Discussion: Le vélo au Japon

  1. #1
    Avatar de Lilou
    Julie 35 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    14 648
    Likes reçus
    4 855
    Camille est en PVT au Japon, elle m'a donné son feu vert pour partager avec vous quelques uns de ses billets !

    J’avais l’habitude à Paris de faire tous mes déplacements à vélo, et depuis presque 4 mois que je suis ici, je ne suis pas monté sur un seul. Mon collègue Shoki qui est tout simplement génial, a ressorti du fin fond de je ne sais où son vieux vélo qui tombait en ruine, l’a réparé et m’en a gentiment fait cadeau. Il est un peu rouillé, les freins font un bruit d’enfer, la selle est bloquée en position un peu basse et la peinture ne ressemble plus à rien mais il roule et il a du style ! Et puis, il n’est pas pire que les vélib’ dont j’ai tant abusé l’année dernière…

    J’en suis tellement fière que je l’ai pris en photo :




    Alors comme tout le monde ici a un vélo, je peux désormais m’auto-proclamer Tokyoïte !
    D'ailleurs, c’est fou le nombre de vélos que l’on trouve ici. Il y en a bien plus que de voitures. je dirai même que c'est l'objet le plus commun à Tokyo après le parapluie! Chaque vélo a un numéro d’immatriculation. Ensuite, à son acquisition, un petit tour au poste de police et avec 500 yens + un passeport, on a droit a une jolie étiquette jaune qui assure le vélo à notre nom en cas de vol . En l'occurrence, moi je n'en ai pas car 1. il faut la facture originale perdue depuis belle lurette et 2. qui voudrait voler ce vélo de toute façon ?



    J'ai eu trois contrôle de police depuis que j'ai ce vélo. Les policiers regarde le numéro d'immatriculation et verifient sur place l'idendité du propriétaire. Ils savent donc qu'il n'est pas à mon nom mais il me suffit de donner le nom de Shoki, pour qu'ils me laissent gentiment partir sans problèmes. Celà, toujours après m'avoir posé pleins de questions sur d'où je viens ce que je fais ici, pourquoi je suis venue etc... non pas pour le contrôle mais juste par gentillesse.




    Ici, il n’est pas autorisé de laisser son vélo n’ importe où. Si on ne le met pas au parking, il sera d'abord automatiquement décoré d'un avertissement autour du guidon sur lequel est noté la date du jour et si le lendemain, ou le jour d'apres, il est encore là, il finira à la fourrière. Le problème avec la fourrière c’est que jamais personne ne vient les récupérer. En effet, le fait de devoir se déplacer + payer 3000 yens + assumer sa honte devant un agent pour la faute que l’on a faite leur suffit souvent pour laisser tomber et en acheter un autre. Alors les fourrières regorgent de vélos qui moisissent depuis des mois. Du coup, s'ils restent non reclamés, comme c'est souvent le cas, ils finissent comme ça :



    Ma première virée a été assez folklorique. Je me suis vraiment rendue compte que conduire un vélo requiert beaucoup de réflexes et concentration. La circulation est une vraie jungle. Les cyclistes roulent n’importe comment. La règle est : il n’y a pas de règles. Feux, priorités, stop, n’existent pas. On roule sur la route, en contresens, sur les trottoirs. Les poussettes et les mamies n’ont qu’à se pousser !
    Initialement, il était interdit de rouler à vélo sur les trottoirs. Mais la route est tellement dangereuse que l’accès aux trottoirs pour les cyclistes a été toléré. Du coup maintenant, tout le monde se partage les trottoirs et ce, dans tous les sens, si bien qu’ils sont devenus aussi dangereux que la route ! Et d’ailleurs, c’est là ou il y a le plus d’accidents.



    Et puis, lorsqu’il pleut c’est aussi très marrant. Impossible pour un japonais de prendre la pluie. Pour ça, la solution c’est bien sur le parapluie, objet indispensable a chacun ici! (je reviendrai d’ailleurs sur ce sujet dans un prochain post). Une seule goutte de pluie et tout le monde sort son parapluie. Du coup, être à vélo n’est pas une exception à la règle, rien de plus simple : on conduit le parapluie à la main.


