1. #1
    Avatar de viosim
    Violaine 29 ans

    Messages
    5
    Likes reçus
    1
    Si toi aussi tu souhaites partager ton expérience de PVT comme Violaine, alors rends-toi vite sur cette page et raconte-nous ton aventure : Partage ton expérience PVT sur pvtistes.net ! - pvtistes.net

    [Récit d'un pvtiste par @viosim]

    Peux-tu te présenter en quelques mots ?
    Je m'appelle Violaine, j'ai fait un PVT au Canada et j'y suis arrivée durant l'année de mes 27 ans.

    Pourquoi cette envie de partir en PVT ?
    J'ai rencontré Adrien à mon retour d'Espagne où je venais de passer environ un an et demi. Très vite, Adrien m'a parlé de partir et tenter une expérience à l'étranger.Je n'étais pas réticente à l'idée mais j'avais aussi envie de me poser un peu après plusieurs années à droite à gauche. J'étais bien dans mon job, dans ma ville, et j'avais du mal à me projeter ailleurs. Puis le temps de lancer les démarches, choisir notre destination, peaufiner l'idée, j'étais aussi tentée que lui. Finalement, entre notre première discussion à ce sujet et notre départ, deux ans sont passés. Et c'était le moment parfait pour partir. Je commençais à saturer de mon boulot, j'avais besoin de nouveauté et notre couple était paré pour l'aventure.

    Pourquoi avoir choisi ce pays ?
    Fans de nature mais pas particulièrement de plages, vivant au pied des montagnes à Grenoble et désireux de perfectionner notre anglais, le Canada nous a vite paru comme une évidence. Il nous offrait la possibilité de nous immerger progressivement dans une nouvelle culture en passant d'abord par le Québec ; et les Rocheuses nous faisait rêver tous les deux. La diversité des paysages, l'étendue et les possibilités infinies que ce pays offre en fait une destination incontournable !

    Peux-tu nous raconter ton aventure en tant que pvtiste ? (Arrivée, logement, travail, voyage, amis, etc.)
    Nous sommes arrivés à Montréal en octobre 2017. Notre priorité était de trouver un logement et ce ne fut pas une mince affaire ! En couple, il est très difficile de trouver une colocation, et c'était pour nous un critère primordial pour rencontrer des gens. Mais nous avons tout de même fini par trouver dans le quartier centre sud, près du métro Frontenac avec un autre couple de québécois. Sauf que l'appartement était en rénovation et dès que l'hiver est arrivé, les problèmes ont commencé : infiltrations, courants d'air, puis finalement dégât des eaux... Nous avons donc dû déménager avec nos colocs en plein mois de janvier, un jour de tempête ! Mais nous avons finalement trouvé un chouette appartement à Papineau.

    Pour ce qui est du travail, j'ai commencé à travailler dans un café en centre ville, avant de trouver une perle dans mon domaine : un job dans un théâtre de marionnettes. C'était un théâtre familial, le boulot était passionnant et l'équipe en or. J'y ai passé plus de six mois, et cela a été un crève-cœur de partir ! Mais nous avions acheté un van et notre plan était de partir dans l'ouest à l'été 2018.

    Nous avons donc quitté Montréal le 1er juillet et pris la route à bord de notre vieux Dodge de 1985. Nous avons rejoint la baie Géorgienne, aux bords du lac Huron, puis longé les grands lacs avant de bifurquer et s'enfoncer dans le Manitoba, jusqu'à Winnipeg puis le Riding Mountain National Park. Nous avons ensuite continué notre route jusqu'en Alberta en traversant les longues plaines lunaires de la Saskatchewan. Un court arrêt à Calgary puis nous avons visité les Rocheuses, des Waterton Lakes à Jasper, avant de se diriger vers Vancouver. Nous avons ensuite passé trois semaines entre Vancouver et Vancouver Island (un énorme coup de cœur pour cette île). Puis après trois mois passés sur la route et quelques réparations mécaniques, nos économies avaient bien fondu. Il était temps pour nous de renflouer les caisses !

    Nous avons donc repris la route vers l'Est direction la vallée de l'Okanagan, verger du Canada où poussent pommes, cerises et vignes. La saison des vendanges allait commencer. Nous nous sommes donc fondus aux nombreux "pickers" de toutes nationalités pour quelques semaines. Habituée au travail de bureau, je suis vraiment sortie de ma zone de confort. Le travail était exténuant mais j'en garde un très bon souvenir ; le fait de vivre en extérieur toute la journée, loin des préoccupations du monde moderne est tellement agréable. On redécouvre les plaisirs simples : une bonne douche, le repas du soir dehors face au soleil couchant, le sommeil du juste ! Puis l'automne avançant, nous avons commencé à chercher un plan pour l'hiver. Nous voulions travailler dans une station de ski, dans le Rocheuses. Les hasards de la vie nous ont mené à Golden, une petite ville située en Colombie Britannique entre Revelstoke et Lake Louise, attenante au Parc national de Yoho. Le cadre est exceptionnel, entre les Rocheuses et la chaîne de montagnes des Purcell. La ville de 3000 habitants n'est pas trop touristique mais dynamique et la station est un merveilleux terrain de jeu !

    Là encore, le plus compliqué n'a pas été de trouver un travail mais un appartement. Finalement, nous avons trouvé une chambre en ville dans une maison tenue par un australien et habitée par des canadiens venus de différentes provinces. Nous avons passé l'hiver à Golden, en travaillant à l'épicerie de la station. Nous avons quand même du acheter un deuxième véhicule car notre vieux van ne nous permettait pas de conduire jusqu'à la station tous les jours, située 15 km au dessus de Golden. Puis au printemps, nous avons vendu la voiture et nous sommes repartis avec notre van à la recherche de la chaleur, direction l'Utah !

    Notre trip aux Etats-Unis nous a finalement conduit en Utah, Arizona, Nevada, Californie, puis nous avons remonté la côte Ouest jusqu'au Canada, en passant par l'Oregon et l'Etat de Washington. Ce dernier et l'Utah ont été des découvertes extraordinaires, des paysages hors du commun, une nature intacte et préservée. Puis après un dernier tour dans le sud de la Colombie Britannique et dans les Rocheuses, nous avons repris la route de Montréal, en passant cette fois par les Etats-Unis. En effet, l'essence y est beaucoup moins chère et cela nous donnait l'occasion de découvrir une autre partie du pays. Six jours plus tard, nous étions de retour à Montréal. Le temps de vendre le van et nos dernières affaires et nous avons repris l'avion pour la France, à la fin du mois de juillet 2019.

    Quel est ton meilleur souvenir ?
    Il y en a plusieurs :
    - lorsque j'ai fait du kayak sur le fjord du Saguenay, à la tombée du soleil. Le calme, les falaises, l'odeur de l'épinette...- la première fois que j'ai vu un ours, sur l'île de Vancouver, en rentrant de la plage
    - toutes les autres fois où j'ai vu des ours
    - la fois où j'ai vu des orques, à Telegraph Cove, sur l'île de Vancouver
    - un repas sous une grange, au sec, avec un couple de polonais rencontrés dans la vallée de l'Okanagan, avec qui nous plantions de l'ail toute la journée. Nous avions pu garer nos camions sous la grange du propriétaire, il pleuvait mais nous étions au sec, assis sur des bottes de pailles, et nous mangions de la soupe en conserve. Et c'était super.
    - un après-midi à Golden, je devais aller travailler en stop à la station, je marchais le long de la Kicking horse river pour rejoindre la route, il faisait froid, grand beau, les montagnes étaient magnifiques, et je mesurais pleinement la chance d'être ici
    - notre retour à Montréal après avoir vécu dans l'ouest, la joie de retrouver cette ville, ces gens venus de partout, les trous dans la route, les cônes oranges, les piscines gratuites dans les parcs

    As-tu connu des difficultés pendant ton PVT ?
    Bien sûr ! Plein ! Dans toutes les provinces traversées, nous avons dû nous arrêter chez le garagiste pour notre van. Parfois pour des choses mineures, parfois pour des choses plus graves. A chaque fois, c'était beaucoup de stress : nous ne savions pas combien cela allait nous coûter, si nous allions pouvoir continuer notre voyage... Nous avons dormi sur le parking de garagistes, nous avons appelé l'assurance un nombre incalculable de fois, nous avons pesté contre les garagistes peu scrupuleux ! Mais au final, tout s'est bien passé, nous nous en sommes toujours sortis, nous sommes aussi tombés sur de chouettes garagistes, consciencieux et compréhensifs, et cela nous a même permis de faire des rencontres.

    L'éloignement avec ma famille a aussi été difficile à vivre, surtout dans des moments durs ou forts d'une vie. Il y a eu deux décès et une naissance dans ma famille proche, je n'ai pas pu toujours rentrer. D'un côté, on est un peu protégé car loin, on ne vit pas le deuil de la même façon, mais d'un autre, j'aurais eu besoin de traverser cela avec ma famille et la culpabilité se mêle alors à la tristesse. Heureusement, je n'étais pas toute seule et c'est dans ces moments que j'ai pu mesurer la force d'un duo en voyage.

    Quels conseils donnerais-tu aux futurs pvtistes ?
    Je conseillerais d'abord de toujours garder à l'esprit la chance de vivre un expérience comme celle-ci, même dans les moments durs et les frustrations. Rien ne se passe jamais comme prévu en voyage et c'est parfois compliqué à accepter car l'on se prépare souvent depuis longtemps : on imagine des scénarios et cela se passe différemment. J'ai mis du temps à me laisser porter et à accepter les contre-temps, les détours, les changements de plan. Et finalement quand on arrête de lutter, on profite pleinement de ces détours, et on se rend compte qu'ils font partie du voyage.

    D'un point de vue pratique, je conseille aussi d'acheter un véhicule. Le Canada est tellement grand et les transports pas toujours optimaux. Avoir un véhicule, c'est une facilité non négligeable dans un pays comme celui-ci. C'est pouvoir partir en excursion quand bon nous semble. Après, évidemment, si l'on vit exclusivement en ville, on peut louer une voiture et un véhicule peut s'avérer encombrant. Mais pour toutes les personnes qui envisagent de vivre en dehors de la ville, même pour un temps limité, avoir son propre véhicule facilitera grandement les choses.

    Tu as aimé le témoignage de Violaine ? À ton tour de partager le tien avec l'ensemble de la communauté pvtiste : Partage ton expérience PVT sur pvtistes.net ! - pvtistes.net

    instagram-stream_square___img_0942-7f12f183f339c2e70407f4039b889be1-37f44.jpg instagram-stream_square___img_0699-959a4678c4099bd996e40dbee2f110b8-37f44.jpg instagram-stream_square___img_0823-c9e57602dd34d399bab347fe33b52ecb-37f44.jpg instagram-stream_square___img_1378-2dee9f17b9250f54b67d141f227663f9-37f44.jpg instagram-stream_square___img_1450gopro-fb726c6afbddc057db634314e222522e-37f44.jpg instagram-stream_square___img_1874.jpg


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !