1. #1
    Avatar de virginie24jb
    Virginie 32 ans

    Location
    Twizel, Nouvelle-Zélande
    Messages
    51
    Likes reçus
    12
    Bonjour,


    Je me pose deux questions (hors contexte actuel spécial Covid, etc.):

    - si l'on entre au Canada par voie terrestre depuis les États-Unis, la durée de séjour est-elle la même qu'avec une arrivée par avion avec un AVE, soit 6 mois il me semble?
    - si l'on arrive au Canada par voie aérienne avec un AVE et qu'on est autorisé à rester 6 mois, le temps passé aux États-Unis est-il décompté de l'AVE, même si c'est deux mois par exemple ? Je sais que c'est le cas inversement (temps passé au Canada est décompté de l'ESTA américain; pour les courts séjours en tout cas, mais qu'appellent-ils "courts" ?).

  2. Banque Desjardins

    Profitez de votre compte bancaire sans frais pendant 12 mois ainsi que d'autres avantages offerts par Desjardins et Globe PVT !

    Profiter de l'offre !
  3. #2

    Messages
    7 617
    Likes reçus
    3 145
    Bonjour Virginie,
    si l'on entre au Canada par voie terrestre depuis les États-Unis, la durée de séjour est-elle la même qu'avec une arrivée par avion avec un AVE, soit 6 mois il me semble?
    Attention: l’AVE est juste une autorisation de voyage aérien. Ça te permet de prendre l’avion vers le Canada, mais ça ne te permet pas d’être admise au Canada, ni même d’y séjourner. C’est seulement pour faire le vol aérien. L’AVE n’est pas exactement l’équivalent de l’ESTA américain, même si ça se ressemble.

    Un visiteur arrive au Canada se voit, normalement, autoriser un séjour de 6 mois, qui est la période par défaut. L’autorisation de séjour peut être plus court ou plus long, dans tels cas l’agent des services frontaliers va t’aviser verbalement et par écrit des conditions. S’il ne mentionne rien, c’est 6 mois.
    - si l'on arrive au Canada par voie aérienne avec un AVE et qu'on est autorisé à rester 6 mois, le temps passé aux États-Unis est-il décompté de l'AVE, même si c'est deux mois par exemple ?
    Non. Contrairement aux États-Unis, le Canada ne fait pas le décompte des jours passés au États-Unis. Chaque entrée au Canada est soumis à une réévaluation complète de l’admissibilité et des conditions de séjour au Canada.


  4. #3
    Avatar de virginie24jb
    Virginie 32 ans

    Location
    Twizel, Nouvelle-Zélande
    Messages
    51
    Likes reçus
    12
    Message de larousse
    Bonjour Virginie,
    Attention: l’AVE est juste une autorisation de voyage aérien. Ça te permet de prendre l’avion vers le Canada, mais ça ne te permet pas d’être admise au Canada, ni même d’y séjourner. C’est seulement pour faire le vol aérien. L’AVE n’est pas exactement l’équivalent de l’ESTA américain, même si ça se ressemble.
    Oui, on est d'accord. Et c'est donc bien l'équivalent de l'ESTA puisque celui-ci ne te garantie pas une entrée sur le territoire américain non plus...

    Message de larousse
    Un visiteur arrive au Canada se voit, normalement, autoriser un séjour de 6 mois, qui est la période par défaut. L’autorisation de séjour peut être plus court ou plus long, dans tels cas l’agent des services frontaliers va t’aviser verbalement et par écrit des conditions. S’il ne mentionne rien, c’est 6 mois.Non. Contrairement aux États-Unis, le Canada ne fait pas le décompte des jours passés au États-Unis. Chaque entrée au Canada est soumis à une réévaluation complète de l’admissibilité et des conditions de séjour au Canada.
    Donc quand on arrive par voie terrestre, normalement on reçoit une période de 6 mois, mais il peut décider à sa guise que ce soit plus ou moins ?
    Et je suppose que si l'on revient après avoir fait Canada, États-Unis (deux mois par exemple), puis retour au Canada, il risque de donner moins de 6 mois.

  5. #4

    Messages
    7 617
    Likes reçus
    3 145
    Message de virginie24jb
    Donc quand on arrive par voie terrestre, normalement on reçoit une période de 6 mois, mais il peut décider à sa guise que ce soit plus ou moins ?
    Par voie terrestre ou par voie aérienne, ça ne fait pas de différence. Ce n’est pas un critère. Mais oui, il peut décider à sa guise.
    Message de virginie24jb
    Et je suppose que si l'on revient après avoir fait Canada, États-Unis (deux mois par exemple), puis retour au Canada, il risque de donner moins de 6 mois.
    Peut-etre que oui, peut-être que non. C’est vraiment du cas par cas, il n’y a pas de règles dans nos procédures, seulement un ensemble de critères qu’il faut évaluer et sous-peser pour chaque cas.

    - Pour quelle raison la personne veut entrer au Canada?
    - Quels sont les liens d’attaches avec son pays d’origine?
    - Quels sont ses moyens financiers? Où va-t-elle loger?
    - Quels ont été ses voyages antérieurs et pourquoi ?
    - Cette personne a-t-elle déjà demandé un permis de travail ou d’études?

    etc.

    D’autres critères comme l’âge, la santé, etc. sont aussi évalués. Certains critères peuvent avoir un poids plus que d’autres. C’est vraiment une évaluation individuelle. L’agent peut décider qu’il n’est pas à l’aise à l’idée d’accorder 6 mois, mais n’a pas vraiment de motifs solides pour refuser l’admission. Donc il va réduire la durée.

    Évidemment , il y a des éléments obligatoires comme avoir un passeport valide, etc. Qui ne sont pas discrétionnaires.

    Message de virginie24jb
    Oui, on est d'accord. Et c'est donc bien l'équivalent de l'ESTA puisque celui-ci ne te garantie pas une entrée sur le territoire américain non plus...
    En effet, mais il est réservé aux personnes qui voyagent sous le programme d’exemption de visa, et le séjour autorisé est de max de 90 jours. C’est pour ça que je dis que l’AVE ce n’est pas exactement l’équivalent, car il n’y a pas de limite de séjour, contrairement à l’ESTA.