    Ou alors, pour les mieux équipés, il y a aussi l’attache parapluie que l’on fixe au vélo : comme ça, on ne se fait pas mal au bras !



    Ce qui est cool avec les vélos ici c’est qu’ils sont tous équipés d’un panier à l’avant et parfois aussi à l’arrière. Du coup, c’est bien pratique pour moi qui suis toujours chargée comme un mulet.
    C’est aussi un peu problématique car comme je viens de le dire, ils sont tous pareils. Ce ne sont pas des bolides de VTT non, loin de là. Ce sont plutôt des vélos de maman avec le guidon arrondi et bien haut. Mais du coup, les parkings à vélos ressemblent à ça :



    Vous l’aurez deviné, le souci maintenant c’est qu’une fois le vélo garé, c’est pas facile de le retrouver en rentrant. Sachant que des agents sont là pour ranger les parkings, on n’est pas sur de le retrouver au même endroit…


    Pour retrouver tous ses articles : CaMiLLe


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Pour vous permettre de partir à l'étranger bien assuré, Globe PVT vous couvre pour la maladie, l'hospitalisation et le rapatriement !
  3. #2
    Avatar de Piko
    Pico 35 ans

    Messages
    54
    Likes reçus
    34
    Je voudrais faire suite à cet article fort utile, en demandant quelques précisions si jamais certains de vous peuvent m'éclairer:

    Ayant l'habitude de faire la plupart de mes déplacements à vélo, et ayant également l'intention de faire quelques petits voyages à vélo une fois au Japon, je compte amener mon vélo perso avec moi.

    Ma principale interrogation est celle-ci: si la résidence qu'on loue n'est pas équipée d'un parking à vélo, trouve-t-on de nombreux endroits pour se garer (et sont-ils tous payants?)?

    Sur le site oakhouse par exemple ils indiquent assez bien quelles résidences ont ou non un parking à vélo, mais ça me ferme forcément un nombre important de résidences (sans compter que d'autres sites comme celui de sakura ne semblent jamais l'indiquer -ou alors aucunes résidences n'en sont équipées).

    Donc à votre avis, est-il essentiel d'avoir un parking à vélo dans ma résidence ou alors je pourrai facilement me débrouiller sans?

    Et question bonus pour ceux vraiment calés qui passeraient, est-il possible/nécessaire/recommandé (rayez la ou les mentions inutiles) de faire immatriculer mon vélo, étant donné que je resterai environ un an et qu'évidemment je n'ai aucun facture (je l'avais acheté d'occase)?

    Voilà, merci si jamais quelqu'un se sent inspiré!

  4. #3
    Avatar de meleo33
    Mylène 34 ans

    Location
    Osaka, Préfecture d'Osaka, Japon
    Messages
    3 816
    Likes reçus
    2 241
    Hummm en attendant que quelqu'un de plus qualifié te réponde, je dirai qu'avoir un parking à vélo ne devrait pas être un critère d'élimination.

    J'avais vu beaucoup de vélos stationnés dehors lors de mon voyage, la plupart n'étaient même pas attachés... je pense qu'il n'y a que très peu de problèmes de vol (donc pas besoin d'un parking fermé sécurisé comme chez nous) et il me semble qu'il y a avait beaucoup d'emplacements sur les trottoirs pour stationner.

    Par contre emmener un vélo d'occas depuis la France ? Pourquoi pas en acheter un d'occas là-bas ? Ça va te coûter cher en transport et puis tu n'aurais plus à te soucier du problème d'immatriculation...

  5. #4
    Avatar de ruisa
    Momiji 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    373
    Likes reçus
    407
    Bonjour,

    Je te conseille de visiter les résidences sur place et de voir où les résidents mettent leurs vélos, parfois à coté du bâtiment ou sur le parking d'une autre résidence voisine. Tu n'as pas forcément besoin de parking à vélo, le risque de vol est quasi zéro. Le parking sert surtout à ce que les vélos soient pas stationnés partout.

    Attention, si tu stationnes ton vélo à un endroit où c'est interdit, tu risque de te le faire embarquer à la fourrière des vélos, ça m'est déjà arrivé. Donc si ton vélo disparaît, y'a plus de chance qu'il soit à la fourrière que volé pour info. Il suffit de demander au poste de police du coin où ça se trouve.

    Les parkings payant sont généralement ceux près des stations de métro et de gares, car beaucoup habitent assez loin du de la station. Plus ton logement sera loin d'une station, moins il sera cher.

    Il est obligatoire de faire immatriculer ton vélo (mais tu peux survivre sans mais très déconseillé selon moi), mais attention, en tant que gaijin, tu as un as risque plus grand de te faire contrôler par un policier dans la rue et qu'il vérifie l'immatriculation de ton vélo. Les contrôles ça arrivent, c'est rare, mais bon moi je suis du genre à attirer tous les contrôleurs donc je fais attention. Tu ne pourras peut-être pas récupérer ton vélo s'il est embarqué par la fourrière si l'immatriculation n'est pas la tienne par exemple.

    Et acheter ton vélo d'occaz au japon te reviendra moins cher, en plus tu pourras le revendre une fois parti. Attention, toujours demander une facture ou venir au poste avec la personne qui t'a vendu le vélo pour te faire immatriculer.


  6. #5
    Avatar de Piko
    Pico 35 ans

    Messages
    54
    Likes reçus
    34
    Hello,

    merci beaucoup pour les infos, c'est déjà assez éclairant!

    Oui, si je m'interroge sur les parkings, c'est vraiment dans un souci de légalité, car je ne sais pas exactement où on a le droit -hors parkings clairement définis- de se garer sans risquer la fourrière.

    Par contre, sur les sites de cyclistes, je voyais généralement que le vélo était un des rares trucs qu'on pouvait se faire taxer au Japon, pour peu que ce ne soit pas un vélo trop pourri bien sûr.

    C'est vrai que je pourrais essayer d'acheter mon vélo sur place en cherchant à le revendre avant de partir... Le problème c'est que ce dont j'ai besoin c'est d'un vrai vélo de rando et ce ne sont pas des modèles très fréquents dans les magasins de vélo; par ailleurs, ils peuvent être rapidement très chers et rares en occases (souvent autour des 1000 euros).

    Comme je commence mon PVT avec un mois de voyage à vélo avec un pote, ratisser Tokyo en espérant trouver pile ce dont j'ai besoin et à un prix raisonnable, me semble un peu galère, tandis que là j'ai déjà un vélo qui va bien, et je sais que pour 100 euros je peux le mettre en soute; ce n'est pas donné non plus mais bon, au moins c'est sûr...

  7. #6
    Avatar de ruisa
    Momiji 34 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    373
    Likes reçus
    407
    Même si c'est marqué qu'il n'y a pas de parking à vélo, je te conseilles d'aller visiter et voir sur place, tu pourras mieux te rendre compte où les autres mettent leurs vélos. ça peut vraiment être entre deux murs d'immeubles, ou même devant l'immeuble s'il y a un bout de terrain libre.

    Car au Japon, ils ont TOUS des vélos. Au pire, si tu as un balcon, tu peux l'entreposer là aussi! La plupart des logements ont un balcon ou véranda pour qu'on puisse sécher son linge.


  8. #7
    Avatar de Piko
    Pico 35 ans

    Messages
    54
    Likes reçus
    34
    Super, merci !

    C'est rassurant, je me disais du coup un peu l'impression qu'en dehors de parking des résidences ou des parkings payants, il n'y avait pas moyen de stationner.

    Oh oui, si ça ne tenait qu'à moi je le mettrais même dans ma chambre (comme je fais ici), mais je pense pas que ce serait très bien pris, faut avouer que quand il pleut ça dégueulasse pas mal le sol.

