pour bosser dans ton domaine ^^
    Si c'est un baito que tu recherches vas voir dans les sujets que j'ai cité plus haut il y a des listes détaillées!

    Par contre faut arrêter de dire n'importe quoi Chiv, c'est tout à fait possible de faire une école de jap et bosser à côté, la plupart des étudiants le font.. Bien sur si pour toi gagner sa vie c'est toucher 250000 yens par mois effectivement il y a peu de chances.
    Les écoles de jap c'est 4h par jour, + devoirs, ça laisse largement le temps de bosser à côté.
    Pareil tu n'es pas obligé de partir avec 10000 euros.. On est d'accord avoir de l'argent de côté au cas où c'est bien mais tu peux très bien partir avec le minimum demander! Il faut juste trouver rapidement un boulot sur place. Ça dépend de comment on voit son année bien sur

    Sinon niveau prix les écoles sont à peu près toutes au même plan, certaines font des réductions pour les pvtistes tu devrais les trouver facilement!


  5. #4
    Avatar de Mat31
    Mathieu 28 ans

    Location
    Wellington, Nouvelle-Zélande
    Messages
    10
    Likes reçus
    1
    Merci à vous deux,

    C'est certainement la façon dont j'ai écrit mon message qui t'as laissé penser ça, mais non je n'ai pas non plus débarqué sur ce forum frais comme un gardon sans m'informer un minimum, et c'est heureux parce que j'aurais pu m'affoler de ton message Chiv, mais ce n'est effectivement pas le ressenti global que j'ai eu venant des différents interlocuteurs avec qui j'en ai discuté sur le net, plus des amis japonais ici à wellington. Je sais que le marché de l'emploi n'est pas le même, et que les étrangers, et plus encore ceux qui ne parlent pas la langue, ne sont pas appréciés sur le plan professionnel, mais oui je compte dans tous les cas me reporter sur le tutoring des jeunes en langues étrangères, et comme le dit ellybis il y a du boulot "commun" sur les racks, j'ai jamais encore craché dessus; de plus ça me dérange pas de les superposer à des cours intensifs de japonais, je connais le frustration de pas parler la langue du milieu où on habite, c'est une source de motivation assez gigantesque.
    Je scrute évidemment les VIE tous les jours, mais si le WHV peut m'y emmener, je vais pas fignoler (à part évidemment la question des ressources de départ, mais ça c'est mon problème).

    Que la qualité ait un prix, je crois le savoir un petit peu, j'étudie 2 langues étrangères; j'ai eu droit à tout dans les haut comme dans les bas, mais j'ai pu me rendre compte que ça relève pas de l'utopie.

    Merci quand même pour l'avis franc, c'est nickel de toucher du très froid et du très chaud d'un coup, ça me laisse encore réfléchir.

  6. #5
    Avatar de townes
    Erwann 36 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    54
    Likes reçus
    45
    Message de Chiv
    D'abord tu devrais sérieusement considérer le fait que le visa vacances travail est un visa de vacances longue durée dans un but de découverte culturelle et pas du tout un visa de travail. Si tu as l'intention de chercher un job direct en arrivant et de te lancer à corps perdu dans le travail, tu fais fausse route.
    Eeeeuuuuh Chiv, je pense que tu vas un peu loin. Je connais peu de monde qui peut voyager 1 an sans travailler. Les plus chanceux arriveront certainement a faire du 50/50. Donc cest quand meme l'interet principal de ce visa. Le fait de pouvoir travailler. Si le but n'est que le tourisme. un visa touriste est suffisant je pense...



    Message de Chiv
    Si il est effectivement assez simple de travailler dans des pays comme le Canada ou l'Australie du fait qu'il n'y a pas la barrière de la langue et le plein emploi, au Japon ce n'est pas du tout la même chose. Sans parler japonais, la plus part des étrangers ne peuvent absolument rien faire à part donner des cours de langue.
    La je tiens vraiment a démentir. Pour le Canada, effectivement, je n'avais eu aucun souci a trouver de travail, autant en Australie, dont je suis revenu il y a deux mois, c'est devenu une vraie sinécure pour les Français en WHV. Et pour ce qui est des jobs dispo au Japon, je ne suis pas spécialiste, mais i lsmeble que pas mal de gens aient pu trouver autre chose que l'enseignement du français...



    Message de Chiv
    mais ne pas compter dessus pour financer ton voyage. Tu dois venir avec suffisamment d'argent sinon tu as de fortes chances de devoir rentrer prématurément en France. Un compte en banque avec 4500€ est demandé pour l'obtention du visa mais tu as plutôt intérêt à disposer du double voir du triple pour ne pas avoir de problèmes.
    La pareil, j'aimerais beaucoup savoir quels WHV tu as fait et surtout ce que tu faisais comme travail avant de partir :-D Des personnes de moins de 30 ans ayant entre 9 000 et 13 500€ de coté, j'en connais pas beaucoup. Je comprends que tu veuilles appeler a la prudence et ca me parait bien normal et sage de ta part. Mais il me semble que tu noircis un tout petit peu le tableau...

  7. #6
    Avatar de ameliemari
    Amélie- Marie 33 ans

    Location
    Shinjuku, Tokyo, Japon
    Messages
    57
    Likes reçus
    51
    Pour prendre un poil la défense de Chiv, l'ambassade à Tokyo a fait un très bon dossier sur l'emploi au Japon, y précisant que c'est particulièrement dur sans parler du tout et que ce n'est pas leur boulot d'assister les malheureux qui se retrouvent comme deux ronds de flanc.

    On est d'accord, chacun peut avoir une personne de son entourage comme contre exemple (Ellybis ), soit parce que débrouillard / éducation solide / bons contacts. Mais si on parle d'une tendance, il faut être super volontaire et énergique pour trouver quelque chose qui sera vraiment le minimum vital en terme de boulot au Japon (flyers c'est 850y de l'heure, serveur faut pouvoir parler un minimum et c'est même tarif). Je sais que me concernant, je préférais nettement avoir le budget solide pour y aller, afin de profiter vraiment de cette expérience.

    Concernant l'apprentissage de la langue à moindre coût, je n'en suis pas fan. Les écoles pas chères sont pas franchement recommandables, pour la piètre qualité de l'enseignement. Bien évidement, il reste qu'on a pas tous le même budget. Du coup je te conseille de bien, bien, bien faire attention au profil de l'école. Beaucoup préparent par exemple, aux universités japonaises. T'y apprendras plus du japonais académique que du japonais "pratique". Il est aussi intéressant de faire attention à ce qu'elles précisent des cours types "communication", "discussion". Un autre indice, c'est l'origine des étudiants. J'aime beaucoup mes amis vietnamiens, chinois, coréens, mais l'enseignement n'est pas tout à fait pareil selon le public. Cela reste ceci dit mon opinion, et je pense que plus tu te renseignes, mieux tu seras à même de faire des choix qui te conviennent .


  8. #7
    Avatar de Mint
    Minhtri 34 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    11
    Likes reçus
    15
    En passant par LinkedIn, il est possible de trouver les coordonnées de pas mal de recruteurs pour le Japon. J'arrive à parler Japonais mais je suis complètement nul à l'écrit et la lecture ce qui ne me sert, au final, à pas grand-chose pour postuler. Cela dit, j'ai bien reçu un peu moins d'une dizaine d'offres pour mon profil comptable, et peut-être 3 ou 4 qui auraient pu aboutir. Cependant, rien d'un point de vue salaire qui a réussi à me faire bondir de mon fauteuil confortable à Paris pour le premier avion. Mais si le but n'est pas de s'installer, cela reste des offres décentes !

  9. #8
    Avatar de Ellybis
    Elly 33 ans

    Location
    France
    Messages
    159
    Likes reçus
    110
    Débrouillard c'est le minimum vital quand on part dans un pays étranger ^^
    Après je comprend pas cette tendance du "je pars pas sans 10000 à 15000euros minimum" sous le bras au Japon.. Pour le PVT Canada ou Austalie on entend pas ça. Australie c'est "allez let´s go fruit picking et compagnie!" Le Japon est un pvt pantouflard ou bien? XD
    Je veux dire, oui c'est cher, oui c'est moins facile du trouver du boulot, mais des petits boulots y'en à, des logements pas chers et bien y'en a aussi.. Faut se bouger les fesses c'est sûr.
    Partir avec de l'argent de côté c'est mieux, mais 4000euros c'est suffisant, arrêtons de faire croire aux futurs pvtistes qu'ils peuvent pas s'en sortir sans 10000euros..
    Que certains préfèrent cette option ok, mais ce n'est pas une condition pour partir.

    Et concernant l'école je suis pas d'accord, y'a des petites écoles moins chères qui proposent des cours sérieux! Faire attention à la pédagogie recherchée est un meilleur conseil que de rejeter de suite les écoles "pas chères"..

