1. #1
    Avatar de rédactrice
    Amélie 35 ans

    Messages
    348
    Likes reçus
    296
    J'ai pourtant détruit tous les clichés. J'ai trouvé un job deux jours après être arrivée, un appartement en deux semaines dans un magnifique quartier... Mon rêve est un peu détruit par le quotidien ici qui me déplaît, l'attitude, la philosophie, le système, les codes, le coût, le temps et ma famille qui me manque. Beaucoup trop.

    Je ne m'attendait pas à réagir de la sorte puisque je rêvais tant, et depuis longtemps, de m'installer en France, près de Paris. J'ai lu beaucoup de français sur ce forum qui vivaient un énorme choc culturel en arrivant au Québec et ailleurs dans le reste du Canada. Je ne comprenais pas leur malaise, je le sous-estimais, je les croyais enfants pourri gâtés qui ne voulaient pas faire l'effort de s'investir dans une relation avec leur pays d'accueil. J'avais tout faux. Les deux peuples ont beau parler la même langue, à quelques exceptions près, nos deux cultures n'ont effectivement pas grand chose en commun. L'amour des français pour le Canada me touche beaucoup et me renvoie sans cesse le reflet de ce que j'ai quitté. Je suis persuadée que bon nombre de québécois se plaisent et se plairont bien ici. Ce n'est pas mon cas.

    J'essaie tout de même de profiter du maximum de ce que ce pays a à offrir mais en regardant toujours du coin de l'oeil, la date sur le calendrier pour vérifier combien il reste de temps avant de partir, de renouer avec ma culture, mes repères... De retrouver, surtout, ce pays où la vie est plus douce et plus facile, moins épuisante.

    De retrouver les miens, aussi.

    J'aimerais bien savoir quelles étaient vos premières impressions en arrivant ici et vos motivations à vous installer ici de façon permanente!


  2. #2
    Avatar de Raph_Bis
    Raphael 35 ans

    Messages
    293
    Likes reçus
    116
    Je me retrouve entierement dans ton Message, sur la qualité de vie en France.
    Je ne suis pas Canadien, et donc je ne pourrais pas répondre a tes interrogation sur la motivation pour rester en France, je peut juste dire que je n'ai plus aucun intérêt a rester en France, J'aime mon pays, je trouve qu'il y a des endroit vraiment super ici ! Seulement on étouffe, le climat fait que les gens sont froid les uns envers les autres, en vivant en France pendant toute une vie on devient aigri, j'ai l'impression que la majoriter des Français n'arrive plus a s'emerveiller comme des enfants devant un papillon, ils ont aqui une philosophie de vie qui ne me correspond plus !
    J'aime mon pays pour sa culture ancienne, son architecture, sa gastronimie ! etc ... Mais la population la mentalités des Francais ne me plait plus ! pourtant j'en suis un !
    Je vais comme beaucoup de Français decouvrir ton pays m'ouvrir à une nouvelle culture ! un nouveau pays ! et j’espère partir avec le moins d'a priori possible .

    J’espère que tu vivra bien la fin de ton séjour en France, et que tu ne repartira avec pas trop de déception, Paris est une très grande ville ou la dynamique est totalement différente du reste de la province, mais la mentalités est global à toute la France qu'on soit du sud ou du nord de l'est ou de l'ouest !

    Je te souhaite bonne chance, et je te dis bon courage pour la suite ! J’espère que tout ira bien pour toi par la suite !
    Dernière modification par Raph_Bis ; 14/07/12 à 09:52.


  3. #3
    Avatar de isa
    isa
    isa est déconnecté
    isa

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    8 081
    Likes reçus
    5 693
    Message de rédactrice
    J'ai pourtant détruit tous les clichés. J'ai trouvé un job deux jours après être arrivée, un appartement en deux semaines dans un magnifique quartier... Mon rêve est un peu détruit par le quotidien ici qui me déplaît, l'attitude, la philosophie, le système, les codes, le coût, le temps et ma famille qui me manque. Beaucoup trop.