    Enfin tant qu'il se fait pas voler ce n'est pas la mort de le laisser dehors, c'est juste qu'ils doivent s'user un peu plus vite à prendre toutes les intempéries....

  9. #8
    Avatar de TacitaCapra
    31 ans

    Location
    Japon
    Messages
    75
    Likes reçus
    48
    Par contre, de ce que j'ai vu et entendu ici (à Tôkyô donc), les vélos sont extrêmement chers au Japon. Apparemment, les modèles les moins chers (pour 10 000 yens environ) sont aussi les plus pourris... Je ne parle pas d'esthétique ou même de confort, ça c'est subjectif, mais de technologie : ils n'ont qu'un seul plateau de vitesse à l'avant et l'arrière. Donc si tu en as besoin pour faire de la rando ça risque d'être un peu galère, ou alors tu devras prendre un modèle plus sophistiqué mais c'est moins répandu et beaucoup plus cher. Conclusion : tu gagnes sûrement à ramener le tien ! (Même si j'ignore combien ça va te coûter en transport)
    Dernière modification par TacitaCapra ; 22/07/15 à 09:37. Motif: oubli


  10. #9
    Avatar de meleo33
    Mylène 34 ans

    Location
    Osaka, Préfecture d'Osaka, Japon
    Messages
    3 816
    Likes reçus
    2 241
    Bon à savoir.

    Mais il n'y a pas un marché de l'occasion ? Avec tant de vélos par habitants, il doit bien en avoir pourtant...

  11. #10
    Avatar de TacitaCapra
    31 ans

    Location
    Japon
    Messages
    75
    Likes reçus
    48
    Si, si, bien sûr ! Je n'ai pas vraiment creusé cette question mais, à mon avis, ça risque de concerner plutôt les vélos de ville.

  12. #11
    Avatar de Piko
    Pico 35 ans

    Messages
    54
    Likes reçus
    34
    Message de TacitaCapra
    Si, si, bien sûr ! Je n'ai pas vraiment creusé cette question mais, à mon avis, ça risque de concerner plutôt les vélos de ville.
    Oui, des différents sites que j'ai vus, il est dit en gros que trouver un vélo pourri ne coûtera pas grand-chose (10.000 Yens ne me semble pas non plus excessif même pour un vélo assez basique), mais que les bons vélos pouvaient être vraiment chers (peut-être aussi tout bêtement parce que les bonnes marques sont généralement européennes ou états-uniennes)...

    Donc oui, mes 100 euros pour amener mon vélo ça sera pas si mal, ce qui promet d'être galère c'est évidemment de trimbaler à la fois mon vélo dans sa sacoche et ma grosse valise qui sera certainement pleine à craquer... faut également espérer que les bagagistes ne le violenteront pas trop.

    Autrement, je devrais normalement pouvoir être dans l'appart' que j'espérais, qui était non seulement le plus proche de mon école de langue mais qui est aussi le seul à avoir un vrai garage à vélo, c'est-à-dire un endroit fermé et abrité, donc ça c'est cool.

    Autrement, pour en revenir au sujet, quelques liens qui pourraient intéresser ceux qui veulent faire du tourisme à vélo au Japon

    Japan Cycling Navigator : Splash

    Cycle Tokyo !

    http://www.kancycling.com/


  13. #12
    Avatar de sprthomas
    Thomas 33 ans

    Messages
    13
    Likes reçus
    3
    Si vous faites que de la ville, un vélo avec une seule vitesse c'est largement suffisant (pour des villes plates en tout cas).
    Comme m'a dit un pvtistes l'autre jour: un dérailleur ça s'entretient. Du coup ça sert à rien de payer un vélo très cher et en plus payer des réparations/entretiens si on a pas besoin de monter des côtes.
    (imagine en plus si tu n'a pas de garage et que tu laisse le laisse rouiller dehors sous la pluie ... comme le miens)
    Tout ceux que je connais ici ont un vélo à 10 000 yens. Mais après effectivement, ça dépend de ce que tu compte faire avec.