    Et puis si en 1an dans une école pourrie certains peuvent avoir le N1.. tout est possible

  10. #9
    Avatar de Alea2509
    Sarah 34 ans

    Location
    France
    Messages
    91
    Likes reçus
    58
    C'est intéressant d'avoir des avis très différents là dessus !Merci à vous !!!
    Pour ma part c'est clair que je ne pourrai pas partir avec 10000euros (à moins d'un miracle lol) malgré tous mes efforts ! faut pas oublier qu'en france aussi, selon là où on habite la vie est chère et le boulot pas évident à avoir (selon ce qu'on cherche). Je me dit que ça pourra pas être pire en PVT, d'autant plus que dans ce genre de voyage j'pense qu'il faut être prête à faire n'importe quel petit boulot et ne pas rester dans sa branche forcément (enfin dites moi si je me trompe lol).
    Après, je ne suis pas encore partie hein, mais je table sur l'apprentissage de la langue pour limiter les dégâts et je tente de baliser un peu là où je souhaite aller, combien ça coute, comment m'y prendre etc, pour pouvoir le faire. Je me dit que ça serais dommage de se priver de visiter les iles juste parce que pas assez de sous, c'est là où peut-être lorsqu'on a moins de moyens financiers il vaut mieux un peu plus prévoir à l'avance les choses et se renseigner un peu plus sur les différentes alternatives pas chères qui existent. (et accepter peut-être un confort de vie pas trop élevé, pour ne pas se priver sur le tourisme, la nourriture...) Enfin je sais pas, ma réflexion en est là actuellement^^

  11. #10
    Avatar de Buscape
    34 ans

    Messages
    6
    Likes reçus
    0
    Message de Ellybis
    Débrouillard c'est le minimum vital quand on part dans un pays étranger ^^
    Après je comprend pas cette tendance du "je pars pas sans 10000 à 15000euros minimum" sous le bras au Japon.. Pour le PVT Canada ou Austalie on entend pas ça. Australie c'est "allez let´s go fruit picking et compagnie!" Le Japon est un pvt pantouflard ou bien? XD
    Je veux dire, oui c'est cher, oui c'est moins facile du trouver du boulot, mais des petits boulots y'en à, des logements pas chers et bien y'en a aussi.. Faut se bouger les fesses c'est sûr.
    Partir avec de l'argent de côté c'est mieux, mais 4000euros c'est suffisant, arrêtons de faire croire aux futurs pvtistes qu'ils peuvent pas s'en sortir sans 10000euros..
    Que certains préfèrent cette option ok, mais ce n'est pas une condition pour partir.

    Et concernant l'école je suis pas d'accord, y'a des petites écoles moins chères qui proposent des cours sérieux! Faire attention à la pédagogie recherchée est un meilleur conseil que de rejeter de suite les écoles "pas chères"..

    Et puis si en 1an dans une école pourrie certains peuvent avoir le N1.. tout est possible
    Genre le N1 en 1 an comment c'est possible ?

  12. #11
    Avatar de tunimaal
    Tuni 36 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    123
    Likes reçus
    160
    D'accord avec Chiv sur la partie concernant l'utilité d'un PVT et son but premier, par contre beaucoup moins d'accord avec la partie suivante:

    Message de Chiv
    Sans parler japonais, la plus part des étrangers ne peuvent absolument rien faire à part donner des cours de langue.
    Si les étrangers ne parlant pas la langue font profs de langue c'est souvent parce qu'ils ne cherchent pas ailleurs. Je ne compte plus le nombre d'étranger que j'ai rencontré au Japon et qui sans parler la langue travaillent à des postes autres (marketing, informatique, ...) aussi bien au sein d'entreprises étrangères que japonaises.

    Personnellement, quand je suis venu en PVT en 2011, je m'étais tourné vers le "taf" de prof de français parce que je ne comptais pas rester plus longtemps que la durée du PVT. Mais depuis, non seulement je me suis installé sur place, mais j'ai eu de très nombreuses offres, diverses et variées (que j'ai très souvent déclinées car je travaille à mon compte) même lorsque je ne parlais pas le japonais....

    Je pense que l'idée du "tu ne parles pas le japonais, fait prof de français" c'est un peu (beaucoup) dépassé, et ceux qui se bougent, cherchent et surtout arrivent à se créer un networking de qualité peuvent aisément faire autre chose.

    Par contre, et soyons très clair, si tu parles japonais c'est encore mieux, c'est le Graal et là énormément d'opportunités peuvent s'offrir à toi (en fonction de tes compétences, de ta personnalité et ton networking).

Préparez sereinement votre PVT en bénéficiant d’avantages exclusifs grâce à nos bons plans.