    Je ne m'attendait pas à réagir de la sorte puisque je rêvais tant, et depuis longtemps, de m'installer en France, près de Paris. J'ai lu beaucoup de français sur ce forum qui vivaient un énorme choc culturel en arrivant au Québec et ailleurs dans le reste du Canada. Je ne comprenais pas leur malaise, je le sous-estimais, je les croyais enfants pourri gâtés qui ne voulaient pas faire l'effort de s'investir dans une relation avec leur pays d'accueil. J'avais tout faux. Les deux peuples ont beau parler la même langue, à quelques exceptions près, nos deux cultures n'ont effectivement pas grand chose en commun. L'amour des français pour le Canada me touche beaucoup et me renvoie sans cesse le reflet de ce que j'ai quitté. Je suis persuadée que bon nombre de québécois se plaisent et se plairont bien ici. Ce n'est pas mon cas.

    J'essaie tout de même de profiter du maximum de ce que ce pays a à offrir mais en regardant toujours du coin de l'oeil, la date sur le calendrier pour vérifier combien il reste de temps avant de partir, de renouer avec ma culture, mes repères... De retrouver, surtout, ce pays où la vie est plus douce et plus facile, moins épuisante.

    De retrouver les miens, aussi.

    J'aimerais bien savoir quelles étaient vos premières impressions en arrivant ici et vos motivations à vous installer ici de façon permanente!
    Je te dirai la même chose que je dis à tous les pvtistes français qui ne se sentent pas bien au Canada, car après tout, même si le pays n'est pas le même, l'expérience est souvent identique : tu as plusieurs solutions. Soit continuer à être malheureuse, sans rien faire, parce que tu dois rester en France encore quelques temps (il me semble), soit essayer de voir les choses de façon plus positives. L'expérience, ce qui fait qu'elle est bonne ou mauvaise, c'est au final au moins à 50% lié à ton état d'esprit. Tes proches te manquent, ta vie montréalaise te manque, c'est bien normal, mais il ne faut pas prendre les choses comme ça : ton PVT, c'est quelque chose qui aura une fin, tu le dis toi même, tu regardes la date sur ton billet d'avion. A partir de ce moment là, respire un bon coup et vois les choses d'un autre côté : oui, ça a une fin, ça veut dire que ta famille, tu vas la retrouver bientôt, que tes habitudes montréalaises aussi, en attendant, PROFITE ! Perd toi dans un magasin et goûte tout. Sors à 18h et balade toi au hasard des rues, avec de la musique que tu aimes dans les oreilles, et émerveille toi du Paris que tu as tant rêvé.
    Pour certains, le choc culturel est violent. Je l'ai ressenti de plein fouet. Et puis j'ai décidé que j'allais le mettre de côté, que je n'étais là que quelques mois, et que j'allais m'en servir comme d'une force. Il faut relativiser, tu n'as pas quitté le Québec, tu l'as mis entre parenthèses pour quelques mois, rien de plus. Et tu vas y revenir bientôt.
    Maintenant que tu as fait le constat que tu n'étais pas aussi bien préparée que tu le pensais, tu peux aller de l'avant, et mettre un peu de côté ces sentiments mélancoliques. Tu as le choix, à présent, c'est toi qui décide : est-ce que ton expérience sera positive ou négative ?

    Pour ce qui est de mon opinion personnelle sur le sujet, je reste convaincue que Paris est loin d'être la ville idéale pour vivre au "rythme français" et découvrir profondément notre pays. Tout au moins, en étant à Paris, on découvre des aspects de la France qu'il n'y a pas forcément ailleurs. Je comprends que Paris soit une ville rêvée, attrayante, après tout, elle est sublime, et le rythme de vie y est incroyable, mais choisir un PVT à Paris, c'est ... un pari.


