Les animaux en Argentine : tour du pays pour les découvrir

Article publié le 25-06-2019.

Les animaux du nord de l'Argentine

Les stars du nord du pays : lama, alpaga et vigogne

En Argentine, on rencontre plusieurs espèces de camélidés, trois d’entre elles se trouvent dans le nord du pays (du côté des provinces frontalières de la Bolivie) : le lama, l’alpaga et la vigogne.
Le lama et l’alpaga (le plus petit des deux) sont domestiqués et vous en verrez partout, surtout dans les petits villages. Ils sont assez affectueux et il est possible de les approcher pour les caresser ou encore prendre des photos avec eux.
Ces deux animaux sont tondus régulièrement et leur laine utilisée pour la fabrication de vêtements, plus particulièrement celle d’alpaga qui est réputée très douce. Dans le nord de l’Argentine et dans les pays voisins, il est également assez courant de consommer de la viande de lama.
La vigogne, quant à elle, est un animal sauvage et c’est le plus petit des camélidés d’Amérique du Sud. Elle vit sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes, il est donc plus difficile de l’observer. Durant l’empire inca, les vigognes appartenaient toutes à l’empereur et leur laine ne pouvait être utilisée que pour fabriquer ses vêtements. Cependant, au fur et à mesure des siècles, la chasse intensive de la vigogne a presque conduit à son extinction. L’espèce est aujourd’hui protégée.

Le condor des Andes

condor-argentine-animaux

Le condor des Andes est un rapace charognard qui vit le long de la cordillère. Avec 3,20 mètres d’envergure il est l’un de plus grands oiseaux de l’hémisphère sud. Les mâles sont facilement reconnaissables grâce aux plumes blanches qu’ils arborent à la base du cou et au bout de leurs ailes. Ils peuvent vivre plus de 50 ans et se nourrissent de cadavres d’animaux, le plus souvent de la famille de camélidés mais aussi de bétail mort des fermes locales (nommées estancias). Le condor n’est pas seulement présent dans le nord du pays, on peut également l’observer en Patagonie !

Du côté d'Iguaçu et de Corrientes : les animaux de la forêt

Le coati

coati-animaux-argentine

Si vous vous rendez aux chutes d’Iguaçu, les coatis vous accompagnerons durant toute votre visite. Ils sont partout ! Mais attention, il ne faut pas leur donner à manger ni essayer de les caresser car ils ont pour habitude de mordre les touristes qui s’approchent un peu trop ! Le coati est de la même famille que le raton laveur et vit en Amérique Centrale et du Sud (principalement au Brésil et dans le nord de l’Argentine). Leur nom signifie « nez allongé » en Guarani !

Le jaguar

jaguar-animaux-argentine

Appelé « yaguareté » en Argentine, le jaguar est le plus grand animal d’Amérique du Sud. Depuis toujours, il est présent dans les provinces du nord du pays (de Missiones, à Salta en passant par Corrientes).
Malheureusement, à cause de la déforestation et de la chasse, il ne resterait plus que 250 individus dans tout le pays, il est donc très rare de pouvoir l’observer dans son milieu naturel. Il existe aujourd’hui plusieurs programmes de protection du yaguarté dont celui de CLT qui a pour projet de réintroduire deux jeunes jaguars dans les Esteros del Ibera. De plus, le gouvernement argentin a déclaré le Jaguar « Monument Naturel National ». La ville de Tigre (à quelques kilomètres de Buenos Aires) s’appelle ainsi car les jaguars y vivaient jusqu’au 19e siècle !

Le caïman

caiman-argentine-animaux

Le caïman ou « yacaré » (se prononce « chakaré ») est présent au Brésil, au Paraguay, en Uruguay et dans les zones humides du nord de l’Argentine. Il n’est pas rare d’en voir dans le parc d’Iguaçu mais aussi dans celui d'Esteros del Ibera. Il y a aujourd’hui une surpopulation de caïmans dans certaines zones du pays car son principal prédateur est le jaguar qui est une espèce menacée : il n’en reste plus assez pour pouvoir contrôler la population de yacaré.

Le carpincho

capibara-argentine-animaux

Également appelée capibara, ce rongeur du nord-est de l’Argentine est de la même famille que le cochon d’Inde et le chinchilla. Il n’est pas rare d’en voir au bord des routes dans la province de Corrientes. C’est le plus gros rongeur du monde et en guarani son nom signifie seigneur de l’herbe !

Cap au Sud : les animaux du sud de l'Argentine

La baleine franche australe

baleine-franche-argentine

Les baleines franches australes peuplent les océans de l’hémisphère Sud (du Pacifique à l’océan indien), mais choisissent tous les ans les côtes argentines pour venir se reproduire. De juin à décembre, on peut les observer dans la Péninsule de Valdès. La fin de l’hiver et le début du printemps (argentin) est la meilleure période pour se rendre dans la province de Chubut et rencontrer ces cétacés. L’Argentine est un des seuls endroits au monde où l’on peut observer les baleines australes.

Les manchots

manchot-magellan-argentine

Les manchots sont assurément les autres stars de la faune argentine ! Les plus connus d'entre eux sont les manchots de Magellan : ces oiseaux migrateurs qui voyagent jusqu’au Brésil en hiver reviennent tous les étés aux îles Malouines ainsi que sur les côtes chiliennes et argentines pour se reproduire et y déposer leurs œufs. La plus grande colonie d’Argentine se trouve à Punta Tombo dans la Péninsule de Valdès, mais les manchots sont aussi présents sur la côte sud dans la zone de Rio Gallego ainsi qu'à Ushuaia. À Ushuaia, il est quelques fois possible d’observer d’autres espèces de manchots, comme le manchot royal (la deuxième plus grande espèce de manchot après le manchot empereur).

Alors que dans la plupart des langues les « manchots » s’appellent « pingouins » (« pinguino » en espagnol, « penguin » en anglais, etc) le français fait la différence entre les deux espèces :

  • les « pingouins » sont une espèce qui vivaient dans l’hémisphère nord et qui pouvaient voler. Il existait le « grand pingouin » et le « petit pingouin » qui ont disparu depuis le 19e siècle.
  • les « manchots » vivent uniquement dans l’hémisphère sud (Argentine, Chili, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud ou encore Antarctique) et ne peuvent pas voler.

Le nandou

nandou-argentine-animaux

Le nandou (« ñandú ») est une espèce d’oiseau de la même famille que les autruches et comme son cousin africain, il est incapable de voler mais peut courir très vite. Il existe deux espèces de nandou en Argentine : le ñandu patagonico qui vit en Patagonie et le ñandu comun qui vit dans la moitié nord du pays.

Le guanaco

guanaco-argentine

Cousin patagonien du lama et de l’alpaga, le guanaco est un camélidé sauvage qui vit dans le sud de l’Argentine et du Chili. Il vit en troupeaux et les femelles mettent à bas un petit (appelé chulengo) une fois par an, généralement au printemps ou au début de l’été. On estime qu’avant l’installation des colons en Patagonie, il y avait plus de 50 millions de guanacos dans la région, alors qu’aujourd’hui leur population varierait entre 400 000 et 600 000 individus. Aujourd’hui, le guanaco est protégé et seul un nombre limité d’individus peuvent être chassés tous les ans (principalement pour leur viande) et uniquement en Terre de Feu.

L'animal hors-catégorie : le puma

puma-animaux-argentine

Le puma est le super prédateur du continent américain : on le trouve dans la chaîne des Rocheuses jusqu’au sud de la Cordillère des Andes en Patagonie. Appelé mountain lion ou cougar au Canada et aux États-Unis, il répond au nom de puma en Amérique du Sud. Les pumas sont des animaux solitaires qui chassent à l’aube et au crépuscule. En Argentine, leur nourriture préférée est le guanaco mais aussi le renard ou les lièvres très présents dans cette région. Au 19e et début du 20e siècle, les « estancias » de la Patagonie employaient des « leoneros », des chasseurs de puma qui avait pour mission de protéger le bétail du prédateur. Cette pratique est la raison pour laquelle le nombre d’individus a tant diminué dans la région. La chasse du puma est bien entendu interdite aujourd’hui et l’espèce est protégée au Chili mais aussi en Argentine.

Pour finir, n'oublions également pas toutes les autres espèces que vous pourriez croiser au cours de votre périple en Argentine : le huemul, le fourmilier, le flamant rose, le tapir, l’armadillo, le renard... et bien d'autres !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Comprendre les moeurs argentines

[Interview]

Thibault : 2 PVT En Amérique latine (Argentine et Brésil)

[Récit de voyageur]

On a testé la nourriture américaine

[News]

Tu sais que tu es un backpacker quand…

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre