1. #1
    Avatar de Mat
    Mat
    Mat est connecté maintenant
    Mathieu 39 ans

    Location
    Toronto, ON, Canada
    Messages
    20 826
    Likes reçus
    10 363
    Bonjour,

    Je viens de trouver par hasard (google) ce rapport de fin de séjour rédigé par une étudiante française qui a fait une année à l'université de York (Toronto).

    Il y a pas mal d'informations sur la préparation, sur la vie pratique et plein de bons plans et astuces !

    Je partage donc ma découverte

    Je remercie Samira Hassane Diallopour autoriser pvtistes.net d'afficher son rapport

    J’ai eu l’opportunité d’effectuer deux semestres à l’Université de York à Toronto, par l’intermédiaire du programme d’échange ORA en partenariat avec l’Université Pierre Mendes France et l’IAE de Grenoble. Pour moi ce séjour répond à l’objectif que je me suis fixée avant de terminer mes études : vivre cette extraordinaire expérience qu’on la chance de vivre des milliers d’étudiants chaque année.
    Ce rapport me permet de relater mon expérience de ces derniers mois à Toronto et à York. Si vous hésitez encore à partir, un seul mot : Foncez !! J’ai beaucoup hésité aussi, avec la peur de se lancer dans l’inconnu, dans un pays lointain, avec une langue différente. Mais je ne regrette pas, je suis même triste que cette aventure se termine déjà. J’espère que ces informations seront utiles à tous, j’ai moi-même passé des soirées entières à relire ces rapports, à la recherche d’une information sur la vie à Toronto, le logement ou les cours.

    Avant le départ


    Les démarches avant de partir sont longues. On est souvent découragé, mais quand on arrive sur place on est bien content. Jetez un coup d’œil au forum https://pvtistes.net qui regorge de plein de conseils. Et ne pas oublier de photocopier tous vos papiers administratifs (passeports, permis de conduire,..) en cas de perte, et prévoir un adaptateur pour prise nord-américaine !


    Billet d’avion
    J’ai commencé mes recherches dès que j’ai su que j’étais admise, en prévoyant d’être à Toronto pour les journées d’orientation ORA. La question se pose toujours si on doit prendre un aller simple ou un aller retour. Le mieux c’est de s’y prendre le plus tôt possible.

    Je conseillerais un aller retour, ca revient toujours moins cher avec une compagnie « normale » et on peut avoir 23 kg / bagage (généralement on en a droit à 2 bagages). J’ai réservé un billet Genève – Toronto AR avec British Airways à 550 euros fin avril, avec une date retour un peu choisi au hasard (je ne comptais pas rentrer en France à Noel) qu’on peut changer plus tard moyennant la somme de 100 euros. N’hésitez pas à comparer les prix avec les comparateurs de voyages, à un jour prêt, les prix changent radicalement. Air France propose également des tarifs jeunes, avec des billets valables un an. Air Transat, une compagnie charter, propose aussi des vols direct Lyon-Toronto, ou Paris-Toronto à des prix abordables (aller simple à 300euros), mais avec moins de kilos disponibles.
    Un conseil, ne surchargez pas vos bagages, amenez le strict minimum avec vous, en un an on a le temps de remplir 5 autres valises (ce qui est mon cas maintenant !!).


    Visa

    Si vous partez plus de 6 mois, le permis d’étude est obligatoire. Vous devez télécharger un « kit » sur le site Internet de l’ambassade du Canada en France : www.amb-canada.fr
    Les documents dont vous avez besoin : la lettre d’admission de l’université au Canada, d’un justificatif bancaire à faire remplir par votre banquier (vous devez avoir environ 700 euros par mois), les photocopies de certaines pages du passeport, des photos d’identités. Vous pouvez également joindre à votre demande une lettre (facultative) expliquant que vous souhaitez obtenir ce permis pour une durée d’un an par exemple (souvent sur la lettre d’admission, il est mentionné que les cours finissent en Avril-Mai) ; cela est très utile dans le cas où vous souhaitez rester au Canada plus longtemps, pour suivre des cours d’été ou autre. Jai fait une demande d’un an, qui m’a été accordée. Ne pas oublier les frais de 85 Euros (qui changent chaque année).
    Les papiers en main, le visa peut être demandé directement en vous déplaçant à l’ambassade, normalement dans la même journée. J’ai fais ma demande par courrier (en recommandé) et j’ai obtenu une réponse positive au bout de 3 semaines (généralement le délai peut aller jusqu’à 5 semaines). Je dis bien réponse, car on ne reçoit pas son visa dans sa boite aux lettres, mais un e-mail (donnez une adresse email valide !!) avec un numéro de dossier que j’ai ensuite présenté à l’Immigration à mon arrivée au Canada.

    Vie pratique


    Le temps d adaptation n’est pas trop long, je m’y suis fait tres vite. Il ne faut pas hésiter se rendre au bureau de York International, beaucoup d’événements sont organisés en début d’année pour les étudiants internationaux.
    • Logement

    Plusieurs choix s’offraient à moi : loger « On Campus », donc en résidence étudiante, ou « off campus », donc en appartement/ résidence privée/ colocation. J’ai choisi d’arriver à Toronto avant de commencer mes recherches de logement vu que j’étais logée chez des amis à mon arrivée. J’ai préféré ne pas faire de demande en résidence étudiante et de rechercher une colocation.
    Pour les étudiants de York, il faut savoir que le campus de Keele se trouve au Nord de la ville (à peu près 40 minutes en bus et métro du centre ville « Downtown »). Soit on choisit d’habiter près du campus, soit habiter au centre ville avec toutes les activités à coté mais avec un long trajet tous les jours. Je pense que ca dépend de chacun, du rythme de vie qu’on a et des cours aussi. Il faut savoir qu’en hiver, il est plus facile d’aller en cours avec – 20 degrés quand on est proche du campus.
    Colocation
    Pour ma part, j’ai trouvé une colocation, meublée, toutes charges comprises, à 5min en bus du campus de Keele à 420 dollars. Ca se fait très rapidement, on trouve une annonce, on appelle, souvent on peut visiter le jour même, et signer le contrat de suite. Généralement aucune paperasse n’est demandée. Il n’y a pas vraiment de caution, il faut juste payer le premier et le dernier mois de loyer. Petit memo pour les annonces : pour la plupart des chambres en colocation, la location est toute charges comprises (« utilities ») : eau, électricité ; gaz, internet. Souvent la machine à laver (« laundry ») est incluse. Le terme « basement » se réfère aux chambres au sous-sol. Le loyer pour une chambre en colocation varie entre 400 et 600 dollars.
    Essayer de vous mettre en colocation avec des canadiens ou des étrangers, cela vous permettra de pratiquer votre anglais. J’avais des « roommates » russe, bolivien et indien, et cala m a vraiment aidé avec mon anglais.
    Il ya aussi le « York Village », à la sortie du campus, avec des chambres à louer dans des maisons, en colocation avec des étudiants de York. Généralement vous marchez, vous voyez une annonce « à Louer » avec le numéro de téléphone.
    • Sites d’annonces en ligne, mis à jour régulièrement :

    www.craigslist.com, www.kijiji.com, www.places4students.com, www.roommates.ca
    • Argent

    Contraintes
    Comparé au reste du Canada, Toronto reste une ville chère. Mais le coût de la vie équivaut à celui en France, mais cela n’était pas évident d’effectuer la conversion à chaque fois (1euro =environ 1,57 Dollar Canadian en 2009 : voir le site www.xe.com pour les taux de change).
    Et le plus difficile au début était de rajouter la taxe de 13% à chaque achat : en effet en Ontario les prix affichés sont hors taxe, la taxe n’est donc ajoutée qu’une fois arrivé en caisse. Mais on s’habitue très vite à ce système.
    Avant de partir, il faut bien prévoir une grosse somme d’argent pour les premières dépenses : assurance UHIP, premier et dernier mois de loyer,... Il faut s’avoir aussi que la bourse explora n’est pas versée avant novembre.
    Je suis venue avec des traveller’s chèques (1500 dollars), commandés à ma banque en France avant mon départ, que j’ai ensuite déposé sur mon compte Canadien. Ca permet d’éviter de voyager avec une grosse somme en liquide.

    Système bancaire canadien
    Au canada le système de cartes bancaires est différent, il y a des cartes de débit (Interac) qui peuvent être utilisés pour un paiement chez un commerçant ou un retrait. La carte de débit permet un nombre de transactions gratuites limités, donc il faut bien se renseigner à l’ouverture du compte. Les cartes de crédit (Visa, Mastercard, ..) font l’objet d’une demande où la banque ou l’organisme octroi un crédit. En tant qu’étudiant en échange, je ne pense pas qu’il soit possible de faire une demande de carte de crédit, tout en sachant que nos cartes bancaires françaises Visa ou MasterCard fonctionnent très bien au Canada.

    Compte bancaire

    J’ai décidé d’ouvrir un compte bancaire à la BMO (Bank Of Montréal). Je n’ai pas vraiment comparé les offres que proposaient les banques, je pense qu’elles se valent tous pour les étudiants, en sachant qu’on cherche juste à ouvrir un compte basique. La BMO possède une agence sur le campus de Keele à York, donc c’est pratique pour toutes les transactions. L’ouverture du compte cheque est très rapide (quinzaine de minutes) et gratuite, il faut juste avoir son passeport avec le permis d’étude et une adresse au canada. On vous remet une carte de « débit » de suite, gratuite.
    Transactions France - Toronto
    Pour recevoir mon argent au canada, j’ai choisi de ne pas faire de virements car les frais sont élevés, à payer en France et au Canada, avec un délai de traitement long. Ma solution était d’effectuer 1 à 3 des gros retraits par mois (minimum 300 dollars) à un distributeur avec ma carte VISA française. Vérifiez avec vos banques les frais de retraits à l’international, cette solution peut s’avérer moins couteuse.
    Liste de banques à Toronto: TD www.td.com, HSBCwww.hsbc.caBank Of Montrealwww.bmo.com, Royal Bank of Canadawww.rbc.com , CIBCwww.cibc.com, ScotiaBank www.scotiabank.com
    3.Santé

    Couverture sociale et complémentaire

    Je n’ai pas souscrit d’assurance en France, en sachant qu’il y avait une assurance obligatoire tous les étudiants internationaux en Ontario à York : UHIP. Il n’y a aucune démarche à faire avant de partir ; à votre arrivée, renseignez vous lors de votre inscription. Il faut prévoir 540 dollars pour 8 mois (en 2009). Une carte d’assurée vous sera remise, ainsi qu’une liste de cliniques médicales qui acceptent ‘UHIP ». Sur le campus de Keele, il y a une clinique, mais avec des frais de 50 dollars à payer pour la première consultation. Je me suis donc rendu pendant l’année dans une autre clinique qui ne faisait pas payer ces frais supplémentaires. Chaque consultation, il n’y a rien à payer, il faut juste présenter sa carte UHIP. Le site http://www.uhip.ca donne la liste des prestations couvertes. York propose également des complémentaires santés, facultatives.

    Système de santé

    J’ai trouvé le système médical pas vraiment au point et pas du tout efficace. En effet il n’y a pas de rendez-vous dans les cliniques, c’est le premier arrivé premier servi. Donc souvent, on peut attendre des heures et des heures avant de voir un médecin.
    Pour les médicaments, il n y a pas de pharmacie à proprement dite : il y a les « drugstores » où on trouve du tout des produits de beauté aux médicaments, en passant par les cartes de vœux !!. Certains médicaments comme le Tylenol (équivalent de l’aspirine) sont en vente libre.
    3.
    • Télécommunications

    Système téléphonique portable et fixe
    Le système du téléphone portable est différent au Canada, il faut différencier les appels « entrants » et « sortants ». En général quand quelqu'un nous appelle (appels « entrants ») l’appel est facturé mais certaines compagnies proposent des forfaits avec des appels entrants illimités. Personnellement je ne pouvais pas vivre à Toronto sans téléphone portable, mais la plupart des étudiants n’en n’ont pas vu les tarifs élevés. Je ne conseille pas d’utiliser son forfait Français, car la facture peut monter très vite, avec les frais de l’international appliqués
    Quelques point importants : la messagerie vocale et l’affichage du numéro entrant sont des options payantes ; La plupart des forfaits proposent des appels illimités en soir et week end ; Souvent la réception de messages textes peut être payant aussi ; Certains operateurs facturent des frais de mises en service, ou des frais supplémentaires à payer chaque ; Enfin la plupart des operateurs ne proposent pas de téléphone à puce (Carte SIM) comme on utilise en France. Si vous souhaitez utiliser juste votre téléphone français ici, assurez-vous qu’il soit aux normes internationales. Moi j’ai du payer un nouveau téléphone portable canadien, avec carte SIM et forfait intégré.
    Il faut savoir aussi qu’il y a des zones téléphoniques, avec des indicatifs différents. Un appel en local veut dire un appel dans la zone de Toronto (numéro commençant par 416). Appeler à Montreal revient à effectuer un appel en longue distance, donc plus cher. A partir d’un téléphone fixe les communications en local sont gratuites à toute heure, que l’on appelle sur un fixe ou un téléphone portable.
    Il existe un moyen très pratique de téléphoner en local : les cabines téléphoniques, présentes partout et en insérant deux pièces de 25 centimes (attention elles ne rendent pas la monnaie), la communication est illimitée à Toronto.
    Les cartes téléphoniques pour appeler l’étranger sont très avantageuses aussi ; on en trouve à partir de 1 dollar (environ 100 minutes sur un fixe en France).

    Liste d’operateurs mobiles
    : Bell www.bell.ca,Fido www.fido.ca , Teluswww.telus.com , Koodo Mobile www.koodomobile.com, Solo Mobilewww.solomobile.ca, Virgin Mobilewww.virginmobile.ca

    Solution conseillée
    Jai pris un forfait (« postpaid plan ») avec Virgin Mobile Canada (www.virginmobile.ca), très intéressant car il n’y avait pas de contrat d’ 1 an ou 2, c’était une entente mensuel que je pouvais donc résilier à tout moment. Les solutions à la carte (« prepaid ») peuvent être avantageuses pour des personnes qui téléphonent peu. Pour 25 dollars par mois (hors taxes), j’avais les appels entrants illimités (pratique quand on reçoit des longs appels de l’étranger), 100 minutes en journée et 1000 minutes en soirées (oui au canada, les forfaits sont décomptés en minute).

    Internet

    Internet est utilisé pour les communications, email avec les professeurs, les étudiants,... Il y a le wifi de partout sur le campus. Facebook est très utilisé pour communiquer avec les étudiants, on ne demande plus son adresse mail ou numéro de téléphone mais « son facebook » !!!
    Pour appeler en France à partir de mon ordinateur, j’utilise Voipbuster (www.voipbuster.com) qui permet d’appeler gratuitement sur des fixes en France, ainsi qu’un peu partout dans le monde. Le système est le même que Skype.
    • Vie universitaire

    Un campus « mini-ville »
    On est vraiment long du système universitaire français. L’université ici est une mini-entreprise, les étudiants ont toute une vie sur le campus.
    Comparé aux autres universités de Toronto, York possède un campus typiquement Nord-Américain (campus de Keele), immense qui s’étend sur 550 hectares, près de 50000 étudiants. Il y a plusieurs « faculty » (départements), un espace sportif (salle de sport, piscine, patinoires, stade, tennis, salle d’athlétisme, ...) ; une gallérie marchande (York Lanes) avec 25 magasins, sa banque, son agence de voyage, son pressing, son bookstore, ... ; les résidences étudiantes ; un centre de 3 étages pour les associations étudiantes ; des cafétérias ; un pub/boite .... Il y a toujours beaucoup d’activités sur le campus, donc pas de quoi s’ennuyer. Lorsque vous vous promènerez dans le fameux ‘Vari Hall’, vous verre toujours quelque chose de nouveau : un stand d’association, des expositions, des personnes jouant de la guitare,... J’ai toujours été surprise. De plus York University a fêté ses 50 ans en 2009 !!!
    Il faut savoir aussi que c’est un campus multiculturel, j’ai rencontré des personnes venues des 4 coins du monde, je peux dire que c est vraiment enrichissant.
    York a un autre campus, Glendon, qui est situé un peu plus au sud-est de Toronto, plus petit. Etant un campus bilingue, il y a la possibilité de prendre des cours en français. Il y une navette (« shuttle ») gratuite entre les 2 campus, qui part environ toutes les 2 heures.
    Il y a plusieurs salles informatiques bien équipées à York avec la possibilité d’imprimer, de photocopier grâce à sa YuCard (carte d’étudiant de York) pour 9 centimes.
    • Le choix des cours

    Les étudiants canadiens ont une grande liberté dans le choix de leur cours. Ils ont un certain nombre de crédits à valider par an, et après chacun peut plus ou moins choisir ses cours. Les universités proposent un choix énorme de cours et je pense qu’en tant qu’étudiant en échange il faut en profiter. En général un étudiant en échange prend 4 cours par semestre. On a l impression que ce n’est pas beaucoup, mais la charge de travail est énorme, surtout les premiers mois où tout est en anglais. Apres avoir reçu la lettre d’acceptation de l’université, il faut choisir aménager son emploi du temps (à York ca se fait en ligne). J’avais donc une semaine de 2 jours !!!!
    Les cours sont codés par semestre : F pour Fall (Automne), W pour Winter (Hiver). Les cours sont souvent de 3, 6 ou 9 crédits. Normalement les cours d’un semestre sont de 3 crédits, 6 et 9 sont réservés pour des cours à l’année (Y). Un crédit ECTS vaut 2 crédits à York. Ce site donne des informations sur les crédits et la notation des cours Information for Incoming Exchange Students)
    Quelques conseils pour les choix : Bien regarder le « course outline » (détail du programme) du cours avec la charge de travail demandée (travaux à rendre, les lectures à faire,..). On peut aussi choisir un cours en fonction des horaires. Souvent il est impossible de s’inscrire à un cours en ligne sur le système de York : Il ne faut pas paniquer car généralement les étudiants s’inscrivent dans plusieurs cours et les suppriment après le début du semestre. On peut aussi aller en cours, se présenter au professeur : souvent ces derniers peuvent vous inscrire. Ou tentez de réessayer sur le système en ligne plusieurs fois par jour. Si au bout de 2, 3 semaines le cours ne vous plait pas, vous pouvez juste le « drop » (supprimer) avant une date limite, sans conséquence.
    • Déroulement des cours

    Vu que chaque étudiant choisit ses cours chaque semestre il est rare de se retrouver avec les mêmes personnes. Durant le cours, les étudiants sont très silencieux, on tchatche pas trop avec son voisin comme en France vu que chacun est concentré. J’allais en cours avec mon ordinateur portable pour prendre mes notes (comme la plupart des étudiants).
    Les cours à York se construisent différemment et l’approche est différente. Les professeurs demandent une préparation importante avant le cours. Il y a beaucoup de travail personnel : les cas individuels, les lectures (des dizaines de pages à lire dans les livres) et les travaux de groupe. Malgré tout très intéressants, ils se construisent sur un échange/débat entre le professeur et les élèves. Faites attention souvent la participation est notée. J’avais un cours avec des « online quizzes » chaque semaine, je devais donc lire un chapitre du livre (30 pages !)).
    On peut prendre des cours toute la journée de 8h à 22H car il n’y a pas de pause déjeuner comme en France de midi à 14h. Par exemple on peut avoir cours de 11h30 à 14h30 ou de 19H à 22h. On peut donc manger son déjeuner ou diner en plein cours. L’Amérique du Nord a cette culture des cafés avec des Tim Hortons et Starbucks à tout coin de rue. Donc tout le monde arrive avec son café avec son cours.
    • Relation prof-élèves

    La plupart des communications entre professeur-élève passe par internet. La plupart des cours ont un site internet, comportant le ‘syllabus », c est la description du cours avec l emploi du temps, les différents travaux à rendre, les chapitres présentés en classe...N’hésitez pas à consulter le site internet régulièrement
    Les relations avec les enseignants sont différentes, ils sont plus proches des élèves il n’est pas rare d’aller boire un café avec un prof, ou prendre un rendez vous pour discuter après le cours. N’hésitez pas à les voir en début de semestre et leur dire que vous êtes étudiant en échange, celui pourra peut être vous faciliter certaines démarches. Ils communiquent beaucoup par email et répondent tout de suite. Ils vous enverront des emails sur l’adresse email de York.ca, qu’il faut la consulter tous les jours ou transférer les emails sur votre adresse personnelle.
    • Informations générales

    Vocabulaire important : « Assignement » ce sont les devoirs à rendre et travaux écrits ; « tutorial » ce sont les Travaux Dirigés, certains cours n’en n’ont pas, ce sont des plus petites classes, ou le prof prend le temps d’expliquer, où on peut poser des questions et faire des exercices. Les « lectures » sont les cours en amphithéâtre, avec 100 élèves. Les « mid-terms » sont les exams de mi-semestre et les « finals « sont les exams finaux.
    Le système de notation est différent les notes sont en pourcentage, avec un maximum de A+ qui équivaut au 20/20 en France. Le « GPA » est la moyenne générale.
    La Bibliothèque («Library ») est ouverte 24heures pendant les exams. J’ai halluciné quand j’ai vu des étudiants dormir là bas. C’est vraiment une culture, tout se passe à la « Library » : les rendez vous de groupe, les révisions. J’ai passé plus de temps à Scott Library à York en un an que pendant toute ma scolarité en France !!!
    • Les livres

    Les livres très chers il faut donc compter entre 200 et 500 dollars par semestre. Ils sont obligatoires car les professeurs font les cours « à moitié », ils nous donnent les grandes lignes du cours, mais il faut ensuite lire le chapitre pour tout comprendre. Le premier lieu pour les acheter est le « bookstore » de York. Il y a aussi plusieurs sites où on peut les acheter d’occasion: www.book4exchanges.com , http://yorkexchange.com , www.ecampus.com, www.amazon.ca . Il y a un « discount bookstore » à la sortie du campus de Keele (www.discount-textbooks.ca ). Mais soyez bien sur garder ce cours pour le semestre avant d’acheter les livres. Il y aussi des annonces sur les panneaux d’affichage du campus, d étudiants qui revendent des livres d’occasions.
    Vous pouvez peu être les revendre en fin de semestre à d’autres étudiants.
    • La vie étudiante à York

    Inscrivez-vous sur leur « list-serv » de York International en début d’année pour recevoir toutes les informations pour les étudiants en échange (bons plans, événements,..) par email durant l’année. N’hésitez pas aussi à vous rendre au bureau de l’ISAY : International Student Association at York (www.isay.ca). Ils sont la pour vous donner plein de conseils et vous inscrire pour les événements à venir. Il y a plusieurs groupes Facebook aussi, d’associations étudiantes de York pour vous tenir au courant des activités (diners, soirees bowling, match de basket, journée ski, soirées à thèmes, Multicultural week). Il y a des « pub night » à l’Underground sur le campus tous les jeudis pour les étudiants : http://www.myunderground.ca
    Les journées d intégrations sont importantes on rencontre pleins d étudiants dans le même cas que nous, cela permet de créer des liens. J’ai essayé d’assister à la plupart des événements organisés pour les étudiants internationaux, souvent gratuits. Je pense que la majorité des personnes que j’ai rencontrées à York étaient par le biais de ces événements, repas et soirées.
    Je me suis investi dans plusieurs associations à York, en tant que bénévole pour les événements, et j’ai adoré cette expérience !!!
    • Job étudiant/stage

    Avec le permis d’étude émis par l’ambassade, il est possible de travailler sur le campus. Il n’est pas facile de trouver un job sur le campus, car la plupart des étudiants recherchent leur emploi avant septembre. Personnellement je n’ai pas réussi à trouver de boulot pendant l’année.
    Pour la recherche il ne faut pas hésiter à taper aux portes, présenter son CV (« resume ») à la bibliothèque, à la librairie, aux restaurants et fast Food,...). Pour travailler en dehors du campus, il faut un permis de travail, mais en tant qu’étudiant en échange, on ne rentre pas dans les critères pour la demande.
    On peut également mettre des annonces pour donner des cours de français sur les sites craigslist.com ou kijiji.ca, ou sur les panneaux d’affichage sur le campus.
    Le « Career Center » à York propose des séminaires gratuits pour la préparation du CV et de la lettre de motivation en anglais. J’ai assisté à ces séances qui sont très utiles pour la recherche d’emploi et de stage. Il y a également de nombreuses offres d’emploi mises à jour régulièrement : www.yorku.ca/careers
    Si vous trouver un emploi sur le campus, il faut faire une demande de Numéro d’Assurance Sociale (SIN en anglais) auprès d’un service du gouvernement. La demande est instantanée (voir le site internet www.servicecanada.gc.ca/fra/ausujet/rapports/nas/demander.shtml)
    Par rapport au stage, c’est plus compliqué pour 2 raisons : Tout d’abord au Canada il y a pas de vraiment de culture stage, les stages sont plutôt des jobs d’été. Il est difficile de trouver une entreprise. De plus j’avais un stage à effectuer mais je me suis rendu compte lors des démarches que la demande du permis de travail pour le stage devait être faite avant de venir au Canada. Pour cela il aurait fallu que je trouve l’entreprise avant : quasi impossible on peut dire. A moins de trouver une entreprise qui accepte un stagiaire sans permis de travail, le stage peut s’avérer dur. Parlez en avec votre université avant de partir, histoire de ne pas être bloquer en arrivant au canada.
    • Vie quotidienne à Toronto

    Toronto est une ville multiculturelle, typique Nord-Américaine, avec ses building downtown et ses banlieues. On y retrouve le plus grand Chinatown du Canada, Greektown, Little Portugal, Little Italy,... Chaque communauté à son quartier à Toronto. Il y a aussi une communauté francophone à Toronto.
    • Les canadiens

    Les canadiens sont vraiment ouverts, toutes les personnes que j’ai rencontré étaient super contente de rencontrer des français et qui viennent de paris !!!Le stéréotype !!!
    Certains comportements m’ont quand même impressionnée : par exemple les Torontois font la queue devant un arrêt de bus (même avec des températures extrêmes). Ils attendent les uns après les autres. Ou sinon un chauffeur de bus ne compte pas l’argent remis par les clients, ces derniers le mettent automatiquement dans une boite. Cela témoigne une certaine confiance.
    • Rythme de vie

    Toronto compte de nombreux centres commerciaux (« Malls »), qui sont ouverts jusqu'à 21h certains jours, et même le weekend jusqu’à 18h. Ce qui est très pratique. Les magasins d’alimentation sont aussi ouverts le soir et le weekend, ce qui permet de faire ses courses à toute heure. Les grands centres commerciaux à Toronto: Eaton center (métro Dundas), Yorkdale (métro Yorkdale), Fairview Mall (Metro Don Mills).
    Il y a pas vraiment de bureaux de postes : les services postaux sont dans les bureaux de tabacs, les carteries,. Il y a un service de poste sur le campus de Keele à York. On ne retrouve pas de pharmacie comme en France mais plutôt des sortes de bazar on y trouve de tout, produits de beautés, nourriture,...
    • Alimentation

    La nourriture est typiquement Nord américaine : il y a beaucoup de fast food (hamburgers, pizzas, hot dog, …). Les canadiens mangent beaucoup à l’extérieur et il y en a pour tous les goûts (nourritures mexicains, chinois, grecs, italiens,….). Il y a à Toronto un choix vaste de restaurant : le site www.dine.to donne un aperçu des restaurants
    La gastronomie n’est pas aussi diversifiée qu’en France. Dans les supermarchés, on trouve des rayons entiers de pain de mie, car le « pain français » n’est pas répandu et coute cher. Tous les fromages français ne sont pas « à la mode », seul le cheddar est abordable. Les cookies (gâteaux secs) et donuts (beignets) sont très répandus. Il y a les fameux cafés comme Tim Horton, Starbucks ou Second Cup, où il y a toujours une queue, les canadiens étant adeptes du café et des bonuts, bagels et muffins à toute heure.
    Au restaurant le pourboire (« tip ») est obligatoire et est d’environ 15 % de la facture totale.
    La vente d alcool est contrôlée en Ontario, pour en acheter il faut aller dans un magasin spécialisé : LCBO et avoir plus de 21ans
    • Liste de magasins :

    Electronique : Futureshop, Bestbuy, The source
    Alimentation: Metro, Nofrills, Priceshopper
    Bazar/ general: Wallmart, Dollarama (tout à 1 dollar!!!)
    Médicaments : Shoppers Drugmart
    • Loisirs


    • Les activités et visites à Toronto :

    Il est aussi courant d’aller faire un billard ou un bowling. Mais les Canadiens sont quand même réputés pour le hockey, leur sport national. Les patinoires sont ouvertes au grand public. Il ne faut pas hésiter aussi à aller voir un match de Baseball ou de Basketball même si on n’est pas vraiment fan. J’ai assisté à un match des Raptors, l’équipe de basket de Toronto qui joue en NBA, je ne suis pas fan mais j’ai adoré l’ambiance.
    Toronto a un large choix d’activités et pour tout les goûts. Essayez d’en profiter en Août/Septembre avant que l’hiver n’arrive. Voici quelques exemples d’activités : CN Tower, Casa Loma, Royal Ontario Museum, Medieval Time, Hippo Tours, le quartier de Yorkville très chic, Chinatown, Keninsgton Market, Toronto Islands. Il y a des parcs d’attractions comme Wonderland ou Ontario Place. Il y a aussi African Lion Safari à une heure de Toronto. Consulter le site www.toronto.com qui donne les événements de la semaine
    Pour payer des tickets de concerts au autres : www.ticketsnow.com , www.stubhub.com, www.ticketmaster.com
    • La vie nocturne

    De nombreux bars et boites de nuit sont présents à Toronto, et les jeunes aiment faire la fête (malgré le climat). Par contre les boites ferment à 3h du matin. Il faut avoir une carte d identité pour rentrer en boite ou consommer des boissons alcoolisées dans un pub ou restaurant. Ils sont très strictes la dessus, donc il faut toujours avoir son « ID » sur soi. Pour les nocturnes, il y a de nombreux cafés (Tim Horton, Seconds Cup) restent ouvert toute la nuit. Les « convienence stores » (sorte d’épicier et bureau de tabac) sont aussi ouvert 24h sur 24h.
    • Les cartes de réductions

    J’ai acheté la SPC Card en début d’année. Elle coute 8 dollars et offre de nombreuses réductions (souvent 10%) dans une centaine de magasins, restaurants (www.spccard.ca). Cette carte m’a fait beaucoup économiser tout au long de l’année. Vous pouvez l’acheter en ligne, ou dans certains magasins (y compris le bookstore de York).
    Il y a également la carte ISIC (International Student Identification Card) qui donne quelques réductions à Toronto (à la CN Tower par exemple). Elle est gratuite sur le campus de York il faut aller au bureau de York Fédération of Student, au Student Center.
    Le City Pass donne des réductions sur 6 attractions à Toronto www.citypass.com.
    • Voyages

    Pour ceux qui aiment skier, il y a des stations de ski à 2h de Toronto : Blue Mountain, Horseshoe Resort. Voici la carte Carte des Stations de Ski au Ontario avec OnTheSnow.fr
    J’ai énormément voyagé cette année, vu que je n’avais pas beaucoup de cours dans la semaine. Les chutes du Niagara sont une attraction incontournable à visiter, à 1h30 de Toronto en voiture. Je suis allé en Floride, au Michigan, à Washington, à Buffalo, Montreal, Edmonton,..
    Si vous allez en Etats-Unis, la plupart du temps les vols sont moins cher à partir de Buffalo (vols internes donc moins de taxes). Pour vous y rendre, il y a un bus qui va directement à l’aéroport de Buffalo à partir de Toronto (en 2heures): « Greyhound » ou « Megabus ». Il y a plusieurs compagnies low-cost de Buffalo : « AirTran » et « JetBlue » qui proposent des tarifs vraiment avantageux. Généralement c’es ce que je faisais, et ca me revenait moins cher. Il y a également une compagnie de train américaine : Amtrak.
    Pour passer la frontière américaine par la route on a besoin de visa avec un passeport biométrique Français. Il faut prévoir 6 dollars US en espèces pour obtenir une exemption de visa (un petit papier vert) valable 3 mois. Par avion, il faut faire une demande en ligne avant le voyage sur le site https://esta.cbp.dhs.gov
    A partir de Toronto, il y a « Westjet », « Sunwing », « Canjet » et « Airtransat », Compagnies low-cost aussi qui ont des vols sur les Etats-Unis ou l’Amérique Centrale
    Pour aller à Montréal ou à Ottawa, je prenais le bus : soit « Coach Canada » ou « Greyhound ». L’aller coute environ 60 dollars l’aller simple. Il faut savoir que les distances sont longues, le trajet en bus est d’environ 7heures. Il y a une compagnie de train « ViaRAil » mais ce mode de transport n’est pas bien développé au Canada (et plus cher). Les grands trajets se font en Amérique du Nord en bus ou en voiture.
    Une autre solution pour voyager au Canada, le covoiturage (« rideshare »). Très pratique, plus rapide et économique que le bus. On peut trouver des annonces sur le site craigslist.ca.
    Quelques sites de voyages intéressants : www.flightcentre.ca, www.travelcuts.com (agence de voyage étudiante), ca.travelzoo.com, www.redtag.ca, www.isx.ca
    • Transports


    • TTC

    Comparé à la France, les transports en commun sont pas aussi biens. Le réseau à Toronto s’appel Toronto Transit Commission (TTC), www.ttc.ca . Sur la carte du réseau, le centre ville se trouve sur la ligne jaune, au niveau du « U ». Les distances sont très longues vu la taille de Toronto.
    York est loin du centre ville, environ de 30 à 45 minutes. La station de métro la plus proche est Downsview (ligne Jaune), et il y a plusieurs bus qui desservent le campus de Keele (60, 41, 106, 196,..)
    Les bus et métro finissent leur service souvent vers 1h ou 2h du matin. Et il existe un service de bus de nuit.
    J’ai trouvé bizarre qu’il n’ya pas de noms d’arrêts de bus, mais les noms des intersections des rues. Il faut donc avoir les notions North/South/East/West vu que la ville est quadrillée.
    • Tarif

    Le transport est très cher : en effet il n’y a pas de réductions pour les étudiants. Vous verrez en agence une réduction pour étudiants, mais ici étudiants veut dire élèves du lycée au collège. La carte du mois plein tarif coute 109 dollars. Il y existe une petite réduction pour étudiants d’université mais il faut payer sa carte sur le campus de York, quelques jours avant le début du mois, pour 96 dollars. Pour éviter de faire la queue pendant plusieurs heures, je préférais la payer en ligne sur le site TTC Metropasses , et j’allais la récupérer sur place après. Ca permettait de gagner du temps et d’éviter la queue pour l’acheter.
    Le ticket à l’unité coute 2,75 (en 2009). Pour prendre le bus, il faut toujours avoir de la monnaie car les chauffeurs ne donnent pas de monnaie.
    • Climat

    L’automne est très agréable, mais ne dure pas longtemps malheureusement.
    L’hiver rude à Toronto mais supportable. Il commence à neiger en Octobre et jusqu’au mois d’Avril cette année. Il peut neiger sans arrêt pendant plusieurs jours, avec des tempêtes de neige. Les températures sont très basses également en hiver, atteignant -30°. Le plus dur à supporter était quand même le vent, très glacial.
    Pour faire face à cela, il faut bien se couvrir : grosses bottes de neige, bonnet, gants et écharpes. Un bon blouson (ou une doudoune) est aussi nécessaire.
    Bilan et suggestions
    Si je dois faire un bilan de cette expérience je dirais extraordinaire !!!!! Je suis arrivée à Toronto un peu par hasard, je connaissais déjà Montréal, je voulais expérimenter la partie anglophone du Canada. Je n’ai vraiment pas été déçue. Les premières semaines sont difficiles, on connait personne, on est perdue avec l’anglais. Mais il ne faut pas s’arrêter là. Ensuite le temps est passé vraiment vite. On se rend compte que 2 semestres c’est vraiment rapide. Et puis l’année scolaire a été rallongée car York était en grève pendant 3 mois.
    Le premier objectif de ce séjour était d’améliorer mon niveau en anglais. Apres 9 mois à Toronto, je suis tout à fait satisfaite de mon niveau qui s’est vraiment développé. J’ai essayé de rester dans un milieu anglophone (colocataires, amis, ...), ce qui m’a vraiment aidé. Il ne faut pas venir à Toronto et rester uniquement avec les étudiants français en echange.il faut bouger, rencontrer des gens, échanger avec les autres. C’est le meilleur moyen de s’adapter, d’améliorer son anglais, et on se rend que beaucoup de gens sont prêt à nous rendre service.
    J’ai pu découvrir un nouvel environnement et j’ai développé des capacités d’adaptation. Ce séjour à l’étranger a été un enrichissement personnel et professionnel. Toronto est une ville qui offre tant de choix, n’hésitez pas à sortir et à découvrir.
    Jai beaucoup voyagé au Canada et aux Etats-Unis, si j’avais eu le temps et les moyens je pense que j’aurai découvert le Mexique et les Caraïbes. Voyagez si vous en avez l’occasion.

    Avant de partir j’ai rencontré les étudiants de l’UPMF qui partaient à Toronto dans le cadre du programme ORA et on a réservé nos billets d’avion ensemble et échanger nos bons plans.
    Niveau encadrement, Mr Marjollet était toujours prêt à répondre à mes questions et à me conseiller. Merci encore. Je suis restée en contact par email avec les relations internationales de l’IAE et de l’UPMF. C’est important.

    Lorsqu’on part à l’étranger, on ne peut choisir un logement tout seul, vu que l’on n’est pas sur place. Je vous conseille d’attendre d’arriver à Toronto avant de choisir un logement, à moins de vouloir être logé en résidence universitaire. Les propriétaires peuvent promettre beaucoup de choses, et on peut être déçu en arrivant. Donc prévoir de rester quelques jours en auberge de jeunesse et commencer les recherches sur place. Il est aussi très important de signer un bail pour le logement, et ne pas se contenter d’un arrangement à l’amiable. Prenez une colocation, c’est une expérience enrichissante, vivre avec des personnes de culture différente.
    En conclusion, je garde un merveilleux souvenir de cette expérience unique. J’ai rencontré des gens merveilleux avec qui je vais garder contact. C’est difficile de repartir pour moi, en sachant qu’on prend ses habitudes, ses marques un peu partout. Donc si c’était à refaire, je repartirais sans hésiter. Je pense que quand on commence à bouger on a plus envie de s’arrêter. J’ai cette envie de repartir après mon master, découvrir de nouveaux horizons ou peut être revenir à Toronto !!!
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Mat ; 01/10/09 à 19:49.


  2. Assurance Globe PVT

    À la recherche d'une assurance pour votre PVT, JP ou stage ? Nous vous recommandons depuis plus de 15 ans l'assurance Globe PVT, l'assurance préférée des pvtistes. Epidémies & Covid-19 : frais médicaux, hospitalisation et assistance couverts.

    En savoir plus...
  3. #2
    Avatar de Scurz
    Shams 30 ans

    Messages
    221
    Likes reçus
    41
    Merci pour ces informations.

  4. #3
    Avatar de Gayou
    Gaelle 41 ans

    Messages
    221
    Likes reçus
    47
    Merci à Mat de farfouiller sur le net et de faire partager ses trouvailles.
    Ce rapport est vraiment bien et présente les différents points de la vie torontoise. (Merci Samira de nous faire part de ton vécu là-bas).

  5. #4

    Messages
    50
    Likes reçus
    24
    Jespere que mon rapport sera utile à d'autres. Le forum pvtiste m'avait bien aidé à préparer mon depart à Toronto !

    Merci à Mat de l'avoir publié!

    Samira


  6. #5
    Avatar de Marie
    Marie 36 ans

    Location
    Paris, France
    Messages
    32 336
    Likes reçus
    9 819
    Merci surtout à toi Samira

  7. #6
    Avatar de Mat
    Mat
    Mat est connecté maintenant
    Mathieu 39 ans

    Location
    Toronto, ON, Canada
    Messages
    20 826
    Likes reçus
    10 363
    Message de smird2002
    Jespere que mon rapport sera utile à d'autres. Le forum pvtiste m'avait bien aidé à préparer mon depart à Toronto !

    Merci à Mat de l'avoir publié!

    Samira
    Merci à toi surtout Samira!
    Ton rapport de stage est vraiment utile pour les nouveaux arrivants !

  8. #7

    Messages
    14
    Likes reçus
    1
    Merci de nous avoir donner un peu de "ton" temps Samira... (t'es en or toi)
    Y'a 2 ou 3 trucs à savoir qui me seront bien utiles!
    Peace

  9. #8

    Messages
    54
    Likes reçus
    2
    Merci Samira ça m'a grave motivé!!!!!!
    Bien vu!!!!!!

  10. #9

    Messages
    251
    Likes reçus
    77
    rapport génial, je viens de le finir
    et franchement samira chapeau tu réponds à la majorité des questions que je me pose actuellement.

    bonne continuation

  11. #10
    Anonyme
    merci pour ce temoignage tres complet

  12. #11
    Avatar de kasper
    Julien 39 ans

    Location
    Córdoba, Province de Córdoba, Argentine
    Messages
    29
    Likes reçus
    4
    Merci, ça donne vraiment envie !
    J'ai hâte.

  13. #12

    Messages
    2
    Likes reçus
    0
    Merci Samira pour ce rapport et Mat de nous l'avoir trouvé.

  14. #13
    Avatar de lana
    Charline 35 ans

    Messages
    21
    Likes reçus
    4
    Super rapport; très utile & complet !! Mille mercis =) J - 176 avant le grand départ pour Toronto. . . Can't wait !!

    xx

  15. #14
    Avatar de Eazy187
    Jermain 29 ans

    Messages
    18
    Likes reçus
    2
    C'est bien d'avoir l'avis d'une française sur Toronto plus que celui d'un québécois qui a très souvent tendance à descendre cette ville à tord et à travers. Sinon çà a l'air très très bien, je savais pas qu'on pouvait revendre les livres, effectivement çà doit faire économiser d'énormes sommes. Par contre elle n'a pas parlé des aides gouvernementales (demandes de crédit). Bon, c'est sûr qu'elle est juste étudiante temporaire donc...

    Mais non, Toronto est une très belle ville et normalement aux études et sur le marché du travail, le Canada est la clé pour les jeunes, bien plus qu'en France je vous l'assure.
    Dernière modification par carpe40 ; 26/04/10 à 06:21.

  16. #15
    Avatar de ento59
    Anthony 31 ans

    Messages
    6
    Likes reçus
    2
    Merci pour ce rapport très complet!

    Je pars pour Toronto dans 1 semaine, et je vais étudier à Glendon College!!!

    Merci pour les infos très utiles! J'espère que tout va bien se passer ^^

  17. #16
    Avatar de Sandy.J
    Sandy 32 ans

    Location
    Port-au-Prince, Ouest, Haïti
    Messages
    22
    Likes reçus
    1
    EXCELLENT ! Merci!

  18. #17
    Avatar de djimback
    jonas 35 ans

    Messages
    18
    Likes reçus
    0
    belle article, très intéressant et enrichissant !!

  19. #18
    Avatar de Johdoono
    john 35 ans

    Messages
    4
    Likes reçus
    0
    c'est parfait, merci mille fois!