  4. #4
    Avatar de Azzula
    Geneviève

    Messages
    48
    Likes reçus
    34
    J'ai eu un coup de blues aussi la semaine dernière. Au final, la France c'est le pays des employés.... Le but n'est pas de satisfaire le client mais de ne pas trop se faire chier de 9h à 17h. J'ai perdu 3 jours de travail pour une livraison. Je me voyais débarquer à leur bureau et les étrangler un à un. Je mets le pied au bureau de poste et le mec me renvoie à la machine. Allo! si je me déplace et je fais la file pour te voir c'est parce que j'ai besoin d'aide pas pour que tu me renvoie sur une machine archaïque car tu n'as pas envie de te faire chier. Je vais au bureau de l'immigration.... On est dans l'entrée du bâtiment limite la porte nous ouvre dessus quand quelqu'un etre. Aucun siège, il faut attendre en belle ligne droite debout sans se poser à gauche ou à droite sinon on se fait sermonner. Il reste encore 15 personnes qui attendent et la personne sort pour dire: Euh on va arrêter de servir les gens dans 10 minutes, vous pouvez partir. Tu crois que j'ai attendu 1h30 pour me faire dire de retourner chez moi? Je réussis à avoir la dame au guichet, je dis que j'ai déposé mon dossier pour permis de travail temporaire au début. Elle me regarde presque en riant et me dit que sa collègue est responsable de mon dossier et qu'elle est sur les dossiers du mois de novembre!?! Mon employeur a depuis renoncé à me voir avec un permis de travail temporaire et j'ai renoncé à l'avoir avant la fin de mon stage.

    Je suis rentrée à la maison, toute triste en détestant la France. J'ai fait une pause de Français en m'isolant et regardant Tou.tv des gens de mon pays parler à ma façon. Maintenant, j'ai diminué mes attentes et je ne tente plus de faire avancer les choses à mon rythme. Quand c'est trop administratif, je dis Ah la France et je passe à autre chose. Si je n'ai pas de pouvoir, je peux seulement respirer et me dire que je retournerai au Québec pour y apprécier 2 fois plus les gens, la nourriture, l'administration, les livreurs, etc.

    Ne lâche pas et appelle moi si tu as des trop plein


  5. #5
    Avatar de Myrti
    Louis 41 ans

    Messages
    311
    Likes reçus
    256
    Rédactrice, je me souviens de nos discussions avant que tu ne partes pour Paris. Rappelle-toi, je ne comprenais pas ce qui te poussait à faire ce projet, à viser cette ville-là... elle est si différente du reste de la France.

    Surtout, ne t'y cantonne pas, sors du cadre urbain dès que tu le peux. Il y a plein de petites choses qui valent la peine d'être vécues, au-delà des gens méprisants et des désagréments de la vie en proximité (80 millions de colocs ! C'est pas rien )

    Courage !

  6. #6
    Avatar de Mathious33
    Mathieu 41 ans

    Location
    Banff, AB, Canada
    Messages
    2 395
    Likes reçus
    968
    Allez c'est l'été le sud ouest, les férias, la fetes, la plages, ne reste pas perdu à Paris
    Essaye de profiter d'une autre région qui pourra t'apporté un petit plus


  7. #7
    Avatar de lilou10
    ludivine

    Messages
    7
    Likes reçus
    1
    t'y reste encore combien de temps?? moi je rentre le 08 septembre en france et je sais que l'ambiance va plus être la même :'( je comprend que tu prefere le québec a 100%

  8. #8
    Avatar de JMlescastors
    Emilie 41 ans

    Messages
    1 013
    Likes reçus
    319
    Ah lala!! tu es partie trop confiante ma pauvre! Le choc des cultures tu l'as pris en pleine tête... Peu importe ou tu iras e sera toujours la même chose. L'éloignement, ls différences etc... Ecoute tous ces bons conseils qui te disent de profiter! Paris ce n'est pas la France au même titre que Montréal ce n'est pas le Québec... je suis d'accord avec Isa, C'est 50/50 peu importe là où tu te trouves tu as le "pouvoir" d'influer sur les choses!

    Lâches pas! Prends un billet de train et fait 1h55 et viens à Lyon!


  9. #9
    Avatar de Padtroub
    Daniel 44 ans

    Messages
    25
    Likes reçus
    71
    Message de rédactrice
    Je ne m'attendait pas à réagir de la sorte puisque je rêvais tant, et depuis longtemps, de m'installer en France, près de Paris.
    Voilà pour moi la phrase qui explique tout. Je ne veux pas jouer au psychologue à trente sous, faire de l'analyse de comptoir, mais j'oserais cette explication : tu as tant rêvé ton projet, que tu t'es fabriqué, avant même de partir, une idée toute faite de ce qui t'attendait. Tu as, consciemment ou pas, fait le tri dans ta tête pour ne garder que ce qui faisait un beau tableau. Evidemment, l'expérience de la réalité te révèle un monde bien différent de ton rêve. Tu n'y retrouves pas ce à quoi tu t'attendais et ça te déçoit, ça te rend triste ou en colère.

    J'ai croisé tant de français qui me disaient : j'ai toujours rêvé d'aller au Canada. Ce grand pays en pleine nature où tout le monde est sensible à l'environnement. L'Eldorado, la cabane au Canada, le plein emploi, etc... Et combien de ceux qui partent avec de tels aprioris reviennent complètement désenchantés.

    C'est comme une histoire d'amour. Quand tu rencontres quelqu'un, le coup de foudre. Tu connais à peine cette personne, et pourtant, tu es convaincue que c'est LA personne idéale. Tu ne lui attribues que des qualités, tu occultes ses défauts ou, au pire, ses défauts sont tellement cutes qu'ils en sont attachants. Tu te fais des scénarii en t'imaginant partageant ton quotidien avec lui, le bonheur facile et simple que tu gouterais à ses côtés. Jusqu'au jour où vous prenez un appart ensemble et que tout ça s'effondre au bout de quelques semaines.

    À moins que. À moins que tu fasses table rase de tout ça. De tout ces espoirs déçus et ces attentes vaines qui trainent dans ta tête. Tu fais une Descartes de toi, et tu reprends tout à zéro. Voilà, tu viens de débarquer dans un pays complètement étranger, que tu ne connaissais même pas il y a cinq minutes, et tu n'en sais rien, tout reste à découvrir. Tu n'as aucune idée de ce qui t'attend. Prends tout ce qui vient comme du cash, et ne compare pas avec les films que tu te faisais avant de partir. Les gens autour ont une attitude, une philosophie qui te rebutent ? Bof, dis-toi que la proportion d'imbéciles et de gens cool reste à peu près stable, quelle que soit la partie du monde où tu te trouves. Evidemment, il y a des codes que tu ne connais pas. Pourquoi ne pas essayer de les décoder et de te les approprier, juste pour le fun ? C'est un immense terrain de jeu autour de toi. Personne ou presque ne te connait, personne n'attend rien de toi. Amuse-toi. Joue des rôles, si tu veux. Qu'est-ce que t'en as à foutre ? Tu n'es que de passage.

    Malgré tout, ton quotidien de déplait toujours au bout de quelques temps ? Rompt ton bail, ton proprio n'aura pas de misère à relouer cet appartement bien situé. Essaye ailleurs, pars en vadrouille. Avec Couchsurfing, tu peux te ballader et loger chez les gens partout. Tu vas peut-être rencontrer des gens qui sont à côté de ce système que tu abhorres, et qui te feront découvrir une autre France, différente que celle que tu imaginais, mais peut-être plus intéressante encore.

    Comme l'écrivait isa plus haut, ton état d'esprit est un facteur hyper important dans ton expérience. Change de lunettes, simplement.

    Ah oui, j'oubliais. Ce n'est pas non plus une obligation que ton PVT soit une expérience exaltante. Ne te mets pas de pression. Ça se peut que ça soit un truc tout pourri, au final. Pis après ? Quelque mois dans une vie c'est quoi ? Donnes-toi au moins la chance de le vivre au présent, tu tireras les conclusions à la fin.


    Amitiés québécoises,

    Dan.


  10. #10
    Avatar de goo
    goo
    goo est déconnecté
    JB 41 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    170
    Likes reçus
    78
    Paris est une ville particulière... Je viens de Besançon, en Franche-Comté, une région perdue à l'Est de France (que Padtroub connait bien ). Pour des raisons professionnelles, j'ai du m'y installer, non pas à contre cœur, je me disais que ça allait être une belle expérience. Mais après quelques semaines, j'ai vite déchanter. Le boulot me plaisait mais la ville m’oppressait et comme toi, le manque de ma ville d'origine et de mes proches se faisait ressentir.

    Je crois que c'est aussi ce qui m'a donné envie de quitter le pays pour faire un PVT. Je n'avais pas plus d'affinité pour le Canada que ça avant... Juste un séjour en 2010 et ça a été un coup de coeur. Je suis resté tout de même 5 ans à Paris, pour me forger une bonne expérience pro et puis ce jour de juin 2012 - Ciao ! Je suis rentré dans ma région pour 3 semaines avant de m'envoler pour Montréal.

    J'espère que pour toi aussi, Paris va te donner envie de voir d'autres lieux de France, parce qu'il y a tellement d'endroits magiques là-bas. Un conseil : organise toi un week end dans une ville qui t'attire (avec le train ou même l'avion (easyjet par exemple), si tu t'y prends tot tu peux avoir des bons prix (3 mois à l'avance pour la sncf)) Tu verras que la vie parisienne et ses habitants sont bien différents de la province. Et tu auras peut être un coup de cœur pour une autre ville, plus a taille humaine, avec des gens plus chaleureux et ouverts.

  11. #11
    Anonyme
    rassurant de voir que finalement les gros coups de blues arrivent à tout le monde, simplement à cause de l'éloignement et du déracinement.
    nous c'est dans l'autre sens. ou plutot moi, car mon mari le vit plutot bien.

    moi il m'aura fallu 2 sessions de 3h sur skype avec ma meilleure amie à "refaire le monde" + une journée dans les rocheuses tellement trop belles pour retrouver un peu ma lucidité et me rappeler pourquoi on a trimé pendant 2 ans pour obtenir nos RP

    une chose au passage : je pense que ce n'est jamais un échec de rentrer. trop de gens se disent "j'ai eu mon visa, je ne peux plus reculer etc etc" mais quand une fois posées et réfléchies, en se donnant le temps de laisser passer le simple "gros coup de blues" et a mélancolie d'etre loin de chez soi, et que l'on se sent toujours pas bien, alors il faut peut etre envisager sereinement de rentrer

    certains d'entre nous supportent moins bien l'éloignement d'avec la famille et le pays. et ils n'en sont pas moins courageux ou "durs" ni rien.

    donc courage à toi, essaie de faire mille choses agréables, et vraiment je pense que le conseil donné par d'autres avant moi est hyper important : va dans d'autres régions !!!! j'ai passé 20 ans à Paris, et je croyais que toute la France était comme Paris en rythme, en individualisme, en comportement des gens.
    Wow.... non non non.
    Alors l'administration restera l'administration, et en france ca atteint de jolis sommets mais d'autres régions t'épanouiront probablement bien plus !!!

    mon oncle qui vit en milieu rural pres de grenoble a toujours un choc dingue quand il vient à Paris et déteste furieusement car rythme de fous, gens pas aimables etc

    j'espere avoir pu te rassurer !!

  12. #12
    Avatar de Mathious33
    Mathieu 41 ans

    Location
    Banff, AB, Canada
    Messages
    2 395
    Likes reçus
    968
    Paris c'est bien à la TV ( pas au foot je precise) et en carte postale


  13. #13
    Avatar de Mat-et-Ben
    Mat & Ben 41 ans

    Messages
    335
    Likes reçus
    163
    Je me souviens que mes premiers mois à Paris ont été désastreux, j'ai moi même eu un choc culturel alors que je suis française c'est dire !! Je suis originaire d'une petite ville dans le Nord de la France et quand je suis arrivée sur Paris, ça m'a fait un choc. Les gens, le bruit, tout en fait. Le problème est qu'après tu te focalises sur tout et que t'as l'impression que ça n'ira jamais. Quelques mois plus tard ça allait beaucoup mieux pour moi, comme quoi !! En l’occurrence ce n'est pas ton cas puisque tu vas rentrer d'ici quelques mois, essaie quand même d'en profiter un max, vas manger dans des bons restos pour moi , essaie d'aller te balader dans les vieilles rues de Paris...
    En plus t'as des collègues sympas

    Courage


  14. #14
    Avatar de Thane
    36 ans

    Messages
    23
    Likes reçus
    13
    Paris c'est bien pour le tourisme mais y vivre c'est autre chose. Je crois que les étrangers idéalisent un peu trop cette ville, probablement à causer des clichés qu'elle a généré au cours des derniers siècles.


  15. #15
    Avatar de romain33
    Romain 38 ans

    Location
    33140 Villenave-d'Ornon, France
    Messages
    309
    Likes reçus
    70
    Nous on a vécu la même chose que toi en arrivant à Montréal. Comme toi on idéalisait notre vie au quebec. On disait qu'on allait rester ici. Et en arrivant cetait le choc... Puis on c'est dit qu'il fallait profiter à fond, et le temps passe vite comme ça. Franchement en ce moment on se plaît bien ici, même si il nous tarde de rentrer. Comme te l'ont dit les autre profite, va voir d'autres régions.

    Il te reste combien de temps avant de rentrer.

  16. #16
    Avatar de rédactrice
    Amélie 35 ans

    Messages
    348
    Likes reçus
    296
    Merci pour vos belles réponses, les amis! Je tiens tout de même à préciser que nous n'avons pas les moyens de sortir de Paris car mon mari fait la RP et ça nous coûte tout le peu de sous qu'il nous reste après avoir payé nos factures et notre loyer! De plus, je ne suis pas en PVT. Je n'ai pas eu le choix de suivre mon mari ici pour sauver notre relation: il n'avait plus de visa à Montréal! Il reste que je rêvais de Paris mais que je n'ai pas eu le plein contrôle sur cette expérience et que c'est difficile de rentrer en laissant l'Homme avec un loyer à 900€ pour retrouver ma famille... C'est ce qui me fait sentir encore plus prise au piège. Tout n'est effectivement pas noir. Je me suis fait des amies, je découvre pleins de choses... Mais je trouve ça si futile parce que je ne peux rien partager avec personne. Et parce que je ne suis pas heureuse loin de chez moi. Ce qui crée, en plus, des tensions dansmon couple... J'ai décidé de ne pas renouveler mon visa en avril et de rentrer pour Noël mais je songe littéralement à rentrer pour Noël et attendre mon mari sagement à Montréal.

    J'ai toujours été indépendante vis à vis de ma famille et de mes amies mais le départ m'a fait réaliser à quel point ils étaient ce qui comptait le plus, au fond.

    Merci pour vos messages! C'est effectivement rassurant de constater que je ne suis pas la seule à vivre ceci!

  17. #17
    Avatar de Nayah
    Nayah

    Messages
    109
    Likes reçus
    41
    C souvent en partant kon se rend compte de ce qui compte le plus pour nous. G fait le même constat que toi, j'ai également toujours été indépendante par rapport à mes amis et ma famille mais je me suis rendu compte que Montréal bien au delà du fait que j'apprécie cette ville ne me comblera jamais à 100%. J'ai décidé de profiter encore quelques temps de cette ville puis de rentrer retrouver les miens en France. Je pense que chacun doit trouver le lieu ou il se sent le mieux pour vivre. Essaye de profiter un max de Paris, moi g toujours adoré vivre dans cette ville et ça me manque beaucoup, je pense qu'il faut bcp relativiser sur les choses de la vie et tu n'en seras que plus heureuse.

    Comme on dit " quand on ne sait plus où l'on va, il faut regarder d'où l'on vient".


  18. #18
    Avatar de Lilou
    Julie

    Location
    Paris, France
    Messages
    14 269
    Likes reçus
    5 206
    Message de rédactrice
    Merci pour vos belles réponses, les amis! Je tiens tout de même à préciser que nous n'avons pas les moyens de sortir de Paris car mon mari fait la RP et ça nous coûte tout le peu de sous qu'il nous reste après avoir payé nos factures et notre loyer! De plus, je ne suis pas en PVT. Je n'ai pas eu le choix de suivre mon mari ici pour sauver notre relation: il n'avait plus de visa à Montréal! Il reste que je rêvais de Paris mais que je n'ai pas eu le plein contrôle sur cette expérience et que c'est difficile de rentrer en laissant l'Homme avec un loyer à 900€ pour retrouver ma famille... C'est ce qui me fait sentir encore plus prise au piège. Tout n'est effectivement pas noir. Je me suis fait des amies, je découvre pleins de choses... Mais je trouve ça si futile parce que je ne peux rien partager avec personne. Et parce que je ne suis pas heureuse loin de chez moi. Ce qui crée, en plus, des tensions dansmon couple... J'ai décidé de ne pas renouveler mon visa en avril et de rentrer pour Noël mais je songe littéralement à rentrer pour Noël et attendre mon mari sagement à Montréal.

    J'ai toujours été indépendante vis à vis de ma famille et de mes amies mais le départ m'a fait réaliser à quel point ils étaient ce qui comptait le plus, au fond.

    Merci pour vos messages! C'est effectivement rassurant de constater que je ne suis pas la seule à vivre ceci!
    Il faut parfois partir loin pour mieux revenir. Pendant mon PVT Canada, peu de choses m'ont manquées, même dans les moments difficiles, cette soif de vivre ma vie, de me tester, de voir autre chose, était plus forte. En Australie, ce phénomène a été encore plus fort mais après 6 mois, le simple fait de regarder "le Da Vinci Code" m'a émue, parce qu'on y voit Paris, j'ai eu envie de rentrer. Entre ce moment et mon retour, j'ai vécu des tonnes de choses magiques mais j'avais acheté mon billet d'avion, je savais que j'allais rentrer... Quand le jour du retour est arrivé, j'aurais tout donné pour rester. Bizarre ? Vous avez dit bizarre ?

    Vous manquez d'argent et ce n'est jamais drôle, ça n'aide pas à ce que tu te sentes bien ici, même si ce n'est sans doute pas la cause majeure, je pense que ça y contribue grandement.
    En tout cas, si tu rentres à Noël, j'espère que tu garderas un joli souvenir de la France Amélie


  19. #19

    Messages
    98
    Likes reçus
    48
    Et oui, Paris est une ville si particulière !
    la plus belle ville du monde, la plus romantique dit-on.
    Mais le stress quotidien des transports en commun sont nuisibles sur les Parisiens.
    Je précise que je suis Parisien, je suis né à Paris, j'ai vécu 7 ans dans cette ville, avant de partir en banlieue proche, mais cela restera la ville de mon coeur.
    Cependant, à Montréal, quand j'y étais et que je disais que j'étais Parisiens, les gens me répondaient : "non, ce n'est pas possible, tu es trop calme pour être Parisien". Comme quoi, tous les Parisiens ne sont pas les mêmes !
    C'est comme partout, bien que le rythme de vie ici joue beaucoup.

    Quoi qu'il en soit, comme toi, beaucoup de gens rêvent de Paris, une ville magnifique, la tour Eiffel, les champs Élysées évidemment, les nombreux spectacles accessibles super facilement. Des festivals par ci par là (bon, c'est sur que comparé à Montréal à ce niveau, on se fait tout petit^^).
    Bref, l'activité ne manque certainement pas.
    Mais à quel prix ? Voilà la grosse différence avec Montréal également. Sur Paris, c'est la guerre pour le loyer, et c'est super compliqué à y vivre à moins d'avoir un gros salaire, que l'on a pas aussi facilement qu'au Canada.
    Je comprends pourquoi les gens n'aiment pas Paris, à cause du coût important. Mais c'est aussi la preuve que c'est une ville importante aux yeux du monde extérieur. Pourquoi il y aurait temps de monde sinon ?
    J'ai essayé de donner un avis assez neutre pour être crédible, et je pense que c'est la réalité.
    Paris a ses bons, et ses mauvais cotés, on aime, ou on aime pas.
    Tu n'as pas aimé. Je te souhaite que tu profiteras quand même de la vie ici pour le reste de ton séjour, et que tu ne garderas pas non plus un trop mauvais souvenir ! Et que au moins, la gastronomie Française te manquera

    Mais c'est sur que comme l'on dit certains, la France regorge de régions juste exceptionnelles, et j'espère que tu as pu en découvrir quelques unes en étant ici, même si c'était juste le temps d'un week end !

  20. #20
    Avatar de lama00
    Emilie 34 ans

    Messages
    135
    Likes reçus
    110
    Haaaa je comprends trop bien!!
    Depuis octobre que je suis en France et j'ai toujours du mal a m'adapter. Les gens ( même des policiers!!) qui bousculent sans s'excuser, l'attitude "business" de tout le monde tout partout, les enfants qui demandent des sous dans les rues, des bidonvilles en bordure de routes, des quêteux partouuuuuut... et je suis même pas à Paris. Je ne me sens pas aussi en sécurité à Lille qu'à Montréal. Trop de gens stressés sur peu d'espace! J'ai pas réussi à recréer mon mode de vie habituel ici, il manque des éléments importants. Soupe tonkinoise et pâtisseries asiatiques, entre autre! Je viens d'une banlieue toute verte et d'une famille "tissée serrée" avec laquelle je passais beaucoup de temps, camping, restau, bowling, concerts, festivals... À chaque endroit que j'explore, à chaque sortie que je fais, une partie de moi regrette l'absence de mon petit monde. Et de vert... Alors je prends des photos, j'écris des e-mails, un journal, j'appelle ma maman pour tout raconter, j'écoute Karkwa, j'essaie de tenter mes amis de venir squatter notre appart une semaine ou deux et je mange un petit pain au chocolat ^^
    C'est différent, difficile, je regrette de ne pas pouvoir être au Québec pour soutenir ma tante à travers son cancer, prendre part à la crise sociale qu'on a là-bas, être présente à la naissance de mon petit cousin le mois prochain... mais j'aime être ici. Parce que je peux être avec mon amoureux, dans notre chez nous que j'ai nommé mon "35m2 de Québec". Parce que je peux sortir explorer des endroits inconnus, me perdre et rentrer à la maison pour raconter mon aventure et toutes les merveilles croisées dans la journée. Parce que ça me force à m'ouvrir, moi qui suis timide. Et surtout, parce que pour la première fois dans ma vie je me suis écoutée. J'ai fais le choix d'oser faire ce que j'avais envie de faire sans m'écraser devant le fait que mes proches n'étaient pas d'accord.

    Et quand y'a trop les blues, je vais me cacher sous un arbre au parc de la Citadelle avec mon MP3 chargé de musique de cheu nous! Y'a pas d'écureuils, mais y'a des arbres! De plus, mon mal du pays a donné envie à mon chum de découvrir le Québec, de bien comparer lui-même. À la fin de son contrat on bougera à Montréal un moment et on fera un choix ensuite Hate de voir si lui prendra mieux le dépaysement ^^


Page 1 sur 2 1 2